• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 21 octobre 2018

Aucune infirmité ne doit faire obstacle

Posté par diaconos le 21 octobre 2018

n apprécie le récit de la guérison de l'aveugle Bartimée pour son style vivant, concret et parsemé de symboles qui nous parlent.

n apprécie le récit de la guérison de l’aveugle Bartimée pour son style vivant, concret et parsemé de symboles qui nous parlent.

Références bibliques → Jr 31, 7-9 ; Ps 125 ; Hé 5, 1-6 et Mc 10,46-52

Les lectures de ces six derniers dimanches nous ont montré l’incompréhension des disciples et le caractère totalement impossible humainement de marcher à la suite de Jésus. Dans la page d’Évangile de ce jour nous voyons Jésus à la sortie de Jéricho, la plus vieille ville du monde selon les archéologues et c’est là que Jésus va faire son dernier signe : il va rendre la vue à un pauvre aveugle : il s’appelait Bartimée. C’était un homme connu dans la région : le miraculé de Jésus. Savez-vous que Dieu connaît votre Nom, et êtes-vous conscient qu’il vous aime d’un amour personnel, non anonyme ?

Bartimée est assis au bord de la route, il entend la rumeur d’un groupe qui passe devant lui, sur le chemin. On lui dit que c’est Jésus : il n’a jamais vu son visage, mais ceux qui connaissent Jésus lui en ont parlé et depuis ce jour, il espérait son passage.

Nous aussi, nous sommes exactement dans la situation de cet aveugle : nous n’avons jamais vu le visage de Jésus. Par la foi, nous avons cru au témoignage de ceux qui l’ont connu, nous attendons ce passage de Jésus : nous le verrons un jour !

Un espoir fou naît dans le cœur de cet aveugle ; le voici qu’il hurle sa prière « Jésus Fils de David, aie pitié de moi ! »

Jésus s’arrête et dit : « Appelez-le ! »

Cette petite phrase, nous révèle que Jésus fait transmettre son message par ses disciples. Dieu a besoin des hommes. Oui, Dieu s’adresse aux hommes par le moyen de son Église…et l’Église, c’est l’ensemble des baptisés.

Répercutons-nous à nos frères l’appel de Jésus ?…pour les conduire au seul Sauveur ?

On appelle donc l’aveugle, et on lui dit : « Confiance, lève-toi ; il t’appelle. »

« Confiance, lève-toi ; il t’appelle », c’est aussi le message de l´Église, au nom de Jésus.

Jésus lui dit : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » La question de Jésus est pleine de tendresse et de bonté : L’aveugle veut voir. Quoi de plus naturel ? Jésus l’exauce. Celui qui rêvait de voir, non seulement retrouve la vue, mais se trouve envoyé : « Va, ta foi t’a sauvé. »

Cette page de l’Évangile de Marc nous invite, nous aussi à entendre cette question de Jésus.

« Que veux-tu que je fasse pour toi ? » Notre prière pourra s’inspirer de la demande de l’aveugle. Demandons à Jésus, avec la même persévérance que cet aveugle a manifestée, de voir le chemin où la volonté de Dieu nous appelle…

Voici une suggestion pour cette semaine qui commence, ne cessons pas de nous interroger : où en sommes-nous de notre amour de Dieu et de nos frères ?

croix diaconaleMichel Houyoux, diacre

Publié dans Religion | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS