• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 24 août 2015

Visa pour le Royaume des cieux

Posté par diaconos le 24 août 2015

 Je vous donne un commandement nouveau

Nous aimez-les uns les autres et nous soutenir mutuellement, voilà le seul remède contre toutes les formes de violence. C’est exclusivement sur l’amour que nous serons jugés et c’est sur un amour très simple que nous le serons : donner à manger, à boire, accueillir, habiller, visiter, soigner. Ainsi nos plus simples gestes d’amour ont une valeur d’éternité. Nous serons tous jugés sur le même critère, non pas sur le nombre de prières faites, ni sur les actes de cultes accomplis mais, sur l’amour concret que nous aurons manifesté à nos frères et à nos sœurs ! Il ne suffit pas de ne pas faire le mal, il faut faire le bien. Voici un moyen très simple pour faire beaucoup de bien autour de soi . Au lever, posons-nous cette question : « Qui donc, aujourd’hui, attend de moi quelques chose ? »  Agissons ensuite sans tarder !

Nous aimez-les uns les autres et nous soutenir mutuellement, voilà le seul remède contre toutes les formes de violence. C’est exclusivement sur l’amour que nous serons jugés et c’est sur un amour très simple que nous le serons : donner à manger, à boire, accueillir, habiller, visiter, soigner. Ainsi nos plus simples gestes d’amour ont une valeur d’éternité. Nous serons tous jugés sur le même critère, non pas sur le nombre de prières faites, ni sur les actes de cultes accomplis mais, sur l’amour concret que nous aurons manifesté à nos frères et à nos sœurs ! Il ne suffit pas de ne pas faire le mal, il faut faire le bien. Voici un moyen très simple pour faire beaucoup de bien autour de soi . Au lever, posons-nous cette question : « Qui donc, aujourd’hui, attend de moi quelques chose ? » Agissons ensuite sans tarder !

Les derniers mots de Jésus à ses disciples au cours de la dernière Cène ont été justement appelés son testament spirituel. Jésus ne donne pas à ses disciples une dernière série de préceptes ou de recommandations détaillées concernant ce qu’ils devront faire ou ne pas faire. Ainsi lorsqu’il nous dit : “Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres” (Jn 13,34a), cela a un sens doctrinal : il s’agit beaucoup plus d’une mission que d’un commandement.

Source de l’image → Je vous donne un commandement nouveau – Nanipeinture

Nous aimer les uns les autres est la mission que nous avons reçue de Jésus.  Et c’est par là que les gens sauront que nous sommes ses disciples ;  c’est ainsi que nous serons ses témoins. “Si nous nous aimons les uns et les autres alors Dieu demeure en nous” (1 Jn 4,2)

Jésus a dit également :  »Si vous m’aimez, vous observerez mon commandement, et mon père vous aimera ;  nous viendrons et nous ferons chez-vous notre demeure.“ (Jn 14,23)

Oui, l’amour véritable est une présence réelle de Dieu ! Nourrir, vêtir, visiter, soigner toute personne qui vit des moments difficiles (maladie, perte d’emploi, précarité, abandon…), c’est rencontrer Jésus qui est présent en cette personne qui a besoin de moi et que je sers. Et Jésus d’insister : ” Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns, les autres”  (Jn 13, 34b)

Aimer comme Jésus ! C’est se mettre aux pieds de ses frères pour leur laver les pieds, geste du plus humble service. Jésus fit ce geste à ses disciples le soir du Jeudi Saint où il  nous  a dit l’essentiel. Si vous voulez devenir vraiment son disciple,  il faut faire comme lui, le Maître : laver les pieds de vos frères. Ce qui veut dire que l’amour fraternel se traduit concrètement par le service. Et deux séries de Paroles de Jésus, les Béatitudes et le Jugement dernier, mettent les points sur les « I » : servir Dieu, servir le Christ, c’est servir les pauvres.

Le signe auquel on reconnaît les disciples de Jésus n’est pas seulement la messe. Ce qui montrera à tous que vous êtes mes disciples, nous dit, avec autorité,  Jésus, c’est l’amour que vous aurez les uns pour les autres. Donner à boire  à l’assoiffé,  à manger à l’affamé, un vêtement à celui qui ne peut en acheter car trop pauvre, faire une visite d’amitié à un malade…, c’est aimer en vérité, c’est rencontrer Dieu lui-même ! Nous aimer les uns les autres à la manière du Christ, c’est aussi aimer nos ennemis et prier pour ceux qui nous font du mal. Jésus nous demande de ne pas riposter au méchant et  de ne pas nous venger du tout ! (Mt 5, 39a)

  » Œil pour œil, dent pour dent » -  Cette  loi du Talion apparut en 1730 avant J.C. dans le code de Hammourabi, alors roi de Babylone ; on la trouve aussi dans la loi de Moïse. Par cette loi les droits coutumiers tentaient de limiter les excès de la vengeance : on ne devait faire subir à l’agresseur que la même action que lui-même avait  fait subir à sa victime.  (voir à Ex 21, 24)

 Jésus rejette ce droit aux représailles.  La justice qui consiste à exiger une peine identique à celle qu’on a subie, débouche inévitablement sur des débordements incontrôlables. Lorsque la roue de la violence est mise en branle, qui l’arrêtera ?  Personne ne fera la paix en exigeant que l’autre souffre tout autant que ce qu’il lui a fait subir. Voilà le message de Jésus à ses contemporains. Jusqu’ici on priait contre ses ennemis (Ps 17,13) et maintenant. Il faut prier pour qu’ils se convertissent. Jésus nous a lui-même montré la voie à suivre ; il a voulu le bien de ceux qui voulaient lui faire du mal, il a souffert et est mort pour ceux qui le faisaient souffrir et mourir.

« Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font »  (Lc 23,34)

Ce qui  est important, c’est de ne pas résister au mal, mais de le vaincre par le bien. Jésus nous invite donc à un comportement nouveau : pour imiter Dieu, nous devons aller jusqu’à cet amour qui n’est pas simplement un amour de réciprocité : « Je t’aime puisque tu m’aimes. » Vivre chrétiennement, c’est aimer comme Dieu aime, sans calcul. Aimer notre ennemi, aimer un ingrat ou celui qui n’a rien, c’est aimer comme Dieu aime.

Sache que Dieu, Lui, il t’aime en te pardonnant sans cesse ! 

Les exigences d’un tel amour peuvent nous sembler démesurées et nous laisser dans le désespoir : nous avons tendance à penser que jamais nous n’y arriverons !

« Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns et les autres” – Jésus le dit à chacun, à chacune : « Parce que Moi, je t’aime, et que je te donne l’amour infini de mon Père, laisse-toi aimer comme un enfant qui se laisse prendre dans les bras de sa maman et de son papa.

Viens vers moi. Si tu viens vers moi, je pourrai déverser en toi la puissance de l’Amour même qu’est Dieu. Ainsi tu trouveras la force d’aller au delà de tes capacités et tu pourras, jour après jour, apprendre à aimer les autres, comme moi je t’aime. »

Oui, Seigneur, je veux venir vers toi, car tu as les Paroles de la vie éternelle.

Complément

◊ Sa Parole est vérité, sa Loi est vérité → Rendre témoignage à la Vérité par la vérité

Liens externes

◊ Aimez-vous les uns les autres → Bible ouverte

Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font  (Lc 23,34)

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans comportements, Dieu, Disciples de Jésus, Méditation | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS