• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 13 mars 2015

Détournons-nous de tout ce qui peut faire écran.

Posté par diaconos le 13 mars 2015

Extrait du livre des Chroniques au chapitre trente-six

Sous le règne de Sédécias, le dernier roi de Juda, le peuple infidèle et fourvoyé dans l’idolâtrie fut sévèrement puni par Dieu et quelques années plus tard, Dieu eut pitié de lui et le ramena de l’exil.

Édit d’Ecbatane : Cyrus II se concilie les populations soumises par Babylone en leur restituant leurs divinités. Il autorise par un édit le retour des Juifs en captivité à Babylone et ordonne la reconstruction du Temple au frais du trésor royal.

Édit d’Ecbatane : Cyrus II se concilie les populations soumises par Babylone en leur restituant leurs divinités. Il autorise par un édit le retour des Juifs en captivité à Babylone et ordonne la reconstruction du Temple au frais du trésor royal. (Esd 1, 1-4)

14 Tous les chefs des prêtres et du peuple multipliaient les infidélités, en imitant toutes les abominations des nations païennes, et ils profanaient la Maison que le Seigneur avait consacrée à Jérusalem.

15 Le Seigneur, le Dieu de leurs pères, sans attendre et sans se lasser, leur envoyait des messagers, car il avait pitié de son peuple et de sa Demeure.
16 Mais eux tournaient en dérision les envoyés de Dieu, méprisaient ses paroles, et se moquaient de ses prophètes ; finalement, il n’y eut plus de remède à la fureur grandissante du Seigneur contre son peuple.
17 Alors le Seigneur fit monter contre eux le roi des Chaldéens, qui tua par l’épée les jeunes gens à l’intérieur du sanctuaire, n’épargna ni le jeune homme ni la jeune fille, ni le vieillard ni l’infirme : le Seigneur les livra tous entre ses mains.
18 Tous les objets, grands ou petits, de la Maison de Dieu, les trésors de la Maison du Seigneur et les trésors du roi et de ses princes, Nabucodonosor emporta tout cela à Babylone.
19 Les Babyloniens brûlèrent la Maison de Dieu, détruisirent le rempart de Jérusalem, incendièrent tous ses palais, et réduisirent à rien tous leurs objets précieux.
20 Nabucodonosor déporta à Babylone ceux qui avaient échappé au massacre ; ils devinrent les esclaves du roi et de ses fils jusqu’au temps de la domination des Perses.
21 Ainsi s’accomplit la parole du Seigneur proclamée par Jérémie : « La terre sera dévastée et elle se reposera durant soixante-dix ans, jusqu’à ce qu’elle ait compensé par ce repos tous les sabbats profanés. »
22 Or, la première année du règne de Cyrus, roi de Perse, pour que soit accomplie la parole du Seigneur proclamée par Jérémie, le Seigneur inspira Cyrus, roi de Perse. Et celui-ci fit publier dans tout son royaume – et même consigner par écrit – :
23 « Ainsi parle Cyrus, roi de Perse : Le Seigneur, le Dieu du ciel, m’a donné tous les royaumes de la terre ; et il m’a chargé de lui bâtir une maison à Jérusalem, en Juda. Quiconque parmi vous fait partie de son peuple, que le Seigneur son Dieu soit avec lui, et qu’il monte à Jérusalem ! »
« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».     
Source de l’image →  CYRUS, roi de Perse, ami d’Israël
L’exil des juifs fut organisé par Nabuchodonosor en l’an 587 avant Jésus-Christ, après la destruction du Temple. Le retour de captivité fut autorisé après l’édit de Cyrus en l’an 538. Ces deux évènements furent pour l’auteur du livre des Chroniques l’occasion de faire une lecture religieuse de l’histoire. Ce texte met en avant que le Seigneur n’est pas infidèle à son alliance avec son peuple, c’est ce dernier qui s’est détourné de lui (v14-v16). Son peuple se moqua des prophètes et sombra dans l’idolâtrie. Israël s’achemina ainsi vers une catastrophe humanitaire (v17-v20)  
Dieu est toujours fidèle. C’est par le roi Cyrus (538 av. J-C) qu’il a accompli la promesse de Jérémie annonçant que les exilés rentreront dans leur pays et y rebâtiront le Temple. Lorsque le roi perse devint maître de l’empire babylonien, il fit publier un édit de libération, rapporté dans le livre d’ Edras au chapitre un.
La première année de Cyrus, roi de Perse, afin que s’accomplit la parole du Seigneur, sortie de la bouche de Jérémie, le Seigneur éveilla l’esprit de Cyrus, roi de Perse, et il fit faire de vive voix et aussi par écrit, dans tout son royaume, un édit de libération : Ainsi a dit Cyrus, roi de Perse : Le Seigneur, le Dieu des cieux, m’a donné tous les royaumes de la terre et il m’a chargé de lui bâtir une maison à Jérusalem, qui est en Juda. Quiconque d’entre vous est de son peuple, que son Dieu soit avec lui, et qu’il monte à Jérusalem qui est en Juda et bâtisse la maison du Seigneur, le Dieu d’Israël ; c’est le Dieu qui est à Jérusalem. Et tous ceux qui sont demeurés de reste dans tous les lieux où ils s’étaient établis comme étrangers, les habitants du lieu leur viendront en aide avec de l’argent, de l’or, des dons en nature et du bétail, ainsi que par des dons volontaires pour la maison du Dieu qui est à Jérusalem. » (Esd 1, 1-4)
Au-delà de l’aspect habile de cette décision politique où chaque région aura  une autonomie et la liberté de culte  reconnue officiellement , il y est reconnu un respect de la personne qui rejoint le projet universel de Dieu. À notre époque, des puissances, des groupes de pression et des idéologies à la mode voudraient s’imposer à tous et dominer le monde. Nos journaux et les médias nous en informent presque quotidiennement. Cet Édit de Cyrus pourrait nous donner quelques idées pour prier pour les minorités dans le monde…
L’Édit de Cyrus va très loin car il demande aux habitants d’aider les juifs à leur retour de captivité et aussi à les aider à reconstruire leur Temple. De nos jours, où les sectarismes sont nombreux, nous devrions tirer de cet Édit quelques leçons pour le  « VIVRE ENSEMBLE ». De quel côté nous situons-nous ? Du côté des ténèbres, de l’injustice criante, des disparités sociales, de l’indifférence ? Ou bien du côté de la lumière qui éclaire nos gestes de chaque jour dans le sens de la vie du Christ ?
Profitons de ce temps de Carême pour retourner vers ce Dieu de la vie, avant qu’il ne soit trop tard ! Retournons vers ce Dieu qui nous demande avec insistance de nous détourner de tout ce qui peut faire écran.

Publié dans Ancien testament, Carême, comportements | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS