• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 12 février 2019

Petit journal de sainte Faustine (Extraits 836 à 840)

Posté par diaconos le 12 février 2019

Envoi sur ma page Facebook par Eauderose de Jésus
Soeur Faustine - De son vrai nom Hélène Kowalska (Głogowiec, 25 août 1905 - Cracovie, 5 octobre 1938) Soeur Marie-Faustine est une religieuse de Notre-Dame de la Miséricorde et mystique polonaise surnommée l'apôtre1 de la miséricorde divine. L’Église catholique lui reconnaît une « vie mystique d'une extrême richesse »2. Béatifiée en 1993, canonisée en 2000, elle est fêtée le 5 octobre.

Sœur Faustine – De son vrai nom Hélène Kowalska (Głogowiec, 25 août 1905 – Cracovie, 5 octobre 1938) Sœur Marie-Faustine est une religieuse de Notre-Dame de la Miséricorde et mystique polonaise surnommée l’apôtre de la miséricorde divine. L’Église catholique lui reconnaît une vie mystique d’une extrême richesse . Elle a été béatifiée en 1993, canonisée en 2000, elle est fêtée le 5 octobre.

836 – Le 21décembre 1936 : la radio joue toute l’après-midi, donc je ressens le manque de silence. Jusqu’à midi, de continuelles conversations et du bruit. Mon Dieu, je me réjouissais d’être en silence, de parler seulement avec le Seigneur et ici c’est tout le contraire. Mais maintenant rien ne me trouble, ni les conversations, ni la radio. En un mot, rien. La grâce de Dieu a fait que, quand je prie, je ne sais même pas où je suis. Je sais seulement que mon âme est unie au Seigneur et ainsi se passent mes journées à l’hôpital.

J’admire toutes les humiliations et toutes les souffrances que ce prêtre accepte pour cette cause. Je le vois à certains moments, et je le soutien par mon indigne prière. C’est seulement Dieu, qui peut donner un tel courage, car autrement l’âme se lasserait. Mais je vois avec joie que toutes ces contrariétés, contribuent à augmenter la gloire Divine. Le Seigneur n’a pas beaucoup d’âmes de cette trempe à Son service.

O éternité infinie, tu révéleras les efforts des âmes héroïques. Pour ces efforts la terre ne paye que par l’ingratitude et la haine. Car de telles âmes n’ont pas d’amis, elles sont solitaires. Et dans cette solitude, elles deviennent plus fortes. Elles puisent leur force seulement en Dieu. Et avec humilité, mais aussi avec courage, elles s’opposent à tous les orages qui les frappent. Comme des chênes élevés, elles ne se laissent pas troubler.

837 – Et à cela il n’y a qu’un secret : elles puisent en Dieu cette force et tout ce dont elles ont besoin, pour elles et pour les autres. Elles portent leur fardeau, mais elles savent et sont capables de prendre sur elles les fardeaux des autres. Ce sont des colonnes de lumière sur les chemins divins, qui vivent dans la lumière et illuminent les autres. Elles vivent elles-mêmes sur les hauteurs et savent les indiquer aux autres et les aider à les atteindre.

838 – Mon Jésus, Vous voyez, que non seulement je ne sais pas écrire, mais en plus, je n’ai même pas une bonne plume. Et souvent j’écris si mal, et parfois c’est si difficile, que je dois écrire lettre après lettre pour former les phrases. Et encore ce n’est pas tout. Car j’ai cette difficulté que je note certaines choses en secret, devant les Sœurs. Et souvent à chaque instant je dois fermer le cahier et écouter patiemment le récit de l’une d’elles. Et ainsi passe le temps qui était destiné à écrire. Et le cahier à force d’être fermé en hâte, devient gribouillé. J’écris avec la permission de la Supérieure et sur ordre de mon confesseur. C’est une chose étrange que j’écrive parfois passablement et parfois, vraiment, j’ai de la peine à me relire moi-même.

839 -  23 décembre 1936. Je passe le temps avec la Divine Mère et me prépare pour le moment solennel de la venue du Seigneur Jésus. La Sainte Vierge m’apprend cette vie intérieure de l’âme avec Jésus, surtout dans la Sainte Communion. Quel grand mystère la Saint Communion accomplit en nous ! Nous le saurons seulement dans l’éternité. O moments les plus précieux de la vie !

840 – O mon Créateur, je languis après Vous. Vous me comprenez, ô mon Seigneur ! Tout ce qui est sur terre me paraît un pâle reflet. Je Vous désire et Vous exige, quoique Vous fassiez incompréhensiblement beaucoup pour moi. Car Vous me visitez Vous-même, d’une façon particulière. Cependant ces visites n’apaisent pas les blessures de mon cœur, mais m’excitent à une plus grande langueur pour Vous Seigneur.

Oh ! prenez-moi avec Vous, si telle est Votre volonté. Vous savez que je meurs et je meurs de langueur de langueur pour Vous et je ne puis mourir. Mort, où es-tu ? Vous m’attirez dans l’abîme de Votre Divinité et Vous Vous couvrez de ténèbres. Tout mon être est plongé en Vous et cependant je désire Vous voir face. Quand cela arrivera-t-il pour moi ?

Contact→ Eauderose DE Jésus

Résultat de recherche d'images pour "bouquet de fleurs sauvages"Merci à Eau de rose de Jésus pour son envoi

Compléments

Serai-je du lot ? : cliquez ici pour lire cet article interpellant →  Seigneur, n’y aura-t-il que peu de gens à être sauvés ?

◊ Histoire du Salut éternel : cliquez ici pour lire cet article →    Que dois-je faire pour avoir la vie éternelle ?

Liens externes

◊ Fêtée le 12 février : cliquez ici pour lire → Bienheureuse Ombeline

Quelles sont les conditions à remplir pour avoir la vie éternelle ?

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, Religion, Temps ordinaire, Vie des saints | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS