Les gens de Ninive se détournèrent de leur conduite mauvaise

Posté par diaconos le 20 janvier 2018

Extrait du livre de Jonas, chapitre trois

Cette histoire de Ninive est d’une terrible actualité puisque la ville s’appelle aujourd’hui Mossoul, en Irak, et qu’elle est assiégée par les armées internationales. Les chrétiens l’ont évacuée quand l’EI l’a occupée et elle est maintenant menacée d’être réduite en cendres. Les convoitises sont exacerbées par le pétrole qui se trouve dans le sous-sol… Le livre de Jonas n’en parle pas, mais il vaut la peine de le lire. C’est le plus petit livre de la Bible (à peine trois pages) et il est l’un des plus denses aussi.

Cette histoire de Ninive est d’une terrible actualité puisque la ville s’appelle aujourd’hui Mossoul, en Irak, et qu’elle est assiégée par les armées internationales. Les chrétiens l’évacuèrent quand l’EI l’occupa et  sa reprise se fit au prix de beaucoup de morts  et d’importants dégâts. Le livre de Jonas, prophète qui vécut sous le règne du roi Jéroboam II, vaut la peine d’être lu. C’est le plus petit livre de la Bible (à peine trois pages) et il est l’un des plus denses aussi.

La parole du Seigneur fut adressée de nouveau à Jonas : « Lève-toi, va à Ninive, la grande ville païenne, proclame le message que je te donne sur elle. » Jonas se leva et partit pour Ninive, selon la parole du Seigneur. Or, Ninive était une ville extraordinairement grande : il fallait trois jours pour la traverser. Jonas la parcourut une journée à peine en proclamant : « Encore quarante jours, et Ninive sera détruite ! »

Aussitôt, les gens de Ninive crurent en Dieu. Ils annoncèrent un jeûne, et tous, du plus grand au plus petit, se vêtirent de toile à sac. En voyant leur réaction, et comment ils se détournaient de leur conduite mauvaise, Dieu renonça au châtiment dont il les avait menacés. (Jon 3, 1-5.10)

lwf0003web.gif

Le prophète Jonas vécut sous le roi Jéroboam II (824-783 avant J-C) Jonas, fils d’Amitthaï, fut le cinquième des douze petits prophètes de la Bible. Il est le personnage principal du livre de Jonas (Ancien Testament). Jonas est également un des prophètes du Coran, son nom en arabe « يونس (Yūnus) » signifie « colombe »

 Ninive, capitale de l »empire assyrien qui fit tant souffrir le peuple israélite, fut le symbole du monde païen qui parut le plus endurci et le plus éloigné de Dieu. Le prophète Jonas n’y proclama son message, de repentir et de menaces de destruction de la ville en cas de refus, qu’une seule journée.

Cet évé­ne­ment fait par­tie de tout un en­semble, de l’ his­toire du règne de Dieu.

Ninive, la grande ville païenne, fut la ca­pi­tale de l’As­sy­rie, déjà répertoriée dans le livre de la Genèse : « Étant allé de ce pays-là en Assur, il bâtit Ninive, Rehoboth-Ir et Calach, et Résen entre Ninive et Calach ; c’est la grande ville. » (Gn 10, 11-12) Elle était si­tuée sur la rive gauche du Tigre, vis-à-vis de la ville ac­tuelle de Mos­soul. L’é­ten­due de ses ruines, ainsi que les ré­cits des an­ciens, confirment son attribut de grande ville ; elle avait en­vi­ron nonante deux ki­lomètres de pour­tour.

Jonas fut chargé par le Seigneur de mettre en garde cette ville de Ninive. Nous trouvons dans la Bible beaucoup d’exemples de menaces adressées à des peuples païens. La perversité des habitants de cette ville fut principalement l’écho de leur cruauté et de leur volupté. Rapine et orgueil furent bien présents dans cette société aux mœurs dépravées.

Jonas proclama ses appels de repentir, avec une menace si aucune amélioration ne devint perceptible  : « Encore quarante jours, et Ninive sera détruite ! » Les habitants de Ninive crurent Dieu et se convertirent. La pa­role de Jo­nas, trou­va un écho dans leur conscience, les convain­quit que c’é­tait Dieu qui par­la par la bouche de cet homme. Sans at­tendre l’ordre du roi et sous la pres­sion du sen­ti­ment pu­blic, un jeûne fut proclamé et ils se couvrirent de sacs en signe de repentir et de pénitence.

Les incroyants, ceux qui nous semblent hors de l’Église, peuvent être plus proches de Dieu qu’il ne nous paraît ! Le croyons-nous quand il s’agit de travailler avec eux pour le bien de notre localité ? Que la générosité des autres, leur disponibilité à répondre aux appels de Dieu soient un aiguillon pour notre propre générosité et notre conversion.

Compléments

◊ Dieu renonça à punir Ninive →  Chacun se détournera de sa conduite mauvaise et de ses actes de violence !

◊ Lectures choisies et commentaires  → Troisième dimanche du temps ordinaire, année B

◊ Homélie du diacre Michel Houyoux → Les temps sont accomplis ! (Mc 1, 14-20)

Liens externes

◊ Aux éditions « Vie Chrétienne » → Jonas, le prophète de miséricorde – Editions Vie Chrétienne

◊ Encore quarante jours et Ninive sera détruite → →  Comment éviter le pire ?

 Conversion de Ninive

Image de prévisualisation YouTube

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS