• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 1 janvier 2018

Ils invoqueront mon nom sur les fils d’Israël, et moi, je les bénirai (Nb 6,1-6.22-27)

Posté par diaconos le 1 janvier 2018

Extrait du livre des Nombres au chapitre six

Le naziréen était une personne qui, selon la Bible, se consacra à Dieu par un vœu qu’il fit selon les prescriptions décrites au Livre des Nombres, chapitre six, versets un à vingt-et-un.  il lui était interdit de boire des boissons fermentées, de se couper les cheveux et de s’approcher de ce qui était réputé impur par la loi, notamment, d’un cadavre ; cela afin d’obtenir un bienfait divin.

Il y avait un homme de Tsorea, de la famille des Danites, et qui s'appelait Manoach. Sa femme était stérile, et n'enfantait pas. Un ange de l'Éternel apparut à la femme, et lui dit :   Voici, tu es stérile, et tu n'as point d'enfants; tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils. Maintenant prends bien garde, ne bois ni vin ni liqueur forte, et ne mange rien d'impur. Car tu vas devenir enceinte et tu enfanteras un fils.

Il y avait un homme de Tsorea, de la famille des Danites, et qui s’appelait Manoach. Sa femme était stérile, et n’enfantait pas. Un ange du Seigneur à la femme, et lui dit : Voici, tu es stérile, et tu n’as point d’enfants; tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils. Maintenant prends bien garde, ne bois ni vin ni liqueur forte, et ne mange rien d’impur. Car tu vas devenir enceinte et tu enfanteras un fils. on enfant sera consacré à Dieu.

   Source de l’image →  Naissance de Samson – Chretiens 2000

Le Seigneur parla à Moïse. Il dit :  » Parle aux fils d’Israël. Tu leur diras : Quand un homme ou une femme fait un vœu particulier, le vœu de naziréat, par lequel il se voue au Seigneur, il s’abstiendra de vin et de boisson forte, il ne boira ni vinaigre de vin ni vinaigre d’alcool, il ne boira aucun jus de raisin, il ne mangera ni raisins frais ni raisins secs. Tous les jours de son naziréat, il ne mangera aucun produit de la vigne, même pas les pépins ou la peau. Tous les jours de son vœu de naziréat, le rasoir ne passera pas sur sa tête. Jusqu’à la fin de cette période de naziréat, il sera saint pour le Seigneur, il laissera pousser librement sa chevelure. (Nb 6,1-6)

Le Seigneur parla à Moïse. Il dit :  » Parle à Aaron et à ses fils. Tu leur diras : Voici en quels termes vous bénirez les fils d’Israël : “Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il te prenne en grâce ! Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix !” Ils invoqueront ainsi mon nom sur les fils d’Israël, et moi, je les bénirai.  » (Nb 6, 22-27)

lwf0003web.gif

Les pres­ta­tions in­di­quées  au chapitre six  du livre des nombres étaient le mi­ni­mum lé­gal à accomplir ; mais le na­zi­réen pouvait avoir sti­pulé, en for­mant son vœu de na­zi­réat, des of­frandes plus importantes. La loi sur le na­zi­réat ne s’appliqua que pour un vœu de du­rée li­mi­tée. L’An­cien Tes­ta­ment  men­tionne des na­zi­réens consa­crés à Dieu pour leur vie tout en­tière, Sam­son, et Sa­muel furent de ceux-là.

Avant la naissance de Samson, sa mère s’abs­tint de vin, de cer­voise et de tout ali­ment souillé :  » Mais il m’a dit: Tu vas devenir enceinte, et tu enfanteras un fils; et maintenant ne bois ni vin ni liqueur forte, et ne mange rien d’impur, parce que cet enfant sera consacré à Dieu dès le ventre de sa mère jusqu’au jour de sa mort. » (Jn 13,7) Sam­son ne sembla pas avoir suivi d’autre règle que celle qui concer­na la che­ve­lure ; Sa­muel, consa­cré à Dieu, comme, Sam­son, dès avant sa nais­sance, ac­com­plit son na­zi­réat en va­quant au ser­vice de Dieu dans le sanc­tuaire ; ce­pen­dant rien ne dit qu’il ne s’abstint pas de vin, et n’eut pas laissé croître sa che­ve­lure. Quant aux sa­cri­fices pres­crits pour la clô­ture du na­zi­réat tem­po­raire, ils tom­bèrent d’eux-mêmes dans le cas du na­zi­réat à vie. Sous ces deux formes de consé­cra­tion, le na­zi­réen, sans sor­tir de la so­ciété en­vi­ron­nante, se mit com­plè­te­ment à dis­po­si­tion de Dieu pour ac­com­plir la tâche qu’il  lui confierait.

La bé­né­dic­tion s’a­dressa au peuple d’Israël : Que Dieu te bénisse et te garde. Ensuite la bé­né­dic­tion se pré­cisa : Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il te prenne en grâce ! Faire briller, in­dique la bien­veillance du re­gard di­vin, qui en­ve­loppe, comme une lu­mière des­cen­dant du ciel, la personne qui en est l’ob­jet. Pour finir,  la for­mule de bé­né­dic­tion prit quelque chose de plus ac­tif  :  Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix !

L’ex­pres­sion : tourner vers toi son visage, in­dique que la personne recevant la bénédiction  de­vient l’ob­jet par­ti­cu­lier de l’at­ten­tion et de la sol­li­ci­tude de Dieu. Ces trois vœux rap­pellent les trois termes de la bé­né­dic­tion pro­non­cée par Paul dans les épîtres pas­to­rales : grâce, miséricorde et paix (1Th 1.1 ; 2 Th 1, 1 ; Ti 1, 1) Cette triple bé­né­dic­tion se pré­ci­sa par la suite et prit la forme la plus ex­pli­cite, que nous trou­vons dans 2 Co, 13,13 : La grâce du Sei­gneur Jé­sus-Christ, l’a­mour de Dieu, la com­mu­nion du Saint-Es­prit.

Complément

◊ Présentation de Samuel  à Éli pour être consacré à Dieu  →  Anne rend grâce pour la naissance de son fils Samuel (1 S 1, 24-38)

 

Liens externes

◊  Maria Valtorta   →  Institution biblique du Naziréat

Vidéo                                                                                             Loi du Naziréen                             

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Ancien testament, Religion, Temps de Noël | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS