• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 21 février 2018

Prendrais-je donc plaisir à la mort du méchant ? (Ez 18, 21-28)

Posté par diaconos le 21 février 2018

Lecture du livre du prophète Ézéchiel au chapitre dix-huit

 Toi qui es Lumière, toi qui es l’Amour, mets en nos ténèbres ton Esprit d’Amour

Toi qui es Lumière, toi qui es l’Amour, mets en nos ténèbres ton Esprit d’Amour

Ainsi parle le Seigneur Dieu : Si le méchant se détourne de tous les péchés qu’il a commis, s’il observe tous mes décrets, s’il pratique le droit et la justice, c’est certain, il vivra, il ne mourra pas. On ne se souviendra d’aucun des crimes qu’il a commis, il vivra à cause de la justice qu’il a pratiquée. Prendrais-je donc plaisir à la mort du méchant – oracle du Seigneur Dieu, et non pas plutôt à ce qu’il se détourne de sa conduite et qu’il vive ?

Mais le juste, s’il se détourne de sa justice et fait le mal en imitant toutes les abominations du méchant, il le ferait et il vivrait ? Toute la justice qu’il avait pratiquée, on ne s’en souviendra plus : à cause de son infidélité et de son péché, il mourra ! Et pourtant vous dites : « La conduite du Seigneur n’est pas la bonne. »

Écoutez donc, fils d’Israël : est-ce ma conduite qui n’est pas la bonne ? N’est-ce pas plutôt la vôtre ? Si le juste se détourne de sa justice, commet le mal, et meurt dans cet état, c’est à cause de son mal qu’il mourra. Si le méchant se détourne de sa méchanceté pour pratiquer le droit et la justice, il sauvera sa vie. Il a ouvert les yeux et s’est détourné de ses crimes. C’est certain, il vivra, il ne mourra pas.

lwf0003web.gif

Tout comme Ézéchiel insista sur la bonté et sur la responsabilité, Jésus nous demande, dans l’extrait d’Évangile pour ce jour, d’être bon jusqu’au fond de l’être, et même avec ceux qui nous font du mal ! Cela va donc très loin : »Mais je vous dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, 28 bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent. » (Lc 6, 27-36)

Voici la Règle d’Or à mettre dans nos actes : « Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux. » Dans un sens large, un ennemi est quelqu’un qui est contre moi. Mes ennemis personnels ont tendance à être beaucoup plus proche de moi. En fait, il faudrait déjà commencer par la maison.

Dans le même registre, Jésus précise trois proches parentés :  » la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère. » (Mt 10, 35) Dans les liens de parenté vous pouvez y ajouter, l’époux et l’épouse et continuer avec les grands-parents, les oncles et tantes et élargir le cercle.

Les ennemis dont parle Jésus sont des personnes qui ne sont pas forcément contentes de nous voir. Peut-être travaillez-vous avec des personnes qui vous détestent. Et même, il se peut qu’en venant à l’église vous rencontriez des personnes que vous n’aimeriez pas rencontrer ! Nous avons donc là trois catégories à prendre en considération : La maison, le travail et l’église.

Vos enfants peuvent être vos ennemis. Votre mari peut être votre ennemi. Votre femme peut être votre ennemi. Vos parents peuvent être vos ennemis. Un jour ou l’autre, des personnes que nous aimons nous blesseront. Et à ce moment-là, elles seront devenues nos ennemis. Et si nous sommes honnêtes pour l’admettre, nous serons devenus aussi leur ennemi.

Com­ment la jus­tice di­vine agit-elle en­vers ces personnes là ? Comment Yahvé agit-il envers  le méchant qui se détourna de toutes ses fautes ? Il ne pactisa pas avec le mal et le péché.? Il n’eut qu’un souhait, au fond, ce fut de ne pas avoir à employer ces châtiments. Les menaces de Yahvé furent toujours pour le bien de son peuple. Invitation à la conversion pour ne pas abuser de sa bonté.

Ici en­core Ézé­chiel se souvint, quand il rédigea ces lignes,  de la pu­ni­tion d’Ézé­chias pour une faute com­mise à la fin de sa vie, et du par­don ac­cordé à Ma­nassé lors­qu’il fut ren­tré en lui-même : « Lorsqu’il fut dans la détresse, il implora l’Éternel, son Dieu, et il s’humilia profondément devant le Dieu de ses pères. Il lui adressa ses prières; et l’Éternel, se laissant fléchir, exauça ses supplications, et le ramena à Jérusalem dans son royaume. Et Manassé reconnut que l’Éternel est Dieu. » (Cr 33, 12-13)

Le mo­tif pour le­quel la grâce l’em­por­ta, ce ne fut ja­mais qu’à contre-cœur que Dieu fit périr. Quand Dieu trouva dans le re­tour du pé­cheur un mo­tif de lui faire grâce il le sai­sit avec em­pres­se­ment. Le plus grand pé­cheur peut re­ve­nir à lui avec la cer­ti­tude d’être reçu en rai­son de ce re­tour même : «  Je vais me mettre en route, j’irai trouver mon père et je lui dirai: « Mon père, j’ai péché contre Dieu et contre toi.Je ne mérite plus d’être considéré comme ton fils. Accepte-moi comme l’un de tes ouvriers. » Il se mit donc en route pour se rendre chez son père. Comme il se trouvait encore à une bonne distance de la maison, son père l’aperçut et fut pris d’une profonde pitié pour lui. Il courut à la rencontre de son fils, se jeta à son cou et l’embrassa longuement. (Lc 15, 18-20)

Dieu juge toujours une personne qui vient de se corrompre non d’a­près ce qu’il a pu faire, mais d’a­près ce qu’il est. Ce ne sont pas les actions iso­lées qui pèsent dans la ba­lance di­vine, c’est la dis­po­si­tion in­té­rieure qui les pro­duit. Voilà pour­quoi toute personne sera jugée d’a­près l’é­tat mo­ral dans le­quel elle sera trouvée. Dans ce qu’elle est à l’heure de sa mort, se concentrera le ré­sul­tat mo­ral de sa vie en­tière.

Compléments

◊  Homélie →  Moi, je vous dis de ne pas riposter au Méchant (Mt 5, 38-48)

◊  l’amour véritable est une présence réelle de Dieu → Visa pour le Royaume des cieux

◊  Catéchèse →  Dieu se manifeste toujours là où nous ne l’attendons pas !

Liens externes

◊ Quelles devraient être ces priorités ? → Dieu, la famille, le travail et l’Église

◊ Je suis venu mettre la division entre l’homme et son père → Je ne suis pas venu apporter la paix sur terre, mais… mais …

 De Pierre Desroches (diocèse de Montréal) → L’amour des ennemis ; possible qu’avec Dieu

 

La vengeance n’est jamais juste

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Ancien testament, Carême, Catéchèse, Religion | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS