• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 16 octobre 2018

Soyez heureux, depuis le Ciel je vous assisterai toujours.(Nunzio Sulprizio)

Posté par diaconos le 16 octobre 2018

Canonisation de Nunzio Sulprizio

Saint Nunzio Sulprizio, orphelin « le petit Saint boiteux » (1817-1836). Fête le 05 Mai. Samedi 05 Mai 2018 : Fête de Saint Nunzio Sulprizio, orphelin, « le petit Saint boiteux » (1817-1836).  La Cérémonie de Canonisation a lieu ce Dimanche 14 Octobre 2018.​ Read more at http://reflexionchretienne.e-monsite.com/pages/vie-des-saints/mai/bienheureux-nunzio-sulprizio-orphelin-le-petit-saint-boiteux-1817-1836-fete-le-05-mai.html#XgCBRmTivb4uYOmU.99

Saint Nunzio Sulprizio, orphelin (1817-1836). Fête le 05 Mai. La Cérémonie de Canonisation a eut lieu ce dimanche 14 Octobre 2018. à Rome

Ce dimanche 14 octobre à Rome, le pape François, au cours d’une messe solennelle,  éleva au rang des saints plusieurs personnes dont les bienheureux Paul VI et Oscar Romero . Mais ces deux figures majeures furent accompagnées par cinq autres bienheureux, sans doute moins connus. Coup de projecteur sur la vie du plus  jeune de ces chrétiens proposés comme exemples aux croyants d’aujourd’hui.

Source de l’image → réflexion chrétienne

Nunzio Sulprizio naquit le 13 avril 1817 à Pescosansonesco (Italie) de Domenico Sulprizio, cordonnier, et Rosa Luciani, fileuse. Au mois d’août 1820, son père meurt à seulement vingt-six ans, Rosa se remaria mais son mari ne fut pas tendre avec Nunzio. Le cinq mars 1823, sa maman meurt .

Orphelin, il fut alors confié à sa grand-mère maternelle le prit chez elle.Elle lui apprit à chercher Jésus présent dans l’Eucharistie et à invoquer la Vierge Marie. Mais la pieuse femme mourut en 1826 et ce fut un oncle, violent et grossier, qui le prit en charge.

  Nunzio Sulprizio, garda la foi et l’espérance malgré la douleur. Il prouva que la jeunesse ne doit pas être considérée comme l’âge des passions désordonnées, des inévitables chutes, des crises invincibles, des pessimismes décadents, des égoïsmes qui s’affichent, avait estimé le pape Paul VI dans son homélie lors de la béatification du jeune Italien. Mais au contraire, elle est une période de grands idéaux, de généreux héroïsme, d’exigences, avait-il déclaré le premier décembre 1963. Des propos qui résonnent encore aujourd’hui en cette période de synode sur les jeunes.

À la suite de Nunzio, le bienheureux Paul VI invita les jeunes à régénérer en eux-mêmes le monde dans lequel ils étaient appelés à vivre : « Il vous appartient à vous les premiers de vous consacrer au salut d’une société qui a précisément besoin d’âmes fortes et intrépides ». La vie de Nunzio enseigne que le sacrifice, la croix soient notre salut et celui du monde. Les jeunes comprennent, selon le pape Paul VI, cette suprême vocation.

Et d’un message pour les travailleurs. « À vous, travailleurs, disait encore Paul VI, ce collègue pauvre et souffrant apporte un message aux nombreux chapitres. Il dit avant tout que l’Église pense à vous, qu’elle vous estime et a confiance en vous, qu’elle voit dans votre condition la dignité de l’homme et du chrétien. Il dit encore combien le travail a souffert et qu’il a encore besoin de protection, d’assistance et d’aide pour être libre et humain et pour permettre à la vie son expansion légitime. Nunzio Sulprizio vous dira combien il est injuste de priver la vie du travailleur de son aliment supérieur et de son expression spirituelle qu’est la prière. »

La vie de Nunzio fut marquée par une grande souffrance, tant physique que morale, mais aussi par une véritable endurance.  Nunzio fut retiré de l’école pour travailler dans des conditions difficiles. Maltraité par son oncle, Nunzio se blessa à la jambe. Et jusqu’à son dernier souffle, il en conservera un handicap.

Heureusement, Nunzio fut adopté par un homme très croyant, Gaetano Errico, qui prit soin de lui et lui transmit une foi vive. Mais jugée incurable par les médecins, la santé du malheureux se dégrada. Il finit par mourir le 5 mai 1836, à l’Hôpital des Incurables de Naples, en confiant à son confesseur venu lui administrer les derniers sacrements: « Soyez heureux, depuis le Ciel je vous assisterai toujours ».

Compléments

◊ Cliquez ici pour entrer → Le premier novembre, nous fêtons tous les saints

◊ Commémoration des fidèles défunts : cliquez ici → La mort est une rencontre

◊ Premier novembre : cliquez ici → La solennité de tous les saints (Toussaint)-Solennité

Liens externes

◊ Canonisation de Nunzio Sulprizio → La sainteté est-elle réservée aux grands hommes ?

◊ Un jeune saint pour les nouvelles générations : cliquez ici →  Nunzio Sulprizio

◊ Un autre jeune saint à vénérer : cliquez ici → Saint Dominique Savio  (1842-1857)

Saint Dominique Savio

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Religion | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS