• Accueil
  • > Ancien testament
  • > Il y avait beaucoup de lépreux en Israël ; et aucun d’eux n’a été purifié, mais bien Naaman le Syrien

Il y avait beaucoup de lépreux en Israël ; et aucun d’eux n’a été purifié, mais bien Naaman le Syrien

Posté par diaconos le 3 mars 2018

 Extrait du deuxième livre des Rois (2 R 5, 1-15a)

 Naaman, général de l’armée du roi d’Aram, était un homme de grande valeur et hautement estimé par son maître, car c’est par lui que le Seigneur avait donné la victoire au royaume d’Aram. Or, ce vaillant guerrier était lépreux.

Naaman, général de l’armée du roi d’Aram, était un homme de grande valeur et hautement estimé par son maître, car c’est par lui que le Seigneur donna la victoire au royaume d’Aram. Ce vaillant guerrier était devenu lépreux. Il fut guérit par l’intervention du prophète Élisée qui lui  fit découvrir Yahvé, le Dieu unique, plein d »amour et de miséricorde.

En ces jours- là, Naaman, général de l’armée du roi d’Aram, était un homme de grande valeur et hautement estimé par son maître, car c’est par lui que le Seigneur avait donné la victoire au royaume d’Aram. Or, ce vaillant guerrier était lépreux. Des Araméens, au cours d’une expédition en terre d’Israël, avaient  fait prisonnière une fillette qui fut mise au service de la femme de Naaman.

Elle dit à sa maîtresse : « Ah ! si mon maître s’adressait au prophète qui est à Samarie, celui-ci le délivrerait de sa lèpre. » Naaman alla auprès du roi et lui dit : « Voilà ce que la jeune fille d’Israël a déclaré. » Le roi d’Aram lui répondit : « Va, mets-toi en route. J’envoie une lettre au roi d’Israël. » Naaman partit donc ; il emportait dix lingots d’argent, six mille pièces d’or et dix vêtements de fête.

Il remit la lettre au roi d’Israël. Celle-ci portait : « En même temps que te parvient cette lettre, je t’envoie Naaman mon serviteur, pour que tu le délivres de sa lèpre. » Quand le roi d’Israël lut ce message, il déchira ses vêtements et s’écria : « Est-ce que je suis Dieu, maître de la vie et de la mort ? Ce roi m’envoie un homme pour que je le délivre de sa lèpre !

Vous le voyez bien : c’est une provocation ! » Quand Élisée, l’homme de Dieu, apprit que le roi d’Israël avait déchiré ses vêtements, il lui fit dire : « Pourquoi as- tu déchiré tes vêtements ? Que cet homme vienne à moi, et il saura qu’il y a un prophète en Israël. » Naaman arriva avec ses chevaux et son char, et s’arrêta à la porte de la maison d’Élisée.

Élisée envoya un messager lui dire : « Va te baigner sept fois dans le Jourdain, et ta chair redeviendra nette, tu seras purifié. » Naaman se mit en colère et s’éloigna en disant : « Je m’étais dit : Sûrement il va sortir, et se tenir debout pour invoquer le nom du Seigneur son Dieu ; puis il agitera sa main au-dessus de l’endroit malade et guérira ma lèpre.

Est-ce que les fleuves de Damas, l’Abana et le Parpar, ne valent pas mieux que toutes les eaux d’Israël ? Si je m’y baignais, est-ce que je ne serais pas purifié ? » Il tourna bride et partit en colère. Mais ses serviteurs s’approchèrent pour lui dire : « Père ! Si le prophète t’avait ordonné quelque chose de difficile, tu l’aurais fait, n’est-ce pas ?

Combien plus, lorsqu’il te dit : “Baigne-toi, et tu seras purifié.” » Il descendit jusqu’au Jourdain et s’y plongea sept fois, pour obéir à la parole de l’homme de Dieu ; alors sa chair redevint semblable à celle d’un petit enfant : il était purifié ! Il retourna chez l’homme de Dieu avec toute son escorte ; il entra, se présenta devant lui et déclara : « Désormais, je le sais : il n’y a pas d’autre Dieu, sur toute la terre, que celui d’Israël ! »

Source de l’image sur KT42 → Second Kings

lwf0003web.gif

Dans l’extrait de l’évangile de Luc, au chapitre quatre, choisi pour la messe de ce jour, Jésus affirme qu’il est mal reçu dans son propre pays. Il rappela que, déjà dans l’Ancien testament, certains païens comme la veuve de Sarepta, et le général Naaman reçurent des grâces divines. Le général Naaman était un païen, vivant dans un pays en guerre contre Israël. De tels miracles se produisirent en Israël. Cet acte de foi, Jésus le souligna plus tard  : « Il y avait aussi plusieurs lépreux en Israël du temps d’Élisée, le prophète; et cependant aucun d’eux ne fut purifié, si ce n’est Naaman le Syrien. » (Lc 4, 27)

Dans la guérison de Naaman, obtenue par l’intervention du prophète Élisée, nous y découvrons une évocation du baptême qui nous purifie du péché. Bien qu’il fut  un général renommé, il ne put rien faire contre la lèpre. Il désirait ardemment la guérison. Une  jeune esclave juive, ramenée de force en Syrie, après sa victoire sur Israël, entra au service de sa femme.

Cette  jeune fille qui appréciait son maître, qui la traitait avec respect et considération, lui offrit un espoir. Elle alla trouver sa maîtresse et lui dit : « Ah! Si mon maître allait trouver le prophète Élisée qui se trouve en Samarie, il le délivrerait de sa lèpre. » (2 R 5, 3)  Naaman se rendit chez le roi Aram et lui rapporta  ce que cette jeune esclave avait dit à sa femme.

Le roi Aram lui permit de rencontrer ce prophète. Il se mit en route avec des pièces d’or, d’argent, des vêtements de rechange et une lettre à remettre au roi d’Israël.  Élisée eut vent de la manière dont Naaman fut reçu par le roi et demanda de le rencontrer. Le prophète Élisée intervint et a­me­na Naa­man à la connais­sance de Yahvé.

Il exigea que Nathan prit une autre guérison que celle qu’il chercha : la pre­mière condi­tion pour cela fut qu’il s’­hu­mi­lia et re­con­nut la va­nité de toutes ses gran­deurs. Le moyen de gué­ri­son que le prophète Élisée lui or­donna fut un bain dans le Jourdain : « Celui qui aura été purifié lavera ses vêtements, se rasera tous les poils et se baignera dans l’eau : alors il sera pur. Après cela, il rentrera au camp, mais il restera sept jours en dehors de sa tente. » (Lv 14, 8)

Par la sim­pli­cité de ce moyen, en lui-même in­ef­fi­cace, le prophète Élisée fit comprendre à Naa­man que la gué­ri­son pro­vien­dra d’une autre cause, su­pé­rieure à la na­ture, et qui agira en vertu de la pa­role de l’­homme de Dieu. Quant au Jourdain, dans lequel Namman se baigna, cette rivière sort lim­pide du lac de Gé­né­sa­reth ;  mais ne tarde pas à se trou­bler et prend une cou­leur brun sale qui pro­vient de la na­ture de son lit.

Naaman eut foi en la parole du prophète Élisée et après quelques hésitations, il se baigna dans le Jourdain. Le rite du baptême dans le Jourdain ne prit valeur que par la foi en la parole divine. Pour nous aussi, c’est la foi qui nous guérit et qui nous sauve. Naaman descendit jusqu’au Jourdain et s’y plongea sept fois, pour obéir à la parole du prophète. Il fut purifié et guérit. Il crut alors qu’il n’y avait aucun autre Dieu que Yahvé.

L’Abana (Nahr-Ba-rad) que les Grecs ap­pe­laient Fleuve d’Or (Chry­sor­roas) était cé­lèbre pour la pu­reté de ses eaux. Il sort d’une grotte de l’An­ti­li­ban à vingt-cinq km de Da­mas, tra­verse cette ville di­visé en sept bras et se je­tte, trente kilomètres plus à l’est, dans le lac le plus sep­ten­trio­nal de la Sy­rie.Le Parpar (le Nahr-el-Awadj) des­cend de l’­Her­mon et se jette dans un lac au sud-est de Da­mas.

Dans l’évangile de Luc (Lc 4, 27) Jésus signale la guérison de cet étranger, comme preuve que Dieu s’intéresse à tout le monde et pas seulement aux personnes qui lui sont fidèles : n’oublions pas que Naaman habitait le pays d’Aram, l’ennemi d’Israël. Élisée ne demanda rien d’extraordinaire , seulement l’obéissance.

Jésus fit de même : « Ainsi donc Jésus revint à Cana de Galilée, où il avait changé l’eau en vin. Or, il y avait un fonctionnaire royal, dont le fils était malade à Capharnaüm. Ayant appris que Jésus arrivait de Judée en Galilée, il alla le trouver ; il lui demandait de descendre à Capharnaüm pour guérir son fils qui était mourant.. » (Jn 4, 46-47)

Le fabuleux trésor que Naaman amena pour obtenir la guérison ne servit à rien car celle-ci fut gratuite !  Yahvé donne et ne se fait pas payer. Il demande tout simplement la reconnaissance de son amour plein de miséricorde. Naaman représente aussi toute personne de bonne volonté qui reconnaît ses péchés et demande de recevoir le sacrement de réconciliation avec le seigneur.

Compléments

« Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres. » (Is 61,1) – Cette parole de l’Écriture, c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit. (Lc 4, 21)

◊ Catéchèse familiale → Amen, je vous le dis : aucun prophète n’est bien accueilli dans son pays. (Lc 4, 24)

Tu es jeune, tu aimes dessiner et tu souhaites montrer ton dessin dans la rubrique “Page jeunesse” … il te suffit de me le faire parvenir par mail en “document attaché” à l’adresse : “michel.houyoux@@outlook.fr” . Fais-toi aider par un membre de ta famille si tu n’en sors pas. Tu peux y mentionner ton prénom, ton âge, ta localité (pays ?) et aussi un petit commentaire en rapport avec le thème proposé. Avec un peu d’imagination, tu peux réaliser de jolis dessins.

Voici l’un de ces dessins, clique ici pour le voir → Die Zeit ist erfüllt, das Reich Gottes ist da.(Mk 1,15)

En cliquant sur la catégorie « dessins et Bible » (Colonne de droite de cette page), tu trouveras des propositions de dessins à réaliser pour la publication dans cet article, ou dans KT42, ci-dessous.  Clique deux fois sur le dessin pour l’agrandir et l’imprimer pour le colorier. Ensuite envoiele par e.mail

 Reçois mes salutations amicales, Michel Houyoux, diacre permanent

Liens externes

◊ Promesses → Elisée et Naaman: le monde à l’envers

 Catéchèse avec KT42-portail → Rencontres de caté et récits des guérisons de lépreux

Lorsqu’Élisée, homme de Dieu, apprit que le roi d’Israël avait déchiré ses vêtements, il envoya dire au roi: Pourquoi as-tu déchiré tes vêtements? Laisse-le venir à moi, et il saura qu’il y a un prophète en Israël. Naaman vint avec ses chevaux et son char, et il s’arrêta à la porte de la maison d’Élisée. Élisée lui fit dire par un messager: Va, et lave-toi sept fois dans le Jourdain; ta chair redeviendra saine, et tu seras pur.

Image de prévisualisation YouTube

 

2 Réponses à “Il y avait beaucoup de lépreux en Israël ; et aucun d’eux n’a été purifié, mais bien Naaman le Syrien”

  1. Devil dit :

    Bonsoir, Après avoir fais la prière du blogue,une intuition a germé en moi :l’ouverture de l’âme est passée par la porte étroite qui même vers le salut, vers la vie éternelle (Mathieu 7,13-14).Ô Seigneur Jésus transfigure nous en toi par ton bain de lumière, lave et purifie nous par ton sang précieux. Amen!

  2. diaconos dit :

    Merci pour votre commentaire. Ayant reçu notre approbation, il a bien été publié. Vous pouvez le relire ci-dessus. Il enrichit cet article dont le centre est la purification.

    Voici quelques autres articles intéressants,dont les commentaires sont en rapport avec les sujets présentés.Il vous suffit de recopier l’un ou l’autre des titres suivants dans le cadre situé au-dessus de Rechercher, en haut dans la colonne de droite, et appuyer sur Rechercher pour lire l’article
    1. Ton héritier sera quelqu’un de ton sang (Gn 15, 1-6 ; 21, 1-3)
    2. Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront place au festin du royaume des Cieux
    3. Sainte Remfroye
    4. Témoignage : rencontre avec Jésus
    5. La Loi du Seigneur révélée à Moïse (Ex 20, 1-17)
    6.Laissez les enfants venir à moi. (Mc 10, 13-16)
    En cliquant sur ces titres, vous trouverez des sujets qui pourraient retenir votre attention, ainsi que d’autres commentaires.
    C’est avec joie, que nous accueillerons d’autres réactions de votre part.
    Bonne préparation pour les fêtes pascales.
    Michel Houyoux, diacre permanent
    administrateur du blog http://diaconos.unblog.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS