Le Seigneur de l’univers rend des forces à l’homme fatigué (Is 40, 25-31)

Posté par diaconos le 12 décembre 2017

Extrait du livre d’Isaïe au chapitre quarante

Résultat de recherche d'images pour "ciel étoilé"À qui pourriez-vous me comparer, qui pourrait être mon égal ?  dit le Dieu saint. Levez les yeux et regardez : qui a créé tout cela ? Celui qui déploie toute l’armée des étoiles, et les appelle chacune par son nom. Si grande est sa force, et telle est sa puissance que pas une seule ne manque. Jacob, pourquoi dis-tu, Israël, pourquoi affirmes-tu : « Mon chemin est caché au Seigneur, mon droit échappe à mon Dieu » ? Tu ne le sais donc pas, tu ne l’as pas entendu ?

Le Seigneur est le Dieu éternel, il crée jusqu’aux extrémités de la terre, il ne se fatigue pas, ne se lasse pas. Son intelligence est insondable. Il rend des forces à l’homme fatigué, il augmente la vigueur de celui qui est faible. Les garçons se fatiguent, se lassent, et les jeunes gens ne cessent de trébucher, mais ceux qui mettent leur espérance dans le Seigneur trouvent des forces nouvelles ; ils déploient comme des ailes d’aigles, ils courent sans se lasser, ils marchent sans se fatiguer.

lwf0003web.gif

Par une nuit sans nuage, levons nos yeux vers le ciel, et nous  y verrons les étoiles qui, sem­blables à une armée bien ran­gée, marchent au com­man­de­ment du Créateur dans l’ordre le plus par­fait : le Dieu des ar­mées est donc ce­lui qui, dans l’u­ni­vers, gou­verne tout avec ordre. (Is 1,9) Qu’Israël se rap­pelle qui est son Dieu, et il triom­phera de tout doute et de tout dé­cou­ra­ge­ment. Ce Dieu qui tient en sa main l’u­ni­vers, ne sau­rait igno­rer les tri­bu­la­tions de son peuple, comme se le per­suade sou­vent ce­lui-ci dans son in­cré­du­lité.

À Babylone où les juifs n’avaient pas de temple, ni culte organisé, ils virent la magnificence des rites païens. La ville affirmait la supériorité de ses dieux et de leurs temples splendides. Les légendes de Mardouk, Le dieu le plus important du panthéon babylonien, célébraient avec ardeur le triomphe de leur dieu sur le chaos, sur les forces du mal. C’est dans cette ambiance que les exilés découvrirent que leur foi pourrait conquérir le monde. Les Juifs avaient faits, avant leur déportation,  l’apprentissage d’un Dieu qui les sauverait mais, qui exigeait d »eux la justice.

Ils comprirent que leur Dieu n’était rien de moins que le maître du monde et de ses lois ; et que ce Dieu était celui pour tous les humains. Le prophète Isaïe leur fit comprendre que leur exil se termine, qu’ils ont payé assez cher leur rachat. Ils seront libérés et pourront retourner dans leur pays. Alors ils comprirent  qu’ils auront une mission à accomplir dans dans le monde.

Prenons le temps de penser à l’intelligence de Dieu : hors de notre galaxie, des milliards d’étoiles sont en mouvement, la terre tourne sur elle-même et décrit une trajectoire elliptique autour du soleil et sa lumière  fait naître la vie. Et cela ne nous étonnerait plus ? Il est, en ce temps de l’Avent, urgent de ranimer notre foi et de prendre conscience de cet absolu qu’est la personne du  Christ.

Israël, pourquoi affirmes-tu : « Mon chemin est caché au Seigneur, mon droit échappe à mon Dieu ? Israël recueillit d’abord cette question universelle. Ne l’as tu pas un jour ou l’autre formulée toi-même ? N »as-tu pas souvent le sentiment que Dieu  ne s’occupe pas de toi, qu’i laisse faire trop de choses ?  Tu ne le sais donc pas qu’il rend des forces à l’homme fatigué, il augmente la vigueur de celui qui est faible. Ce Dieu formidable, dit Isaïe, s’intéresse davantage aux petits et aux faibles.

Notre Dieu incomparable, créateur des étoiles et du cosmos, est également le Dieu qui communique de sa force aux personnes qui s’ouvrent à Lui et qui placent leur espérance en Lui.  Aux exilés fatigués, Isaïe, révéla une source de courage. Prions le Seigneur, en ce temps merveilleux de l’Avent, de nous donner des forces nouvelles et de redonner aux pauvres la possibilité de vaincre le désespoir.

———————————————————-

Il rend des forces à l’homme fatigué, et il augmente la vigueur de celui qui est faible. Plusieurs siècles plus tard, Jésus dira : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples » En ce temps de l’Avent, nous recevons cette invitation. Quelle réponse Lui donnerons-nous ?

Les personnes qui peinent sous le poids du fardeau sont principalement les pauvres, les rejetés, les endettés… Qu’en est-il de ces malheureux dans notre cœur ? Leur en témoignons-nous la même estime que Jésus ? Prions le Christ et demandons-lui de nous aider à voir les fardeaux qui pèsent sur ces personnes là où je vis. Quel fardeau, quel écrasement pourrais-tu soulager ce jour ?

La miséricorde de Dieu nous invite à nous engager dans cette bonté qui est celle de Dieu. Nous devons nous atteler au même joug que Lui, pour travailler avec Lui. Jésus a dit : « Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples , car je suis doux et humble de cœur » Quand Jésus parcourait les routes de Galilée annonçant le Royaume de Dieu et guérissant de nombreux malades, il ressentait de la compassion pour les foules, parce qu’elles étaient fatiguées et épuisées, comme des brebis sans berger (Mt 9, 35-36).

Ce regard de Jésus semble se prolonger jusqu’à aujourd’hui, jusqu’à notre monde. Son regard se pose sur tant de personnes oppressées par des conditions de vie difficiles mais aussi dépourvues de points de référence valides pour trouver un sens et un but à leur existence. Des multitudes épuisées se trouvent dans les pays les plus pauvres, mais aussi les plus riches. Le  joug du Christ, c’est la loi de l’amour, et son commandement, qu’il a laissé à ses disciples : « Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. »

Compléments

◊ L’enseignement de Jésus →  La justice chrétienne trouve sa source en Jésus, le Christ

◊ Catéchèse → Pardonnez-vous les uns aux autres, comme Dieu vous a pardonné dans le Christ.

Liens externes

◊  Méditation →  La faiblesse du Christ est notre force 

◊ La foi est la preuve des réalités que l’on ne v oit pas →  Renouveler la force et l’amour de Dieu – Etoile Notre Dame

  Vidéo → Une histoire de souffrances et aussi de joie

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS