• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 4 février 2019

La prétentieuse grenouille et la Bible…

Posté par diaconos le 4 février 2019

Auteur : Paul Calzada

La prétentieuse grenouille

« Aaron étendit sa main sur les eaux de l’Égypte ; et les grenouilles … couvrirent le pays d’Égypte »  (Ex 8,2)

c’est que la violence ne marche pas. En fait : menaces et plaies, mais on voit que cela n’aura aucun effet, le Pharaon ne change pas d’avis. Menace et violence sont inefficaces. La seule chose efficace, c’est la méthode de l’Eternel du buisson ardent : la grâce.

La violence ne marche pas. En fait : menaces et plaies, mais on voit que cela n’eut aucun effet, le Pharaon ne changea pas d’avis. Menace et violence furent inefficaces. La seule chose efficace, c’est la méthode de de Yahvé au buisson ardent (Ex 3, 1-8)  : la grâce.

La grenouille, dont les cuisses font le régal des fins gourmets, est souvent mentionnée dans la Bible comme étant une calamité. Le passage le plus connu est certainement celui d’Exode 7 et 8, où la prolifération des grenouilles est la seconde plaie qui frappe l’Égypte.

Si quelques cuisses de grenouilles ça passe, il est évident qu’une telle abondance de grenouilles, envahissant les maisons, entrant dans les lits, plongeant dans les pétrins…(Ex 7,28), ne pouvait que nuire au bien-être des Égyptiens ! Pour reprendre un certain slogan bien connu on pourrait dire : « Trois grenouilles ça passe, mille grenouilles ça casse ! »

Ce n’est pas une grenouille qui est une calamité, c’est la surabondance. Le trop devient mauvais. Voilà pourquoi l’Écriture nous dit : « Ne sois pas juste à l’excès, et ne te montre pas trop sage : pourquoi te détruirais-tu ? » (Ec 7, 16) . Il est bon d’avoir de la modération, de la maîtrise de soi, et de s’éloigner de toute forme d’excès. Par exemple il faut veiller à ne pas être envahissants : « Mets rarement le pied dans la maison de ton prochain, de peur qu’il ne soit rassasié de toi et qu’il ne te haïsse » (Pr 25, 17)

La grenouille est classée dans la loi de Moïse comme étant un animal impur (Lv 11, 30) . Tout péché nous rend impur aux yeux de Dieu. Nous pouvons pointer le doigt sur les pires pécheurs, mais il est un péché insidieux, qui se glisse même chez les plus religieux, c’est l’orgueil. Voilà pourquoi l’Écriture dit : « Dieu résiste aux orgueilleux mais il fait grâce aux humbles »( Jc 4,6) 

La grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf, dans la fable de Jean de la Fontaine, n’est-elle pas justement un type de l’orgueil, du désir de paraître plus que ce que l’on est. Paraître sans être, c’est peut-être plaire, mais c’est aussi tromper. Or, on ne trompe pas Dieu ! L’orgueil nous empêche d’accéder à la grâce.

Voici une autre allusion aux grenouilles : « Et je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles » ( Ap 16,13)

Retenons le mot « semblables ». Ce n’étaient pas des grenouilles à proprement parler mais des esprits impurs sortant de la bouche de ces trois personnifications du mal (le dragon, la bête et le faux prophète).

Les grenouilles symbolisent la séduction des paroles trompeuses, malhonnêtes et manipulatrices. Nous y voyons un avertissement à veiller sur nos propres paroles, comme nous y exhorte la Parole de Dieu : « Qu’on n’entende ni paroles déshonnêtes… qu’on entende plutôt des actions de grâces » (Ep 5, 4).

Source de l’image → www.eretoile.org

Ma prière en ce jour :
Que je grandisse dans la modération, dans le contrôle de ma langue, et dans l’humilité. Amen !

Paul Calzada

Recevez chaque jour un message édifiant de Paul Calzada en vous inscrivant sur Lueurs du Matin.
« Ces animaux qui nous enseignent ! » de Paul Calzada, sur la boutique eXcaléo ici →  en cliquant ici.

Compléments

Les pe­tites gre­nouilles, ap­pe­lées grenouilles du Nil, et dont le nom égyp­tien est pa­reil au nom hé­breu em­ployé ici, sortent or­di­nai­re­ment du fleuve au mo­ment où l’i­non­da­tion com­mence à di­mi­nuer. La pro­duc­tion de ces gre­nouilles est si consi­dé­rable que les an­ciens les croyaient pro­duites par le li­mon même du fleuve. À l’or­di­naire, les ibis les mangent promp­te­ment et pré­servent ainsi le pays du fléau dé­crit dans l’Exode.

Mais, dans le cas ac­tuel. il n’est pas né­ces­saire d’at­tri­buer l’ap­pa­ri­tion des gre­nouilles au dé­bor­de­ment. Elle peut en être com­plè­te­ment in­dé­pen­dante. On a ob­servé des fléaux sem­blables dans d’autres pays qui n’offrent au­cun phé­no­mène ana­logue au dé­bor­de­ment du Nil ; Var­ron parle d’une ville de la Gaule, et Jus­tin d’une ville de Thrace, qui furent tel­le­ment en­va­hies par les gre­nouilles que les ha­bi­tants durent les aban­don­ner.

Il est pos­sible que le fléau fût en re­la­tion avec l’al­té­ra­tion de l’eau du Nil, en ce sens qu’en se cor­rom­pant elle avait fait sor­tir en masse les gre­nouilles des ma­rais, des étangs, des ca­naux et du lit même du fleuve. Le court in­ter­valle d’une se­maine qui sé­para cette plaie de la pré­cé­dente conduit à éta­blir une re­la­tion entre l’une et l’autre.

« Il envoya sur eux des scarabées qui les dévoraient Et des grenouilles qui les infestaient » (Ps 78, 45  Des scarabées., ce fut la qua­trième plaie (Ex 8,21), jointe à la se­conde, celle des grenouilles. Le psal­miste ne se crut pas obligé de tout dire. Il choi­sit parmi les plaies celles qui frap­pèrent l’­homme le plus di­rec­te­ment dans ses jouis­sances, ses in­té­rêts et sa vie.

Les Égyp­tiens ado­raient une déesse Héki qu’on re­pré­sen­tait avec une tête de gre­nouille et qui était cen­sée dé­li­vrer l’Égypte de cet ani­mal. Cette plaie fe­rait écla­ter son im­puis­sance. En hébreu, « grenouilles » se dit « Tsephardim ». Mais cela peut être lu de la façon suivante : « essor des connaissances « . En effet, la grenouille est le symbole de la connaissance cachée dans l’inconscient. Le serpent de la Genèse a amené l’homme à ne posséder la connaissance que par l’extérieur. De fait, il va oublier ses richesses intérieures et être envahi par les passions incontrôlables :  d’où le fléau des grenouilles !

Que signifie la recommandation de (Ec 7, 16) ? Est-ce que nous risquons d’être trop soigneux dans notre marche ? Certainement pas ! Nous n’aurons jamais une conscience trop délicate. Mais il existe un danger dans lequel tombent souvent les nouveaux convertis. Ils sont excessifs dans leurs attitudes ou leurs paroles ; ils dépassent la mesure de leur foi. En même temps, ils critiquent facilement les autres chrétiens, tout simplement parce qu’ils ne se connaissent pas encore eux-mêmes (Rm 12, 3).

(Lv 11, 30) Cette affirmation que la grenouille est un animal impur est er­ro­née, car la gre­nouille a en hé­breu un nom dif­fé­rent. Elle était d’ailleurs un ani­mal pur, et le mot koach, si­gni­fiant force, ne doit pas être pris pour une ono­ma­to­pée imi­tant le cri de l’a­ni­mal.

(Ap 16 13) Ils sont semblables à des grenouilles ; cette com­pa­rai­son n’a pas été ins­pirée par la plaie d’Égypte (Ex 8, 2) mais par les ca­rac­tères mêmes des grenouilles, qui vivent dans les ma­rais, sont pe­tites, im­puis­santes, et qui ce­pen­dant, par le bruit qu’elles font, ont tou­jours paru aux mo­ra­listes un sym­bole de l’en­flure ri­di­cule et de la lo­qua­cité criarde. Tels sont les es­prits qui mènent la cam­pagne contre l’Église et contre le Christ.

S’il faut que toute la vie du chré­tien soit une obla­tion de re­con­nais­sance à Dieu,  ses paroles aussi doivent ex­pri­mer le même sentiment de son cœur et être consa­crées à Dieu par des actions de grâces. Les bouffonneries sont  des paroles folles. Dans cette as­so­cia­tion d’i­dées, la plaisanterie n’est condam­née que quand elle de­vient in­con­ve­nante et mau­vaise.

Avec mes salutations amicales et fraternelles

Michel Houyoux, diacre permanent

◊ Cliquez ici pour lire   → Saint Paul Miki et ses compagnons, martyrs (5 février 1597)

◊ Fêtée le cinq février →  Sainte Agathe, vierge et martyre – Mémoire (?- 251)

Lien externe

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, Enseignement, Histoire, Religion | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS