• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 4 janvier 2018

Quiconque est né de Dieu ne commet pas de péché (1 Jn 3, 7-10)

Posté par diaconos le 4 janvier 2018

Ce qui montrera à tous que vous êtes mes disciples, c'est l'amour que vous aurez les uns pour les autres.

Ce qui montrera à tous que vous êtes mes disciples, c’est l’amour que vous aurez les uns pour les autres.

Petits enfants, que nul ne vous égare : celui qui pratique la justice est juste comme lui, Jésus, est juste ; celui qui commet le péché est du diable, car, depuis le commencement, le diable est pécheur. C’est pour détruire les œuvres du diable que le Fils de Dieu s’est manifesté. Quiconque est né de Dieu ne commet pas de péché, car ce qui a été semé par Dieu demeure en lui : il ne peut donc pas pécher, puisqu’il est né de Dieu.

 Voici comment se manifestent les enfants de Dieu et les enfants du diable : quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, et pas davantage celui qui n’aime pas son frère.

La limite qui sépare les enfants de Dieu des enfants du démon se trouve dans notre cœur. Par certains côtés de ma vie, je suis enfant de Dieu, et par d’autres aspects, je suis du démon. Voici comment nous pouvons distinguer les enfants de Dieu et ceux du démon :

  * Que personne ne vous égare, la personne qui exerce et pratique dans toute son abondance la justice en pensées et en actions, la volonté de Dieu telle qu’il nous l’a révélée par sa Loi, celle là seule est juste, comme le Christ nous en a donné l’exemple.

 * Celui qui commet le péché est du diable : Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge (Jn 8, 44)

Le bonheur d’Adam au paradis terrestre Éden fut de courte durée. Sous la forme du serpent, le diable s’introduisit dans le jardin et capta la confiance d’Ève en même temps qu’il insinua dans son cœur la méfiance envers Dieu. Le démon lui insinua  : Dieu ne vous aime pas,  puisqu’il vous prive d’un si grand avantage. Non seulement vous ne mourrez pas, mais «vous serez comme Dieu ! Jésus, le fils de Dieu, et  le démon furent en lutte ; c’est à l’action du diable que Jésus lui-même  attribua l’hostilité des Juifs, la trahison de Judas, les souffrances de sa passion…

Ne vous laisser égarer par personne. Les maux, les erreurs peuvent s’infiltrer partout : les hérésies commencèrent dans l’Église dès les premiers siècles, les faux prophètes existèrent de tout temps et encore actuellement.  Toute personne qui vit selon la justice est juste comme Jésus. La référence est la personne du Christ. Telle devrait être notre référence constante. Est-elle la tienne ?

Recevoir la Parole de Dieu  et en vivre sont des moyens de régénération spirituelle : la semence de Dieu demeurera dans les personnes qui y répondront.  Au-dessus de tous les commandements, il y a celui de l »amour  qui en est l’âme ; c’est pourquoi Jean ajouta ici ce signe infaillible pour discerner si nous sommes de Dieu, oui ou non : quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, et pas davantage celui qui n’aime pas son frère.

Compléments

La chute d’Adam et Ève → À qui la faute ?

◊  Assassinat d’Abel par son frère Caïn →  Où est ton frère ?

Liens externes

Pratique de la justice et de l’équité → VÉRITÉ,LIBERTÉ, ÉQUITÉ

 ♥ Vidéo : Fils de Dieu 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Publié dans Ancien testament, Nouveau Testament, Religion, Temps de Noël | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS