• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 6 février 2018

Sixième dimanche ordinaire, année B, animé par des laïcs

Posté par diaconos le 6 février 2018

Chant d’entrée Sur les chemins de Palestine (A 222) – Signes par milliers (k 226) – Les mots que tu nous dis (E 164) – Il est venu marcher (F 157) – Un homme au coeur de feu (T 70) ou un autre chant de votre répertoire.

Animateur de la célébration → Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Tous : Amen

Rappel  : Il ne peut y avoir d’assemblée sans prêtre dans l’église où est célébrée la messe le même dimanche ( y compris le samedi soir) ! L’assemblée dominicale est  animée par une équipe de laïcs en lien avec le prêtre chargé de la paroisse.

Animateur de la célébration →La grâce de Jésus notre Seigneur, l’amour de Dieu le Père et la communion de l’esprit Saint soient toujours avec vous.

Animateur de la célébration → Les textes choisis pour notre liturgie de la Parole, nous interpellent sur toutes les formes actuelles d’exclusion. Ils nous rappellent que Dieu accueille avec tendresse et miséricorde toute personne. Quelles que soient notre façon de vivre, nos difficultés à croire, à écouter le Seigneur. Aujourd’hui, écouterons-nous sa Parole ? C’est cette question qui commande notre assemblée dominicale de ce dimanche et la manière d’y prendre une part active.

PRÉPARATION PÉNITENTIELLE

 Un membre de l’équipe liturgique……………………………………………………………. :  Tournons-nous avec confiance vers le Seigneur pour nous laisser purifier par son amour.

Lave-nous de nos fautes, Seigneur , purifie-nous de nos offenses, prends pitié de nous (Chant du Kyrie ou selon votre sélection)

Rends-nous la joie d’être sauvés, qu’un esprit nouveau nous soutienne, prends pitié de nous. (Chant du Kyrie ou selon votre sélection)

Ouvre nos lèvres, Seigneur, et notre bouche annoncera ta louange, prends pitié de nous. (Chant du Kyrie ou selon votre sélection)

Que Dieu tout-puissant, nous fasse miséricorde, qu’il pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle.

Tous : Amen !

Chant du Gloria par la chorale

 Animateur de la célébration → Dieu qui veut habiter les coeurs droits et sincères, purifies-nous, donne-nous de vivre selon ta grâce, alors tu pourras venir en nous pour y faire ta demeure, Et nous te rendrons gloire par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.

Tous : Amen !

Liturgie de la Parole

◊ Dans une célébration animée par des laïcs, le siège de la présidence ne sera pas occupé !

Animateur de la célébration → Par peur de la lèpre, la loi ncienne retranchait les malades de la société. Écoutons un extrait du livre des Lévites, choisi pour éclairer la portée de la guérison par Jésus d’un lépreux, rapporté par Marc dans son évangile.

Première lecture par………………………………………. ……… (Lv 13, 1-2.45-46)

Le psaume 31 est chanté, par la chorale ou lu par un membre de l’équipe liturgique

Animateur de la célébration → Dans cet extrait de sa première lettre aux Corinthiens, l’apôtre Paul se donne en modèle aux chrétiens parce qu’il a lui-même le Christ pour modèle. Pour Paul, le chrétien peut user de tout, se libérer de tout préjugé , s’il le fait dans la joie d’un coeur qui rend grâce à Dieu.

Lecteur ou lectrice :……………………………………………………………………….. (1 Co. 10, 31-11,1)

Acclamation (Chant de l’Alleluia)

Acclamation  par un lecteur, une lectrice ou chantée par la chorale : Alléluia, Alléluia. Un grand prophète s’est levé parmi nous : Dieu a visité son peuple. Alléluia.

Reprise de l’Acclamation.

L’animateur de la célébration dit alors :  De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Marc Cette personne lit ensuite l’Évangile du jour  à Mc 9, 2-10

♦ Si c’est une personne laïque qui proclame l’Évangile, elle omet la salutation initiale et aussi l’acclamation finale .

Homélie à télécharger ici → Je veux ! Sois purifié ! (Mc 1, 40-45)

Credo chanté ou récité (latin ou en français)

Action de grâce et le Notre Père

Animateur de la célébration → Frères et sœurs, la Parole de Dieu a touché notre cœur et elle a  fait de nous le peuple qui écoute son Dieu. Rendons-lui maintenant grâce pour grâce, en notre nom  et en union avec toute l’Église.

◊ Dans une liturgie de la Parole, il n’y a pas d’offertoire, ni de consécration donc pas d’anamnèse non plus ! il n »y aura pas de  chant d’offertoire mais un chant en l’honneur de Dieu serait le bienvenu.

Chant en l’honneur de Dieu →  Suggestion : Que tes œuvres sont belles (A 219) ;  Peuple de prêtres (C 49) ; Terre entière (I 33) ; Peuple de Dieu, marche joyeux ; Chantons à Dieu ce chant nouveau (L 211)  Peuple, criez de joie (M 27) ; Chantons à Dieu ce chant nouveau (L 211)ou un autre chant de votre répertoire en rapport avec le carême.

* On peut placer la collecte ici

PRIÈRE UNIVERSELLE

Animateur de la célébration → Ayant écouté la parole du Seigneur, et en étant certain qu’elle est une Parole de Vie pour tous, prions maintenant avec confiance le Seigneur pour les malades mais aussi pour toutes les personnes qui attendent de Lui une espérance.

Quelques jeunes …………………………………… (ou à défaut lecteur ou lectrice adulte)

Sans titre

  • Ouvre nos mains, Seigneur, à ceux qui vivent en marge de nos communautés chrétiennes, à ceux que nous excluons pour leurs idées. (chant)

  • Ouvre nos mains, Seigneur, à ceux qui abattent les murs de l’incompréhension, à ceux qui défient barrières et frontières pour le service de leurs frères. (chant)

  • Ouvre nos mains, Seigneur, à ceux que leur état de santé ou leur origine isolent : malades, handicapés, vieillards, étrangers et tant d’autres à nos portes. (chant)

  • Ouvre nos mains, Seigneur, à ceux que nous n’arrivons pas à aimer, à ceux que nous craignons de rencontrer car leur souffrance nous fait peur. (chant)

Animateur de la célébration → Oui, Père, ouvre nos mains, ouvre nos cœurs. Fais de nous de vrais disciples de Jésus, ton Fils, notre Seigneur qui a purifié le lépreux et guéris les cœurs blessés, nous t’en supplions, car nous avons besoin de toi qui nous aimes. Nous te le demandons par Jésus, le Christ, notre Seigneur et notre Dieu qui règne avec toi et le Saint Esprit , maintenant et pour les siècles des siècles.

Tous : Amen !

 

Prière de louange

 Un membre de l’équipe liturgique

Seigneur notre Dieu, nous te rendons grâce de tout cœur car ton Esprit travaille au cœur des hommes et par lui tu fais toutes choses nouvelles.

Dieu très haut qui fait merveilles, béni soit ton nom

Par ton esprit, tu nous libères et tu nous donnes les uns aux autres pour vivre ensemble, en un seul corps, dans le rayonnement de ta lumière.

Refrain :Dieu très-haut qui fais merveille, béni soit ton nom! (MNA 46.17)

 Béni sois-tu pour tout ce qui est généreux, pour les solidarités nouées entre les frères, pour les efforts vers un monde meilleur et pour l’espérance qui sans cesse renaît.

Refrain : Dieu très-haut qui fais merveille, béni soit ton nom! (MNA 46.17)

Ton esprit est à l’œuvre et nous te bénissons pour toute paix, toute Justice, pour le respect des plus petits et pour ceux qui pardonnent sans compter.

Refrain :Dieu très-haut qui fais merveille, béni soit ton nom! (MNA 46.17)

Que ton amour, Seigneur, soit sur nous comme toujours notre espoir est en toi ! Béni sois-tu et béni soit ton nom !

Refrain :Dieu très-haut qui fais merveille, béni soit ton nom! (MNA 46.17)

Animateur de la célébration → Confions maintenant à Dieu notre Père nos intentions particulières  et les mains levées vers Dieu, prolongeons notre louange en redisant la prière que nous avons reçue du Seigneur…

Notre Père… chanté ou récité

L’animateur de la célébration introduit ici le signe de paix →   Soyons unis les uns aux autres dans le Christ et partageons la paix qui vient de lui.

La liturgie de la Parole animée par des laïcs s’achève ainsi. On passe ensuite à la prière de conclusion (voir plus loin), à moins que l’on ait prévu une liturgie de communion.

Liturgie de communion

Le cadre normal et habituel de la communion doit rester celui d’une célébration eucharistique. Une A.D.A.L. n’est en aucune manière une messe.

La personne qui a été désignée va après  le geste de paix au tabernacle chercher le pain consacré et il l’apporte sur l’autel. Elle s’incline ensuite profondément ou fait une génuflexion. Il est bon de prévoir à ce moment un temps de recueillement qu’on introduira ainsi…

Animateur de la célébration → Recueillons-nous dans le silence. Préparons-nous à accueillir le corps du Christ ; qu’il nous rassemble aussi en un seul corps !

Animateur de la célébration →  Le Christ Jésus nous a livré son corps et chaque messe en fait mémoire. Aujourd’hui, en attente d’une célébration eucharistique, recevons dans la foi le corps du Christ, l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Heureux les invités au Repas du Seigneur ! Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Tous : Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais, dis seulement une parole et je serai guéri.

* L’animateur de la célébration dira avant la distribution de la communion : Que le corps du Christ nous garde pour la vie éternelle.

Il (ou d’autres personnes) nous donne le pain consacré en disant : Le corps du Christ

Chant pour la communion : selon votre répertoire..

Suggestion : Dieu nous invite à son festin (70); Tu es le Dieu fidèle (D 163) ; Pain rompu pour un monde nouveau ( D 283) ; Disciples de Jésus (D 291) ; En marchant vers toi Seigneur (D 380) ; Pain des merveilles (D 203) ; Pour aimer du plus grand amour (D 386) ;  Quel est don ce repas (D228))

Prière après la communion par un membre de l’équipe liturgique………………………………………………………

Animateur de la célébration → Prions le Seigneur. Tu nous as donné, Seigneur, de boire aux sources de la vraie vie en nous donnant de nous retrouver, en frères, pour partager ta Parole et ton Pain. Ton amour nous bouscule, parce qu’il est vrai. Que la profonde vérité de l’Évangile  nous atteigne au cœur de nos ambiguïtés et fasse lever en nous des hommes nouveaux véritables enfants du Père. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint –Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles

Tous : Amen !

Chant final : Suggestion → Tournés vers l’avenir (E 160) – Nous avons vu (T20) – Messagers de l’Évangile (XT 48) ou un chant de votre choix.

Après la prière de conclusion ou après le chant final s’il y en a un, l’animateur de la célébration conclut cette liturgie en disant :

Parce que vous donnerez de votre vie et de vos biens, vous serez témoins de l’amour sans limites du Christ et que Dieu tout-puissant nous bénisse  (Pas de bénédiction à donner ici !), le Père, le Fils, et le Saint Esprit.

Tous : Amen !

Animateur de la célébration :  Allons, dans la paix du Christ !

Tous :  Nous rendons grâce à Dieu.

Ce texte tient compte des  directives  des évêques des diocèses francophones de notre pays pour les liturgies de la Parole animées par des laïcs (guide liturgique pour les assemblées dominicales   animées par des laïcs aux éditions C.I.P.L. 40, rue  des Prémontrés B 4000 Liège).

croix diaconaleMichel Houyoux, diacre permanent

Site Internet → diaconos.unblog.fr

Publié dans A.D.A.L., Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

La reine de Saba vit toute la sagesse de Salomon (1 R10, 1-10)

Posté par diaconos le 6 février 2018

Extrait du premier livre des Rois au chapitre dix

Selon les traditions juive et musulmane, la reine du royaume de Saba, dans le sud-ouest de l’Arabie, aurait vécu vers le Xe siècle avant J.-C. (Encyclopaedia Univerrsalis)

Selon les traditions juive et musulmane, la reine du royaume de Saba, dans le sud-ouest de l’Arabie, aurait vécu vers le Xe siècle avant J.-C. (Encyclopaedia Univerrsalis)

En ces jours-là, la reine de Saba avait entendu parler de la renommée de Salomon, qui faisait honneur au nom du Seigneur. Elle vint donc pour le mettre à l’épreuve en lui proposant des énigmes. Elle arriva à Jérusalem avec une escorte imposante : des chameaux chargés d’aromates et d’une énorme quantité d’or et de pierres précieuses. Quand elle fut parvenue auprès de Salomon, elle lui exposa les questions qu’elle avait préparées, mais Salomon trouva réponse à tout et ne fut arrêté par aucune difficulté.

Lorsque la reine de Saba vit toute la sagesse de Salomon, le palais qu’il avait construit, les plats servis à sa table, le logement de ses officiers, la tenue du service et l’habillement des serviteurs, ses sommeliers, les holocaustes qu’il offrait à la maison du Seigneur, elle en eut le souffle coupé, et elle dit au roi : « Ce que j’ai entendu dire dans mon pays sur toi et sur ta sagesse, c’était donc vrai ! Je ne voulais pas croire ce qu’on disait, avant de venir et de voir de mes yeux ; mais voilà qu’on ne m’en avait pas appris la moitié !

Tu surpasses en sagesse et en magnificence la renommée qui était venue jusqu’à moi. Heureux tes gens, heureux tes serviteurs que voici, eux qui se tiennent continuellement devant toi et qui entendent ta sagesse ! Béni soit le Seigneur ton Dieu, qui t’a montré sa bienveillance en te plaçant sur le trône d’Israël. Parce que le Seigneur aime Israël pour toujours, il t’a établi roi pour exercer le droit et la justice. »

Elle fit présent au roi de cent vingt lingots d’or, d’une grande quantité d’aromates et de pierres précieuses ; il n’est plus jamais venu une quantité d’aromates pareille à celle que la reine de Saba avait donnée au roi Salomon.

Source de l’image, un post de Pascaline → Mais, elle était noire la reine de Saba !

lwf0003web.gif

Ce fut à la suite des ex­pé­di­tions de la flotte à Ophir, port de mer si­tué dans le voi­si­nage de son pays, que la reine de Séba  en­ten­dit par­ler de la sa­gesse de Sa­lo­mon, ainsi que du nom du Dieu qu’il ado­rait. Cette vi­site ne fut pas la seule de ce genre que Sa­lo­mon reçut : « Tout le monde recherchait la présence de Salomon pour entendre sa sagesse que Dieu avait mise dans son cœur. » (1 R 10, 24)

La reine de Séba entreprit un long et dif­fi­cile voyage pour rencontrer le roi Salomon dont la re­nom­mée parvint jus­qu’à elle. Le sou­ve­nir de cette rencontre se conserva à tra­vers les siècles, même hors des li­mites de la Pa­les­tine, comme le prouvent les lé­gendes que les Arabes et les Abyssins, deux peuples de l’an­ti­quité, composèrent sur ce voyage.  Jé­sus lui-même cita comme exemple à ses au­di­teurs cet épi­sode de l’­his­toire du règne de Sa­lo­mon, rapportée par Matthieu dans son évangile : « La reine du midi se lèvera au jour du jugement avec cette génération, et la condamnera ; car elle vint des extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon ; et voici, il y a ici plus que Salomon. » (Mt 12, 42)

Dans le Psaume 72, la vi­site de la reine de Séba fut  la base des hom­mages que tous les païens ren­dirent un jour au Mes­sie : « Qu’il domine d’une mer à l’autre mer, Depuis le fleuve jusqu’aux extrémités de la terre. Que les habitants du désert se prosternent devant lui, Et que ses ennemis lèchent la poussière. Les rois de Tharsis et des îles apporteront des dons, Les rois de Schéba et de Séba offriront des présents ; Tous les rois se prosterneront devant lui, Toutes les nations le serviront. Car il délivrera le pauvre qui crie à lui Et l’affligé qui n’a personne pour l’aider. Il aura pitié des malheureux et de l’indigent, Et il sauvera la vie des pauvres. Il rachètera leur âme de la violence et de la fraude, Et leur sang sera précieux devant ses yeux. » (Ps 72, 8-14)

Séba, fut une pro­vince de l’A­ra­bie, au bord de la mer Rouge. L’historien Flavius Josèphe identifia Saba au vaste territoire (île de Méroé) compris entre le Nil Bleu et l’Atbara, un de ses affluent (Antiquités judaïques, II, 249). De là le nom de reine du Midi que lui donna Jé­sus. Cette contrée fut très riche en or, en aro­mates et en pierres pré­cieuses, dont elle fit un com­merce important. étendu : « Les rois de Tharsis et des îles apporteront des dons, Les rois de Schéba et de Séba offriront des présents ‘Ps 72, 10)

Les Orien­taux, et sur­tout les Arabes, avaient une remarquable préférence pour les énigmes, les ques­tions épi­neuses et les jeux de l’es­prit. Flavius Jo­sèphe ra­pporta que Sa­lo­mon et Hi­ram se proposèrent l’un à l’autre des énigmes dont le vaincu paya le prix. Lors de sa visite, la reine de Séba as­sista à l’une des cé­ré­mo­nies re­li­gieuses qui se firent avec une grande so­len­nité. La soif de sagesse qui ca­rac­té­risa  la reine du Midi se révéla dans cette ex­cla­ma­tion : « Heureux tes gens, heureux tes serviteurs »

C’est là la dif­fé­rence que fit re­mar­quer Jé­sus entre elle et les Juifs ses contem­po­rains, qui eurent de­vant eux Ce­lui en qui sont ren­fer­més tous les tré­sors de la sa­gesse et de la science  : « La reine du Midi se lèvera au jour du jugement avec les hommes de cette génération, et les condamnera, parce qu’elle vint des extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon ; et voici, il y a ici plus que Salomon » (Lc 11, 31)

Les pré­sents que la reine de Séba of­frit à Sa­lo­mon furent des pro­duits de son pays : « Et Hiram avait envoyé au roi cent vingt talents d’or. » (1 R 9, 14) Elle offrit à Salomon des fruits de Baumiers, arbres à baume (Dacryodes macrophylla), de la famille des Burseraceae. À cette époque, l’A­ra­bie pro­dui­sit un baume cé­lèbre et, l’historien Flavius Jo­sèphe pré­tendit que la Ju­dée dut à la reine de Séba un arbre à baume qui se mul­ti­plia dans le pays.

Compléments

◊ Catéchèse → Seigneur, apprends-nous à prier ! (Lc 11, 1-13)

◊ Sagesse de Salomon → Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu’il sache gouverner ton peuple (1 R 3, 4-13)

◊ Catéchèse → La Sagesse se laisse trouver par ceux qui la cherchent. (Sg 6, 12-16)

Liens externes

Par Saint Louis-Marie Grignion de Monfort →  L’amour de la sagesse éternelle

◊ Info Bible → Salomon et la Reine de Seba (ou Saba) – Info-Bible

 

La reine de Saba, une reine formidable

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Ancien testament, Religion, Temps ordinaire | 2 Commentaires »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS