Une confiance sans bornes (Psaume 27)

Posté par diaconos le 22 janvier 2014

Une confiance sans bornes

Notre patience et notre douceur sont-elles un témoignage de notre confiance en Dieu ?

Notre patience et notre douceur sont-elles un témoignage de notre confiance en Dieu ?

01 Le Seigneur est ma lumière et mon salut ; de qui aurais-je crainte ?  Le Seigneur est le rempart de ma vie ; devant qui tremblerais-je ?

02 Si des méchants s’avancent contre moi pour me déchirer,  ce sont eux, mes ennemis, mes adversaires, qui perdent pied et succombent.
03 Qu’une armée se déploie devant moi, mon cœur est sans crainte ;  que la bataille s’engage contre moi, je garde confiance.
04 J’ai demandé une chose au Seigneur, la seule que je cherche : habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie,  pour admirer le Seigneur dans sa beauté et m’attacher à son temple.
05 Oui, il me réserve un lieu sûr au jour du malheur ;  il me cache au plus secret de sa tente, il m’élève sur le roc. 
06 Maintenant je relève la tête devant mes ennemis. J’irai célébrer dans sa tente le sacrifice d’ovation ;  je chanterai, je fêterai le Seigneur.
07 Écoute, Seigneur, je t’appelle !  Pitié ! Réponds-moi !
08 Mon cœur m’a redit ta parole : « Cherchez ma face. » 
09 C’est ta face, Seigneur, que je cherche : ne me cache pas ta face. N’écarte pas ton serviteur avec colère : tu restes mon secours. Ne me laisse pas, ne m’abandonne pas, Dieu, mon salut ! 
10 Mon père et ma mère m’abandonnent ; le Seigneur me reçoit.
11 Enseigne-moi ton chemin, Seigneur,  conduis-moi par des routes sûres, malgré ceux qui me guettent.
12 Ne me livre pas à la merci de l’adversaire :  contre moi se sont levés de faux témoins qui soufflent la violence.
13 Mais j’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur sur la terre des vivants. 
14 « Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ; espère le Seigneur. »
« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés »
Ce psaume est classé dans la catégorie des psaumes de confiance. Le thème dominant dans ces psaumes est une  confiance sans faille dans le Seigneur. Ces psaumes expriment la joie d’être avec le Seigneur et du désir de vivre toujours en sa présence : « J’ai demandé une chose au Seigneur, la seule que je cherche :habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie,  pour admirer le Seigneur dans sa beauté et m’attacher à son temple. «  (Ps 27, 4)
 Le psaume 16 est l’un des plus beaux parmi les psaumes de confiance ;  il exprime un attachement absolu au Seigneur : « J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu ! Je n’ai pas d’autre bonheur que toi. » (Ps 16, 2) Le priant y exprime sa reconnaissance : « Je bénis le Seigneur qui me conseille : même la nuit mon cœur m’avertit »  (Ps 16, 3) et aux versets huit à onze, le priant exprime une confiance sans limite : « Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ; il est à ma droite : je suis inébranlable. Mon coeur exulte, mon âme est en fête, ma chair elle-même repose en confiance : Tu ne peux m’abandonner à la mort ni laisser ton ami voir la corruption.  Tu m’apprends le chemin de la vie : devant ta face, débordement de joie ! A ta droite, éternité de délices ! » (Ps 16, 8-11).
Au psaume 23, le priant donne  la description d’un endroit qui invite au repos et à la confiance (v1b à v3a). Sans pasteur, la brebis aurait erré, cherchant en vain son chemin vers de bons pâturages. Mais le pasteur connaît ses brebis et il les conduit vers les lieux où il fait bon vivre et refaire ses forces pour mieux reprendre la route ensuite.

Vous pourriez aussi vous attarder suer les psaumes 11, 27, 90, 120 125, 131 qui sont aussi de très beaux psaumes de confiance. dans les psaumes de confiance, il y a deux idées que nous  retrouvons souvent : se croire en sécurité et s’abriter… se confier à….

Le psaume  vingt-sept se divise en deux parties très distinctes. La première partie est une protestation de confiance bannissant toute crainte (versets 1 à 6) ; la seconde relève les supplications d’une personne dans la détresse (versets 7 à 14). Aucun indice dans ce texte ne permet d’identifier le priant : est-il un simple fidèle ? est-il un roi ? est-il un prêtre du temple ? ou le roi David lui-même qui serait l’auteur de ce poème ? Une chose est sûre, le priant y exprime une confiance sans bornes : « Mon père et ma mère m’abandonnent ; le Seigneur me reçoit. » (v 10)

Dans les premiers versets, nous trouvons des images matérielles : rempart (v 1b), lieu sûr (v 5), tente (v 6b) ; ensuite nous découvrons des images vivantes :  défenseur  (Dieu de mon salut en v 9c), père et mère (v 10)
Le priant  insiste en disant :  » J’ai demandé une chose au Seigneur, la seule que je cherche :  habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie… » (v 4) : tous ses combats, toutes les épreuves rencontrées, toute ses tentations ne lui feront pas oublier que la maison du Seigneur est au bout du chemin ! Le priant cherche la face de Dieu. (vv 8-9) et sans la lumière qui rayonne de sa face, la vie du fidèle n’aurait aucun sens  (v 9d)

Compléments

◊   Un pénitent sincère et sa prière exprime toute sa confiance dans le Seigneur.→ Psaume 25 : Prière dans l’épreuve

◊ Psaume 23 →  Le Seigneur est mon berger, je ne manque de rien (Ps 23, 1-6)-Étude comparée de textes bibliques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS