• Accueil
  • > Archives pour octobre 2015

Que votre amour soit sans hypocrisie (Rm 12, 9)

Posté par diaconos le 6 octobre 2015

Extrait de la lettre aux Romains au chapitre douze

ROMAINS 12 :17-19 Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. S'il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur

Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère ; car il est écrit :  À moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur. (Rm 12, 17-19)

06 Et selon la grâce que Dieu nous a accordée, nous avons reçu des dons qui sont différents. Si c’est le don de prophétie, que ce soit à proportion du message confié ;

07 si c’est le don de servir, que l’on serve ; si l’on est fait pour enseigner, que l’on enseigne ;
08 pour réconforter, que l’on réconforte. Celui qui donne, qu’il soit généreux ; celui qui dirige, qu’il soit empressé ; celui qui pratique la miséricorde, qu’il ait le sourire.
09 Que votre amour soit sans hypocrisie. Fuyez le mal avec horreur, attachez-vous au bien.
10 Soyez unis les uns aux autres par l’affection fraternelle, rivalisez de respect les uns pour les autres.
11 Ne ralentissez pas votre élan, restez dans la ferveur de l’Esprit, servez le Seigneur,
12 ayez la joie de l’espérance, tenez bon dans l’épreuve, soyez assidus à la prière.
13 Partagez avec les fidèles qui sont dans le besoin, pratiquez l’hospitalité avec empressement.
14 Bénissez ceux qui vous persécutent ; souhaitez-leur du bien, et non pas du mal.
15 Soyez joyeux avec ceux qui sont dans la joie, pleurez avec ceux qui pleurent.
16 Soyez bien d’accord les uns avec les autres ; n’ayez pas le goût des grandeurs, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne vous fiez pas à votre propre jugement.
17 Ne rendez à personne le mal pour le mal, appliquez-vous à bien agir aux yeux de tous les hommes.
18 Autant que possible, pour ce qui dépend de vous, vivez en paix avec tous les hommes.
« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».
lwf0003web.gif
L’hypocrite  se donne une apparence qui lui vaudra la sympathie, l’estime, voire l’admiration des personnes qu’il rencontrera. Cette façon de se comporter est basée sur le mensonge, la duplicité, le faux-semblant. Nous comprenons que Paul, apôtre du Christ puisse détester l’hypocrisie (verset  9) :  « Fuyez le mal (de l’hypocrisie) avec horreur ; attachez-vous au bien (de la vérité) « 
L’’hypocrisie est l’attitude que Jésus fustige également avec le plus de violence :  » Gardez-vous du levain des pharisiens, qui est l’hypocrisie »  (Lc 13, 15-16). Sa célèbre critique contre les chefs religieux de son temps, où il répète sept fois : « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! » (Mt 23, 13-29) est caractéristique de son aversion pour ce défaut.  Ceux qui pratiquent ostensiblement, à la vue de tous, l’aumône, la prière, le jeûne (Mt 6, 2-16) ; qui honorent Dieu des lèvres et non du cœur (Mt 15, 7) ; qui veulent le piéger sur le tribut dû à César (Mt 22, 18) ; qui lui reprochent une guérison le jour du sabbat, alors qu’eux-mêmes s’occupent de leurs bêtes ce jour-là, sont quelques exemples frappants d’hypocrisie que Jésus dénonça vigoureusement.
Rejetons toute forme d’hypocrisie pour nous attacher au bien représenté par l’Amour.
Selon la grâce de Dieu, nous avons reçu des dons différents. Dès lors, nous ne nous ressemblons pas et c’est tant mieux. Nous sommes différents  Tant mieux. Cela est voulu par Dieu. À nous de mettre les dons reçus de Dieu au service de la communauté : si c’est le don de servir, que l’on serve : si l’on est fait pour enseigner, que l’on enseigne (verset 7). Mais si tu as reçu le don d’encourager, alors encourage et avec le don de se dévouer, alors fonce car tu trouveras  beaucoup d’occasions pour mettre ton don en valeur.
Par contre si tu préfères garder tes talents jalousement pour toi. Fais gaffe ! Relis attentivement la parabole des talents : les dons sont confiés à chacun selon sa propre capacité (Rm. 12, 6-15), en vue de l’utilité, en particulier dans la vie de l’Assemblée. La possession d’un talent représente déjà une grande fortune. Dieu  a  confié des dons à chaque personne afin qu’elle s’en serve pour Lui, le Seigneur. Plus nous avons reçu, plus notre responsabilité est grande. Il t’appartient d’augmenter le nombre des dons que tu as reçus, de les faire valoir. L’apôtre Paul exhortait les croyants de Rome en disant : « Ne ralentissez pas votre élan, restez dans la ferveur de l’Esprit, servez le Seigneur » (verset 11) Toutes ces grâces se multiplieront par un emploi fidèle dans la vie pratique.
Le passag2 (v 9-v 13)  présente  un programme de vie chrétienne. Ici, Paul insiste sur des attitudes et des dispositions intérieures plutôt que de recommander des actions précises. Donne-moi, Seigneur, de ne pas envier le don des autres, de ne pas écraser les autres de mes propres dons et de mettre tous mes dons au service des autres. Aide-moi, Seigneur, à découvrir et à mettre en valeur les dons des autres, à les aider à être eux-mêmes, à prendre leur place dans la communauté.
IL n’est pas facile de bénir ceux qui nous persécutent et de nous conformer aux sentiments des autres (v 14-v 15) Laissons.nous attirer par ce qui est simple et ne rendons pas le mal pour le mal  : exigence du pardon si souvent  formulée par Jésus : « Éloignez-vous de moi, vous qui faîtes le mal (Lc 13, 2) ; ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour la damnation (Jn 5, 29) »

Liens externes

◊  Les dons reçus de Dieu qu’en avons -nous  faits ?   → La parabole des talents

Vidéo

Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes.
S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes.…

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans comportements, Méditation | Pas de Commentaire »

Entre la richesse et le salut, il y a incompatibilité (Mc 10 , 17-30)

Posté par diaconos le 5 octobre 2015

28ième dimanche du temps ordinaire B            Sg 7, 7-11 ; Ps 89, 12-17b ; He 4, 12-13 ; Mc 10, 17-30

Source de l’image → QUMRAN NET – Materiale pastorale online

Viens, suis-moi !

Anno B (Cerrato)  L’Évangile de ce jour met sous nos yeux l’histoire d’un homme qui voulait ajouter au nombre de ses possessions matérielles une autre possession, celle de la vie éternelle. Il est sans doute bien brave, cet homme, mais il reste centré sur lui. Il désire ardemment rencontrer le maître : arrivant tout essoufflé et se jetant aux pieds de Jésus, il lui dit. « Bon maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? » Visiblement, il en veut. Il est extrêmement poli ! Jésus le calme : « Pourquoi m’appelles-tu bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul. » Jésus lui dit ensuite : « Tu connais les commandements et surtout ceux qui demandent de ne pas léser son prochain » Le jeune homme répliqua :  sur ce point, vous n’aurez rien à me reprocher. Mes parents sont de fidèles paroissiens et m’ont élever dans l’observation stricte de la Loi.  Jésus, bouleversé par l’élan de son désir, aima soudain ce jeune homme et lui proposa aussitôt : « Ne bricole plus. Une seule chose te manque : lâche tout de qui t’empêche de décoller vraiment, ton compte en banque et tes propriétés ; donne tout  aux pauvres et, puisque tu veux investir pour le ciel, viens, suis-moi ! »

« Viens, suis-moi » fut son premier appel : « Venez à ma suite…laissant aussitôt leurs filets, ils le suivirent » (Mc 1,17-18). Ce fut sa première instruction aux disciples  en les envoyant en mission : « Il leur ordonna de ne rien prendre pour la route, pas de pain, pas de sac pas de monnaie dans la ceinture » ( Mc 6, 8) C’était la première conséquence à tirer de l’annonce de sa passion : « Si quelqu’un veut me suivre, qu’il renonce à lui-même » (Mc 8, 34)

« Viens, suis-moi », Jésus n’a jamais parlé autrement ! Il demande un choix radical. Nous deviendrons  vraiment disciples de Jésus si nous adhérons à sa mission, si nous recherchons comme lui à réaliser le bon vouloir de son Père. Cette attitude de vrai disciple grandit et s’affermit dans une prière intérieure et profonde. C’est là où la véritable intelligence nous est donnée : « J’ai prié et l’intelligence m’a été donnée. J’ai supplié et l’esprit de la Sagesse est venu en moi. » (Première lecture.)

Nous avons à découvrir que certains détachements sont libérateurs et à comprendre qu’il y a plus de joie à donner qu’à recevoir. Pourtant, comme le jeune homme riche, nous avons des filins qui nous maintiennent solidement au sol. Ballons captifs, nous sommes retenus par ces fils nombreux qui nous empêchent vraiment de décoller. Repérons-les pour prendre enfin notre envol : la peur de Dieu, la paresse, l’égoïsme, l’argent…

Entre la richesse et le salut, il y a incompatibilité : il faut choisir entre les deux trésors, celui de la terre et celui du ciel. Que l’argent soit nécessaire, Jésus n’en disconvient pas. Que l’argent nous serve. Jésus est d’accord ! Que l’argent nous domine, que nous en devenions esclaves, Jésus ne peut le supporter

Nous voulons tous  avoir en héritage la vie éternelle. En cela, nous ressemblons beaucoup à l’homme riche de l’évangile. C’est alors être sage que de chercher le chemin qui va nous conduire à cette richesse à nulle autre pareille. Le Christ nous indique ce chemin : observer les commandements (l’aimer, aimer son prochain et s’aimer d’un bon amour) et faire une place privilégiée aux plus mal pris que nous en leur réservant une partie, même infime, de nos biens. Alors, non seulement nous devenons de vrais sages, mais surtout nous posséderons la seule vraie richesse : le Seigneur lui-même et la vie éternelle qu’il nous réserve.

En conclusion, cet évangile est une bonne nouvelle que nous sommes tous invités à accueillir. Retenons en particulier cette parole : « Tout est possible pour Dieu. »  (Mc 10, 27b) Il est le Dieu libérateur qui ne pense qu’à retrouver la brebis égarée pour la sortir des pièges de la richesse. Il a tous les moyens pour nous sauver. Lui seul peut et veut nous libérer.

Voilà donc quelqu’un qui nous ressemble. Ne sommes-nous pas aussi désireux de la vie éternelle…, mais peu désireux à y mettre le prix ?Jésus qui aimait cet homme, ne fit pas un geste pour le récupérer. Non,  et le laissa partir. Il respecta sa liberté. Cet homme a raté une occasion. Ce récit d’une vocation manquée nous rappelle que, nous aussi, nous refusons des appels de Dieu.

Avec mes salutations amicales et fraternelles Michel Houyoux, diacre poermanent

Avec mes salutations amicales et fraternelles
Michel Houyoux, diacre permanent

Comprenons bien la tristesse de cet homme de l’évangile : il avait beaucoup d’argent et de biens et avec tout cela, il n’était pas heureux. Les richesses sont un obstacle nous empêchant de découvrir l’essentiel. Viens me libérer Seigneur Jésus et mes mains s’ouvriront devant toi pour accueillir ce qui manque à mon amour.

♦ ♦ ♦

Complément

◊ Catéchèse → 28ième dimanche du temps ordinaire, année B

Liens externes

◊ Homélie de monsieur l’abbé Jean-Bernard Hayet →  La messe, ce n’est pas rien.

  Du site   Idées-Caté   → (23 à 33ème dimanche du temps ordinaire, année B ) Feuilles dominicales

Viens, suis-moi !

Commentaires de Monseigneur Pierre Marie Carré

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Religion | Pas de Commentaire »

A.D.A.L. pour le 28ème dimanche du temps ordinaire, année B

Posté par diaconos le 4 octobre 2015

28me dimanche du temps ordinaire Références bibliques : Sg. 7,7-11Ps 89  ;  He 4, 12-13 ;   Mc. 10, 17-30

Liturgie de la parole animée par des laïcs

En ce 28ème dimanche du Temps ordinaire de l'année B, l'entretien de Jésus avec le jeune homme riche nous interpelle. Jésus pour notre liberté, pour notre bonheur, nous invite à nous détacher du superflu pour désirer l'essentiel (Évangile) : la relation à lui, à Dieu, aux autres. "Rassasie-nous de ton amour" (Ps 89, 14), donne-nous la Sagesse (première lecture), même si elle est à contre-courant des slogans ambiants. La liturgie de ce dimanche nous invite à revisiter ce qui commande nos choix de vie et ce que nous considérons comme notre vraie richesse. Cette semaine, travaillons à rééduquer notre désir du Seigneur : demandons-lui de désencombrer notre esprit, nos pensées des faux besoins pour les emplir à nouveau de lui.  Références dans la Bible : Sg 7, 7-11 ; Ps 89 ; He 4, 12-13 ; Mc 10, 17-30 ;

En ce 28ème dimanche du Temps ordinaire de l’année B, l’entretien de Jésus avec le jeune homme riche nous interpelle. À la demande de  JésusVa, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres et tu auras umn trésor dans le ciel ; puis viens et suis-moi ! Mais l’homme à ces  mots devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens.  Jésus pour notre liberté, pour notre bonheur, nous invite à nous détacher du superflu pour désirer l’essentiel (Évangile) : la relation à lui, à Dieu, aux autres. « Rassasie-nous de ton amour » (Ps 89, 14), donne-nous la Sagesse (première lecture), même si elle est à contre-courant des slogans ambiants.  La liturgie de ce dimanche nous invite à revisiter ce qui commande nos choix de vie et ce que nous considérons comme notre vraie richesse. Cette semaine, travaillons à rééduquer notre désir du Seigneur : demandons-lui de désencombrer notre esprit, nos pensées des faux besoins pour les emplir à nouveau de lui.
Références dans la Bible : Sg 7, 7-11 ; Ps 89 ; He 4, 12-13 ; Mc 10, 17-30 ;

Rappel  : Il ne peut y avoir d’assemblée sans prêtre dans l’église où est célébrée la messe le même dimanche ( y compris le samedi soir) ! L’assemblée dominicale est  animée par une équipe de laïcs en lien avec le prêtre chargé de la paroisse. 

Source de l’image → Evangile de Marc (Gospel of Mark)

Chant d’entrée (Suggestion) : En accueillant l’amour (DLH 126); Dieu qui nous appelles à vivre (K 158) ; Lumière des hommes (G 128) ; Tu es notre Dieu (A 187) ou un autre de votre répertoire.

Animateur de la célébration → Au nom du Père et du Fils et du Saint- Esprit.      Tous : Amen

Animateur de la célébration → Nous ne pouvons jamais affirmer que nous avons fait assez pour suivre Jésus : voilà l’essentiel de ce que nous dit la parole de Dieu en ce 28ème dimanche du temps ordinaire de l’année B. Aujourd’hui encore la Parole de Dieu nous parle de radicalité : elle est exigeante, tranchante et elle est une véritable école de Sagesse : elle nous permet de bien conduire nos vies. Jésus est la Parole de Dieu, il est notre sagesse, il est notre vie.   Que Dieu notre Père et Jésus Christ notre Seigneur, Parole de Vérité et de Vie, nous donnent la grâce et la paix.

Tous : Béni soit Dieu maintenant et toujours !

Animateur de la célébration Trop souvent, Dieu parle « pour les murs »…

 Un membre de l’équipe liturgique

  • Seigneur, pour toutes nos hésitations accorde nous ton pardon.  (Chant Kyrie eleison ou autre)
  • Ô Christ, conduis-nous vers ton Royaume. Montre-nous ta miséricorde :  prends pitié de nous. (Chant Kyrie eleison ou autre)
  • Que vienne la paix dans nos cœurs, Seigneur prends pitié de nous.(Chant Kyrie eleison ou autre)

Animateur de la célébration →   Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde, qu’il nous pardonne de faire le malin, avec Lui et avec les autres : qu’il nous conduise à la vie éternelle. 

     Tous : AMEN !

* On pourrait réserver le Gloire à Dieu pour les jours de fête… car il n’est pas opportun de chanter régulièrement le « gloire à Dieu »  dans une Adal car cet hymne est très liée à la célébration eucharistique (messe)

Gloire à Dieu (Chant de louange)

Animateur de la célébration →   Seigneur, nous ne reconnaissons pas toujours le bon chemin et nous allons, marchant à l’aventure… Fais que ta grâce nous devance  et nous accompagne toujours. Quelle nous rende attentive à faire le bien sans relâche et nous donne de suivre Jésus Christ, ton Fils , notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.

Tous : Amen

LITURGIE DE LA PAROLE

  ◊ Dans une célébration animée par des laïcs, le siège de la présidence ne sera pas occupé !

Un membre de l’équipe liturgique :   ………………………………………………………………………………………………..

La sagesse, c’est la forme supérieure de la débrouillardise : se tirer d’affaire dans un monde complexe, garder son calme, p0arvenir à un état de tranquillité souveraine, même dans l’agitation.  Dans la première lecture, tirée du livre de la Sagesse au chapitre sept, son auteur nous révèle un chemin de réussite assuré et garanti : la sagesse qui vient de Dieu est un don qu’il faut désirer et demander en priant Dieu.

Première lecture par …………………………………………………………………………………………………………… (Sg 7, 7-11)

Le psaume 89 ouvre le quatrième des cinq livres du psautier rassemblant dix-sept psaumes remarquables. Ils étaient chantés du début à la fin de la fête des Tentes. Cette fête durait une semaine. Ce psaume, dont nous allons méditer quelques versets, marquait l’ouverture de cette grande semaine, le 15 du mois de Tishri, premier mois de l’année dans le calendrier juif. Les autres psaumes étaient chantés le soir et le matin des jours suivants.  Avec le psalmiste, demandons à Dieu de nous partager sa sagesse.
 
Le psaume 89 est chanté par la chorale ou lu par……………………………………………
psaume 89
 
 Un membre de l’équipe liturgique :………………………………………………………………………………….
 
Dans la deuxième lecture, tirée de la lettre aux Hébreux,  au chapitre quatre,  l’apôtre Paul nous affirme que la parole de Dieu pénètre jusqu’au fond des cœurs et qu’elle nous fait trouver le bonheur.
 
Deuxième lecture par…………………………………………….. ………………         (He 4, 12-13)
Acclamation  (Chant de l’Alleluia)
Lecteur ou lectrice : Alléluia. Alléluia. Désormais, je vous appelle mes amis, dit le Seigneur. Tout ce que j’ai reçu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Alléluia.  (Jn 15, 15)

Reprise de l’acclamation par tous.

L’animateur de la célébration dit alors :  De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Marc  Cette personne lit ensuite l’Évangile du jour  à Mc 10, 17-30

♦ Si c’est une personne laïque qui proclame l’Évangile, elle omet la salutation initiale et aussi l’acclamation finale .

Homélie : cliquez ici →  Viens, suis-moi ! (Mc 10 , 17-30)

Animateur de la célébration :   Ensemble proclamons notre foi  (Credo récité ou chanté )

Prière universelle

Animateur de la célébration →  Tournons-nous vers Dieu notre Père, adressons-lui nos prières avec confiance.

Intentions présentées par des jeunes…

28ème dimanche ordinaire, année B

  •   Pour le Pape François, pour tous les évêques, les prêtres, les diacres et les personnes qui les assistent  que la sagesse qui vient de Dieu les inspire dans leur mission, Seigneur nous te prions ! (Chant)
  • Pour les dirigeants de tous les pays : que la sagesse de Dieu pénètre leur cœur et oriente leurs décisions. Seigneur nous te prions ! (Chant)
  • Pour les personnes qui luttent contre la violence et l’injustice dans le monde : que la sagesse de Dieu les soutienne dans leurs combats Seigneur nous te prions ! (Chant)
  • Pour les personnes qui sont seules malgré leurs richesses et qui n’ont pas compris le sens du partage,  Seigneur nous te prions ! (Chant)
  • Pour nous ici rassemblés : que la sagesse de Dieu nous aide à discerner ce que nous devons faire pour suivre le Christ chaque jour de notre vie. Seigneur nous te prions ! (Chant)

Animateur de la célébration → Prions le Seigneur. Père très bon, toi seul peux nous donner d’entrer dans le Royaume. Que le regard aimant de Jésus, ton Fils, et sa parole, suscitent en nous la réponse d’un cour disponible. Par Jésus, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui règne avec toi et le Saint Esprit maintenant et pour les siècles des siècles.

Tous : Amen !

Action de grâce et le Notre Père

Animateur de la célébration → Frères et sœurs, en ce dimanche le Christ ressuscité se tient au milieu de nous et c’est lui qui inspire notre prière rendons–lui grâce pour son amour et pour sa grâce en chantant…

◊ Ici, nous plaçons un chant en l’honneur de Dieu

Suggestion : Que tes œuvres sont belles (A 219) ;  Peuple de prêtres (C 49) ; Terre entière (I 33) ; Peuple de Dieu, marche joyeux ; Chantons à Dieu ce chant nouveau (L 211)  Peuple, criez de joie (M 27) ou un autre chant de votre répertoire.  

Un lecteur

  • Béni sois-tu, Père très bon, tu nous as fait connaître ta Sagesse, en nous donnant ton Fils bien-aimé. (refrain ci-dessous)
  • Action de grâce 28ème dim Temps odrdinaire, année BBéni sois-tu, Ô notre Père, car le Christ est notre maitre, lui, la lumière du monde est notre Salut. (Refrain)
  • Béni sois-tu, car ta Parole vivante purifie et guérit, libère et met à nu les coeurs devant ta grâce. (Refrain)
  • Béni sois-tu pour l’appel à ne rien préférer au Christ et pour l’esprit Saint qui nous pousse à le suivre.(Refrain)

Béni sois-tu d’accueillir notre prière tandis que nous disons la prière que Jésus lui-même nous a enseignée…

Notre Père qui es aux cieux… (Chanté ou récité)

◊ L’animateur de la célébration introduit ici le signe de paix →   Soyons unis les uns aux autres dans le Christ et partageons la paix qui vient de lui.

La liturgie de la Parole animée par des laïcs s’achève ainsi. On passe ensuite à la prière de conclusion (voir plus loin), à moins que l’on ait prévu une liturgie de communion.

Liturgie de communion  (éventuellement)

Le cadre normal et habituel de la communion doit rester celui d’une célébration eucharistique. Une A.D.A.L. n’est en aucune manière une messe.

La personne qui a été désignée va après  le geste de paix au tabernacle chercher le pain consacré et il l’apporte sur l’autel. Elle s’incline ensuite profondément ou fait une génuflexion. Il est bon de prévoir à ce moment un temps de recueillement qu’on introduira ainsi…

Animateur de la célébration → Recueillons-nous dans le silence. Préparons-nous à accueillir le corps du Christ ; qu’il nous rassemble aussi en un seul corps !

Animateur de la célébration →  Le Christ Jésus nous a livré son corps et chaque messe en fait mémoire. Aujourd’hui, en attente d’une célébration eucharistique, recevons dans la foi le corps du Christ, l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Heureux les invités au Repas du Seigneur ! Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Tous : Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais, dis seulement une parole et je serai guéri.

* L’animateur de la célébration dira avant la distribution de la communion : Que le corps du Christ nous garde pour la vie éternelle.

Il ( ou d’autres personnes) nous donne le pain consacré en disant : Le corps du Christ

Chant pour la communion : selon votre répertoire..

Suggestion : Dieu nous invite à son festin (70); Tu es le Dieu fidèle (D 163) ; Pain rompu pour un monde nouveau ( D 283) ; Disciples de Jésus (D 291) ; En marchant vers toi Seigneur (D 380) ; Pain des merveilles (D 203) ; Pour aimer du plus grand amour (D 386) ;  Quel est don ce repas (D228))

—–

Prière après la communion par un membre de l’équipe liturgique

Seigneur, le regard que tu poses sur nous nous met à nu. Dans ton regard, enfin, nous nous découvrons, tels que nous sommes. Si parfois nous sommes troublés, nous savons aussi combien nous sommes aimés ! Tu n’es pas venu nous juger, mais nous aider à nous réaliser. À toi notre louange pour les siècles des siècles.

Tous : Amen !

Suggestion pour le chant final :   Peuples de frères (T122) ; Dieu parmi les hommes (E 118) ; Allez dans le monde entier (Z 95-3) ; Envoie tes messagers (881) ; Seigneur, tu nous aimes  (M 25) ; Dieu, nous te louons (981)  ou selon votre répertoire.

Après la prière de conclusion ou après le chant final s’il y en a un, l’animateur de la célébration conclut cette liturgie en disant :

Parce que vous donnerez de votre vie et de vos biens, vous serez témoins de l’amour sans limites du Christ et que Dieu tout-puissant nous bénisse  (Pas de bénédiction à donner ici !) : le Père, le Fils, et le Saint Esprit.

Tous : Amen !

Animateur de la célébration :  Allons, dans la paix du Christ !

Tous :  Nous rendons grâce à Dieu.

Ce texte tient compte des  directives  des évêques des diocèses francophones de notre pays pour les liturgies de la Parole animées par des laïcs (guide liturgique pour les assemblées dominicales   animées par des laïcs aux éditions C.I.P.L. 40, rue  des Prémontrés B 4000 Liège). 

croix diaconale

 

Michel Houyoux, diacre permanent

Compléments

◊ La messe du dimanche → 28ième dimanche du temps ordinaire, année B

◊ Catéchèse → Tout abandonner pour suivre Jésus. (Mc 10, 17- 30)

Publié dans A.D.A.L. | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS