• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 6 avril 2018

Rendez-grâce au Seigneur, éternel est son amour !

Posté par diaconos le 6 avril 2018

Psaume 118, 2-4.13-15.22-24.

Un psaume est un texte poétique composé de plusieurs versets relevant de quatre genres littéraires principaux. Le mot vient du grec ancien ψαλμός (psalmos) qui désigne un air joué sur le psaltérion. Il a été employé dans la traduction des Septante pour traduire le mot hébreu mizmôr, qui désigne un chant religieux accompagné de musique et qui est attesté 57 fois dans le Livre des Psaumes1. Ils peuvent prendre des caractères différents : plus ou moins laudatif, intime, combatif, repentant, etc.

Un psaume est un texte poétique composé de plusieurs versets relevant de quatre genres littéraires principaux. Le mot vient du grec ancien ψαλμός (psalmos) qui désigne un air joué sur le psaltérion. Il a été employé dans la traduction des Septante pour traduire le mot hébreu mizmôr, qui désigne un chant religieux accompagné de musique et qui est attesté 57 fois dans le Livre des Psaumes1. Ils peuvent prendre des caractères différents : plus ou moins laudatif, intime, combatif, repentant.

Ce psaume (29 versets) appartient au genre littéraire des actions de grâce. Il comprend un premier chant de louange (versets 1 à 18) qui était notamment chanté au cours d’une procession dans les rues de Jérusalem. La seconde partie du psaume, (versets 19 à 28) comporte un dialogue entre le soliste, le peuple et les prêtres du temple sur le parvis de celui-ci.

Dans les versets 2 à 4, trois groupes qui constituent la maison d’Israël sont nommés : Israël en tant que société civile, la maison d’Aaron représentant la classe sacerdotale et ceux qui craignent le Seigneur (les étrangers sympathiques au judaïsme.)

« Le Seigneur est la force et le chant du psalmiste » (v14) exprime qu’il y a un lien entre les exploits de cette personne et les merveilles du Dieu de l’Alliance pour son peuple.La plupart des exégètes pensent que le personnage dont il est question ici pourrait être Néhémie (Ne 8, 13-18).

Dans cette hypothèse, ce psaume aurait été écrit pour la liturgie de la fête des Tentes de l’an -444 av J.-C., fête célébrée à la suite de la reconstruction des murs de Jérusalem .

Les justes (v15), qui lancent des cris de joie et de victoire, expriment leur reconnaissance à Dieu pour sa fidélité pour son peuple. Ce psaume était surtout chanté à la fête des Tentes où il prenait une importance tout à fait spéciale.

Il marquait la fin du repas pascal et l’évangéliste Marc nous l’apprend dans le récit de la dernière Cène : “Après le chant des psaumes, ils partirent vers le mont des oliviers” (Mc 14, 26). C’est la pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs mais qui est devenue la pierre d’angle.” (v 22) . Jour de fête et de joie pour le psalmiste (verset 24b) . Jour de fête et de joie pour nous, parce que le Christ ressuscité est la pierre d’angle de notre Église.

 Extraits

2. Oui, que le dise Israël : Éternel est son amour !
3. Que le dise la maison d’Aaron : Éternel est son amour !
4. Qu’ils le disent, ceux qui craignent le Seigneur : Éternel est son amour !
13. On m’a poussé, bousculé pour m’abattre ; mais le Seigneur m’a défendu.
14. Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ; il est pour moi le salut.
15. Clameurs de joie et de victoire sous les tentes des justes : « Le bras du Seigneur est fort,
22. La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle :
23. c’est là l’œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux.
24. Voici le jour que fit le Seigneur, qu’il soit pour nous jour de fête et de joie !
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

Utilisez l’outil “Ancien Testament annoté” dans la colonne de gauche de cette page pour lire l’entièreté du psaume 118, commentaires et notes supplémentaires s’y rapportant et pour consulter notes et commentaires pour le chapitre 8 du livre de Néhémie. Pour le mode d’emploi de cet outil, cliquez sur le bouton “Mode d’emploi, c’est ici !” en haut de cette page.

Compléments

◊  → Prier avec les psaumes

◊ Catéchèse  → Jésus est la pierre d’angle (Ac 4, 11)

 Lien externe

◊ Pour prier avec ce psaume, où pouvons-nous nous situer ? → Prier avec les psaumes – Abbaye Notre-Dame de Maylis

Publié dans Psaumes | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS