Un Dieu qui veut le bien de l’humanité, un Dieu qui pardonne

Posté par diaconos le 10 mars 2016

Du livre de l’Exode au chapitre trente-deux

Sur le plan symbolique, le Veau d'or est associé à la soif de pouvoir, à la jouissance immédiate de biens matériels, à l'opulence et à la puissance de l'argent . Il est la manifestation de la vénération pour l'or, c'est-à-dire pour une richesse qui pervertit les âmes et les cœurs . Il symbolise également la tentation toujours présente et toujours renouvelée d'élever l'or et l'argent au

Sur le plan symbolique, le Veau d’or est associé à la soif de pouvoir, à la jouissance immédiate de biens matériels, à l’opulence et à la puissance de l’argent . Il est la manifestation de la vénération du dieu Argent, c’est-à-dire pour une richesse qui pervertit les âmes et les cœurs . Il symbolise  la tentation  d’élever l’or et l’argent au rang de divinité. Vous ne pouvez servir Dieu et l’argent (Mt 6, 24 : Lc 16, 13 ; Mt 21, 12 ; Jn 2, 14)

En ces jours-là, le Seigneur parla à Moïse : « Va, descends, car ton peuple s’est corrompu, lui que tu as fait monter du pays d’Égypte. Ils n’auront pas mis longtemps à s’écarter du chemin que je leur avais ordonné de suivre ! Ils se sont fait un veau en métal fondu et se sont prosternés devant lui. Ils lui ont offert des sacrifices en proclamant : “Israël, voici tes dieux, qui t’ont fait monter du pays d’Égypte.” »

Le Seigneur dit encore à Moïse : « Je vois que ce peuple est un peuple à la nuque raide.     Maintenant, laisse-moi faire ; ma colère va s’enflammer contre eux et je vais les exterminer ! Mais, de toi, je ferai une grande nation. »     Moïse apaisa le visage du Seigneur son Dieu en disant : « Pourquoi, Seigneur, ta colère s’enflammerait-elle contre ton peuple, que tu as fait sortir du pays d’Égypte par ta grande force et ta main puissante ?     Pourquoi donner aux Égyptiens l’occasion de dire : “C’est par méchanceté qu’il les a fait sortir ; il voulait les tuer dans les montagnes et les exterminer à la surface de la terre” ?

Reviens de l’ardeur de ta colère, renonce au mal que tu veux faire à ton peuple.     Souviens-toi de tes serviteurs, Abraham, Isaac et Israël, à qui tu as juré par toi-même : “Je multiplierai votre descendance comme les étoiles du ciel ; je donnerai, comme je l’ai dit, tout ce pays à vos descendants, et il sera pour toujours leur héritage.” »

Le Seigneur renonça au mal qu’il avait voulu faire à son peuple. (Ex 32, 7-14 )

« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

Source de l’image : la Bible illustrée, livre de L’Exode → Chapter 32 to 34 – Rebellion and Restoration

Moïse avait fait l’ascension du mont Sinaï pour y recevoir les Tables de la Loi et pendant qu’il s’y trouva,  les Hébreux, libérés de l’esclavage en Égypte, oublièrent les prodiges que Dieu fit pour eux.  Ils pressèrent Aaron, le frère de Moïse de leur construire une idole d’or, en fondant les bijoux en or qu’ils avaient emportés avec eux. Avec l’or fondu, il construisit un veau d’or que les Hébreux adorèrent à l’imitation du taureau Apis qui était adoré en Égypte. Ils s’étaient donc détournés de Dieu en révérant cette statue. Ils sent rabaissés en se prosternant devant cette statue et en lui offrant des sacrifices. Ce comportement irrita profondément Dieu : « Ma colère va s’enflammer contre eux, et je les exterminerai. » Allons ! Ne nous rabaissons pas ainsi ! Seule l’adoration de Dieu ne nous rabaisse pas !

Moïse eut peur : il pensa qu’en employant des mesures extrêmes, le Seigneur ramènerait son peuple sur le bon chemin et que les gens seraient plus responsables. Moïse s’efforça d’apaiser Dieu : « Ravise-toi du mal que tu veux faire. » Quelle audace !  Mais c’est aussi une belle prière de supplication : il prie pour son peuple idolâtre. Plus tard, Jésus pria aussi pour les pécheurs. T’arrive-t-il de prier pour les gens que tu vois faire le mal autour de toi ? Te places-tu du côté des justes ?

Dieu honora la supplication de Moïse et se ravisa du mal dont il avait menacé son peuple. Dieu accorde de l’importance à nos prières. Ce récit nous montre cette face de Dieu  : un Dieu qui veut le bien de l’humanité, un Dieu qui pardonne, un Dieu qui attends nos intercessions, nos prières.

Réfléchis un peu : quels sont les points de ta vie qui suscitent la colère de Dieu ? Quelles sont les conversions qui urgent dans ta vie ? En cette quatrième semaine du temps de Carême, fais un effort pour retrouver Dieu, Père de bonté et de miséricorde. La parabole de l’enfant prodigue illustre bien jusqu’à quel point Dieu est plein de miséricorde. Peut importe ton éloignement de Lui, il t’attends et te tend ses bras pour t’accueillir.

En descendant du Mont Sinaï où il s’était entretenu avec Dieu, Moïse trouva son peuple en adoration devant une statue en or : un veau ! Le peuple infidèle eut du mal à effacer sa faute.

Complément

◊  La patience de Dieu. Elle est comme son amour, infinie →  La parabole du figuier stérile nous montre la patience de Dieu. Elle est comme son amour, infinie. (Lc 13, 6-9)

Liens externes

◊ Vers qui se tourner quand tout va mal ?  → Le Veau d’Or – Chrétiens aujourd’hui

♥  Vidéo

Le veau d’or

 Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS