• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 27 novembre 2018

Redressez-vous et relevez la tête (Lc 21,28)

Posté par diaconos le 27 novembre 2018

Redressez-vous et relevez la tête (Lc 21,28) dans Liturgie arton4550-5fd11Jésus parlait à ses es disciples de sa venue : « Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées par le fracas de la mer et de la tempête. Les hommes mourront de peur dans la crainte des malheurs arrivant sur le monde, car les puissances des cieux seront ébranlées. Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans la nuée, avec grande puissance et grande gloire. Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche.Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s’alourdisse dans la débauche, l’ivrognerie et les soucis de la vie, et que ce jour-là ne tombe sur vous à l’improviste. Comme un filet, il s’abattra sur tous les hommes de la terre. Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous serez jugés dignes d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de paraître debout devant le Fils de l’homme. »

« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

Restez éveillés et priez en tout temps » (Luc 21, 36)

 L’Évangile de dimanche nous parle de temps durs, de nations affolées et désemparées, du fracas de la mer et des flots. Et c’est vrai que ce n’est pas tous les jours facile de faire face aux mauvaises nouvelles qui déferlent dans nos journaux. Le mois de novembre avec ses jours qui s’assombrissent et ses nuits qui s’allongent souvent nous laisse un goût amer et une certaine démotivation.
Le Christ lui, nous annonce avec espoir son arrivée. Cet Évangile contient en lui une puissance dans son encouragement à rester debout, à se mettre en prière afin de permettre à Sa lumière de remplir nos craintes.

Cette semaine, allumons la première bougie de l’Avent. Sur la couronne certes, mais surtout aussi dans nos cœurs ! Soyons remplis et brillons par l’Esprit de Dieu d’une lueur d’espoir et portons dans nos prières, en tout temps, les personnes qui nous entourent. Soyez bénis en ce début d’un temps à part !

Homélie : Redressez-vous et relevez la tête

Aujourd’hui, ce texte de l’évangile nous invite à nous redresser et à entrer dans le combat pour préparer la venue du Seigneur. Cet aujourd’hui ne reçoit sa signification profonde qu’en fonction du futur, de l’avenir, de l’attente de la venue de Jésus Christ, le  Fils de Dieu : n’est-ce pas là l’essentiel ?

Ce combat que nous avons à mener c’est celui de la justice et de l’amour : « Que le Seigneur vous donne, entre vous et à l’égard de tous les hommes, un amour de plus en plus intense et débordant, comme celui que nous avons pour vous. Et qu’ainsi il vous établisse fermement dans une sainteté sans reproche devant Dieu notre Père, pour le jour où notre Seigneur Jésus viendra avec tous les saints » (extrait de la première lettre de l’apôtre Paul aux Thessaloniciens)

Dans ce combat, Jésus est un éclaireur et il nous invite à agir. Regardez en haut, levez vos têtes. Ne restez pas sous le joug de l’affliction car votre délivrance est proche (Lc 21,28 )

Progressez dans un amour mutuel,  progressez dans un amour communautaire qui se prolongera en amour universel  qui soit au même niveau que celui que l’apôtre Paul a porté à tous (deuxième lecture) : telle est l’attitude que nous devrions avoir si nous voulons efficacement préparer la venue du Seigneur.

La vigilance et la prière sont les deux grands moyens d’échapper aux dangers de la dernière épreuve et de subsister en présence de Jésus  : « Restez éveillés et priez en tout temps » (Lc 21,36) Cet appel nous fait  penser au reproche qu’il fit à ses apôtres au Jardin des oliviers, la veille de sa passion : « Vous n’avez pas pu veiller une heure avec moi. »

« Rester éveillés » nous fait entrer  dans le mystère du Fils de Dieu qui vient vers nous et nous attachera à sa personne. L’espérance chrétienne s’appuie sur une relation avec une personne, celle de Jésus et met, comme Lui, une confiance totale en Dieu.

Toute personne qui ne connaît pas Dieu, tout en pouvant avoir de multiples espérances, est dans le fond sans espérance, sans la grande espérance qui soutient toute l’existence ( Ep 2, 12). Notre espérance, qui résiste malgré toutes les désillusions, c’est  seulement Dieu qui nous a aimés et qui nous aime toujours  jusqu’à ce que tout soit accompli : « Et baissant la tête, il rendit l’esprit. » (Jn 19, 30b).

Quiconque  est touché par l’Amour commence à comprendre ce qui sera précisément la vie dans toute sa plénitude : la vie dans le sens véritable est une relation. Et la vie dans sa totalité est relation avec Dieu qui est la source de la vie. Si nous sommes en relation avec Dieu qui ne meurt pas, qui est Lui-même la Vie et l’Amour, alors nous vivons pleinement.

En résumé, le message profond des textes retenus  pour cette messe du premier dimanche de l’Avent est un appel pressant à demeurer en relation avec Dieu qui ne meurt pas, qui est Lui-Même la Vie et l’Amour. C’est cela « rester éveillés et prier en tout temps ». Ainsi nous sommes pour toujours dans la « Vie ». Chaque Eucharistie nous y plonge totalement en nous associant par les signes du Pain et du Vin à  Jésus-Christ, le Fils bien-Aimé du Père, vivant éternellement avec le Père et l’Esprit Saint.

Amen.

croix-diaconale4 Homélie dans Prières

 Michel Houyoux, diacre permanent

Lien externe

Tous les jours, nous devons être dans l’attente du Christ

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Homélies | Pas de Commentaire »

Guérison du petit Georgio Elias sur intercession de saint Charbel

Posté par diaconos le 27 novembre 2018

Envoyé sur ma page Facebook par Lucia Marchand

e couvent Saint Maron – Annaya Tombeau de Saint Charbel, publie la revue de Saint Charbel qui est devenue à partir de l’an 2001 la revue “Charbel, Rafqa, Neematallah”. Elle comprend des articles sur des questions de foi ou des questions sociles. Place est donnée aussi aux nouvelles des divers sanctuaires du Liban et des témoignages de vie sur le rapport avec les saints.

Le couvent Saint Maron – Annaya Tombeau de Saint Charbel, publie la revue de Saint Charbel qui est devenue à partir de l’an 2001 la revue “Charbel, Rafqa, Neematallah”. Elle comprend des articles sur des questions de foi ou des questions sociales. Place est donnée aussi aux nouvelles des divers sanctuaires du Liban.

Une jeune femme posa la main sur la tête du petit qui portait la tunique de Saint Charbel et lui dit : » Tu vas guérir. » Le petit Georgio Elias Hana naquit  à Beyrouth le 26 avril 2018. Vous pouvez joindre ses parents au : 03198472.

En raison d’une fièvre très élevée qui dure trois jours, Georgio fut transporté le premier octobre aux urgences de l’hôpital Saint Joseph de Daoura. Le Docteur J. Kiriakos diagnostiqua, après examens et actes de radiologie, une anomalie au niveau de la vessie à gauche. Un défaut de la valve anti-reflux physiologique expliquant le retour de l’urine vers le rein gauche au lieu d’être évacuée.

Georgio fut mis sous traitement approprié et dut retourner à l’hôpital dix jours plus tard pour subir une cystographie. À peine sortis de l’hôpital, les parents de Georgio se rendirent, en sa compagnie, à Annaya. Ils prièrent et supplient Saint Charbel de venir en aide à leur petit et de le guérir. Ils lui firent porter la tunique du grand Saint qu’ils vénérèrent en guise de vœu.

Dix jours plus tard la famille retourna à l’hôpital pour les examens qui étaient prévus. Ce jour là, au détour d’un couloir, une jeune femme s’approcha du petit qui portait la tunique de St Charbel et dit à ses parents : ce petit va être guéri. Les parents de Georgio qui étaient pleins d’espoir après leurs prières y virent un signe du ciel.

Georgio subit une cystographie comme convenu. Cette dernière ne révéla aucune anomalie. Plus encore, aucun des signes pathologiques qui étaient apparus précédemment n’était visible. Le Docteur Kiriakos fut perplexe. Elle consulta alors le Docteur J Diab, chirurgien des voies urinaires, qui lui conseilla de pratiquer une scintigraphie.

Les résultats de cet examen vinrent confirmer ceux de la cystographie. Georgio était totalement guéri et ses médecins furent formels et sans équivoque. Cette guérison a été  enregistrée le quatre novembre 2018 à Annaya lors de la visite des parents au couvent après obtention des rapports médicaux correspondants.

Contact → Lucia Marchand

Merci à Lucia Marchand pour son envoi

Résultat de recherche d'images pour "bouquet de fleurs"Avec mes salutations amicales et fraternelles

croix diaconaleMichel Houyoux. diacre permanent

Liens externes

Un nouveau miracle attribué à saint Charbel attire les foules aux États-unis

◊ Priez saint Charbel : cliquez ici pour lire et enregistrer la prière → Neuvaine à saint Charbel – Tout à Jésus par Marie

◊ Qui était saint Charbel ? : cliquez ici pour le d »couvrir → Saint Charbel Makhlouf

◊ Page d »accueil du monastère : cliquez ici pour informations → Monastère Saint Maron-Annaya (Liban)

 MYSTIQUE : La Vie de Saint CHARBEL

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, Enseignement, Foi, Histoire, Page jeunesse, Religion | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS