• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 1 mai 2014

L’apparition de Jésus aux disciples d’Emmaüs (Lc 24, 13-35)

Posté par diaconos le 1 mai 2014

Tous les récits évangéliques sur la résurrection sont unanimes sur ce point : ils n’étaient pas prêts à admettre les faits, ils doutent. Ce qui les empêche de croire au témoignage des femmes, c’est le manque de foi en la parole de Dieu annoncée par les prophètes.  Les disciples d’Emmaüs, aujourd’hui c’est nous ! Comme eux, nous pouvons dire : "Nous espérions que Jésus réchaufferait le cœur des hommes, qu’il apporterait la paix sur la terre. Mais lui, nous ne le voyons plus !" Tant et si bien que parfois un doute monte en nous.

Tous les récits évangéliques sur la résurrection sont unanimes sur ce point : les disciples de Jésus n’étaient pas prêts à admettre les faits, ils doutèrent.            Ce qui les empêcha  de croire au témoignage des femmes, c’est le manque de foi en la parole de Dieu annoncée par les prophètes.  Les disciples d’Emmaüs, aujourd’hui c’est nous !    

Comme     eux,  nous     pourrions  dire : « Nous espérions que Jésus réchaufferait le cœur des hommes, qu’il  apporterait la paix sur la terre. Mais lui, nous ne le voyons plus ! »        Tant et si bien que parfois un doute monte en nous.         Cette histoire de résurrection, est-ce vraiment vrai ? Ils sont de plus en plus nombreux, les chrétiens qui n’y croient plus.       Il est toujours avec nous, mais nous ne le reconnaissons pas, pas plus que les disciples d’Emmaüs  qui, tout de même, sentaient que leur cœur était brûlant d’Amour en l’écoutant parler.

 

 La rencontre d’Emmaüs

Ce récit est l’image du renouvellement de la foi : une foi ranimée par l’expérience de cette rencontre, la rencontre avec le Christ ressuscité.

 

Source de l’image →   IMAGES DE LA BIBLE  (Domaine public)  

13 Le troisième jour après la mort de Jésus, deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, 14 et ils parlaient entre eux de tout ce qui s’était passé.

15 Or, tandis qu’ils s’entretenaient et s’interrogeaient, Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux.
16 Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître.
17 Jésus leur dit : « De quoi discutez-vous en marchant ? » Alors, ils s’arrêtèrent, tout tristes.
18 L’un des deux, nommé Cléophas, lui répondit : « Tu es bien le seul étranger résidant à Jérusalem qui ignore les événements de ces jours-ci. »
19 Il leur dit : « Quels événements ? » Ils lui répondirent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth, cet homme qui était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple :
20 comment les grands prêtres et nos chefs l’ont livré, ils l’ont fait condamner à mort et ils l’ont crucifié.
21 Nous, nous espérions que c’était lui qui allait délivrer Israël. Mais avec tout cela, voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c’est arrivé.
22 À vrai dire, des femmes de notre groupe nous ont remplis de stupeur. Quand, dès l’aurore, elles sont allées au tombeau,
23 elles n’ont pas trouvé son corps ; elles sont venues nous dire qu’elles avaient même eu une vision : des anges, qui disaient qu’il est vivant.
24 Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont pas vu. »
25 Il leur dit alors : « Esprits sans intelligence ! Comme votre cœur est lent à croire tout ce que les prophètes ont dit !
26 Ne fallait-il pas que le Christ souffrît cela pour entrer dans sa gloire ? »
27 Et, partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur interpréta, dans toute l’Écriture, ce qui le concernait.
28 Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d’aller plus loin.
29 Mais ils s’efforcèrent de le retenir : « Reste avec nous, car le soir approche et déjà le jour baisse. » Il entra donc pour rester avec eux.
30 Quand il fut à table avec eux, ayant pris le pain, il prononça la bénédiction et, l’ayant rompu, il le leur donna.
31 Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards.
32 Ils se dirent l’un à l’autre : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ? »
33 À l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent :
34 « Le Seigneur est réellement ressuscité : il est apparu à Simon-Pierre. »
35 À leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la fraction du pain.
« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

♦  ♦  ♦

La prédication des apôtres à propos de la résurrection de Jésus repose sur deux faits : le tombeau, au matin de Pâques, est vide et les apparitions de Jésus ( 1 Co 15, 3 ; Mt 28, 2 ; Mc 16, 5 ; Lc 24, 4 ; Jn 20, 12 ; Mt 28, 9 ; Mc 16, 9 ; Jn 20, 14 ; Mt 28, 17-18 ; Mc 16, 14-18 ; Lc 34, 36-43 ; Jn 20, 19-20 ; et 26-29 ; Lc 24, 15-31…
De ces apparitions, les évangélistes retinrent celles qui leur semblaient étayer le mieux son projet. Après avoir fait ce choix, ils les ordonnèrent dans leur texte en toute liberté.

Le fait que ces deux disciples s’éloignant de Jérusalem dans un tel moment, montre qu’ils n’avaient plus aucune espérance de revoir Jésus  (v 21)  mais qu’ils cherchèrent à se réconforter dans l’évocation de leurs souvenirs communs. Ils discutèrent  des bruits qui couraient au sujet de la résurrection de Jésus, (versets 22-24) mais aussi des scènes tragiques de sa passion ert de sa mort sur une croix (vv 19-20) De ces événements, ils s’en entretenaient et les discutaient, cherchant à se rendre compte de leurs causes et de leurs conséquences.

Ces disciples ne croyaient pas à la résurrection de Jésus. La pensée de le reconnaître dans cet étranger, venu à leur rencontre, ne leur venait  pas. L’intérêt sympathique que Jésus leur témoigna gagna bientôt leur confiance. Les questions qu’il leur posa les invitèrent à lui ouvrir leur cœur. (Lc 18, 40 ; Jn 20, 15)

Le Seigneur nous rejoint par une conversation amicale, par la rencontre de quelqu’un qui a besoin de nous, lorsque nous rendons  visite à un malade… Le Seigneur a tant de manières de nous rejoindre, souvent par des détours que nous n’aurions jamais pu soupçonner. Il a promis d’être avec nous jusqu’à la fin des temps. En sommes-nous conscients ?

Compléments

◊ Troisième dimanche de Pâques →   Troisième dimanche de Pâques, année A

◊  Rencontre avec le Ressuscité →  Le Seigneur a tant de manières de nous rejoindre

Liens externes

◊   Catéchèse → Sur le chemin d’Emma s – Idées-Caté

◊ Du ite « Idées-Caté »  →  Sur le chemin d’Emmaüs. Luc 24,13-35

Les pèlerins d’Emmaüs

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Temps pascal | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS