• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 11 février 2019

Prions pour les mamans qui envisagent l’avortement

Posté par diaconos le 11 février 2019

Auteur : Guillaume Anjou

Prions pour les mamans qui envisagent l'avortement

Prions pour les mamans qui envisagent l’avortement

Il y a quelques jours, j’ai reçu le témoignage très encourageant et touchant d’une jeune étudiante en deuxième année à l’université. Enceinte de 2 mois, cette jeune femme voulait mettre un terme à sa grossesse.

Cependant à la lecture d’un article sur Info Chrétienne, elle a finalement décidé de garder son enfant. Quelle joie de recevoir ces témoignages de vies changées et même sauvées !

Profitant du contexte de la coupe du monde, Info Chrétienne avait rappelé que Cristiano Ronaldo, l’un des meilleurs joueurs au monde, aurait pu ne jamais venir au monde… En effet sa maman avait pensé avorter. Elle y renonça à cause de sa foi en Dieu.

Je vous laisse découvrir en cliquant ici l’article d’Info Chrétienne à ce sujet.

L’avortement n’est pas un acte anodin même si c’est ce que nos sociétés “modernes” voudraient nous faire croire. Avorter est quelque chose de très grave. Tout d’abord pour ce qu’il représente, mettre un terme à la vie de son bébé, mais aussi pour les dommages psychologiques qu’il cause dans la vie des mamans. Les mamans ayant eu recours à l’avortement ne sont pas jugées, elle sont aimées, elles ne sont pas condamnées, elles sont pardonnées. Et seul cet amour de Dieu, parfait et infini, peut guérir et restaurer leurs coeurs brisés.

Le témoignage de cette jeune étudiante nous rappelle qu’il y a aujourd’hui des mamans enceintes qui se demandent si elles vont avorter ou pas. Un article sur un site web, le témoignage d’une maman, une rencontre, une lecture, une soudaine conviction… peuvent les aider à prendre la bonne décision, celle qui sauve la vie de leur bébé.

J’ai créé Un Jour Une Prière parce que je crois à l’efficacité de la prière ! “Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux.” (Mt 18:19)

A combien plus forte raison lorsque des milliers d’intercesseurs s’accordent sur la terre, comme c’est le cas aujourd’hui au travers d’Un Jour Une Prière.

Prions ensemble aujourd’hui pour toutes ces mamans, partout dans le monde, qui songent à avorter. Nous prions pour que Dieu étende sa main, trouve d’une manière ou d’une autre le chemin de leur coeur, et fasse triompher la vie.

Prions également pour les papas, afin qu’ils soient des soutiens et des bons conseillers et pour qu’ils assument pleinement leur responsabilité et leur paternité.

Prions pour les familles, les proches et toutes les personnes qui aident les mamans en détresse à garder leur bébé.

Envoyé avec amour,

PS : Connaissez-vous eXcaléo ? eXcaléo est une boutique en ligne qui reverse 100% de ses bénéfices à des oeuvres caritatives. Pour en savoir plus sur cette initiative solidaire c’est ici.

Contact → Guillaume Anjou

Publié dans Accueil sur mon blog, Prières, Religion | Pas de Commentaire »

Dessins bibliques à colorier : le bon samaritain ; guérison du paralysé de Capharnaüm ; pêche miraculeuse

Posté par diaconos le 11 février 2019

Et qui est mon prochain (Lc 10, 25-37)Qui est mon prochain ? (Histoire du bon samaritain)

 

guérison du paralysé de Capharnaüm (Mc 2, 1-12

guérison du paralysé de Capharnaüm (Mc 2, 1-12

La première messe (Jeidi-Saint)

La première messe (Jeudi-Saint)

Multiplification des pains
Multiplication des pains
L'invension des grenouilles

L’envahissement  des grenouilles à la cour du Pharaon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La pêche miraculeuse

La pêche miraculeuse

Le lavement des pieds

Le lavement des pieds

Publié dans DESSINS ET BIBLE, Religion | Pas de Commentaire »

La biche gracieuse dans les textes bibliques

Posté par diaconos le 11 février 2019

La biche gracieuse

La biche gracieuse

La biche gracieuse : envoyé sur ma page Facebook par Paul Calzada

—-« Nephthali est une biche en liberté… »(Gn 49, 21). De nombreux versets, dans la Bible, font référence à cet animal craintif, gracieux, agile, élancé, symbole de l’amour et de la liberté.Jacob annonce que son fils Nephtali sera épris de liberté. Faisant écho à cette prophétie, nous pouvons entendre cette parole de l’évangile : « Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres » (Jn 8, 36).

—-
L’apôtre Paul reprend cela en ces mots : « C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis » (Gl 5, 1). Cette image de la liberté, portée par cet animal, se retrouve dans cette parole : « Il rend mes pieds semblables à ceux des biches, et il me place sur mes lieux élevés » (2 S 22,34 ; Ps 18.34 ; Ha 3,19). En effet, fuyant le danger, pour conserver sa liberté, la biche s’élance vers les lieux élevés.
—–
Nous y trouvons comme une invitation à nous rapprocher de Dieu pour échapper aux séductions d’ici-bas, et ainsi conserver notre liberté.Si, pour tout ce qui vit sur cette terre, l’eau est un élément vital, pour la biche ce besoin est encore plus fort. La biche ne supporte pas la sécheresse. Ce besoin est souligné par ce verset : « Comme une biche soupire après des courants d’eau, ainsi mon âme soupire après toi, ô Dieu ! » (Ps 42,2).
—-
Tout comme la biche soupire après l’eau vive du ruisseau, ainsi notre nouvelle nature soupire après l’eau pure de la Parole vivifiée par l’Esprit. « Heureux l’homme qui…trouve son plaisir dans l’Écriture… Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau » (Ps 1, 1.3) .
L’image d’une biche abandonnant son faon – ce qui est contraire à sa sollicitude envers ses petits – montre la gravité de la sécheresse et ses terribles conséquences : « Même la biche met bas et abandonne sa portée » (Jr 14,5). De même lorsque la sécheresse spirituelle touche les parents, les enfants risquent d’en subir les conséquences.
—-
Le Cantique des cantiques, allégorie de l’amour de Dieu pour son peuple, compare le bien-aimé au faon des biches. « Mon bien-aimé  est semblable à la gazelle ou au faon des biches » (Ct 2,9 ; 2, 17 ; 8,14). Dans les Proverbes, c’est l’épouse qui est comparée à une biche : « Biche des amours, gazelle pleine de grâce… » (Pr 5,19).
—–
Symbole de l’amour, la biche nous rappelle que le lien qui nous unit à Christ est celui de l’amour : « Pour nous, nous l’aimons, parce qu’il nous a aimés le premier » (1 Jn 4,19). Et cet amour devient notre identité aux yeux du monde : « A ceci tous connaîtront… si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jn 13,35).
Ma prière en ce jour :
Seigneur, à l’image de la biche, que je sois épris de cette liberté que tu m’offres, de ta présence qui me sanctifie, et de ton amour qui glorifie ton nom. Amen !Paul Calzada

Recevez chaque jour un message édifiant de Paul Calzada en vous inscrivant sur Lueurs du Matin.
Retrouvez le livre « Ces animaux qui nous enseignent ! » de Paul Calzada sur la boutique solidaire eXcaléo en cliquant ici.

Compléments

« Comme une biche brame. » (Ps 42,2)  : Au­cune image ne sau­rait mieux rendre la dé­tresse de l’âme, pour la­quelle le monde, sans Dieu, n’est qu’un im­mense dé­sert.

La condi­tion du bon­heur  et ce bon­heur lui-même (Ps 1, 1-3) « Heureux » - Ce terme est sou­vent em­ployé dans les Psaumes  : Oh ! Bonheur de l’homme… Comme le dis­cours de Jé­sus sur la mon­tagne, le pre­mier psaume s’ouvre par une béatitude. La condi­tion du bon­heur est dé­crite d’a­bord d’une ma­nière né­ga­tive, sans doute parce que, le pé­ché ré­gnant par­tout, le fi­dèle doit com­men­cer par ne pas agir comme le grand nombre. La pre­mière chose qui frappe en lui, c’est qu’il ne marche pas selon le conseil…

Mais elle le prie de re­ve­nir avant la fin du jour, pas­ser au moins la soi­rée avec elle. Le soir est en Orient le mo­ment où l’on sort ; c’est l’­heure où, avec le so­leil qui dis­pa­raît, s’é­va­nouit toute ombre par­ti­cu­lière. Alors le bien-aimé re­vien­dra, aussi leste et agile qu’il va re­par­tir main­te­nant (Ct 2, 17 ; 8,14).

Les montagnes de séparation. On a en­tendu aussi : les mon­tagnes de par­fum. Le terme est obs­cur. Dans le sens que nous adop­tons, Su­lam­mith fe­rait al­lu­sion aux énormes cre­vasses qui se creusent dans les mon­tagnes du dé­sert de Juda. Biche, gazelle sont des images fa­mi­lières aux poètes orien­taux, quand ils cé­lèbrent les grâces de la femme. Jaël en hé­breu, Dorcas en grec, si­gni­fient chamois et gazelle.

L’a­mour, un amour sem­blable à ce­lui de Jé­sus, est la seule preuve que l’­homme est sous une in­fluence di­vine, qui triomphe de tous les pen­chants égoïstes de son cœur.

La connais­sance peut être ac­quise par des pé­cheurs en­dur­cis, la foi s’al­lie sou­vent à une vie as­ser­vie aux pas­sions, les œuvres sont ac­com­plies par di­vers mo­tifs ; l’a­mour seul, unis­sant les en­fants de Dieu les uns aux autres, comme il les unit à leur Sau­veur et, par lui, au Père cé­leste, est une marque cer­taine de leur par­ti­ci­pa­tion à la na­ture di­vine. À ceci, dit Jé­sus, tous connaîtront ; et plus loin il voit dans cette unité des siens un moyen d’a­me­ner le monde à la foi (Jn 13,35). 

◊ Livre des Cantiques : Cliquez ici pour lire l’article → Voici mon bien-aimé qui vient. Il bondit sur les montagnes

◊ Psaume 21 : cliquez ici pour lire l’article → SOUFFRANCES ET ESPOIR DU JUSTE 

◊ Du Siracide, chapitre trois cliquez ici pour lire l’article → L’idéal du sage, c’est une oreille qui écoute.

Liens externes

◊ Pleins Feux : cliquez ici pour lire l’article → LE BESTIAIRE DE LA BIBLE

Comme une biche soupire après des courants d’eau

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, Enseignement, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS