• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 7 février 2019

Le Christ est miséricordieux

Posté par diaconos le 7 février 2019

Miséricorde divine

Miséricorde divine

Le Christ Miséricordieux s’est manifesté à Sainte Faustine lors d’une vision le 22 Février 1931 à Plock, en Pologne.

Sainte Faustine écrit dans son journal: « Le soir, me trouvant dans ma cellule, je vis Jésus-Christ, vêtu d’une robe blanche, il levait la main droite pour bénir pendant que son autre main reposait sur son Cœur. De son vêtement, légèrement entrouvert sur la poitrine, s’échappaient deux faisceaux de rayons lumineux : l’un blanc, l’autre rouge. En silence, je contemplais le Seigneur. Mon âme était remplie de crainte et en même temps, d’une joie immense ».

Jésus s’adresse ainsi à Sainte Faustine: «Que les plus grands pécheurs mettent leur espoir en ma miséricorde. Ils ont droit avant tous les autres à la confiance en l’abîme de ma miséricorde. Ma fille, écris sur ma miséricorde pour les âmes tourmentées. Les âmes qui s’adressent à ma miséricorde me réjouissent, à de telles âmes, j’accorde des grâces bien au-dessus de leurs désirs. Je ne peux punir même le plus grand pécheur s’il invoque ma pitié, mais je l’excuse en mon insondable et inconcevable miséricorde. Qui ne veut pas passer par la porte de ma miséricorde, doit passer par la porte de ma justice…».
 » Peins un tableau de ce que tu vois, avec l’inscription: « Jésus, j’ai confiance en Toi. Je promets que l’âme qui honorera cette image ne sera pas perdue. je lui promets aussi la victoire sur ses ennemis dès ici-bas, et spécialement à l’heure de la mort. Moi-même je la défendrai comme Ma propre gloire. »

Sainte Faustine en informe son confesseur qui lui répond: « Oui, cela te concerne, peins l’image de Dieu dans ton âme. » Alors Sainte Faustine entendit ces paroles: « Mon image est en toi. Je désire qu’il y ait une fête de la Miséricorde. Je veux que cette image que tu peindras avec un pinceau, soit solennellement bénie le premier dimanche après Pâques : ce dimanche doit être la Fête de la Miséricorde. »

« Je désire que les prêtres proclament Ma grande miséricorde envers les âmes pécheresses. Quelles n’aient pas peur de s’approcher de Moi. Les flammes de la miséricorde Me brûlent. Je veux les répandre sur les âmes. »
Jésus se plaignit ainsi : « La méfiance des âmes Me déchire le Cœur, mais la méfiance d’une âme choisie Me fait encore plus mal. Malgré la Miséricorde dont Je l’inonde, elle se méfie de Moi. Même Ma Mort ne lui suffit pas. Malheur à qui en abuse ».

 » Ces deux rayons indiquent le Sang et l’Eau – le rayon pâle signifie l’Eau, qui purifie les âmes ; le rayon rouge signifie le Sang, qui est la vie des âmes » « Ces deux rayons jaillirent des entrailles de ma Miséricorde, alors que Mon Cœur, agonisant sur la croix, fut ouvert par la lance ». « Ces rayons protègent les âmes de la colère de Mon Père. Heureux est celui qui vivra dans leur lumière, car la Main du Dieu Juste ne l’atteindra pas. Je désire que le premier dimanche après Pâques soit la fête de la Miséricorde ».

« L’humanité ne trouvera pas la paix tant qu’elle ne se tournera pas avec confiance vers Ma miséricorde ». Proclame que la Miséricorde est le plus grand attribut de Dieu. Toutes les œuvres de mes mains sont couronnées de Miséricorde. »  » Mon regard sur cette image est le même que celui que J’avais sur la Croix. » « Je donne aux hommes un moyen, avec lequel ils doivent venir puiser la grâce à la source de la Miséricorde. Ce moyen, c’est cette image, avec l’inscription :  » Jésus, j’ai confiance en Vous ! »

« Toutes les âmes qui vénéreront ma miséricorde et propageront sa gloire en incitant les autres âmes à la confiance en ma miséricorde – ces âmes ne connaîtront pas l’effroi à l’heure de la mort. Ma miséricorde les abritera lors de cette dernière lutte « . « Dis-leur qu’aucune âme faisant appel à ma miséricorde n’a été déçue ni n’a éprouvé la honte.

Ignorant l’art de la peinture, sœur Faustine ne peut reproduire elle-même ce qu’elle a vu. Ce n’est qu’en 1934, à Wilno «  (Vilnius en Lituanie), après avoir consulté son nouveau directeur spirituel, l’abbé Michel Sopocko, qu’elle confie au peintre Eugène Kazimirowski de réaliser selon ses indications, dans le secret, le premier tableau original de la Miséricorde divine. Peu après, Jésus lui ordonne que l’icône ainsi réalisée soit exposée à la vénération des fidèles le dimanche de Quasimodo, le premier dimanche après la fête de Pâques. Il demande également de célébrer ce jour-là la Fête de la Miséricorde divine.

Sœur Faustine a été canonisée par Jean-Paul II le 30 Avril 2000. Ce jour-là, le pape décide que, dorénavant, dans toute l’Église, le premier dimanche après Pâques prendra le nom de « Dimanche de la Miséricorde divine ».

La place de cette fête dans l’année liturgique a été choisie par Jésus Lui-même. Cela montre le rapport étroit qui existe entre le mystère pascal de notre Rédemption et cette fête. Les textes de la liturgie de ce dimanche évoquent plusieurs fois la Miséricorde.

La Fête de la Miséricorde est d’abord un jour où l’on honore spécialement Dieu dans ce mystère. Mais c’est aussi un jour de grâce pour tous, et surtout pour les pécheurs. Jésus a attaché à cette Fête de grandes promesses :  » Ma fille, parle au monde entier de mon inconcevable Miséricorde. Je désire que la Fête de la Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes, et surtout pour les pauvres pécheurs.

En ce jour sont ouvertes toutes les sources divines par lesquelles s’écoule la grâce. Qu’aucune âme n’ait peur de s’approcher de Moi, même si ses péchés sont comme l’écarlate. Le genre humain ne trouvera pas la paix tant qu’il ne se tournera pas vers la source de ma Miséricorde ».

 Compléments

◊  La miséricorde de Dieu : cliquez ici pour lire l’article →  Dieu aime tous ses enfants.

◊ Une importante question  : cliquez ici pour lire l’article → Seigneur, n’y aura-t-il que peu de gens à être sauvés ?

◊ Homélie : cliquez ici → Seigneur n’y aurait-il que peu de gens à être sauvés ?

Liens externes

◊  Sainte Marthe : cliquez ici pour lire l’article → le Christ est miséricordieux

◊ Vatican  : cliquez ici pour lire l’article → La Bible enseigne que peu sont sauvés

Qu’est-ce-que la miséricorde divine ? (théologie catholique)

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Religion | 2 Commentaires »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS