• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 19 novembre 2018

Première semaine du temps de l’Avent 2018

Posté par diaconos le 19 novembre 2018

Première semaine de l’Avent : une semaine pour découvrir le visage inconnu de notre Dieu ! " Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri ". À ces mots, Jésus fut dans l'admiration. (Mt 8, 5-11) Le centurion appelle Jésus à l’aide et sa confiance remplit d’admiration le Seigneur. Or pour lui, cela semblait tout naturel ! As-tu jamais pensé que Dieu peut admirer tes qualités, et même des choses qui, à tes yeux, sont plutôt ordinaires ?

Première semaine de l’Avent : une semaine pour découvrir le visage inconnu de notre Dieu !  » Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri « . À ces mots, Jésus fut dans l’admiration. (Mt 8, 5-11) Le centurion appela Jésus à l’aide et sa confiance remplit d’admiration le Seigneur. Or pour lui, cela semblait tout naturel ! As-tu jamais pensé que Dieu peut admirer tes qualités, et même des choses qui, à tes yeux, sont plutôt ordinaires ?

En ce temps-là, comme Jésus était entré à Capharnaüm, un centurion s’approcha de lui et le supplia : « Seigneur, mon serviteur est couché, à la maison, paralysé, et il souffre terriblement. » Jésus lui dit :  » Je vais aller moi-même le guérir. » Le centurion reprit : « Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri. Moi-même qui suis soumis à une autorité, j’ai des soldats sous mes ordres ; à l’un, je dis : ‘Va’, et il va ; à un autre : ‘Viens’, et il vient, et à mon esclave : ‘Fais ceci’, et il le fait. » À ces mots, Jésus fut dans l’admiration et dit à ceux qui le suivaient : « Amen, je vous le déclare, chez personne en Israël, je n’ai trouvé une telle foi. Aussi je vous le dis : Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob au festin du royaume des Cieux, mais les fils du Royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. » Et Jésus dit au centurion :  » Rentre chez toi, que tout se passe pour toi selon ta foi. » Et, à l’heure même, le serviteur fut guéri.

Comme Jésus entrait chez Pierre, dans sa maison, il vit sa belle-mère couchée avec de la fièvre. Il lui toucha la main, et la fièvre la quitta. Elle se leva, et elle le servait. Le soir venu, on présenta à Jésus beaucoup de possédés. D’une parole, il expulsa les esprits et, tous ceux qui étaient atteints d’un mal, il les guérit, pour que soit accomplie la parole prononcée par le prophète Isaïe : « Il a pris nos souffrances, il a porté nos maladies. » (Mt 8,5-17)

♦ Source de l’image → Institut saint Dominique

³³³³³³³³³³³³³³

Cet Évangile nous donne de vivre l’espoir de l’Avent avec grande espérance : Espoir de salut et de vie, de réconciliation et de paix. Seul peut espérer celui qui reconnaît sa pauvreté et se rend compte que le sens de sa vie ne se trouve pas en lui-même, mais en Dieu. Approchons-nous de Jésus avec confiance, et que la prière du centurion soit aussi la nôtre.

Nous admirons l’audace de cet homme, centurion de l’armée romaine, qui demanda à Jésus la guérison de son serviteur. C’est ainsi qu’à nouveau la conversion se profile devant nous dans l’intercession pour nos frères. Tout ce qui est force de vie, force de combat, nous allons le mettre en œuvre pour construire la communauté ou les pauvres auront la priorité.

« Seigneur, viens, je sais que tu feras quelque chose pour nous sauver, je veux vraiment le croire. » Que ce soit dans notre famille, dans le village et dans l’Église, nous avons besoin d’être guéri. Notre foi en Dieu se traduit par une confiance en Jésus qui nous demande de porter secours aux personne en situation précaire : « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. »

Ce qui nous interpelle chez ce centurion, c’est la conscience de sa petitesse. Il cria sa peine, il avait besoin d’être aidé : il tendit la main vers Jésus. Il sentait qu’il n’avait pas le moindre droit sur Jésus, qu’il ne pouvait même pas exiger sa visite. Ce centurion était le responsable de de cent soldats.

Devant Jésus, il confessa sa petitesse : « Seigneur, je ne suis pas digne que tu viennes sous mon toit. » Le centurion de Capharnaüm n’oublia pas son serviteur souffrant au lit, parce qu’il l’aimait. Même s’il fut plus puissant que son serviteur placé sous son autorité, il lui fut reconnaissant par toutes ces années de service ; il l’estima profondément.

Poussé par son amour, il s’adressa à Jésus, et il fit une belle confession de foi, que la liturgie eucharistique reprend dans sa liturgie : « Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri. » À ces mots, Jésus fut dans l’admiration et dit à ceux qui le suivaient : « Amen, je vous le déclare, chez personne en Israël, je n’ai trouvé une telle foi. Aussi je vous le dis : Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob au festin du royaume des Cieux. » La confession de foi de ce centurion s’appuya sur son espérance ; elle jaillit de la confiance mise en Jésus, ainsi que de son sentiment d’indignité personnelle.

Nous ne pouvons approcher Jésus que dans une démarche humble, comme celle du centurion : Jésus viendra à notre secours. Avant de communier lors de la messe, nous disons : «  Seigneur, dis seulement une parole et je serai guéri ! » Nous sommes heureux de célébrer ensemble l’Eucharistie, d’entendre la Parole de Dieu, de recevoir le Corps et le Sang de Jésus pour nous laisser transformer en Lui !

Pendant cette première semaine du temps de l’Avent, demandons la grâce de grandir dans la foi en Dieu qui peut nous sauver.

Compléments

◊ Catéchèse : cliquez ici pour ouvrir  →   Première semaine du temps de l’Avent : veiller, c’est attendre quoi ?

◊ Veiller peut être un exercice réjouissant : cliquez ici pour  lire l’article → Il sera la splendeur des rescapés d’Israël » (Is 4, 2-6)

◊ Homélie : cliquez ici pour lire et télécharger → Redressez-vous et relevez la tête (Lc 21,28)

Liens externes

DE LA MATERNELLE À LA 6eme ANNÉE : cliquez ici pour lire → PREMIÈRE SEMAINE DE L’AVENT

Vivre le temps de l’Avent – Père Jean-Louis BARTHELME

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Religion, Temps de l'Avent | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS