Être comme Dieu

Posté par diaconos le 19 février 2014

Homélie pour le septième dimanche ordinaire de l’année A

AuteurPère Jean Compazieu,  prêtre de l’Aveyron (France)

Références bibliques →  Lv 19, 1-3.17-18  ; Psaume 192  ;  1 Co 3, 16-23  ;  Mt 5, 38-48

Être comme Dieu

Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous ? Être fils et fille de Dieu, c’est aimer comme il aime, sans calcul. Aimer notre ennemi, aimer un ingrat ou celui qui n’a rien pour attitrer notre amour, c’est aimer comme Dieu aime. Nous savons qu’en l’aimant, il prendra du prix à nos yeux et qu’il se révèlera bien meilleur qu’il ne paraît. Dieu seul sait aimer d’un tel amour créateur, mais son amour est contagieux.

Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous ? Être fils et fille de Dieu, c’est aimer comme il aime, sans calcul. Aimer notre ennemi, aimer un ingrat ou celui qui n’a rien pour attitrer notre amour, c’est aimer comme Dieu aime. Nous savons qu’en l’aimant, il prendra du prix à nos yeux et qu’il se révèlera bien meilleur qu’il ne paraît. Dieu seul sait aimer d’un tel amour créateur, mais son amour est contagieux.

Les lectures bibliques de ce dimanche nous adressent un appel à  être comme Dieu. C’est lui-même qui nous le demande : « Soyez saints car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint ». C’est un ordre que Dieu nous donne. Notre vocation c’est la sainteté. Nous sommes créés à l’image et à la ressemblance de Dieu. Sa sainteté c’est celle de l’amour. Cela signifie que nous devons rejeter tout orgueil et toute pensée de haine. En Dieu, il n’y a pas de place pour la vengeance ni pour la rancune. Notre Dieu est Amour. C’est à cela que nous sommes tous appelés.

En ce qui nous concerne, nous savons bien que ce n’est pas gagné. Nous retombons souvent dans les mêmes péchés. Mais le Seigneur est toujours là et il continue inlassablement à nous appeler à lui. Notre pape François nous dit et nous redit qu’il ne se lasse jamais de nous pardonner. C’est de cette manière qu’il nous conduit vers la sainteté. Il nous appelle à sa propre sainteté qui n’est qu’amour et douceur. Cela nous paraît sans doute bien difficile. Le problème c’est que nous sommes souvent des hommes « de peu de foi ». Mais avec des moyens pauvres, le Seigneur est capable de réaliser des merveilles.

Dans la seconde lecture, saint Paul nous précise les raisons de cet appel à être comme Dieu. Il nous dit en effet que nous sommes « le temple de Dieu ». Et puisque Dieu est Amour, on peut dire que nous sommes le temple de l’Amour. Si nous sommes vraiment habités par cette présence de Dieu, cela change tout dans notre vie. Cet amour que nous recevons de lui va nous rendre de plus en plus semblables à lui. Il va chasser la haine, la rancune, la violence et toutes les formes de méchanceté. C’est un amour qui ira jusqu’au pardon. C’est à cela que nous serons reconnus comme disciples du Christ.

Malheureusement, nous faisons mentir Paul tous les jours. Et il le sait très bien. D’ailleurs, sa lettre aux corinthiens  est très polémique. Il y avait beaucoup de divisions dans la communauté des corinthiens. C’est pour répondre à ces problèmes et à bien d’autres qu’il leur écrit cette lettre. Et c’est important aussi pour nous. Comme les habitants de Corinthe, nous ne devons jamais oublier que nous sommes appelés à être les temples de l’Amour. Nous sommes habités par l’Esprit Saint qui nous est donné au jour de notre baptême. Ce que  nous ne pouvons accomplir par nos seules forces est rendu possible par celle du Christ. Il ne cesse de faire appel à ce qui est faible pour réaliser des merveilles.

L’Évangile a de quoi nous surprendre : « Vous avez appris qu’il a été dit : « œil pour œil, dent pour dent… » Cette parole peut nous paraître bien cruelle. En fait, à l’époque, la vengeance était sans fin, implacable et féroce. Elle s’exerçait indifféremment sur le coupable véritable ou présumé, sur un membre de sa famille ou sur un clan. C’était un peu comme les pratiques de la mafia. La loi de l’Ancien Testament était un progrès considérable. Dieu voulait apprendre à son peuple à limiter la vengeance : une seule dent et non pas toute la mâchoire. Nous vivons dans un monde qui souffre de l’escalade de la violence et de la haine. Mais aujourd’hui comme autrefois, Dieu est à l’œuvre pour libérer son peuple de la loi du plus fort.

Mais pour ressembler vraiment à Dieu, il y a une nouvelle étape à franchir. Limiter la vengeance c’est bien. Mais dans son discours sur la montagne, Jésus nous invite à faire un pas de plus. Si nous voulons vraiment ressembler à notre Père des cieux, nous devons nous interdire toute riposte, toute vengeance et toute haine. Ce n’est pas une morale que Jésus nous enseigne, ni une leçon de savoir vivre. Le plus important c’est de découvrir qui est Dieu. Le Dieu de l’Ancien Testament était déjà présenté comme un « Dieu lent à la colère et plein d’amour ».
En fait, nous avons souvent la tête dure : nous nous faisons de fausses images de Dieu. Nous avons du mal à croire qu’il n’est qu’amour. Et pourtant, Jésus ne le dit d’une manière imagée : « Dieu fit lever son soleil sur les bons et sur les méchants et tomber sa pluie sur les justes et sur les injustes ». A l’époque, le soleil et la pluie étaient considérés comme des bénédictions de Dieu. Être comme Dieu, c’est accueillir cet amour universel qui est en lui pour le rayonner et le communiquer autour de nous.

Cet Évangile nous  rejoint dans un monde difficile. Aimer nos ennemis, prier pour ceux qui nous persécutent, c’est bien cela qui nous est demandé. Une chose est sûre : le mal et la violence n’auront pas le dernier mot. C’est avec Jésus et en lui que l’amour obtiendra la victoire finale. En ce jour, nous nous tournons vers toi Seigneur : rends-nous forts dans les épreuves. Tu nous as envoyé ton Fils pour nous faire partager ta sainteté. Ouvre nos cœurs à ce mystère. Attire-nous dans cette lumière. Amen

Pour visiter les sites du Père Compazieu, cliquez sur les liens ci-dessous

Puiser à la Source -   Le Vallon   –     http://avecjesus.eklablog.com/-c718571

http://dimancheprochain.org

◊ Contact → Adresse : Presbytère 12330 MARCILLAC VALLON  – Téléphone : 05 65 71 73 31

rose homélie pour le dimanche des rameaux et de la Passion dans fêtes religieuses Merci au Père Jean Compazieu pour son homélie

  Avec mes salutations amicales et fraternelles

  croix-diaconale4 eucharistie dans Homélies Michel Houyoux, diacre permanent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS