• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 3 janvier 2018

Quiconque demeure en lui ne pèche pas (1 Jn 2, 29 – 3, 6)

Posté par diaconos le 3 janvier 2018

Extrait de la première lettre de saint Jean

La vérité germera de la terre : c’est une annonce, une promesse, ccompagnée d’autres expressions, qui dans l’ensemble résonnent ainsi : « Amour et vérité se rencontrent, / justice et paix s’embrassent ; / la vérité germera de la terre / et du ciel se penchera la justice. Le Seigneur donnera ses bienfaits / et notre terre donnera son fruit. / La justice marchera devant lui, / et ses pas traceront le chemin » (Ps 85, 11-14).         Aujourd’hui, cette parole prophétique s’est accomplie !

La vérité germera de la terre : c’est une annonce, une promesse. Amour et vérité se rencontrent,  justice et paix s’embrassent ;  la vérité germera de la terre  et du ciel se penchera la justice. Le Seigneur donnera ses bienfaits  et notre terre donnera son fruit.  La justice marchera devant lui,  et ses pas traceront le chemin.  (Ps 85, 11-14). Aujourd’hui, cette parole prophétique s’est accomplie !

Bien-aimés, puisque vous savez que lui, Jésus, est juste, reconnaissez que celui qui pratique la justice est, lui aussi, né de Dieu. Voyez quel grand amour nous a  donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu  et nous le sommes. Voici pourquoi le monde ne nous connaît pas : c’est qu’il n’a pas connu Dieu. Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons n’a pas encore été manifesté.

Nous le savons : quand cela sera manifesté, nous lui serons semblables car nous le verrons tel qu’il est. Et quiconque met en lui une telle espérance se rend pur comme lui-même est pur. Qui commet le péché transgresse la loi ; car le péché, c’est la transgression. Or, vous savez que lui, Jésus, s’est manifesté pour enlever les péchés, et qu’il n’y a pas de péché en lui. Quiconque demeure en lui ne pèche pas ; quiconque pèche ne l’a pas vu et ne le connaît pas.

lwf0003web.gif

 Jean invita ses frères à demeurer dans le Seigneur, afin d’être pleins d’assurance lors de son glorieux retour. Dieu est juste, et l’on reconnaît qu’un homme est né de Dieu quand il pratique la justice. Afin de ne pas être confus à son avènement, et de ne pas être rejetés avec honte, Jean les invita en pensant à l’avènement de Christ, à son retour glorieux pour le jugement. Il voulut que nous eûmes alors une assurance  totale.  La perspective du jugement, qu’il vint d’entrouvrir, éleva la pensée de Jean vers Dieu qui est juste.

La justice, qui est la nature de Dieu, confond le pécheur et ne lui permet pas d’avoir de l’assurance. Mais reconnaissons que toute personne aussi  qui pratique la justice est née de Dieu. Si nous faisons la justice, nous sommes des enfants de Dieu qui est juste. Cette apaisante assurance conduisit Jean à parler de l’amour du Père et des privilèges des enfants de Dieu.

Pour concevoir quelque chose de l’amour que le Père nous donne, en nous désignant comme étant ses enfants,  demandons-nous : Qui éprouve cet amour ? Dieu saint et juste. Qui en est l’objet ? Des pécheurs Qui nous a assuré cette grâce ? Jésus, en nous aimant jusqu’à la mort de la croix, et en nous régénérant par l’Esprit, de sorte que nous sommes ses enfants.  Si vous savez que Dieu est juste, reconnaissez aussi que quiconque pratique la justice est né de Lui. (1 Jn, 2, 29)

Le profond bonheur d’être enfants de Dieu, nous le sommes maintenant, par la foi en Jésus et par la régénération du cœur. Ce sera la gloire et le bonheur des enfants de Dieu de voir tel qu’il est, face à face, dans la plus intime et la plus parfaite harmonie. Mais à cela Jean ajouta : c’est que la contemplation immédiate de Dieu nous rendra semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est.

Lorsque le fils de Dieu paraîtra, nous serons semblables à Lui. Tel est but ultime. Ce devrait être l’entreprise de toute notre vie pour nous identifier de, plus en plus à Lui, Lui ressembler, nous modeler intérieurement sur Lui. C »est une grâce à, demander à Dieu lorsque nous le prions. La route qui nous conduit vers Lui, c’est celle d’une purification de plus en plus parfaite. Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu.◊

Dieu étant éternellement bienheureux, nous jouirons d’un bonheur semblable. Avec cette espérance de voir Dieu, nous ne ne saurions rester assujetti au péché. La personne qui vit dans le péché à beau se rattacher à l’Église et se prétendre enfant de Dieu : il y a incompatibilité absolue entre la communion de Dieu et le péché. Pécher, Jean le définit ainsi : vivre dans une révolte habituelle contre la volonté de Dieu, transgresser sa loi sciemment, en y trouvant son plaisir.

Compléments

◊ L’enseignement de Jésus →  La justice chrétienne trouve sa source en Jésus, le Christ

◊  Question fondamentale  → Quel et le  grand critère du jugement dernier ?

Liens externes

◊  Jésus est juste  →  Jésus-Christ a accompli tout ce qui est juste

◊  Enfants de Dieu ? →  Sommes-nous tous enfants de Dieu, ou seulement les chrétiens …

♥ Vidéo → Devenir enfant de Dieu

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Publié dans Religion, Temps de Noël | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS