• Accueil
  • > Archives pour décembre 2014

Un enfant nous est né, un fils nous a été donné (Is 9,6)

Posté par diaconos le 17 décembre 2014

Veillée de Noël

Références dans la Bible : Is 9, 1-6 ; Ps 95 ; Tt 2, 11-14 ; Lc 2, 1-14

Un enfant nous est né, un fils nous a été donné

 

Noël 2014

En cette nuit sainte, faisons effort pour comprendre le sens de Noël, pour accepter d’être sauvés et transformés par cet enfant. À ces personnes qui fêtent Noël sans savoir ce qu’il représente, portons notre joie et notre espérance. Essayons d’être la lumière des personnes qui vivent dans les ténèbres.

Avec la joie des bergers dans la nuit de Noël, admirons la tendresse d’un Dieu qui s’est fait enfant pour devenir notre ami. S’il est impossible de ne pas aimer un tout-petit qui vous tend les bras, comment ne pas aimer ce nouveau-né, emmailloté et couché dans une mangeoire ?

Ce mystère de l’Incarnation, célébré à Noël, nous invite à reconnaître, en cet enfant, Dieu qui vient habiter en nous, pour qu’à notre tour nous vivions en lui. Tous les extraits de la Parole de Dieu, en cette nuit et en ce  jour de Noël, demandent à être accueillis dans cette attitude d’admiration devant le Mystère.

Oui, un enfant nous est né ! Oui, un fils nous a été donné. (Is 9, 5a). Comme il est beau ce Dieu qui nous aime au point de se faire homme. Ce Dieu que personne n’a jamais vu (Jn 1, 18), Par la naissance de cet enfant, la bonté de Dieu éclate la nuit de Noël : la grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes. (Ti. 2, 11)

Noël, le Fils de Dieu s’est fait homme, le voici maintenant parmi nous. La puissance de Jésus éclate dans la faiblesse et la pauvreté. Par lui, la paix de Dieu nous est offerte ; en lui, un sauveur nous est donné. (Lc 2,11). Oui, Dieu est avec nous. Jésus est le seul médiateur entre Dieu et nous.

De même que nous faisons une place dans notre maison pour la crèche et le sapin, il est bon de faire une place pour Dieu dans notre cœur et dans nos activités quotidiennes. Pour le rencontrer, notre regard doit s’exercer à reconnaître toutes formes d’humilité, d’innocence, de paix, de tolérance et d’amour.

 Dieu se trouve dans la tendresse qui se vit au sein des familles ou dans la tendresse donnée par beaucoup de bénévoles œuvrant dans de nombreuses associations. En ce temps de Noël, n’est-ce pas là l’occasion d’en témoigner, de redonner confiance, de rallumer l’espérance ?

Sais-tu reconnaître ta marche tâtonnante vers le Christ, à travers les signes les plus ordinaires : la joie des foyers, les efforts que tu fais pour partager ton bonheur avec d’autres, les pauvres et les petits qui bâtissent une solidarité sans frontière ? À toutes les personnes qui cherchent, à toutes celles qui désespèrent portons notre joie et notre espérance. Essayons d’être la lumière des personnes qui vivent dans la nuit. Bonne et sainte fête de Noël

]

Compléments

◊   Homélie    →  Dieu vient habiter parmi nous !

CatéchèseIl est né le divin Enfant (Lc 2, 1-14)

Liens externes

Seize chants de Noël

Image de prévisualisation YouTube

Vivre le temps de Noël – Père Jean-Louis BARTHELME

http://www.dailymotion.com/video/xfo58a

Publié dans fêtes religieuses, Temps de Noël | Pas de Commentaire »

Le baptême est le premier sacrement. Le Baptême est le sacrement de la foi. Il est la source de la vie nouvelle dans le Christ

Posté par diaconos le 16 décembre 2014

Homélie prononcée à l’occasion du baptême de Élodie (10 ans) et Thomas (4 ans)  G.

Frères et sœurs dans le Christ, aujourd’hui, nous sommes réunis autour de Élodie et Thomas qui  demandent le Baptême.

La foi chrétienne est pleine de symboles. Mais il y a des gestes privilégiés, plus importants que les autres : les sacrements. Le baptême est le premier sacrement. Le Baptême est le sacrement de la foi. Il est la source de la vie nouvelle dans le Christ ;  vie de laquelle jaillit toute la vie chrétienne. Il est le fondement de toute vie chrétienne et la porte qui ouvre l’accès aux autres sacrements.

Tous les gestes et les paroles des sacrements nous disent que Dieu nous aime, qu’il ne nous abandonne pas, qu’il veille sur nous..  Nous n’avons pas trop d’une vie pour le comprendre. Il n’y a qu’une valeur qui soit vraiment solide parce qu’elle est éternelle, c’est l’amour que l’on reçoit et que l’on donne.

Dans quelques instants, Élodie et Thomas vous serez baptisés et, demain Élodie tu  recevras pour la première fois Jésus vivant ; Jésus qui a dit : « Je suis le pain de vie descendu du ciel. »

Chers enfants votre baptême sera votre premier pas dans la vie chrétienne. Par le baptême, vous devenez membres de l’Église, la communauté des croyants.

Recevoir le baptême,  n’est pas un geste extérieur, ni une coutume pour faire comme d’autres… Par  le Baptême, vous vous engagez  véritablement, sincèrement, en toute loyauté envers Dieu. Vivre votre baptême, c’est vous engager avec Dieu, c’est lui donner une place dans votre vie, accueillir sa Parole, la « Bonne Nouvelle » de l’Évangile et surtout de suivre les bons conseils de Jésus,  tout au long de votre vie.

Lors de votre baptême, Jésus vous prend avec lui pour porter avec vous vos épreuves, vos difficultés, vos péchés et vos  erreurs. Il les offre au pardon de Dieu, il est alors cette force de résurrection qui vous donne la foi dans la vie et le courage de bien repartir. Avec Jésus, si bas que vous puissiez tomber, il y a toujours une nouvelle chance de repartir.

Chaque fois que tu communieras Élodie, c’est Jésus lui-même qui vient nourrir tes capacités de donner, de partager, de mettre la paix et l’amour dans ton cœur.

Étant baptisés, c’est aussi  renoncer à tout ce qui peut vous éloigner de Dieu pour faire partie des amis de Jésus, la communauté des chrétiens.

Les sacrements sont toujours accompagnés d’une parole : « Je te baptise, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit« .

Pour les croyants, c’est le Christ vivant dans son Église qui parle. Recevoir le baptême suppose donc que vous   acceptiez cette parole de Jésus transmise par l’Église et que vous  y croyiez. Avant d’être  baptisés, vous  allez donc proclamer votre foi en ce Dieu Père, Fils et Esprit. Vous vous  engagerez également à dire non à tout ce qui peut vous séparer de Dieu.

Le Baptême que vous aller recevoir est donc un point de départ. À vous, ses parents, parrain et marraine,  vous avez la responsabilité de les aider  progressivement à grandir dans la foi et le devoir de les aider dans leur désir de vivre chrétiennement, fidèlement à leur promesse. Amen

croix diaconale

 

Michel Houyoux, diacre permanent

 

 

 

 

 

Publié dans homélies particulières, Liturgie | Pas de Commentaire »

A.D.A.L. pour le quatrième dimanche de l’Avent, année B

Posté par diaconos le 9 décembre 2014

4ème DIMANCHE DE L’AVENT de l’année B

Les textes bibliques choisis pour la messe du quatrième dimanche de l’Avent nous montrent que Dieu ne dirige pas forcément les choses selon nos prévisions. Il dépasse nos vues. Faisons-lui confiance quand les évènements nous déconcertent comme Nathan  le fit (première lecture) et la vierge Marie le fit en acceptant d’être la mère du messie promis à David. (Évangile)

Les textes bibliques choisis pour la messe du quatrième dimanche de l’Avent nous montrent que Dieu ne dirige pas forcément les choses selon nos prévisions. Il dépasse nos vues. Faisons-lui confiance quand les évènements nous déconcertent comme Nathan le fit (première lecture) et la vierge Marie le fit en acceptant d’être la mère du messie promis à David. (Évangile)

Rappel : Il ne peut y avoir d’assemblée sans prêtre dans l’église où est célébrée la messe le même dimanche ( y compris le samedi soir) !  L’assemblée dominicale est  animée par une équipe de laïcs en lien avec le prêtre chargé de la paroisse

Source de l’image : cliquez ci-dessous

Annonce a Marie – Nouveau Testament – Coloriage.org

Références bibliques : cliquez ci-dessous

Première lecture ; Psaume  ; Epître  ;  Evangile

Chant d’ouverture : Le chant le plus indiqué est un chant festif qui annonce déjà la joie de Noël comme Terre d’espérance (E 258), Regarde l’aurore est déjà là (E 257),  Fais nous marcher à ta lumière (E 252) ; d’autres chants sont possibles pour ce 4ième dimanche de l’Avent ; par exemple : Berger de Dieu (E 280) ; Toi qui ravis (VLH 136), ou selon votre choix

SALUTATION INITIALE par la personne qui préside la prière

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Avoir la foi, ce n’est pas simplement croire en Dieu, c’est accepter de se laisser bousculer par lui, c’est accepter de mettre nos projets personnels en sommeil afin de faire de la place au plan de Dieu.  À quelques jours de la fête de Noël, notre prière rejoint celle de Marie, en Galilée : que tout s’accomplisse selon sa volonté. Le OUI de Marie a  ouvert la porte à l’Incarnation et nous indique la voie à suivre : accueillir librement le Christ dans notre vie. Que la grâce et la paix soient avec nous tous, de la part de Dieu notre Père et de Jésus Christ le Seigneur.

Tous : Béni soit Dieu, maintenant et toujours !

MONITION  d’Accueil par : …………………………………………………………..

Une jeune fille, appelée Marie, reçoit la visite d’un ange et sa foi rend tout possible à Dieu : Marie sera la mère du Messie. L’ange du Seigneur visite le fiancé de Marie. Il lui partage le secret de Dieu : cet enfant se nommera  Jésus. Ainsi il y a plus de 2000 ans, à Nazareth, des cœurs simples ont cru dans la Parole du Seigneur. Et c’est pourquoi dans quelques jours, nous pourrons fêter la naissance de Jésus, Dieu avec nous.

PRÉPARATION PÉNITENTIELLE

 Par la personne qui préside la prière  : À quelques jours de Noël, accueillons comme Marie – dans la foi –  la merveille du don de Dieu…

  • Seigneur Jésus, tu es venu en notre chair, Emmanuel, Dieu-avec-nous !…                             Tous : Prends pitié de nous Seigneur, sauve nous
  • O Christ, tu viens mystérieusement à notre rencontre, Dieu-avec-nous tous les jours, jusqu’à la fin des temps… Tous : O Christ, prends pitié de nous, sauve nous.
  • Seigneur, tu reviendras dans la gloire pour être « Dieu-avec-nous » pour toujours…                    Tous : Seigneur, prends pitié de nous, sauve nous.

  Par la personne qui préside la prière  : Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde, qu’il nous pardonne nos péchés et qu’il nous conduise à la vie éternelle.

Tous : AMEN !

Pas de Gloire à Dieu pendant l’Avent.

PRIÈRE D’OUVERTURE par la personne qui préside la prière

Tournons-nous vers notre Dieu qui, le premier, s’est tourné vers nous…

Que ta grâce, Seigneur notre Père, se répande en nos cœurs : par le message de l’Ange, tu nous as fait connaître l’incarnation de ton Fils bien-aimé. Conduis-nous, par sa passion et par sa croix, jusqu’à la gloire de la résurrection. À lui qui vit et règne avec toi et le saint Esprit maintenant et pour les siècles des siècles.

Tous : Amen !

LITURGIE DE LA PAROLE

◊ Dans une célébration animée par des laïcs, le siège de la présidence ne sera pas occupé !

Par la personne qui préside la prière  : Voici une première lecture tirée du livre de Samuel au chapitre 7 : le Roi David voulut bâtir une maison pour Dieu, mais par la bouche du prophète Nathan Dieu lui révéla des projets plus grandioses.

Première lecture  par ……………………………………………… (2 Samuel 7, 1-16)

Chant : Apprends- nous marie (V 219) ; Viens Emmanuel (E 126) ; Viens Seigneur, viens (signes musiques n° 5) ; Préparez les chemins du Seigneur (E 13-95- CNA) ; Aube nouvelle ou un autre chant de vos CD en rapport avec ce temps proche de Noël.

 Par la personne qui préside la prière : Le psaume 88, une œuvre monumentale (53 versets) appartenant à la catégorie des psaumes royaux, aurait été composé peu de temps après la prise de Jérusalem et la destruction du Temple, en l’an 587. Ce que Dieu a bâtit pour David, c’est une histoire d’amour annoncée dès le premier verset. Dans ce chant d’action de grâce, reconnaissons le visage de Jésus, fils de David, annoncé par l’ange à Marie.

psaume 88

 Par la personne qui préside la prière : Dans sa lettre aux Romains, l’apôtre Paul annonce à toutes les nations, sans distinction de race,  que le Christ est le seul Sauveur de l’Humanité. Seul Jésus Christ donne corps à nos aspirations à la paix, à la justice, à la fraternité et à la réussite.

2ième lecture par : ……………………………………………………………………………………………..  (Rm 16, 25-27)

Acclamation: Alléluia. Alléluia. La Vierge Marie accueille la Parole : « Je suis la servante du Seigneur, que s’accomplisse la Bonne Nouvelle ! » Alléluia !

Reprise de l’Alleluia  par tous

L’animateur de la célébration dit alors : « De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Luc au chapitre un

Par le OUI de Marie, la promesse faite jadis à David prend corps au-delà de toute attente…

Cette personne lit ensuite l’Évangile du jour  à Lc 1, 26-38

♦ Si c’est une personne laïque qui proclame l’Évangile, elle omet la salutation initiale et aussi l’acclamation finale.

Homélie →     Dieu se manifeste toujours là où nous ne l’attendons pas !

Par la personne qui préside la prière : Proclamons tous ensemble notre foi : (Credo récité ou chanté)

Tous : Je crois en Dieu…

PRIÈRE UNIVERSELLE

Par la personne qui préside la prière : Bientôt, c’est Noël. Demandons au Seigneur la grâce de pouvoir le recevoir et le reconnaître. Pour nous-mêmes, et pour tous nos frères, prions avec confiance…

Un membre de l’équipe liturgique : …………………………………………..

  • Dieu d’amour, tu as fait de Marie et de Joseph les modèles de notre foi. Nous t’en prions : qu’ils nous aident, en ce jour, à ouvrir nos cours à ta venue. Emmanuel, viens, viens nous sauver.  (Refrain)

PRIèRE UNIVERSELLE 4 DIM AVENT B

  • Dieu fidèle, tu viens te révéler à tous les hommes. Nous t’en prions : fais surgir dans ton Église les vocations dont elle a besoin. (Refrain)
  • Dieu de tendresse, tu viens au-devant de ceux qui souffrent et désespèrent. Nous t’en prions : qu’ils trouvent en la fête de Noël ta lumière et ta paix. (Refrain)
  • Dieu tout-puissant, tu viens guérir nos égoïsmes et nos cœurs endurcis. Nous t’en prions : que notre communauté ait le souci des personnes qui ont la première place dans ton cœur. (Refrain)

Par la personne qui préside la prière :  À l’approche de Noël, Seigneur notre Dieu, tu sais combien l’humanité a besoin de te redécouvrir. Toi seul peux combler nos cœurs. Viens, viens parmi nous, Seigneur Fais-nous accueillants à ta lumière, maintenant, toujours et dans les siècles des siècles.

Tous : Amen !

 Action de grâce

Par la personne qui préside la prière : Frères et sœurs, la Parole de Dieu a touché notre cœur et elle a fait de nous,  le peuple qui écoute son Dieu. Rendons-lui maintenant grâce pour grâce, en son nom et en union avec toute l’Église.

Chant : Debout resplendis ou Heureux celui (E 2320) ou O viens Jésus (E 147) ou un chant de votre répertoire ayant un rapport avec ce temps de l’Avent

Prière de louange

Par un membre de l’équipe liturgique  :………………………………………………………………..

  • Père de tout amour, en ces jours qui préparent à Noël, nous te rendons grâce pour la Vierge Marie, cette femme de notre race, humble . Tu l’as choisie pour que ton Fils éternel devienne homme parmi nous.

Prière de Louange

Tous : BÉNI SOIS-TU, Père de Jésus Christ ! (chant)

  •  Nous te rendons grâce par Jésus, ton Fils, de toute éternité auprès de Toi. Tu as vu la misère de ton peuple et tu as envoyé ton enfant bien-aimé jusqu’à nous, l’Emmanuel, Dieu avec nous, pour que ton salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre.

Tous : BÉNI SOIS-TU, Père de Jésus Christ ! (chant)

  •  Nous te rendons grâce aussi pour Joseph, « le juste », cet homme humble et croyant que tu as choisi pour qu’en donnant son nom à Jésus, il le fasse entrer dans la lignée de David.

Tous : BÉNI SOIS-TU, Père de Jésus Christ ! (chant)

  •  Nous te rendons grâce Père de Jésus Christ, car chaque année tu renouvelles notre désir d’attendre et d’accueillir notre Libérateur

Tous : BÉNI SOIS-TU, Père de Jésus Christ ! (chant)

  •  De dimanche en dimanche, tu nous invites à entrer dans la Pâque du Christ, et à devenir ce qu’il a fait de nous : tes enfants.

Tous : BÉNI SOIS-TU, Père de Jésus Christ ! (chant)

  •  C’est pourquoi, comme nous l’avons appris du Sauveur et selon son commandement, nous te disons avec confiance : Notre Père

NOTRE PÈRE (Chanté ou récité)

L’animateur de la célébration introduit le signe de paix : Soyons unis les uns aux autres dans le Christ et partageons la paix qui vient de lui !

La liturgie de la Parole animée par des laïcs s’achève ainsi. On passe ensuite à la prière de conclusion (voir plus loin), à moins que l’on ait prévu une liturgie de communion.

Liturgie de Communion (éventuellement)

La personne qui a été désignée va après  le geste de paix au tabernacle chercher le pain consacré et il l’apporte sur l’autel. Elle s’incline ensuite profondément ou fait une génuflexion. Il est bon de prévoir à ce moment un temps de recueillement qu’on introduira ainsi : 

Un membre de l’équipe paroissiale : Recueillons-nous dans le silence. Préparons-nous à accueillir le corps du Christ ; qu’il nous rassemble aussi en un seul corps !

Le Christ Jésus nous a livré son corps et chaque messe en fait mémoire. Aujourd’hui, en attente d’une célébration eucharistique, recevons dans la foi le corps du Christ, l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. Heureux les invités au Repas du Seigneur !… « Venu pour que les hommes aient la vie, et qu’ils l’aient en abondance »

Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde !

Tous : Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais, dis seulement une parole et je serai guéri.

Distribution de la communion en disant : « Le corps du Christ »

Chant pour la communion

Suggestion de Chants pour la communion : Vierge de lumière (V223) ou Peuple qui marchez ( E 127) ou Ne crains pas Joseph (W 507)ou Vienne la paix (T 150) ou selon votre choix

Prière après la communion par un membre de l’équipe paroissiale : ……………………………….

À travers ta Parole, et chacun de tes sacrements, Dieu notre Père,  tu nous donnes part à la vie de ton Fils. Accorde-nous de l’accueillir avec cette foi et cette reconnaissance qui étaient en Marie,  puisque sur nous aussi tu fais reposer la puissance de l’Esprit. Comblés de ta grâce, nous te bénirons pour les siècles des siècles.

Tous : Amen !

À quelques jours de Noël, prions l’ANGELUS

Une personne de l’équipe liturgique :  L’Ange du Seigneur annonça à Marie,
Tous : Qu’elle serait la Mère du Sauveur.
Tous : Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.

Une personne de l’équipe liturgique : Voici la Servante du Seigneur

Tous : Qu’il me soit fait selon votre parole.    Tous : Je vous salue Marie…

Une personne de l’équipe liturgique : Et le Verbe S’est fait chair     Tous : Et Il a habité parmi nous.

Tous : Je vous salue Marie…

Une personne de l’équipe liturgique : Priez pour nous, sainte Mère de Dieu,

Tous : Afin que nous devenions dignes des promesses du Christ.

Par la personne qui préside la prière :  Prions le Seigneur ! Que ta grâce, Seigneur, se répande en nos cœurs. Par le message de l’Ange, tui nous a fais connaître l’Incarnation de ton Fils bien-aimé. Conduis-nous, par sa Passion et  par sa Croix, jusqu’à la gloire de la Résurrection. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec toi et le saint Esprit maintenant et pour les siècles des siècles.

Tous : Amen.

Suggestion pour le chant final : Aube nouvelle (E 130) ; Maranatha ! ; Venez divin Messie…

ENVOI

Par la personne qui préside la prière : Frères et sœurs, Jésus vient lui-même et va nous sauver ! Que Dieu tout-puissant vous  bénisse le Père, le Fils, et le Saint Esprit. (Pas de bénédiction à donner ici !)

L’animateur de la célébration : Allons  dans la paix du Christ

Tous : Nous rendons grâce à Dieu.                                                   

 Ce texte tient compte des  directives  du guide liturgique pour les assemblées dominicales animées par des laïcs.       

Musique d’orgue pour la sortie            

Michel houyoux, diacre

Avec mes salutations amicales et fraternelles. Bonne et sainte fête de Noël  à tous. Que Dieu nous accorde de parler et de penser avec sagesse.
Que l’année 2015 soit année de joie, de gaieté, et de prospérité, sans oublier la santé.

 

Michel Houyoux, diacre permanent

Compléments

◊ Préparons la messe ensemble → Quatrième dimanche de l’Avent, année B

◊  Catéchèse  →  Méditons le récit de l’Annonciation. (Lc 1, 26-38)

◊  Homélie →  Qu’il me soit fait selon ta parole ! (Lc 1, 26-38)

Publié dans A.D.A.L., Temps de l'Avent | Pas de Commentaire »

Dieu se manifeste toujours là où nous ne l’attendons pas !

Posté par diaconos le 8 décembre 2014

Dans la scène biblique de l’Annonciation, Dieu propose et attend une réponse. Ce sera « Qu’il me soit fait selon ta parole. » Marie devient la Mère de Jésus, le messie promis. Jésus est le fils de Dieu, le  et du Sauveur avant de devenir, au pied de la croix, la Mère de l’Eglise. Cette fête est d’abord la fête de l’Incarnation puisque Dieu commence en Marie sa vie humaine qui conduira Jésus jusqu’à la Croix et la Résurrection, jusqu’à la Gloire de Dieu. Elle est célébrée par les catholiques le 25 Mars. Source : nominis Approfondir votre lecture     Mieux comprendre     Intention de prière pour l8217Evangélisation du pape François pour mai 2014     Marie     EditoAller plus loinRepères « Comme vraie ‘fille de Sion’, Marie est figure de l’Eglise, figure de l’homme croyant qui ne peut arriver au salut et à la réalisation plénière de lui-même que par le don de l’amour – par grâce ». Joseph Ratzinger in Foi chrétienne « C’est un fait assez paradoxal. Le culte de la Vierge est [...] Liturgie catholique.fr Logo du SNPLS catechese.catholique.fr Service national de la catéchèse et du catéchuménat

Dieu envoie son messager annoncer à Marie qu’elle sera la mère du sauveur. Son messager attend une réponse.
En répondant  » Qu’il me soit fait selon ta parole. », Marie devient la Mère de Jésus, le messie promis. Jésus est le fils de Dieu, le sauveur du monde.

Il y a plus de 2000 ans, un jour, dans une humble maison de Nazareth, un ange, envoyé par Dieu, s’adressa à une jeune fille très simple, croyante et pieuse pour lui révéler le projet de Dieu et quel rôle Dieu lui proposa dans ce projet. L’Ange dit à Marie: « Je te salue, Comblée de grâce, le Seigneur est avec toi  » ( Lc 1, 28 )
Source de l’image → Gospel of Luke (382) – 44.6 KB -
libre de droits

Dieu, par son messager,  lui fit savoir qu’il demande son accord  pour un projet qui la dépasse complètement.  « Sois sans crainte Marie, voici que tu vas concevoir et mettre au monde un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus et son règne n’aura pas de fin » dit l’ange.

C’est l’histoire de Marie, c’est son annonciation, mais c’est surtout l’histoire de l’amour et de l’infini respect de Dieu pour toutes ses créatures. L’arrivée du fils de Dieu sur terre ne s’est pas faite de manière spectaculaire ni tonitruante. Une annonce mystérieuse dans une maison de terre, dans un village insignifiant. Ce Dieu qui, dans l’Ancien Testament déjà, préférait la discrétion, accompagnant son peuple comme un nomade : «  Depuis le jour où j’ai fait monter d’Égypte les fils d’Israël et jusqu’à ce jour, je n’ai jamais habité dans une maison ; j’ai été comme un voyageur, sous la tente qui était ma demeure. » (2 Sam 7,6)

En cette fête de Noël 2014, où Dieu va-t-il se manifester ?  Se manifestera-t-il toujours là où nous ne l’attendons pas ? Si nous lui donnons de la place et du temps, nous sentirons que nous nous approchons de lui. Mais Dieu se cache aussi dans nos frères et nos sœurs : dans cette vieille voisine qui fêtera Noël seule devant sa télé, dans ces sans abris portant un bonnet du père Noël pour faire la manche, dans ces  exclus et ces personnes surendettées ou sans ressources qui ne pourront pas faire la fête  C’est là que nous pourrons trouver le Christ. Serons-nous au bon endroit pour l’accueillir ? Saurons-nous poser le geste discret pour que ces exclus aient part, eux aussi, à la fête ?
Contre la pauvreté, en ces jours  de festivités, Noël et jour de l’an, choisis de marcher à côté des gens, d’être avec eux, mais surtout  aide les selon ta disponibilité. Derrière le visage du pauvre se cache celui du Christ : « Ce que tu as fait au plus petit d’entre les miens, c’est à moi (Jésus) que tu l’as fait. »  En donnant à manger à ceux qui ont faim, à boire à ceux qui ont soif, en accueillant l’étranger, en visitant les malades, en allant vers les prisonniers… les disciples de Jésus répondent à sa demande. » (Mt 25,40).
Grâce à nos engagements, et au tien si tu le veux, des milliers de personnes touchées par la pauvreté auront part à la fête de l’espérance et de la nativité. L’aide que tu peux apporter semble fragile : choisis une association qui apporte une aide efficace aux plus démunis. À titre d’exemple, je citerai l’association « Vivre ensemble » (Voir ci-dessous), mais il y en a beaucoup d’autres. Tous ces petits dons, bien utilisés peuvent donner des résultats surprenants.

Compléments

◊  Temps de l’Avent → Quatrième dimanche de l’Avent, année B

Ce pas en Avent, nous vous proposons d’en faire aussi “un pas de côté”

Car, au bord du chemin, il y a des hommes et des femmes qui se battent chaque jour pour simplement vivre, se loger, manger.

Pour en savoir plus, cliquez ici → Campagne 2014 – Vivre Ensemble

Publié dans apparitions, Temps de l'Avent, Vierge Marie | Pas de Commentaire »

12
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS