• Accueil
  • > Archives pour janvier 2019

Lueur d’espoir pour les chrétiens d’Algérie

Posté par diaconos le 31 janvier 2019

Messages envoyés sur ma page Facebook  ce jour

 

Au centre Youssef Ourahmane, cice-président de l'Église prestantz d'Algérie

Au centre Youssef Ourahmane, vice-président de l’Église protestante d’Algérie

Auteur : Youssef Ourahmane -  vice-président de l’Église Protestante d’Algérie.

Alors que l’année 2019 s’annonce décisive pour l’Algérie, Youssef Ourahmane, pasteur et vice-président de l’Église Protestante d’Algérie, affirme que de nombreux Kabyles se sont convertis ces dernières semaines.

Aleteia : En avril 2019, les électeurs algériens sont appelés aux urnes, est-ce que cet évènement intéresse la société algérienne ? Youssef Ourahmane : Oui ! Nous sommes persuadés que l’Algérie vit des semaines décisives. Il y a beaucoup de mouvements au sein de notre société, et en particulier du mouvement en faveur des chrétiens. Alors que depuis 2017, une grande partie de nos temples étaient fermés, ils ont commencé à être rouvert depuis septembre 2018. De toute évidence, le gouvernement algérien sait que la communauté internationale est particulièrement attentive à ses faits et gestes en ce moment. Par ailleurs, et c’est encore bien plus important, nous vivons en ce moment même un nouveau souffle de l’Esprit. Je reçois des témoignages de pasteurs qui m’écrivent que 60% de leurs fidèles sont de nouveaux convertis, qu’ils ne fréquentaient pas le temple il y a seulement quelques semaines !

Lire aussi  → Les 19 martyrs d’Algérie, première béatification en pays musulman

Comment la béatification des martyrs d’Algérie a-t-elle été reçue sur place, par les chrétiens et les musulmans ? C’est un évènement de première importance pour l’Église catholique puisque c’est la première fois qu’il a lieu dans un pays à majorité musulmane. Nous le recevons, nous protestants, très positivement. Mais je dois dire que les Algériens, dans leur ensemble, y voient surtout une manœuvre politique, destinée à donner des gages à la communauté internationale, dans ce contexte électoral.

Pourtant, vous témoignez que l’État algérien continue à faire pression sur les chrétiens, et en particulier les chrétiens convertis,

Lire aussi  → Algérie : des chrétiens bientôt condamnés pour une conversion ?

Comment la béatification des martyrs d’Algérie a-t-elle été reçue sur place, par les chrétiens et les musulmans ? C’est un évènement de première importance pour l’Église catholique puisque c’est la première fois qu’il a lieu dans un pays à majorité musulmane. Nous le recevons, nous protestants, très positivement. Mais je dois dire que les Algériens, dans leur ensemble, y voient surtout une manœuvre politique, destinée à donner des gages à la communauté internationale, dans ce contexte électoral.

Pourtant, vous témoignez que l’État algérien continue à faire pression sur les chrétiens, et en particulier les chrétiens convertis, de quelle façon ? Il existe mille et une façon de nous mettre des bâtons dans les roues. Par exemple en n’accordant jamais de permis de construire, afin que nous n’ayons pas de Temple. En refusant des visas aux algériens chrétiens, qui veulent rentrer au pays pour les fêtes. Nous avons beaucoup de mal à admettre que les musulmans soient libres dans tous les pays, y compris en Occident, alors que nous n’avons pas les mêmes droits qu’eux dans notre pays natal !

Lire aussi → Algérie : des chrétiens bientôt condamnés pour une conversion ?

Pourquoi existe-t-il une telle pression sur les chrétiens algériens ? L’État algérien subit certes l’influence de la communauté internationale, mais il ne peut pas ignorer non plus la parole des pays musulmans. En particulier celle de l’Arabie Saoudite qui lui reproche régulièrement son attitude, concernant sa gestion des convertis chrétiens. Les pays du Maghreb, Maroc, Tunisie et Libye, craignent une contagion du christianisme parmi les Kabyles. À titre personnel, je me suis rendu au Maroc, avec mon épouse, dans le cadre fixé par l’association « Les Algériens pour la mission », mais nous avons été rapidement expulsés. Mais cela ne nous arrêtera pas. Les Kabyles sont un peuple rebelle, qui n’aime pas qu’on lui refuse son droit à chercher Dieu comme il l’entend. Quand des Kabyles pénètrent dans des temples où l’on parle leur langue, cela les aide à faire une rencontre personnelle avec le Christ. Et puis il y a tant de témoignages de miracles, de guérisons, qui confortent les nouveaux croyants… Je suis persuadé qu’à la fin, Dieu est vainqueur !

Algérie : des chrétiens bientôt condamnés pour une conversion ?

Auteur → Fayez Nureldine

Un évêque algérien de l’église protestante Moustapha Krim dans son église. Le procureur de Tiaret, dans l’ouest du pays, a requis une peine de trois ans sans possibilité de libération conditionnelle pour Habiba Kouider, 37 ans, convertie au christianisme et jugée pour pratique illégale d’une religion non musulmane.Partager 2k La rédaction d’Aleteia | 24 décembre 2018

En Algérie, quatre Algériens protestants comparurent devant la justice pour avoir incité un musulman à changer de religion et exercé un culte dans un lieu non autorisé. Ils risquent jusqu’à cinq années de prison et une amende importante.

Après la béatification des martyrs d’Algérie à Oran, c’est un autre visage que donne à voir le pays. Quatre algériens chrétiens protestants, dont trois issus de la même famille ont comparu, devant une cour de justice kabyle, pour avoir incité un musulman à changer de religion et exercé un culte dans un lieu non autorisé, rapporté par Le Figaro.

Ils risquent jusqu’à cinq ans de prison

D’après le quotidien, un conflit familial  opposa une femme, musulmane, à son mari, musulman converti au christianisme. L’épouse porta plainte contre son époux et dénonça une famille chrétienne qui voulut  les aider à calmer ce différend et qu’elle accusa d’avoir fait pression sur elle pour la convertir. Les accusés, originaires de la ville de Bechloul, une ville située dans le nord-est de l’Algérie, risquent entre trois et cinq ans de prison ainsi qu’une amende pouvant aller jusqu’à un million de dinars (l’équivalent de 7.600 euros).

Lire aussi → Les chrétiens, ferment d’unité et lueur d’espérance en Algérie

Liens externes

◊ Stanislas Poyet : cliquez ici pour lire l’article →   Les persécutions envers les chrétiens augmentent dans le monde

◊ De nombreux Kabyles se sont convertis : cliquez ici pour lire l’article → l’Algérie vit des semaines décisives

Karim Arezki, un ex-musulman d’origine kabyle,

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, Enseignement, Foi, Histoire, Messages, Religion | Pas de Commentaire »

L’activité extraordinaire de Satan

Posté par diaconos le 30 janvier 2019

Message envoyé sur ma page Facebook par monsieur l’Abbé Emmanuel

Les Actions de Satan

Ainsi que nous l'avons vu dans les précédents articles, le but de Satan est de nous faire perdre notre âme et tous les moyens sont utilisés par cet esprit pour arriver à ses fins sur et contre nous.  Un de ses buts est de nous faire perdre notre état de grâce reçu au Baptême en nous faisant tomber dans le péché et de nous priver ainsi, par la perte de l'Esprit Saint, de notre état de grâce, de notre vie avec Dieu et donc de notre Vie éternelle.   Vie en Dieu qui elle, nous assure du Bonheur promit.  Son but atteint, qu'est qui nous attends après nootre mort ... Le Paradis, le Purgatoire ou l'Enfer ?  Soyons humbles, combien parmi nous méritent d'aller directement au Paradis comme les Saints ?  Que nous attend t'il en Enfer avec les damnés ? Nous ne pouvons pas être unis à Dieu à moins de choisir librement de L'aimer.   Mais nous ne pouvons pas aimer Dieu si nous péchons gravement contre Lui, contre notre prochain ou contre nous-même: " Celui qui n'aime pas demeure dans la mort.   Quiconque hait son frère est un homicide ; or vous savez qu'aucun homicide n'a la Vie Eternelle demeurant en lui" (Jn 3,15).  Notre Seigneur nous avertit que nous serons séparés de Lui si nous omettons de rencontrer les besoins graves des pauvres et des petits qui sont ses ffrères.  Mourir en péché mortel sans s'être repenti et sans accueillir l'amour miséricordieux de Dieu, signifie demeurer séparé de Lui pour toujours par notre propre choix libre.   Et c'est cet état d'auto-exclusion définitive de la communion avec Dieu et avec les Bien

Le but de Satan est de nous faire perdre notre âme et tous les moyens sont utilisés par cet esprit pour arriver à ses fins sur et contre nous. Un de ses buts est de nous faire perdre notre état de grâce reçu au Baptême en nous faisant tomber dans le péché et de nous priver ainsi, par la perte de l’Esprit Saint, de notre état de grâce, de notre vie avec Dieu et donc de notre Vie éternelle.     But atteint, qu’est qui nous attends après notre mort ?  Le Paradis, le Purgatoire ou l’Enfer ? Soyons humbles, combien parmi nous méritent d’aller directement au Paradis comme les Saints ? Que nous attend t’il en Enfer avec les damnés ?  Celui qui n’aime pas demeure dans la mort. Quiconque hait son frère est un homicide ; or vous savez qu’aucun homicide n’a la Vie Éternelle.

Beaucoup de pasteurs et de chrétiens pensent que la moindre manifestation diabolique doit être sujet à l’exorcisme et se résume à la possession. Il faut rappeler que la plus grande prière du chrétien c’est la messe, ensuite vient l’adoration de Jésus dans le très Saint Sacrement où chaque peux entretenir une relation de cœur à cœur avec Jésus et en communion avec l’église.

Chaque baptisé, croyant, est lui-même son premier exorciste de par la relation personnelle et sincère qu’il a avec Dieu. Les actions extraordinaires du Satan sont : la vexation diabolique,  dans laquelle le démon s’attaque à votre corps uniquement.

C’est un ensemble de persécutions externes. Les coups de fouets au réveil, les vêtements enlevés, les personnes qui se réveillent au sol sans être tombées du lit… Certains saints furent victimes de cela tel que Padre Pio. Il peut aussi s’agir des catastrophes provoquées à dessein ou autres.

L’oppression diabolique : Il s’agit d’un acharnement sur différents aspects de votre vie, on va d’échecs en échecs, de crises en crises successives, récurrentes.

L’obsession diabolique : Il existe deux types d’obsessions, une qui est clinique, psychiatrique et qui se distingue par des périodes d’accalmie et l’autre dite diabolique.

Dans l’obsession diabolique il y a l’obsession externe qui est liée au sens et l’obsession interne liée à une force interne qui commande la volonté et le mouvement. Cela se manifeste par le fait d’entendre des voix, de sentir des odeurs bonnes ou mauvaises, de ressentir de la chaleur ou le froid, des goûts  que personne d’autre ne peux percevoir.

Les pratiques occultes telle que la sorcellerie avec l’usage des sorts et incantations maléfiques, la magie, l’envoûtement à l’aide d’objets vous appartenant ou ayant appartenu à un membre de votre famille : le magnétisme, le spiritisme, la voyance, les marabouts, le charlatanisme, l’infestation démoniaque des lieux et des objets.

Contact →  Abbé Emmanuel Abbé

Résultat de recherche d'images pour "bouquet de fleurs sauvages"Merci à Monsieur l’Abbé Emmanuel pour son envoi

Compléments

◊ Les deux chemins : cliquez ici pour lire et télécharger entrer → Ne suit pas le chemin des pécheurs, il te perdra (Ps 1)

  Pour être témoin de Dieu : cliquez ici pour lire et télécharger entrer →→ Choisis le chemin de la vie ! (Dt 30, 15-20)

◊ Quel est le sens de l’Eucharistie ? : cliquez ici pour lire →  L’Eucharistie, nous associe à Jésus-Christ

◊ Le saint fêté ce 30 janvier cliquez ici pour lire → Sainte Martine, vierge et martyre (✝ 226)

Lien externe

Satan : mythe ou réalité ?

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, Catéchèse, Messages, Page jeunesse, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

Sainte Martine, vierge et martyre (✝ 226)

Posté par diaconos le 30 janvier 2019

 Sainte Martine, vierge Romaine, fille d’un consulaire et issue d’une race illustre, fut, dès ses plus jeunes années, privée de ses parents. Animée de l’ardeur de la piété chrétienne, elle distribua aux pauvres ses abondantes richesses avec une admirable libéralité.


Sainte Martine, vierge Romaine, fille d’un consulaire et issue d’une race illustre, fut, dès ses plus jeunes années, privée de ses parents. Animée de l’ardeur de la piété chrétienne, elle distribua aux pauvres ses abondantes richesses avec une admirable libéralité.

Sainte Martine naquit à Rome de parents illustres. Son père fut trois fois consul et se distingua par une foi vive et une charité ardente. Après sa mort, Martine vendit ses biens et consacra l’argent à des œuvres de miséricorde.

L’empereur Alexandre qui régna de 222 à 235 persécuta les chrétiens. Des gens occupés à rechercher les serviteurs de Jésus-Christ trouvèrent sainte Martine en prières dans une église et l’arrêtèrent.

Comme elle ne fit aucune difficulté de les suivre, ils crurent avoir fait une conquête ; mais, conduite à l’empereur, elle refusa de sacrifier aux idoles ; celui-ci ne l’en fit pas moins conduire au temple d’Apollon.

En y entrant, Martine, s’armant du signe de la Croix, pria Jésus-Christ, et à l’instant il se fit un effroyable tremblement de terre qui renversa une partie du temple et brisa l’idole. L’empereur, irrité, commanda qu’on frappât la vierge à coups de poings et qu’on l’écorchât avec des ongles de fer; Martine souffrit avec une telle patience que les bourreaux, lassés, furent remplacés par d’autres qu’une lumière divine renversa et convertit.

Conduite de nouveau devant l’empereur, Martine refusa pour la seconde fois de sacrifier aux idoles ; Alexandre la fit attacher à quatre pieux et fouetter si cruellement et si longtemps que les bourreaux s’arrêtèrent de fatigue.

Martine fut reconduite en prison, et on versa dans ses plaies de l’huile bouillante ; mais des Anges vinrent la fortifier et la consoler. Le lendemain, la vierge fut conduite au temple de Diane que le démon quitta aussitôt avec des hurlements horribles, en même temps la foudre renversa et brûla une partie du temple avec ses prêtres.

L’empereur, effrayé, laissa Martine aux mains du président Justin qui la fit si cruellement déchirer avec des peignes de fer, qu’il la crut morte ; mais s’apercevant qu’il se trompait : « Martine, lui dit-il, ne veux-tu pas sacrifier aux dieux et te préserver des supplices qui te sont préparés ? – J’ai mon Seigneur Jésus-Christ qui me fortifie, et je ne sacrifierai pas à vos démons. » Le président, furieux, commanda de la reconduire en prison.

L’empereur Alexandre ordonna que Martine fût menée dans l’amphithéâtre afin d’y être exposée aux bêtes ; mais un lion, qu’on lâcha pour la dévorer, vint se coucher à ses pieds et lécha ses plaies ; mais comme on le ramenait à son antre, il se jeta sur un conseiller d´Alexandre et le dévora.

Ramenée en  prison, Martine fut encore une fois conduite au temple de Diane, et comme elle refusa toujours de sacrifier, on déchira de nouveau son pauvre corps. « Martine, lui dit un des bourreaux, reconnais Diane pour déesse, et tu seras délivrée. – Je suis chrétienne et je confesse Jésus-Christ. »

Sur ces paroles, on la jeta dans un grand feu préparé à l’avance, mais le vent et la pluie, qui survinrent à l’instant, dispersèrent le bûcher et brûlèrent les spectateurs. On retint la Sainte trois jours durant dans le temple, après toutefois qu’on lui fit couper les cheveux. L’empereur la crut magicienne et s’imagina que sa force résidait dans sa chevelure.

Elle fut tout ce temps sans rien prendre, chantant continuellement les louanges de Dieu. Ne sachant plus que faire, Alexandre lui fit couper la tête. Le corps de Martine demeura plusieurs jours exposé sur la place publique, défendu par deux aigles qui restèrent jusqu’au moment où un nommé Ritorius put lui donner une honorable sépulture.

La plus ancienne mention du culte de Sainte Martine provient du Pape Honorius Ier, pape de 625 à 638, qui lui dédia une église sur le forum de Rome (Basilique Sainte-Martine), située à l’emplacement de l’actuelle église Saint-Luc et sainte Martine, vocable double adopté en 1588.Ses reliques furent découvertes en 1634 dans un sarcophage en terre cuite dans la crypte de cette église, et son culte fut initié par Urbain VIII, 235eme  pape de 4623 à 1644. Pierre de Cortone (1596-1669) fut un peintre et un architecte italien du baroque commençant. Il fut très impressionné par la découverte de son corps en 1634, Il fut l’architecte de l’église Saint-Luc et Sainte-Martine reconstruite en 1635. La fête de sainte Martine a été instituée en 1635 et est fixée au 30 Janvier.

Publié dans Enseignement, Religion, Vie des saints | Pas de Commentaire »

Miracles de la multiplication des pains

Posté par diaconos le 29 janvier 2019

Message envoyé sur ma page Facebook par Monsieur l’Abbé Antoine Jean-Noël
La multiplication des pains est le nom donné à deux « miracles » réalisés par Jésus de Nazareth selon les textes des évangiles :     Matthieu, chapitre 14, versets 14 à 21, puis à nouveau 15, 32-38 ;     Marc 6, 34-44, puis à nouveau Marc 8, 1-9 ;     Luc 9, 12-17 ;     Jean 6, 5-14.

La multiplication des pains est le nom donné à deux miracles» réalisés par Jésus de Nazareth selon les textes des évangiles : Mt 14, 14-21 ; Mt 15, 32-38 ; Mc 6, 34-44 ; Mc 8, 1-9 ; Lc 9, 12-7 ; Jn 6, 5-14)

La Bible décrit plusieurs miracles accomplis par Jésus. Un seul se retrouve dans chacun des quatre évangiles. Il s’agit du miracle qu’on appelle ‘la multiplication des pains.’ Nous pouvons lire cette histoire extraordinaire en Matthieu 14.13-21, Marc 6.33-44, Luc 9.11-17 et Jean 6.2-14.
———
Le fait qu’elle soit racontée par tous les évangélistes indique que ceux-ci lui accordent une importance toute particulière.Jésus nous appelle aujourd’hui à faire de même. Nous avons aussi notre foule de cinq mille hommes à nourrir.
—–
Dans le monde entier, il y a des multitudes affamées qui attendent que nous leur donnions à manger. Il est facile de se sentir dépassés par l’immensité de la tâche.
———-
Nous regardons nos maigres ressources, nos cinq pains et deux poissons, et nous nous disons que jamais je ne pourrai nourrir une telle foule. Je n’ai pas assez de ressources pour tout le monde.Un sentiment d’impuissance vient nous paralyser. Le miracle de la multiplication des pains devient alors une leçon spirituelle d’encouragement pour les disciples de tous les temps.
——
Nous y voyons trois points essentiels. Il faut être sensible aux besoins d’autrui, avoir un cœur qui se laisse toucher par la compassion. Nous avons parlé de la nécessité d’être à l’écoute des gens et de s’identifier à leur vécu.Notez que les disciples ont pris part à la distribution de la nourriture sur l’ordre d’un Seigneur compatissant.
——
Ils devaient à leur tour s’éveiller à la compassion, imiter celle du Christ, pour faire cette grande œuvre de charité. Par ce miracle, le Seigneur montra à ses disciples leur part de responsabilité dans l’œuvre divine. Il les avait appelés à être des pêcheurs d’hommes (Matthieu 4.19) et il leur demanda de s’en occuper concrètement en fournissant le nécessaire pour rassasier leur faim.

Résultat de recherche d'images pour "bouquet de fleurs sauvages"Merci à Monsieur l’Abbé Antoine Jean-Noël pour son envoi

Compléments

◊ Enseignement : cliquez ici pour lire l’article → Ce n’est pas Moïse, c’est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel

◊ Catéchèse : cliquez ici pour lire l’article →  Tous mangèrent à leur faim ! (Lc 9, 17a)

◊ Fêté le 29 janvier : cliquez ici pour lire l’article →  Saint Gildas

Liens externes

◊ Tous mangèrent à leur faim : cliquez ici pour lire l’article → Commentaire du Père Alberto Maggi OSM

Séries Gloria TV :  cliquez ici pour visionner le film →  https://gloria.tv/track/xiaPsZaoLSc819usTU91uZR

Publié dans Accueil sur mon blog, Enseignement, évangiles, Histoire, Nouveau Testament, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

12345...9
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS