II faut que tu me rendes aussi témoignage à Rome – (Ac 22, 30 ; 23, 6-11)

Posté par diaconos le 31 mai 2016

Extrait du livre des Actes des Apôtres au chapitre vingt-deux

Paul, dans les dangers et les souffrances qu'il endurait alors et qui l'attendaient dans sa longue captivité, avait grand besoin de ce courage que le Seigneur lui inspire.

Paul, dans les dangers et les souffrances qu’il endurait alors et qui l’attendaient dans sa longue captivité, , à Jérusalem, à Césarée et puis à Rome avait grand besoin de ce courage que le Seigneur lui inspira. (Ac 22, 30-23, 11)

En ces jours-là, Paul avait été arrêté à Jérusalem. Le lendemain, le commandant voulut savoir avec certitude de quoi les Juifs l’accusaient. Il lui fit enlever ses liens ; puis il convoqua les grands prêtres et tout le Conseil suprême, et il fit descendre Paul pour l’amener devant eux. Sachant que le Conseil suprême se répartissait entre sadducéens et pharisiens, Paul s’écria devant eux : « Frères, moi, je suis pharisien, fils de pharisiens.

C’est à cause de notre espérance, la résurrection des morts, que je passe en jugement. » À peine avait-il dit cela, qu’il y eut un affrontement entre pharisiens et sadducéens, et l’assemblée se divisa. En effet, les sadducéens disent qu’il n’y a pas de résurrection, pas plus que d’ange ni d’esprit, tandis que les pharisiens professent tout cela. Il se fit alors un grand vacarme. Quelques scribes du côté des pharisiens se  levèrent et protestèrent vigoureusement : « Nous ne trouvons rien de mal chez cet homme. Et si c’était un esprit qui lui avait parlé, ou un ange ? »

L’affrontement devint très violent, et le commandant craignit que Paul ne se fasse écharper. Il ordonna à la troupe de descendre pour l’arracher à la mêlée et le ramener dans la forteresse. La nuit suivante, le Seigneur vint auprès de Paul et lui dit : « Courage ! Le témoignage que tu m’as rendu à Jérusalem, il faut que tu le rendes aussi à Rome. »


« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

Source de l’image → Acts of the Apostles, chapter 23

À la fête de Pentecôte de l’an cinquante-sept, Paul se trouvait à Jérusalem. Des frères vinrent lui annoncer que des juifs l’accusaient de pousser à l’abandon de la circoncision et des lois ancestrales : « Ils ont été informés à ton sujet que tu enseignes à tous les Juifs qui sont parmi les païens à se détacher de Moïse, en leur disant de ne pas circoncire les enfants, et de ne pas marcher selon les coutumes. » (Ac 21, 21)

Paul vint au Temple pour y prier. Des personnes s’y trouvant le reconnurent et se mirer à crier : « Voilà l’homme qui prêche contre notre peuple, contre la Loi de Moïse, contre les juifs et contre ce lieu. »  Les gardes du Temple intervinrent et arrêtèrent Paul pour le conduire à la forteresse.

Le tribun, ayant appris que Paul était romain, depuis sa naissance et qu’il l’avait fait lier, craignit d’être sanctionné. (Ac 22, 22-29)  -  Le lendemain, le tribun convoqua le Sanhédrin et ordonna d’amener le prisonnier devant cette assemblée afin de connaître exactement les accusations portées contre lui.  Paul, libéré de chaînes, déclara qu’il s’est toujours conduit en bonne conscience devant Dieu.  Le souverain sacrificateur ordonna aux assistants de souffleter Paul sur la bouche. Mais  Paul répliqua que Dieu frappera Ananias à cause de son hypocrisie. Les assistants lui firent observer qu’il outrageait le grand prêtre de Dieu. Paul répliqua qu’il ne savait pas que œ fût le grand prêtre.

Sachant que le Sanhédrin était composé en partie de sadducéens, en partie de pharisiens, il s’écria qu’il était pharisien et qu’il était mis  en cause pour l’espérance de la résurrection, doctrine repoussée par les sadducéens, avec celle des anges et des esprits, professée par les pharisiens. « Moi, pharisien, fils de pharisien, c’est pour l’espérance  en la résurrection que je passe en jugement ? »  Une discussion en résulta entre les deux partis. Le parti des Sadducéens ne croyait pas du tout en la résurrection  et le parti des Pharisiens y croyait.  Il y eut des cris, des insultes… Pour Paul, ce fut une habilité et une occasion de proclamer sa foi en Jésus ressuscité des morts.   Des scribes proclamèrent Paul innocent et supposèrent qu’il  eut reçu une révélation  divine.

Comme la discussion devint violente, le tribun craignit que Paul subisse une action violente venant de ces gens en furie. Il appela la garde pour emmener Paul et le ramener à la citadelle. Mais la nuit suivante, le Seigneur lui apparut et dit : Prends courage ; car, comme tu as rendu témoignage à Jérusalem de ce qui me concerne, il faut aussi que tu rendes témoignage à Rome. Son courage, sa foi venaient d’un contact quotidien avec Jésus. Se laisser conduire par le Christ telle était sa devise. Te laisses-tu aussi conduire par le Christ ? Fait-il partie du cercle de tes vrais amis ?

Dans sa deuxième lettre aux Corinthiens, Paul raconte combien de coups il reçut et combien d’arrestations il a subies : « Sont-ils serviteurs de Christ ? (je parle en insensé ) : moi plus encore ; en travaux, bien plus ; en blessures, excessivement ; en prisons, bien plus ; en dangers de mort, plusieurs fois. J’ai reçu des Juifs, cinq fois, quarante coups moins un ; j’ai été battu de verges trois fois, j’ai été lapidé une fois… » (2 Co 11, 23-25a)

Compléments

◊ Si le Christ n’est pas ressuscité, notre foi est vaine   → Ce Jésus, Dieu l’a ressuscité ; nous tous, nous en sommes témoins.

◊  Message d’espérance →  Pâques, le Christ est vraiment ressuscité !

◊ J’y crois vraiment → Dieu l’a ressuscité d’entre les morts (Ac 13, 30)

Lien externe

◊  homélie → Dieu a ressuscité Jésus ! Nous en sommes témoins !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS