• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 5 janvier 2018

Nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères (1 Jn 3, 11-21)

Posté par diaconos le 5 janvier 2018

Extrait de la première lettre de saint Jean au chapitre trois

Au bout de quelque temps, Caïn fit à Dieu une offrande des fruits de la terre; et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. Dieu porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande; mais il ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu. La jalousie envahit son cœur et le poussa à tuer son frèrepensa pensa se venger

Au bout de quelque temps, Caïn fit à Dieu une offrande des fruits de la terre ; et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. Dieu porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande ; mais il ne porta aucun regard favorable sur Caïn et sur son offrande. Caïn en fut très irrité, et son visage devint sombre. La jalousie envahit son cœur et le poussa à tuer son frère.

Bien-aimés, tel est le message que vous avez entendu depuis le commencement : aimons-nous les uns les autres. Ne soyons pas comme Caïn : il appartenait au Mauvais et il égorgea son frère. Et pourquoi l’a-t-il égorgé ? Parce que ses œuvres étaient mauvaises : au contraire, celles de son frère étaient justes. Ne soyez pas étonnés, frères, si le monde a de la haine contre vous. Nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères.

Celui qui n’aime pas demeure dans la mort. Quiconque a de la haine contre son frère est un meurtrier, et vous savez que pas un meurtrier n’a la vie éternelle demeurant en lui. Voici comment nous avons reconnu l’amour : lui, Jésus, a donné sa vie pour nous. Nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères. Celui qui a de quoi vivre en ce monde, s’il voit son frère dans le besoin sans faire preuve de compassion, comment l’amour de Dieu pourrait-il demeurer en lui ?

Petits enfants, n’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. Voilà comment nous reconnaîtrons que nous appartenons à la vérité, et devant Dieu nous apaiserons notre cœur ; car si notre cœur nous accuse, Dieu est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses. Bien-aimés, si notre cœur ne nous accuse pas, nous avons de l’assurance devant Dieu.

 Source de l’image → KT42 – portail pour le caté – Des idées pour le caté

lwf0003web.gif

Un jour sans amour, c’est un jour vide. Une famille, un couple sans amour, c’est triste. Prions Dieu de nous donner d’aimer d’un amour sincère. Les personnes ont tendance de diviser la société en deux groupes : ceux de leur groupe et les autres ; les bons et les mauvais. Mais dans cet extrait de sa première lettre, Jean nous précisa où se situe la frontière entre les deux groupes.

Jean rappela à ses destinataires que dès leur conversion, ils furent encouragés à s’aimer mutuellement, à ne pas imiter Caïn qui tua son frère, poussé à ce crime par ses mauvaises dispositions. Qu’ils ne se soient pas étonnés de la haine du monde ! Car c’est ici le message que vous entendirent dès l’instant où vous eûtes connaissance de l’Évangile de Jésus-Christ.

Ce commandement de s’aimer les uns les autres  fut donné par Jésus, avant qu’il fût répété par ses disciples. Pour confirmer ce rappel, Jean ajouta que celui qui n’aime pas son frère n’est pas de Dieu, et insista, dans les lignes suivantes sur ce côté essentiel de la vie chrétienne, aussi vigoureusement qu’il ne le fit sur la sainteté. C’est que toute sainteté, relativement à nos frères, est renfermée dans l’amour que nous leur portons.

Pourquoi Caïn tua-t-il son frère ? Jean attribua ce crime à la valeur différente des offrandes de Caïn et d’Abel, qui tint elle-même à ce que Caïn fut sous l’emprise du démon.  il relia aussi son explication aux paroles que Dieu adressa à Caïn avant son crime, (Genèse 4.7) et qui indiquèrent formellement pourquoi Dieu mit une si grande différence entre le sacrifice des deux frères.

Celui qui hait son frère est un homicide. Tous les meurtres et les massacres proviennent de la haine. Quand une guerre ou une révolte  éclate, cela est dû au fait qu’un pays convoite les richesses d’un autre, qu’un groupe de personnes en veulent à d’autres. Il est bon de nous  rappeler que la pratique de l’amour vrai ne nous laisse jamais aigris. L’amour se traduit en actes. Aimes-tu vraiment dans ton métier, dans ta famille ? Ne te contentes pas de belles paroles ! Mais regardes plutôt les actes que tu fais. Nous pouvons être estimable si nos jourées sont remplies de gestes  concrets au  service des autres.

Compléments

◊  Celui qui hait son frère est un homicide → Le sang innocent répandu crie vers le ciel, siège du juge suprême

◊ La force du pardon → Pardonnez-vous les uns aux autres, comme Dieu vous a pardonné dans le Christ.

◊ Soyez miséricordieux → Le Seigneur est miséricorde et pardon

Liens externes

◊   Caïn et Abel → La jalousie  poussa Caïn à tuer son frère

◊ Du site Zénith → Une nourriture pour le cœur

◊ Vidéo

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Ancien testament, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS