• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 28 février 2018

Voici l’expert en songes qui arrive ! Allons-y, tuons-le !

Posté par diaconos le 28 février 2018

Extrait du livre de la Genèse au chapitre trente-sept

Jésus était haï par ses frères comme Joseph. Jésus a été vendu pour trente pièces d'argent ; Joseph pour vingt. Quand Jésus a été crucifié, deux hommes étaient suspendus à ses côtés ; l'un a été sauvé et l'autre a péri. Quand Joseph a été jeté en prison, parmi les deux hommes qui étaient avec lui, l'un a été pendu et l'autre restauré. Jésus a été dépouillé de sa robe avant d'être crucifié ; le manteau multicolore de Joseph lui a été enlevé avant d'être jeté dans le puits. En fait, il y a tellement de similitudes qu'il ne doit pas exister dans la Bible d'autre personnage dont la vie ressemble autant à celle de Jésus.

Jésus était haï par ses frères comme Joseph. Jésus a été vendu pour trente pièces d’argent ; Joseph pour vingt. Quand Jésus a été crucifié, deux hommes étaient suspendus à ses côtés ; l’un a été sauvé et l’autre a péri. Quand Joseph a été jeté en prison, parmi les deux hommes qui étaient avec lui, l’un a été pendu et l’autre restauré. Jésus a été dépouillé de sa robe avant d’être crucifié ; le manteau multicolore de Joseph lui a été enlevé avant d’être jeté dans le puits. En fait, il y a tellement de similitudes qu’il ne doit pas exister dans la Bible d’autre personnage dont la vie ressemble autant à celle de Jésus.

Israël, c’est-à-dire Jacob, aimait Joseph plus que tous ses autres enfants, parce qu’il était le fils de sa vieillesse, et il lui fit faire une tunique de grand prix. En voyant qu’il leur préférait Joseph, ses autres fils se mirent à détester celui-ci, et ils ne pouvaient plus lui parler sans hostilité. Les frères de Joseph étaient allés à Sichem faire paître le troupeau de leur père.

Israël dit à Joseph : « Tes frères ne gardent-ils pas le troupeau à Shechem ? Va donc les trouver de ma part ! » Joseph les trouva à Dothan. Ceux-ci l’aperçurent de loin et, avant qu’il arrive près d’eux, ils complotèrent de le faire mourir. Ils se dirent l’un à l’autre : « Voici l’expert en songes qui arrive ! C’est le moment, allons-y, tuons-le, et jetons-le dans une de ces citernes.

Nous dirons qu’une bête féroce l’a dévoré, et on verra ce que voulaient dire ses songes ! » Mais Roubène les entendit, et voulut le sauver de leurs mains. Il leur dit : « Ne touchons pas à sa vie. » Et il ajouta : « Ne répandez pas son sang : jetez-le dans cette citerne du désert, mais ne portez pas la main sur lui. » Il voulait le sauver de leurs mains et le ramener à son père.

Dès que Joseph eut rejoint ses frères, ils le dépouillèrent de sa tunique, la tunique de grand prix qu’il portait, ils se saisirent de lui et le jetèrent dans la citerne, qui était vide et sans eau. Ils s’assirent ensuite pour manger. En levant les yeux, ils virent une caravane d’Ismaélites qui venait de Galaad. Leurs chameaux étaient chargés d’aromates, de baume et de myrrhe qu’ils allaient livrer en Égypte.

Alors Juda dit à ses frères : « Quel profit aurions-nous à tuer notre frère et à dissimuler sa mort ? Vendons-le plutôt aux Ismaélites et ne portons pas la main sur lui, car il est notre frère, notre propre chair. » Ses frères l’écoutèrent. Des marchands madianites qui passaient par là retirèrent Joseph de la citerne, ils le vendirent pour vingt pièces d’argent aux Ismaélites, et ceux-ci l’emmenèrent en Égypte. (Gn 37, 3-4.12-13a.17b-28)

Source de l’image dans Kt42 →  Chapter 37 to 50 – Joseph and Jacob’s Family

lwf0003web.gif

C’est dans ce chapitre 37 du livre de la Genèse que commence l’histoire de Joseph, l’avant-dernier fils de Jacob. La longue et émouvante histoire de Joseph, vendu par ses frères s’appuie sur des traditions anciennes s’inspirant de livres égyptiens. La situation de Joseph, le fils préféré de Jacob, irrita se frères rudes et sans scrupules ; ceux-ci devinrent jaloux et cherchèrent un moyen pour l’éliminer.

Dieu accepta que les frères de Joseph suivirent des chemins contraires, les uns vers le bien, d’autres vers le mal, mais il ne voulut pas que les bons abandonnèrent et oublièrent les mauvais. L’histoire de Joseph nous apprend qu’il sauva ses frères. Dans la péricope de l’évangile choisie pour la messe de ce vendredi de la deuxième semaine du carême, Jésus parle d’un fils envoyé pour récolter le raisin et que les vignerons tuèrent pour s’en débarrasser.

Partout où quelqu’un est tué dans le monde, partout où la violence fait rage, partout où des innocents sont tués ou blessés dans des bombardements, et là où pour de l’argent, on agresse des personnes, c’est le visage ensanglanté de Jésus qui se perpétue. Pour de l’argent Juda vendit Jésus au grand-prêtre. Les onze frères de Joseph crurent réussir leur coup en se débarrassant de lui. En réalité, ils firent l’affaire de Dieu.

Jo­seph était le contem­po­rain des der­niers des fils de Léa. Jacob, qui aima Joseph plus que ses autres enfants, lui offrit un vêtement de grande valeur : c’était une robe des­cen­dant jus­qu’à la che­ville et pour­vue de manches. L’­ha­bit de tra­vail était plus court et sans manches. En don­nant à Jo­seph ce vê­te­ment, Ja­cob le dis­tin­gua comme fils aîné de sa femme pré­fé­rée.

Dothan était une ville située au nord de Shechem, à environ 100 km au nord de Hébron, où résida Jacob. Ce lieu était connu d’Eusèbe, qui l’estima à seize kilomètres au nord de Sébaste, en Samarie. Un site archéologique a été récemment découvert sur ce lieu, et a été identifié au Tel Dothan moderne, situé sur le versant méridional de la vallée de Jesreel, parmi les monts de Gilboa.

À Dothan, il y avait deux puits. Cette lo­ca­lité était si­tuée à en­vi­ron sept heures de marche au nord de Shechem, ville israélite de la tribu de Manassé, à l’en­trée de la grande val­lée de Jiz­réel. C’é­tait une plaine fer­tile où les ber­gers de­vaient trou­ver des pâ­tu­rages forts abon­dants. La grande route des ca­ra­vanes qui firent le com­merce entre la Sy­rie et l’Égypte passe en­core main­te­nant par là. Une col­line cou­verte de ruines se trouve en ce lieu, et au pied de la­quelle existent des puits le plus sou­vent sans eau. Cette colline porte en­core au­jourd’­hui le nom de Tell-Dothân.

Roubène, fils ainé.de Jacob, se sentit une res­pon­sa­bi­lité plus grande, cependant il choi­sit pour em­pê­cher le crime un moyen dé­tourné : « Ne le frappons pas à mort. » Il ne chercha à ob­te­nir qu’une chose, c’est qu’on le des­cendit vivant dans l’un de ces puits. Ces ci­ternes étant plus larges au fond qu’à l’o­ri­fice, les frères de Jo­seph crurent qu’il ne s’é­chap­pe­rait pas : « Dans une fosse, ils ont précipité ma vie, ils m’ont jeté des pierres. » (Lm 3, 53)

Les Is­maé­lites, ha­bi­tant le dé­sert de Sy­rie, faisaient le com­merce entre l’A­sie oc­ci­den­tale et l’Égypte ; ils transportaient vers ces régions de  la ré­sine d’arbres ou d’ar­bris­seaux abon­dant en Pa­les­tine, en Sy­rie et en Ara­bie. Ces produits étaient l’as­tra­gale, le baume de Ga­laad et  le la­da­num. Ces résines  qui exhalent une odeur agréable  furent em­ployées en grande quan­tité par les Égyp­tiens pour l’em­bau­me­ment des corps, pour les en­cen­se­ments à faire aux dieux, pour la pu­ri­fi­ca­tion de l’air et la pré­pa­ra­tion des cou­leurs.

 Au­jourd’­hui en­core, des ca­ra­vanes com­po­sées de ces mêmes ha­bi­tants du dé­sert trans­portent de la même ma­nière ces mêmes pro­duits en Égypte. Juda, en fai­sant cette pro­po­si­tion : « Vendons-le plutôt aux Ismaélites et ne portons pas la main sur lui » , vi­sait au même but que Roubène, dont il igno­rait le pro­jet  de sau­ver la vie de Jo­seph. Mais il semble bien que l’a­mour du gain fut l’un de ses mo­biles.

Les frères de Joseph le vendirent pour vingt sicles   Ce fut plus tard, d’a­près la loi, le prix d’un es­clave de cinq à vingt ans : « C’est afin que les fils d’Israël amènent leurs sacrifices qu’ils immolent dans la campagne, qu’ils les amènent au sacrificateur devant l’Éternel, à l’entrée de la Tente d’assignation, et qu’ils les offrent en sacrifice d’actions de grâces à l’Éternel. » (Lv 17, 5)

Joseph fut emmené en Égypte. Depuis des temps immémoriaux, on avait des foules d’es­claves en Égypte et que les plus ap­pré­ciés furent ceux du pays de Canaan et des contrées voi­sines. Le mot qui ser­vit à dé­si­gner les es­claves au temps de Ram­sès II fut un mot sé­mi­tique : Abata, en hé­breu. Le com­merce, d’esclaves à ces époques fut prospère.

 Compléments

Jeunes talents…(dessins bibliques)

Tu es jeune, tu aimes dessiner et tu souhaites montrer ton dessin dans la rubrique “Page jeunesse” … il te suffit de me le faire parvenir par mail en “document attaché” à l’adresse : “michel.houyoux@outlook.fr” . Fais-toi aider par un membre de ta famille si tu n’en sors pas. Tu peux y mentionner ton prénom, ton âge, ta localité (pays ?) et aussi un petit commentaire en rapport avec le thème proposé. Avec un peu d’imagination, tu peux réaliser de jolis dessins.

Voici l’un de ces dessins, clique ici pour le voir → Die Zeit ist erfüllt, das Reich Gottes ist da.(Mk 1,15)

En cliquant sur la catégorie « dessins et Bible » (Colonne de droite de cette page), tu trouveras des propositions de dessins à réaliser pour la publication dans cet article. Clique deux fois sur le dessin pour l’agrandir et l’imprimer pour le colorier. 

Tu peux aussi choisir ci-dessous dans histoire de Joseph, dessins à colorier. Reçois mes salutations amicales

Michel Houyoux, diacre permanent

Liens externes

 Kt42, portail ,pour le caté →  Activités, jeux, caté : Joseph et ses frères

◊ Histoire de Joseph : dessins à colorier →  http://www.biblenfant.org

Joseph vendu par ses frères

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Ancien testament, Bible, Carême, Religion | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS