Saint Joseph Calasanz, prêtre (1557-1648)

Posté par diaconos le 25 août 2015

Un coeur si bon et si généreux

Un cœur si bon et si généreux

Le 25 août,  l’Église célèbre dans sa liturgie la mémoire de  saint Joseph Calasanz, né au château de Calasanz  le 11 septembre 1557 à Peralta de la Sal (Aragon, Espagne). Son père et sa mère lui donnèrent une excellente éducation, à la maison d’abord, puis à l’école de Peralta. Il était le cadet des cinq enfants de la famille.

Source de l’image → Solennité de Saint Joseph de Calasanz

Après ses études classiques, il apprit la philosophie et la jurisprudence à Lérida et obtint le diplôme de docteur en Droit. Il compléta ensuite ses études théologiques à Valence et à Alcalà de Henares.

Dieu favorisa sa vocation en lui envoyant une maladie fort grave  (1582) dont il guérit miraculeusement.  Ordonné prêtre le 17 décembre 1583 par l’évêque d’Urgel, il occupa pendant huit ans de hautes charges dans son diocèse.  Joseph commença son ministère dans le diocèse d’Albarracin (province de Teruel en Espagne) où l’évêque de la Figuera lui confia la charge de théologien, de confesseur et de procurateur. Quand l’évêque fut transféré à Lérida, Joseph le suivit dans son nouveau diocèse.

Arrivé à Rome en 1592, il trouva un protecteur en la personne du cardinal Marcoantonio Colonna, qui le choisit comme théologien personnel et éducateur de son neveu. Cette ville était le terrain idéal pour la mise en œuvre de la charité, tant l’instruction des enfants pauvres et errants était négligée. Beaucoup étaient orphelins et sans la moindre instruction. Joseph rejoignit une confraternité de doctrine chrétienne, et rassembla les enfants des rues pour les emmener à l’école. Les professeurs, déjà fort peu rémunérés, refusèrent d’accueillir ce surcroît de travail. Il décida donc d’ouvrir une première école gratuite pour les enfants du milieu populaire. Puis il fonda dans le même but un institut qui se développa en Italie, en Allemagne et en Pologne.

En 1602, il loua une maison à San Andrea della Valle et y installa la communauté de l’Ordre des Piaristes. Il eut à lutter contre une forte opposition, envers lui et son institut, mais il surmonta ces difficultés. En 1612 son école fut transférée au Palais Torres, près de San Pantaleone, c’est là que Joseph termina sa vie au milieu des enfants perdus auxquels il avait dévoué toute sa vie. Il mourut à Rome le 25 août 1648.

Joseph Calasanz a été béatifié le 07 août 1748, par Benoît XIV  et canonisé le 16 juillet 1767, par Clément XIII.

♦ ♦ ♦

Personne n’ignore quel est le mérite et la dignité du ministère qui consiste à instruire les enfants, surtout les enfants pauvres, pour qu’ils puissent obtenir la vie éternelle. En effet, lorsque par l’enseignement et surtout par la formation à la piété et à la doctrine chrétienne, on pourvoit au salut tout ensemble des âmes et des corps, on accomplit envers ces enfants la même fonction que leurs anges gardiens.

Que l’on donne aux enfants, surtout aux enfants pauvres, une bonne éducation, non seulement cela contribue à élever leur dignité humaine, mais encore tous les membres de la société des hommes et des chrétiens l’approuvent : leurs parents qui sont heureux de voir leurs enfants suivre la voie droite ; les gouvernants qui acquièrent des sujets loyaux et de bons citoyens ; l’Église surtout, dans laquelle ils peuvent, avec plus de maturité et d’efficacité s’insérer  en vivant et en agissant en bien des domaines comme les amis du Christ et les défenseurs de l’Évangile.

Extraits de Mémoire de Joseph Calasanz au Cardinal Tonti (1621)

Prions

Seigneur, tu as donné à Joseph de Calasanz un coeur si bon et si généreux qu’il consacra toute sa vie à l’enseignement et à l’éducation des enfants ; puisque nous vénérons en lui un maitre de sagesse chrétienne, fais-nous suivre son exemple au service de la vérité

Source→ LITURGIE DES HEURES, tome III, page 1267

Liens externes

◊ Saint Joseph de Calasanz → S. Joseph Calasanz – Les Cahiers de Cassiciacum

◊ Bienvenue  →   Saint Joseph de Calasanz – et l’Ordre des Piaristes

63 Réponses à “Saint Joseph Calasanz, prêtre (1557-1648)”

1 4 5 6
  1. Willis dit :

    I read this paragraph fully concerning the resemblance of newest and previous technologies, it’s awesome article.

  2. Wesley dit :

    I used to be able to find good info from your blog articles.

  3. Cierra dit :

    Hello I am so happy I found your blog page, I really found you by accident, while
    I was looking on Yahoo for something else,
    Anyways I am here now and would just like to say thank you for a
    tremendous post and a all round enjoyable blog (I also love the theme/design), I don’t have
    time to read it all at the minute but I have book-marked it and also added
    your RSS feeds, so when I have time I will be back to read more, Please do keep up the fantastic b.

  4. Sara dit :

    hello!,I like your writing very much! share we be in contact extra about your
    article on AOL? I need a specialist in this house to solve my problem.
    May be that’s you! Taking a look forward to see you.

  5. Marquis dit :

    Hi to every one, it’s really a nice for me to go to see this
    web site, it includes useful Information.

  6. Ola dit :

    Woah! I’m really loving the template/theme of this site.
    It’s simple, yet effective. A lot of times it’s very difficult to get
    that « perfect balance » between usability and visual appearance.
    I must say you have done a excellent job with this.

    Also, the blog loads extremely fast for me on Chrome.
    Excellent Blog!

1 4 5 6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS