• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 13 mars 2018

Je t’ai établi, pour que tu sois l’alliance du peuple, pour relever le pays

Posté par diaconos le 13 mars 2018

Extrait du livre du prophète Isaïe au chapitre quarante neuf

Ainsi parle le Seigneur : Au temps favorable, je t’ai exaucé, au jour du salut, je t’ai secouru.

Ainsi parla le Seigneur : Au temps favorable, je t’exauçai, au jour du salut, je te secourus.

Ainsi parle le Seigneur : Au temps favorable, je t’ai exaucé, au jour du salut, je t’ai secouru. Je t’ai façonné, établi, pour que tu sois l’alliance du peuple, pour relever le pays, restituer les héritages dévastés et dire aux prisonniers : «Sortez !»,  aux captifs des ténèbres : «Montrez-vous !»

Au long des routes, ils pourront paître ; sur les hauteurs dénudées seront leurs pâturages. Ils n’auront ni faim ni soif ; le vent brûlant et le soleil ne les frapperont plus. Lui, plein de compassion, les guidera, les conduira vers les eaux vives. De toutes mes montagnes, je ferai un chemin, et ma route sera rehaussée.

Les voici : ils viennent de loin, les uns du nord et du couchant, les autres des terres du sud. Cieux, criez de joie ! Terre, exulte ! Montagnes, éclatez en cris de joie ! Car le Seigneur console son peuple ; de ses pauvres, il a compassion. Jérusalem disait : « Le Seigneur m’a abandonnée, mon Seigneur m’a oubliée. »

Une femme peut-elle oublier son nourrisson, ne plus avoir de tendresse pour le fils de ses entrailles ? Même si elle l’oubliait, moi, je ne t’oublierai pas. (Is 49, 8-15)

Source de l’image → Blog biblique de Theodora – Overblog

lwf0003web.gif

Dans l’extrait d’évangile choisi pour la messe de ce mercredi (quatrième semaine du Carême), Jésus annonce les merveilles de vie qui marquent le Royaume inauguré. Le fils donne la vie aux morts : « Amen, amen, je vous le dis : l’heure vient, et c’est maintenant où les morts entendront la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l’auront entendue vivront. Et alors, ceux qui firent le bien sortiront pour ressusciter et vivre, ceux qui firent le mal, pour ressusciter et être jugés. » (Jn 5, 25.29) Isaïe promit ces biens messianiques, pour le retour de l’exil.

La population juive fut déportée à Babylone entre -587 et -538 avant Jésus-Christ. Cette situation fut l’image du destin de l’homme. Nous sommes nous aussi dominés par nos mauvais penchants… Nos péchés sont une sorte d’esclavage. Prenons le temps d »éprouver nos limites !

Sauvé, Israël devint Sau­veur : « Moi, l’Éternel, je t’ai appelé pour le salut, et je te prendrai par la main, je te garderai, et je t’établirai pour traiter alliance avec le peuple, pour être la lumière des nations. » (Is 42, 6) Restituez les héritages dévastés, ordonna Yahvé : « Divise maintenant ce pays par portions entre les neuf tribus et la demi-tribu de Manassé. Les Rubénites et les Gadites, avec l’autre moitié de la tribu de Manassé, ont reçu leur héritage, que Moïse leur a donné de l’autre côté du Jourdain, à l’orient, comme le leur a donné Moïse, serviteur de l’Éternel. (Jos 13, 6b-8)

Israël restauré reçut beaucoup de bénédictions divines : « Alors se dessilleront les yeux des aveugles, et s’ouvriront les oreilles des sourds. Alors le boiteux bondira comme un cerf, et la bouche du muet criera de joie ; car l’eau jaillira dans le désert, des torrents dans le pays aride. La terre brûlante se changera en lac, la région de la soif, en eaux jaillissantes. Dans le séjour où gîtent les chacals, l’herbe deviendra des roseaux et des joncs. » (Is 35, 5-7)

Le pro­phète Isaïe vit revenir les exi­lés, de re­tour de Ba­by­lone et d’ailleurs.  mais de la res­tau­ra­tion fi­nale du peuple juif tout en­tier : « Je dirai au nord : « Donne ! » et au midi : « Ne retiens pas ! Fais revenir mes fils du pays lointain, mes filles des extrémités de la terre. » (Is 43,6)

Le prophète Isaïe com­pa­ra Israël à une femme aban­don­née par son mari : « Car ton époux, c’est Celui qui t’a faite, son nom est «Le Seigneur de l’univers». Ton rédempteur, c’est le Saint d’Israël, il s’appelle : «Dieu de toute la terre». Oui, comme une femme abandonnée, accablée, le Seigneur te rappelle. Est-ce que l’on rejette la femme de sa jeunesse ? – dit ton Dieu. » (Is 54, 5-6)

Complément

Le Seigneur de l’univers rend des forces à l’homme fatigué (Is 40, 25-31)

Liens externes

◊ Du site Catholique.org → Celui qui croit, vivra 

◊ Bénédiction de Dieu, signe d’amour → Comment attirer la faveur de Dieu dans sa vie ?

Faites attention à ces petits signes…

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Ancien testament, Carême, Religion | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS