• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 23 février 2018

Le sacrifice de notre père Abraham

Posté par diaconos le 23 février 2018

Extrait du livre de la Genèse au chapitre vingt-deux

 Dès les premiers mots on dit que Dieu met Abraham à l'épreuve (v. 1). Ce qui va se passer va donc nous montrer où Abraham place son cœur. Et aussi qui est Dieu. Or la première chose que nous apprenons, c'est qu'Abraham entend et écoute. Il répond présent à Dieu (v. 3).

Dès les premiers mots on dit que Dieu met Abraham à l’épreuve (v. 1). Ce qui va se passer va donc nous montrer où Abraham place son cœur. Et aussi qui est Dieu. Or la première chose que nous apprenons, c’est qu’Abraham entend et écoute. Il répond présent à Dieu (v. 3).

En ces jours-là, Dieu mit Abraham à l’épreuve. Il lui dit : « Abraham ! » Celui-ci répondit : « Me voici ! » Dieu dit : « Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac, va au pays de Moriah, et là tu l’offriras en holocauste sur la montagne que je t’indiquerai. » Ils arrivèrent à l’endroit que Dieu avait indiqué. Abraham y bâtit l’autel et disposa le bois ; puis il lia son fils Isaac et le mit sur l’autel, par-dessus le bois.

Abraham étendit la main et saisit le couteau pour immoler son fils. Mais l’ange du Seigneur l’appela du haut du ciel et dit : « Abraham ! Abraham ! » Il répondit : « Me voici ! » L’ange lui dit : « Ne porte pas la main sur le garçon ! Ne lui fais aucun mal ! Je sais maintenant que tu crains Dieu : tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique. »

Abraham leva les yeux et vit un bélier retenu par les cornes dans un buisson. Il alla prendre le bélier et l’offrit en holocauste à la place de son fils. Du ciel, l’ange du Seigneur appela une seconde fois Abraham. Il déclara : « Je le jure par moi-même, oracle du Seigneur : parce que tu as fait cela, parce que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique, je te comblerai de bénédictions, je rendrai ta descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel et que le sable au bord de la mer, et ta descendance occupera les places fortes de ses ennemis.

Puisque tu as écouté ma voix, toutes les nations de la terre s’adresseront l’une à l’autre la bénédiction par le nom de ta descendance. » (Gn 22, 1-2.9-13.15-18)

Source de l’image → KT42  : Genèse 22, 1-9 – Disposition et sacrifice

lwf0003web.gif

Toutes les pro­messes faites à Abraham furent réunies dans la bé­né­dic­tion que Dieu pro­nonça sur l’acte qu’il venait de faire, et Dieu y ap­posa même le sceau du ser­ment. Après un tel sa­cri­fice et une telle grâce, le reste de la vie d’Abraham, le père des croyants, sem­bla à un fleuve tran­quille, s’é­coulant en paix vers l’é­ter­nité.

Dieu mit Abraham à l’épreuve en lui demandant de sacrifier son fils. Il ar­rive aussi que Dieu tente d’une autre façon, et cela par le moyen de Sa­tan, quand il veut hu­mi­lier un cœur or­gueilleux et bri­ser sa confiance en lui-même. C’est ainsi que Dieu tenta Da­vid : « La colère de l’Eternel s’enflamma de nouveau contre Israël, et il excita David contre eux, en disant: Va, fais le dénombrement d’Israël et de Juda. » (2 S. 24, 1)

Dieu voulut cou­ron­ner la vie d’A­bra­ham par un acte d’o­béis­sance qui fut le fruit le plus glo­rieux de sa foi et qui en dé­montra, mal­gré toutes les fautes commises par lui, la pleine certitude. Au cours d’une nuit, Dieu l’appela. Il lui dit : «  Abraham ! «  Abra­ham se leva  ensuite pour exé­cu­ter l’ordre de Dieu. Abraham connaissait cette voix : ce fut celle qui l’appela en Mé­so­po­ta­mie, qui lui  dit plus tard : Je suis ton bou­clier ; ce fut celle en­fin qui lui pro­mit son fils Isaac.

Dieu lui dit : Prends ton fils unique, celui que tu aimes, et pour qu’il ne s’y trompe pas, il ajouta : « Isaac ». Il lui demanda d’aller au pays de Morija : le pays dont la mon­tagne ap­pe­lée Mo­rija était le point cen­tral. Ce mot ne se re­trouve dans tout l’An­cien Tes­ta­ment que dans 2 Chroniques 3.1 : « Salomon commença à bâtir la maison de l’Éternel à Jérusalem, sur la montagne de Morija, qui avait été indiquée à David, son père, dans le lieu préparé par David sur l’aire d’Ornan, le Jébusien. »

Offre-le en holocauste. Les sa­cri­fices hu­mains furent en usage chez tous les peuples en­vi­ron­nants (Phé­ni­ciens, Moa­bites, Am­mo­nites). On sait de ces peuples qu’ils sacrifièrent des enfants sur des buchers, et quand les Is­raé­lites se lais­sèrent al­ler à l’i­do­lâ­trie, ils les imi­tèrent aussi sur ce point :  » Il fit passer son fils par le feu ; il observait les nuages et les serpents pour en tirer des pronostics, et il établit des gens qui invoquaient les esprits et qui prédisaient l’avenir. Il fit de plus en plus ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, afin de l’irriter. » (2R. 21, 6)

Dieu ne vou­lut en réa­lité que le sa­cri­fice in­té­rieur. Mais pour que ce­lui-ci fût sé­rieu­se­ment of­fert, il fal­lait qu’A­bra­ham se montra prêt à of­frir même son propre fils. Dieu ne lui indiqua que la di­rec­tion dans la­quelle il dut mar­cher, se ré­ser­vant de lui dé­si­gner plus tard le pays où il de­vrait s’ar­rê­ter. Ce fut  peu avant le sa­cri­fice que Dieu lui en in­di­qua le lieu pré­cis.

Le feu et le cou­teau ne furent pas avoir été ap­por­tés en vain. Il y eut dans le cœur d’A­bra­ham un sentiment profond de re­con­nais­sance qui ne de­manda qu’à s’é­pan­cher mieux qu’en pa­roles ; il fit à Dieu un sa­cri­fice d’ac­tions de grâces, en sacrifiant le bélier qu’il captura dans les ronces. Dieu lui-même lui indiqua dans ce lieu dé­sert la vic­time des­ti­née à rem­pla­cer sur le bû­cher déjà dressé celle qu’A­bra­ham se préparait à im­mo­ler.

Compléments

Ton héritier sera quelqu’un de ton sang (Gn 15, 1-6 ; 21, 1-3)

◊  Une fécondité hors du commun  →  Abraham, le père d’une multitude de nations (Gn 17, 5)

◊ Récit de la vocation d’Abraham →  Abraham et son arrivée au pays promis (Gn 12,l-9)

Liens externes

◊ KT42 → Activités pour le caté : Abraham

◊ KT42 → Mieux comprendre le personnage d’Abraham

◊ Le sacrifice d’Abraham → Comment comprendre le sacrifice d’Isaac ?

L’histoire du Prophète Abraham

 Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Ancien testament, Carême, Catéchèse, Religion | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS