• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 18 janvier 2019

L’histoire de la fougère et du bambou – (conte oriental)

Posté par diaconos le 18 janvier 2019

Message envoyé sur ma page Facebook par le Père Charbel Eid

La fougère et le bambou (conte oriental)

La fougère et le bambou (conte oriental)

Cette petite histoire mérite d’être lue, peu importe ce que vous êtes en train de vivre actuellement.

À propos de la résilience : L’histoire de la fougère et du bambou – (conte oriental)

C’était un jour tout à fait ordinaire lorsque j’ai décidé de tout laisser tomber… Un jour, je me suis avoué vaincu… j’ai renoncé à mon travail, à mes relations, et à ma vie. Je suis ensuite allé dans la forêt pour parler avec un ancien que l’on disait très sage.
– Pourrais-tu me donner une bonne raison pour ne pas m’avouer vaincu ? Lui ai-je demandé.
– Regardes autour de toi, me répondit-il, vois-tu la fougère et le bambou ?
– Oui, répondis-je.

  1. Lorsque j’ai semé les graines de la fougère et du bambou, j’en ai bien pris soin. La fougère grandit rapidement. Son vert brillant recouvrait le sol. Mais rien ne sortit des graines de bambou. Cependant, je n’ai pas renoncé au bambou.
  2. La deuxième année, la fougère grandit et fut encore plus brillante et abondante, et de nouveau, rien ne poussa des graines de bambou. Mais je n’ai pas renoncé au bambou.
  3. La troisième année, toujours rien ne sorti des graines de bambou. Mais je n’ai pas renoncé au bambou.
  4. La quatrième année, de nouveau, rien ne sorti des graines de bambou. Mais je n’ai pas renoncé au bambou.
  5. Lors de la cinquième année, une petite pousse de bambou sorti de la terre. En comparaison avec la fougère, elle avait l’air très petite et insignifiante.
  6. La sixième année, le bambou grandit jusqu’à plus de 20 mètres de haut. Il avait passé cinq ans à fortifier ses racines pour le soutenir. Ces racines l’on rendu plus fort et lui ont donné ce dont il avait besoin pour survivre.

– Savais-tu que tout ce temps que tu as passé à lutter, tu étais en fait en train de fortifier tes racines ? Dit l’ancien, il continua : le bambou a une fonction différente de la fougère, cependant, les deux sont nécessaires et font de cette forêt un lieu magnifique.

Ne regrettes jamais un jour de ta vie. Les bons jours t’apporteront du bonheur. Les mauvais jours t’apporteront de l’expérience. Tous deux sont essentiels à la vie, dit l’ancien, et il continua… Le bonheur nous rend doux. Les tentatives nous maintiennent forts. Les peines nous rendent plus humains. Les chutes nous rendent humbles. Le succès nous rend brillants…

Après cette conversation, j’ai quitté la forêt et j’ai écrit cette histoire incroyable. J’espère que ces mots vous aideront à garder la foi et à ne jamais abandonner. Vous ne devriez renoncer, jamais, en aucun cas ! Ne vous dites pas à quel point le problème est grand, dites au problème à quel point VOUS êtes grand. Si vous n’obtenez pas ce que vous désirez, ne perdez pas espoir, qui sait, peut-être que vous êtes juste en train de fortifier vos racines.

La résilience est la capacité à faire face aux adversités de la vie, transformer la douleur en force motrice pour se surpasser et en sortir fortifié. Une personne résiliente comprend qu’elle est l’architecte de sa propre joie et de son propre destin. À la fin ne venez pas chez Dieu pour lui dire que vous avez un grand problème, mais plutôt allez chez ton problème et dites lui que vous avez un GRAND Dieu.

Contact → Père Charbel Eid

Trois bleuets isolés sur fond blanc. photo libre de droitsMerci au Père Charbel Eid pour son envoi

Compléments

La Bible suggère que le bonheur compris comme une absence de soucis est illusoire face à la réalité. Elle propose un bonheur entendu comme une plénitude de vie, toute la vie, en y introduisant une dynamique transcendantale. Celle-ci ouvre la porte sur l’espérance a priori folle de la résurrection, hors cadre humain normal, mais néanmoins en cohérence profonde avec l’expérience de vie.

Une question revient souvent lorsqu’il est question de résilience : qu’est-ce que nous pouvons apprendre de ces vies qui semblent défier le destin ? Or la résilience n’est pas un mécanisme à toute épreuve, que nous pourrions maîtriser et appliquer sans discernement. Elle est un processus de reconstruction de la vie. C’est une inspiration, pas une technique du bonheur.

Il y a une corrélation entre ce processus humain de reconstruction de la vie et la dynamique même de l’existence annoncée et vécue par Jésus, qui porte en elle accomplissement et plénitude. C’est bon d’être soi. C’est de là que vient la Joie. L’être humain a un profond besoin et désir de se sentir quelqu’un pour quelqu’un d’autre. Et la toute première expérience religieuse est intra-utérine, alors que je suis en relation avec quelqu’un qui est tout pour moi, et que j’ai de la valeur aux yeux de ce Quelqu’un : Dieu qui aime tous ses enfants.

Dieu lui-même est partie prenante de cette résilience. Il se propose simplement de marcher avec chaque personne sur un chemin d’Emmaüs, peu importe où elle est, peu importe ses moyens financiers, pour aller un peu plus loin ou un peu plus haut. Il se propose de lui faire expérimenter, à la suite d’Yvon Saint-Arnaud, lui qui cultivait la capacité de goûter la vie dans les petites choses comme dans les grandes et qui parlait de Dieu avec jouissance

lwf0003web.gif

◊ Aie confiance, Dieu est ton Père : cliquez ici pour lire l’article → Dieu aime tous ses enfants

◊Évangile et catéchèse pour aujourd’hui : Cliquez ici pour lire l’article → L’extraordinaire histoire du paralysé de Capharnaüm.

Liens externes

◊ Étude biblique : cliquez ici pour lire →  La résilience (Genèse 37 à 41, Romains 5, Esther 2-4)

◊ Questions de vie, questions de foi : cliquez ici pour lire →  Résilience ou résurrection ?

Résilience et Marche par la Foi

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, Bible, Histoire, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS