• Accueil
  • > Archives pour décembre 2018

IL N’Y A PLUS DE TEMPS – NOUS DEVONS NOUS DÉCIDER MAINTENANT !

Posté par diaconos le 31 décembre 2018

Message envoyé sur mon blog via le bouton « contact » en haut de la page d’accueil par Emmanuel le Rien

San Damiano est un village de 200 âmes à 20 km de Piacenza ( Plaisance), en Italie, ville située à 70 km de Milan. Les faits étonnants qui s’y sont passés y font accourir des pèlerins depuis 1964. Le 29 septembre 1961, en la fête de Saint Michel Archange, dans un petit village du Nord de l'Italie, San Damiano, une humble mère de famille mourante, Rosa Quattrini, se trouve soudainement guérie chez elle, par une jeune visiteuse.

San Damiano est un village de 200 âmes à 20 km de Piacenza  en Italie, ville située à 70 km de Milan. Les faits étonnants qui s’y sont passés y font accourir des pèlerins depuis 1964. Le 29 septembre 1961, en la fête de Saint Michel Archange, dans un petit village du Nord de l’Italie, San Damiano, une humble mère de famille mourante, Rosa Quattrini, se trouve soudainement guérie chez elle, par une jeune visiteuse.

Nous devons nous décider maintenant a dit Notre-Dame de Emmitsburg  : le temps où le Sceau de Protection de Dieu sera donné par l’Eucharistie aux personnes qui décident de vivre dans la Divine Volonté de Dieu ; elles seront protégées sous le sceau de SON Règne Eucharistique et elles  seront littéralement sustentées entre temps.

Toute personne qui s’approche de Jésus avec confiance, le recevra et sera maintenue dans une joie extatique, jusqu’à la prochaine fois où elle le recevra dans l’Eucharistie. Pour celles qui ne sont pas catholiques et les personnes sans connaissance et croyance en la Présence Réelle de Jésus dans l’Eucharistie, Il y a deux possibilités.

   1  Celles qui sont ouvertes à la vérité de la Présence Réelle du Seigneur dans l’Eucharistie entendront parler du Règne Eucharistique et auront le désir de recevoir Jésus et de se réconcilier avec l’Église, afin qu’ils puissent s’unir à Dieu sous ce label de protection des saints..

   2   Il y aura d’autres qui, en raison d’obstacles et d’accès, seront également suspendues dans la Volonté Divine sous réserve qu’elles se retirent de leurs désirs et permettent véritablement à Sa Volonté de pénétrer dans les fibres mêmes de leur être.  Cette seconde forme de participation, sans l’Eucharistie sacramentelle, mais non moins dans son grade, est possible, mais plus difficile à atteindre.

Ces prêtres qui se sanctifient et croient vraiment en la Présence Réelle de Jésus dans l’Eucharistie deviendront de plus en plus semblables à Lui en sainteté et rayonneront de toutes Ses vertus. Mais, ces prêtres qui ne le font pas, et les autres personnes qui y ont du mal aujourd’hui, en ne voulant que des consolations et des preuves dans les signes, seront divisés et s’éloigneront de plus en plus.

Il y aura aussi les personnes qui choisissent de ne pas vivre dans Sa Volonté Divine. Les séparations vont se poursuivre, et il n’y aura pas de croyants tièdes. Ils vont continuer à se rebeller l’un contre l’autre. Ce ne sera pas joli à voir.

Notre-Dame de Emmitsburg ajouta :  » Il n’y a plus de temps ! Nous devons nous décider maintenant et utiliser les grâces que Dieu nous a donné. La  taille, qui se produit actuellement, doit avoir lieu de telle sorte que lorsque l’Illumination viendra, le sceau de grâce et protection soit sur Son peuple qui y croit vraiment.

Pourtant, même alors, Dieu cherchera d’une certaine façon à offrir son aide miséricordieuse pour inviter toutes les personnes qui se sont égarées très loin de son Très Sacré-Cœur, qui ne peuvent être sauvées qu’en vivant dans Sa Divine Volonté, par les vertus de l’Enfant-Jésus.

Les Vertus de l’Enfant-Jésus Cela implique : la pureté, l’honnêteté, l’humilité, la douceur du cœur, la dépendance à Dieu, Ces vertus auront un profond effet de changement de vie sur tous les gens qui reçoivent Jésus avec une confiance filiale .

Notre-Dame d’Emmitsburg, prophéties de la fin des temps, à Gianna Talone États-Unis (19 décembre 1987  – Le Père René Laurentín , qui a étudié cette apparition pendant des années et en a reconnu les fruits.

Contact → Emmanuel Le Rien

roseMerci à Emmanuel le Rien  pour son envoi

Compléments

◊  Prier avec les principales scènes de la vie de Jésus Christ →  Textes pour prier le chapelet et le rosaire

◊ Cliquez ici pour lire l’article →  Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez !

◊ Homélie →  Solennité de Sainte Marie Mère de Dieu (Premier janvier)

◊  Notre Dame de la Salette

Liens externes

◊ Des apparitions pourquoi ? : cliquez ici pour lire l’article →  Les Apparitions de la Vierge Marie à travers le monde

Historique de l’apparition de Notre Dame à la Salette : cliquez ici pour lire l’article →  Notre Dame de la Salette

Elle voit la Vierge et témoigne !!! (Apparitions mariales de Beauraing – Gilberte Degeimbre)

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, Enseignement, fêtes religieuses, Histoire, Messages, Religion, Temps de Noël, Vierge Marie | Pas de Commentaire »

Fête de la sainte Famille, année C

Posté par diaconos le 30 décembre 2018

Envoyé sur mon blog par le Père Marie Landry Bivina

Pleinement Fils de Dieu dans son être, il se devait à son Père et à sa mission.

Pleinement Fils de Dieu dans son être, il se devait à son Père et à sa mission.

Lecture du premier livre de Samuel

Elcana s’unit à Anne sa femme, et le Seigneur se souvint d’elle. Anne conçut et, le temps venu, elle enfanta un fils ; elle lui donna le nom de Samuel car, disait-elle,  » Je l’ai demandé au Seigneur. »  Elcana, son mari, monta au sanctuaire avec toute sa famille pour offrir au Seigneur le sacrifice annuel et s’acquitter du vœu pour la naissance de l’enfant.

Mais Anne n’y monta pas. Elle dit à son mari :  » Quand l’enfant sera sevré, je l’emmènerai : il sera présenté au Seigneur, et il restera là pour toujours. » Lorsque Samuel fut sevré, Anne, sa mère, le conduisit à la maison du Seigneur, à Silo ; l’enfant était encore tout jeune. Anne avait pris avec elle un taureau de trois ans, un sac de farine et une outre de vin. On offrit le taureau en sacrifice, et on amena l’enfant au prêtre Éli.

Anne lui dit alors :  » Écoute-moi, mon seigneur, je t’en prie ! Aussi vrai que tu es vivant, je suis cette femme qui se tenait ici près de toi pour prier le Seigneur. C’est pour obtenir cet enfant que je priais, et le Seigneur me l’a donné en réponse à ma demande. À mon tour je le donne au Seigneur pour qu’il en dispose. Il demeurera à la disposition du Seigneur tous les jours de sa vie.  » Alors ils se prosternèrent devant le Seigneur.

PSAUME (Ps 83 (84), 2-3, 5-6, 9-10)

R/ Heureux les habitants de ta maison, Seigneur ! (Ps 83, 5a)

De quel amour sont aimées tes demeures, Seigneur, Dieu de l’univers. Mon âme s’épuise à désirer les parvis du Seigneur ; mon cœur et ma chair sont un cri  vers le Dieu vivant !

Heureux les habitants de ta maison : ils pourront te chanter encore ! Heureux les hommes dont tu es la force : des chemins s’ouvrent dans leur cœur !

Seigneur, Dieu de l’univers, entends ma prière ; écoute, Dieu de Jacob. Dieu, vois notre bouclier, regarde le visage de ton messie.

DEUXIÈME LECTURE : Nous sommes appelés enfants de Dieu,  et nous le sommes «   (1 Jn 3, 1-2.21-24)

Bien-aimés, voyez quel grand amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu et nous le sommes. Voici pourquoi le monde ne nous connaît pas : c’est qu’il n’a pas connu Dieu. Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons n’a pas encore été  manifesté. Nous le savons : quand cela sera manifesté, nous lui serons semblables car nous le verrons tel qu’il est.

Bien-aimés, si notre cœur ne nous accuse pas, nous avons de l’assurance devant Dieu. Quoi que nous demandions à Dieu, nous le recevons de lui,  parce que  nous gardons ses commandements, et que nous faisons ce qui est agréable à ses yeux. Or, voici son commandement : mettre notre foi dans le nom de son Fils Jésus Christ, et nous aimer les uns les autres comme il nous l’a commandé.

Celui qui garde ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui ; et voilà comment nous reconnaissons qu’il demeure en nous, puisqu’il nous a donné part à son Esprit.

ÉVANGILE :  Les parents de Jésus le trouvèrent au milieu des docteurs de la Loi  (Lc 2, 41-52)

Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume. À la fin de la fête, comme ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents. Pensant qu’il était dans le convoi des pèlerins, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances.

Ne le trouvant pas, ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercher. C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions, et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses. En le  voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ?
Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! « 

Il leur dit :  » Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ?  » Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait. Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements. Quant à Jésus, il grandissait en sagesse, en taille et en grâce, devant Dieu et devant les hommes.

ENSEIGNEMENT

Aujourd’hui, contemplons, comme continuation du Mystère de l’Incarnation, l’insertion du Fils de Dieu dans la communauté humaine par excellence, la famille et l’éducation progressive de Jésus par Joseph et Marie. Comme dit l’Évangile, « Jésus progressait en sagesse, en statut et en grâce devant Dieu et devant les hommes » (Lc 2,52).

Le livre de Siracida, nous rappelle que lorsque le Seigneur glorifie le père dans ses enfants, il fortifie le droit de la mère sur ses fils. (Si 3,2). Jésus avait douze ans et manifesta la bonne éducation reçue dans la maison de Nazareth. La sagesse qui montra, sans aucun doute, l’action de l’Esprit Saint, mais aussi l’indéniable bon savoir éducateur de Joseph et Marie. L’angoisse de Marie et Joseph mit en évidence leur empressement à éduquer Jésus et leur présence affectueuse.

Il n’est pas nécessaire de faire de grands raisonnements pour voir qu’aujourd’hui, plus que jamais, il est nécessaire que la famille assume avec force la mission éducatrice que Dieu lui a confiée. Éduquer c’est introduire dans la réalité, et seul celui qui la vit cette réalité avec sentiment peut le faire. Les pères et mères chrétiens doivent éduquer depuis le Christ, source de sagesse et de connaissance.

On peut difficilement trouver un remède aux défaillances de l’éducation au foyer. Tout ce qui ne s’apprend pas dans la maison ne s’apprend pas dehors, si ce n’est avec grande difficulté. Jésus vivait dans la maison de Nazareth en apprenant naturellement à être vertueux comme l’étaient constamment Joseph et Marie : esprit de service envers Dieu et envers les hommes, pitié, amour du travail bien fait, sollicitude des uns pour les autres, délicatesse, respect, horreur du péché… Les enfants, pour grandir comme des chrétiens, ont besoin de témoignages, et si ceux-ci viennent des parents, ces enfants seront heureux.

Il est nécessaire que nous allions tous chercher aujourd’hui la sagesse du Christ pour l’amener à nos familles. Un ancien écrivain, Origines, en commentant l’Évangile d’aujourd’hui, disait qu’il était nécessaire que celui qui cherche le Christ ne le cherche pas de manières négligentes et avec laisser-aller comme le font certains qui n’arrivent pas à le trouver. Il faut le chercher avec inquiétude, avec un grand souci comme le cherchaient Joseph et Marie.

Contact → Père Marie Landry Bivina

Résultat de recherche d'images pour "bouquet de fleurs"Merci au Père Marie Landry Bivina pour son envoi

Compléments

◊ Nous sommes tous enfants de DieuFête de la Sainte Famille

◊  Homélie  : cliquez ici pour lire l’article → Fête de la Sainte Famille de Jésus, Marie et Joseph.

◊ C’est l’approche de Dieu vers l’homme   : cliquez ici pour lire l’article →Sainte Marie, mère de Dieu

◊ Bonne et sainte année 2019 : cliquez ici pour lire l’article → Solennité de Sainte Marie Mère de Dieu (Premier janvier)

Lien externe

La sainte famille, première des familles, école de sainteté par  Sœur Jeanne-Thérèse

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Religion | Pas de Commentaire »

Des martyrs de chaque époque pour avoir annoncé l’Évangile

Posté par diaconos le 30 décembre 2018

L'EGLISE AU VIET-NAM FÉCONDÉE PAR LE SANG DES MARTYRS : A l'heure actuelle, les Diocèses sont au nombre de 25 (10 au Nord, 6 au Centre et 9 au Sud). Les catholiques sont environ 6 millions (presque 10% de la population). La hiérarchie catholique vietnamienne a été érigée par le Pape Jean XXIII le 24 novembre 1960.

L’ÉGLISE AU VIETNAM FÉCONDÉE PAR LE SANG DES MARTYRS : actuellement, les Diocèses sont au nombre de 25 (10 au Nord, 6 au Centre et 9 au Sud). Les catholiques sont environ 6 millions (presque 10% de la population). La hiérarchie catholique vietnamienne  a été érigée par le Pape Jean XXIII le 24 novembre 1960.

Le Larousse » illustré définit le chrétien comme étant toute personne appartenant à l’une des religions issues de l’enseignement du Christ,  « Hachette » le désigne comme étant baptisé et à ce titre disciple du Christ, « le Robert » le définit comme quelqu’un qui professe la foi en Jésus Christ. « Ce fut à Antioche que, pour la première fois, les disciples furent appelés chrétiens »» (Ac 11, 26)

 ◊ Source de l’image → Saints Martyrs du Tonkin 1838 (Vietnam)

On ne naît pas chrétien, on le devient par décision personnelle : « Avançons d’un coeur sincère avec une plénitude de foi » (He 10, 19-23)

« Il y a peu de vrais chrétiens, je dis même pour la foi, il y en a bien qui croient, mais par superstition ; il y en a bien qui ne croient pas, mais par libertinage : peu sont entre les deux «   (Pensées de Pascal, tome IV, page 256)

« Le chrétien navigue à contre-courant ; il remonte les fleuves de feu ; concupiscence de la chair, orgueil de la vie. L’humaniste lui, s’épuise à ne pas les descendre trop vite, à interrompre le glissement. »  (Mauriac « Souffrance et bonheur du chrétien, page 159) 

Nos parents étaient chrétiens de culture, de tradition et cependant, la religion fait encore partie de nos gênes historiques. Mais on n’y croit peut-être plus, on ne sait plus ce que c’est… Mais, nous en gardons quand même les fêtes et certains symboles. Par exemple, à Noël , la crèche et le sapin ; à la  « Fête des  Rameaux », le buis pour nous protéger de… ? ou encore à la fête de Saint Hubert, le pain béni car… .

Pour beaucoup de personnes, la religion est en ensemble cohérent de questions et de réponses et être un bon chrétien , c’est quand on connait toutes les réponses ! Vous êtes-vous déjà interrogé sur ce que cela signifie d’être un chrétien authentique ? Dans quelle catégorie aimeriez-vous vous situer : chrétien authentique  ou Chrétien du dimanche,  c’est à dire qui ne pratiquent leur foi que le dimanche ?

Dans les compléments, ci-dessous, voici, choisis pour vous, dans mes archives, quelques exemples de chrétiens formidables, qui ne renièrent pas leur foi pour rester attaché à Jésus.

Compléments

◊ Premier martyr de la chrétienté  : cliquez ici pour lire l’article → La mort du diacre Étienne (Ac 7, 55-60)

◊ cliquez ici pour lire l’article → Saint Sébastien (260 ? – 20 janvier 288)

◊ cliquez ici pour lire l’article → Saint Jean Théophane Vénard (1829-1861)

◊ cliquez ici pour lire l’article → Saint André Dung Lac (+21.12.1839) et ses compagnons martyrs (1745-1862) – Mémoire

◊   Mgr Oscar Romero, le défenseur des sans-voix : cliquez ici pour lire l’article → Saint Oscar Romero (1917-1980)

◊  Nous sommes invités à marcher dans un chemin de foi → Saint Paul Miki et ses compagnons, martyrs (5 février 1597)

Liens externes

◊ Vous avez fait mourir le Prince de la vie, que Dieu a ressuscité des morts → Pierre prêche et est arrêté

◊  Sombres années → Saint Paul Miki et ses compagnons,  martyrs au Japon

Un témoignage poignant : Martyrs d’aujourd’hui en syrie

Image de prévisualisation YouTube

Messe de béatification des martyrs d’Algérie le 08/12

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Enseignement, Histoire, Messages, Page jeunesse, Temps de Noël | 1 Commentaire »

Nouvel an 2019

Posté par diaconos le 29 décembre 2018

Mon Dieu,  je T’offre cette année qui commence. C’est une parcelle de ce temps si précieux que tu m’as donné pour Te servir.
Je la mets sous le signe de la fidélité : fais qu’elle soit une longue ascension vers Toi et que chaque jour me trouve plus riche de foi et d’amour.

Mon Dieu, je T’offre tous ceux que j’aime. Ne permets pas que je leur fasse défaut, mais plutôt que je sois pour eux le canal invisible de ta grâce
et que ma vie leur manifeste ton amour.

Mon Dieu,  je T’offre aussi l’immense douleur de ce monde que tu as créé et racheté : les souffrances des enfants innocents, le long ennui des exilés, l’angoisse des chefs, et ce poids qui pèse si lourdement sur tous.

Mon Dieu, qu’une étincelle de ta charité éclate en nos ténèbres et que l’aube de la paix se lève en cette année. Je Te le demande en union avec tes saints, avec ton Église, avec ton Fils, Jésus-Christ, prince de la Paix.

lwf0003web.gif

Mic hel Chers amies, chères amies , vous avez déjà tout ce que l’on peut désirer sur cette terre, et en particulier vous avez construit une belle famille. Aussi mes vœux pour vous seront de consolider ce bonheur, de rester unis, de profiter de chaque petit moment de joie.

roses 30 30

Le bonheur, la paix et la réussite se construisent chaque jour. Alors commençons déjà par y croire, afin de mettre toutes les chances de votre côté. Je vous souhaite, en cette année 2019, d’être soulevés(es) par un enthousiasme nouveau et de déplacer les montagnes !

Chaque jour est unique, chaque année est une promesse de joies et de découvertes. Que cette année nouvelle soit pour vous une année spéciale, que des milliers de petites joies viennent embellir votre vie. Je vous souhaite, en cette année 2019, d’être soulevés(es) par un enthousiasme nouveau et de déplacer les montagnes !                                                                                                                                                             Recevez, chers amis et amies mes salutations fraternelles et amicales

Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Messages, Religion | Pas de Commentaire »

12345...16
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS