• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 22 septembre 2018

Tu ne prononceras pas le nom du Seigneur à faux

Posté par diaconos le 22 septembre 2018

Le Décalogue (en hébreu עֲשֶׂרֶת הַדִּבְּרוֹת : ʿAsereth ha-Diberoth) — les Dix Paroles pour le judaïsme, traduit par les Dix Commandements pour le christianisme — est un court ensemble écrit d'instructions morales et religieuses reçues, selon les traditions bibliques, de Dieu par Moïse au mont Sinaï. Dans la Torah, il est écrit que la transmission de ces instructions morales sous la forme de tables gravées provient « du doigt de Dieu ». La Bible parle de « dix paroles » (Ex 34:28 ; Dt 4:13), ce que la version des Septante rend par le mot δεκάλογος / dekálogos, d'où le terme français de « Décalogue ».

Le Décalogue : les Dix Paroles pour le judaïsme, les Dix Commandements pour le christianisme — est un court ensemble écrit d’instructions morales et religieuses reçues, selon les traditions bibliques, de Dieu par Moïse au mont Sinaï. Dans la Torah, il est écrit que la transmission de ces instructions morales sous la forme de tables gravées provient du doigt de Dieu. La Bible parle de dix paroles.

Tu ne prononceras pas le nom du Seigneur à faux , c’est le deuxième commandement. Ce commandement règle l’usage de la parole dans les choses simples. Nous ne devons faire intervenir le nom de Jésus dans nos paroles que pour le bénir, le louer et le glorifier.

IL me permet de préparer une homélie sur ce sujet et intervenir dans la catéchèse ; celles-ci doivent être pénétrée d’adoration et de respect pour le nom de Jésus. Il interdit l’usage inconvenant du nom de Dieu, de Jésus, de Marie et des saints.

Il ne permet pas de faire des promesses au nom de Dieu, ni de proférer contre Lui, et par extension aux paroles contre l’Église du Christ, les saints, les choses sacrées : c’est un grave péché que blasphémer. Les jurons sont un manque de respect envers le Seigneur. L’emploi du nom de Dieu en divination, voyance et toute pratique de sciences occultes sont interdits par le deuxième commandement.

Ne faisons pas de faux serment : se faux serment appelle Dieu à témoigner d’un message et ne commettons pas de parjures.

En conclusion : la discrétion du recours à Dieu dans le langage est ce qu’il y a de mieux. Notons aussi que le serment fait pour une cause grave et juste, dénoncée au Tribunal, ou qui sont contraires à celle d’une conscience droit est admis. La résistance armée à l’oppression du pouvoir politique est un  droit dans certaines conditions graves.

———————————

Source de l’image → Décalogue — Wikipédia

Compléments

◊ L’amour de Dieu et l’amour des autres sont indissociables → Le plus grand commandement

◊ Nous sommes appelés à aimer comme Jésus nous aime → Aimez-vous comme je vous aime ! » (Mt 22, 34-40)

Liens externes

◊ Reconnaître ce qui appartient à Dieu → Tu ne prononceras pas le nom du Seigneur,  ton Dieu à faux

Pourquoi faut-il respecter le nom de Dieu ?

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Enseignement, L'Église, Page jeunesse | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS