• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 28 mars 2016

Ce Jésus, Dieu l’a ressuscité ; nous tous, nous en sommes témoins.

Posté par diaconos le 28 mars 2016

Extrait du livre des Actes des Apôtres au chapitre deux

 debout avec les onze autres Apôtres, éleva la voix et leur fit cette déclaration : « Vous, Juifs, et vous tous qui résidez à Jérusalem, sachez bien ceci, prêtez l’oreille à mes paroles: e Jésus, Dieu l’a ressuscité ; nous tous, nous en sommes témoins. 33 Élevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père l’Esprit Saint qui était promis, et il l’a répandu sur nous, ainsi que vous le voyez et l’entendez.

Il y avait,   résidant à Jérusalem, des juifs religieux, venus de partout.  Lorsqu’ils entendirent la voix qui retentissait, ils se rassemblèrent et furent plein de confusion   car chacun entendait dans sa propre langue ceux qui parlaient. Pierre, entouré des onze autres Apôtres,  éleva la voix et  fit cette déclaration : « Vous, Juifs, et vous tous qui résidez à Jérusalem, sachez bien ceci, prêtez l’oreille à mes paroles: e Jésus, Dieu l’a ressuscité ; nous tous, nous en sommes témoins.  Élevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père l’Esprit Saint qui était promis, et il l’a répandu sur nous, ainsi que vous le voyez et l’entendez.

Le jour de la Pentecôte, Pierre, debout avec les onze autres Apôtres, éleva la voix et leur fit cette déclaration : « Vous, Juifs, et vous tous qui résidez à Jérusalem, sachez bien ceci, prêtez l’oreille à mes paroles. Il s’agit de Jésus le Nazaréen, homme que Dieu a accrédité auprès de vous
en accomplissant par lui des miracles, des prodiges et des signes au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes. Cet homme, livré selon le dessein bien arrêté et la prescience de Dieu, vous l’avez supprimé en le clouant sur le bois par la main des impies.

Mais Dieu l’a ressuscité en le délivrant des douleurs de la mort, car il n’était pas possible qu’elle le retienne en son pouvoir. En effet, c’est de lui que parle David dans le psaume : Je voyais le Seigneur devant moi sans relâche : il est à ma droite, je suis inébranlable. C’est pourquoi mon cœur est en fête, et ma langue exulte de joie ; ma chair elle- même reposera dans l’espérance : tu ne peux m’abandonner au séjour des morts ni laisser ton fidèle voir la corruption. Tu m’as appris des chemins de vie, tu me rempliras d’allégresse par ta présence.

Frères, il est permis de vous dire avec assurance, au sujet du patriarche David, qu’il est mort, qu’il a été enseveli, et que son tombeau est encore aujourd’hui chez nous. Comme il était prophète, il savait que Dieu lui avait juré de faire asseoir sur son trône un homme issu de lui. Il a vu d’avance la résurrection du Christ, dont il a parlé ainsi : Il n’a pas été abandonné à la mort, et sa chair n’a pas vu la corruption. Ce Jésus, Dieu l’a ressuscité ; nous tous, nous en sommes témoins. Élevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père l’Esprit Saint qui était promis, et il l’a répandu sur nous, ainsi que vous le voyez et l’entendez. » (Ac 2, 14.22b- 33)

« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

Source de l’image → Bible illustrations by Sweet Publishing

Pierre, conscient de sa responsabilité dans le groupe des douze (Tu es Pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon Église), prit la parole au nom de tous : il expliqua d’abord le miracle de la Pentecôte par la grande prophétie de Joël, puis il annonça aux Juifs que Jésus de Nazareth, crucifié par eux, mais ressuscité a été élevé à la droite de Dieu, d’où il a répandu sur ses disciples le Saint-Esprit. Ce Jésus est bien le Messie. Si la mort de Jésus semblait être la négation de sa messianité, sa résurrection en est l’affirmation éclatante. Aussi Pierre prononçât-il cette grande parole : Dieu l’a ressuscité, et il employa  tout le reste de son discours à le prouver.

La résurrection de Jésus n’est pas seulement un fait historique, qui a eu lieu en endroit précis. Cette résurrection est un mystère actuel toujours actif.  Dieu dont l’amour est plus puissant que notre péché l’a ressuscité des morts et a fait de lui la source du salut pour tous.  S’il n’y avait pas eu de résurrection, alors pourquoi vivre honnêtement aujourd’hui ? Quel sens aurait notre vie ? Une parenthèse absurde dans l’immensité du cosmos né du hasard ?

Mais le Christ est vraiment ressuscité ; une résurrection qui est un espoir, alors nous devons vivre pleinement et témoigner que la vie a un sens ; qu’elle n’est pas une parenthèse, mais la préparation à une vie de plénitude dont l’existence terrestre est le commencement. Si nous vivions vraiment de la foi en la résurrection, nous ne pourrions pas nous taire devant la détresse de tant de personnes dont la vie n’est qu’une survie et qui crient leur souffrance vers nous : « Redonnez-nous une espérance ! »

Compléments

◊ Témoignage → Ce Jésus, Dieu l’a ressuscité ; nous tous, nous en sommes témoins.(Ac 2, 32)

◊ Témoignage de la foi des apôtres → Nous avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts. (Ac 10, 37-43)

◊ La résurrection du Christ est à l’œuvre au présent → Jésus, le ressuscité, n’est pas chez les morts

Liens externes

◊ Dieu l’a ressuscité, nous en sommes témoins →   C’est un miracle – Neil L. Andersen

◊  Jésus est vivant   → Comment discerner vraiment la présence de Jésus – Eglise …

 

 

Publié dans apparitions, Disciples de Jésus, Foi, Religion, Temps pascal | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS