Contre la pauvreté, choisissons de veiller. Veillons, soyons vigilants !

Posté par diaconos le 1 décembre 2017

Chers amis, chères amies, vivez avec nous ce moment merveilleux de conversion qu’est l’Avent.

Première semaine de l'Avent : soyons des veilleurs actifs en solidarité avec les associations qui luttent pour une société plus juste.

Première semaine de l’Avent : soyons des veilleurs actifs en solidarité avec les associations qui luttent pour une société plus juste.

Il y a plus de 2000 ans que Jésus est venu parmi les hommes à Bethléem. Il a toujours à revenir chez nous… et nous avons toujours à l’accueillir. Vivre le temps de l’Avent, c’est savoir bousculer nos vies, nos habitudes, nos aises pour la venue du Christ. C’est aussi savoir préparer les autres à l’accueillir avec nous. Vivre le temps de l’Avent, c’est nous préparer à Noël, la fête qui célèbre la venue de Jésus.  

L’AVENT est aussi un temps d’espérance en un avenir meilleur. Affirmer cela n’est pas facile quand nous vivons une crise qui est devenue plus qu’une crise financière : fermetures et restructurations d’entreprises, d’où découleront de nombreuses pertes d’emplois et la pauvreté .

Contre la pauvreté, choisissons de veiller. Veillons, soyons vigilants ! Un senior sur cinq, plus d’une famille monoparentale  sur trois vivent dans la pauvreté. Nous ne pouvons pas fermer les yeux sur cette situation. Nous pouvons pas nous habituer à ces inégalités. Nous devons faire quelque chose.

Voir cette misère dans mon village, ma ville et peut-être même dans la rue où  j’habite, la dénoncer. C’est ce travail de veille active auquel l’Église nous invite en cette première semaine de l’Avent en écho à l’évangile.

Sur votre couronne de l’Avent, en ce premier dimanche de ce temps, allumez une bougie qui symbolisera notre action de veiller.

En préparant la venue du Christ, soyons confiants en la bonté de Dieu, jamais rebuté par nos fautes. Que la foi éclaire notre vie. En ce temps de l’Avent restons éveillés et actifs au service de Dieu. Ce que Jésus dit à tous : Veillez!  Il y tient beaucoup. Il nous faut veiller jusqu’à son retour. Pourquoi insiste-t-il autant ? Comment veut-il que nous vivions cette veille et cette attente ?  De quoi nous parle-t-il au juste ?

S’il nous demande de veiller, d’être vigilant, c’est pour définir et décrire l’attitude qu’il propose à ses disciples : une manière de vivre, une manière d’être. Veiller prend alors le sens d’être là, présent à soi et aux autres parce qu’engagés avec Dieu dans un rapport de confiance, de respect et d’amour, un rapport d’espérance.

Nos fautes semblent élever une barrière entre Dieu et nous, mais le prophète Isaïe nous dit que rien n’arrête la bonté de notre Père. Le Seigneur vient à la rencontre de celui qui pratique la justice avec joie etqui se souvient de Lui en suivant son chemin. (Is 64,5)

Dieu est notre Père, nous sommes l’argile et il est le potier. Nous sommes tous faits de la même terre, tous différents, mais tous faits de la même pâte où s’enracine la dignité humaine. Le potier est fidèle. Il n’abandonne pa son ouvrage en cours de réalisation.  Dieu est fidèle, par qui vous avez été appelés à la communion de son Fils Jésus-Christ notre Seigneur.(1 Co, 9) Il est fidèle à sa promesse et cette promesse nous donne l’espérance. Nous avons reçu  la lumière de la foi. Elle doit nous éclairer durant ces semaines de l’Avent à préparer la venue du fils de Dieu.

Le potier est vigilant. Pas un instant, il ne quitte son œuvre des yeux, sinon tout irait de travers et son œuvre ne ressemblerait à rien. Choisissons d’oser regarder en face la misère et les injustices que nous côtoyons. C’est la première forme de solidarité. L’accueil sincère et sans condition que nous devrions faire au malheureux, à l’opprimé, à,l’exclu en est la deuxième.

Le Christ compare la situation des chrétiens dans le monde  à une veille au cours de la nuit. (Mc 13, 33-37)   De même, nous devrons lutter lorsque nous veillons, pour ne pas céder à la tentation de nous endormir, de même nous devrons agir contre les ténèbres qui règnent dans notre monde. Ces ténèbres nous les connaissons bien : c’est l’engourdissement de notre charité, c’est la somnolence qui guette notre foi bien souvent contestée aujourd’hui, c’est l’attiédissement de notre espérance qui nous fait oublier le retour du Christ

Dieu veille sur nous et il nous donne de persévérer dans notre vigilance : « C’est lui qui vous fera tenir solidement jusqu’au bout » écrit Paul.  Dieu est fidèle, il nous a appelés à vivre en communion avec son Fils, Jésus Christ notre Seigneur. Veiller pendant cet Avent qui commence, c’est prendre les moyens d’alimenter notre foi, de réveiller notre charité, de raviver notre espérance.

BON VENT PENDANT LE TEMPS DE L’AVENT.

croix diaconaleMICHEL HOUYOUX, DIACRE PERMANENT

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS