• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 4 mars 2019

Le Carême débute le mercredi des Cendres

Posté par diaconos le 4 mars 2019

En plein milieu de la semaine, comme en plein milieu de la vie, les chrétiens décident de commencer un temps de changement : le Carême. Pour les catholiques, le mercredi des Cendres est un jour de pénitence qui marque le début du carême. Il a lieu le lendemain du Mardi gras.

En plein milieu de la semaine, comme en plein milieu de la vie, les chrétiens décident de commencer un temps de changement : le Carême. Pour les catholiques, le mercredi des Cendres est un jour de pénitence qui marque le début du carême. Il a lieu le lendemain du Mardi gras.

Le mercredi des Cendres débute le Carême, période de quarante jours qui se termine par la Passion et la Résurrection célébrée à Pâques. Ce jour est marqué par une célébration au cours de laquelle le prêtre trace une croix sur chaque fidèle en lui disant : « Convertis-toi et crois à l’Évangile ». Cette année, nous entrons en Carême le 6 mars 2019.L

Le mercredi des cendres peut tomber n’importe quel mercredi entre le 4 février et le 10 mars, en fonction de la date de Pâques. Les cendres qui proviennent des rameaux de l’année précédente, brûlés pour l’occasion, sont déposées sur le front des fidèles. Cette coutume de se couvrir la tête de cendres et à l’origine de se revêtir aussi d’un sac est une ancienne pratique pénitentielle qui remonte au peuple hébreu (Jonas 3.5-9 : Jérémie 6.26 ; 25- 34 ; Matthieu 1 1,21).

Ce rite des cendres n’était pas directement associé au début du Carême. Vers l’an 300, il fut adopté par certaines Églises locales et intégré au rite d’excommunication temporaire ou de renvoi des pécheurs publics de la communauté. Ces personnes s’étaient rendues coupables de péchés ou de scandales graves comme l’apostasie, l’hérésie, le meurtre et l’adultère (considérés comme des péchés « capitaux »).

Au XIe siècle, les pratiques en usage étaient fort semblables à celles que nous connaissons aujourd’hui. Depuis quelques années, il existe une alternative à la formule traditionnelle pour l’imposition des cendres. Elle met en valeur un aspect beaucoup plus positif du Carême : « Convertissez-vous et croyez à l’Évangile » (Mc 1,15).

Lors de la messe le mercredi des cendres, chacun reçoit sur la tête un peu de cendres tandis que le célébrant lui dit : «  Convertissez-vous et croyez à l’Évangile  » (Mc 1, 15) ou  » Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière » (Gn 3, 19).

Même si les cendres sont imposées sur le front ou la tête qui est le siège de l’intelligence et de la pensée, c’est aussi le cœur qui est visé. Les paroles que le célébrant prononce, invitent le croyant à se rappeler sa fragilité, à s’interroger sur sa destinée, à se convertir, c’est-à-dire à remettre sa vie en conformité avec l’Evangile. C’est tout l’enjeu du Carême.

C’est ce que nous rappelle la première lecture du mercredi des Cendres : «  Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements, et revenez au Seigneur votre Dieu, car il est tendre et miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour, renonçant au châtiment. « . (Joël 2, 13)

Pour sa part saint Paul, invite le croyant, « au nom du Christ, à se laisser réconcilier avec Dieu, à ne pas laisser sans effet la grâce reçue de Dieu » (2 Co 5, 20 – 6, 2) .

Michel Houyoux, diacre permanent

Contact → Contact

Auteur Guillaume Anjou

Prions pour la diversité des dons et des appels dans le royaume de Dieu

La création de Dieu est belle car elle porte une grande diversité. Combien d’oiseaux différents, d’arbres différents, de poissons différents ! Combien de verts, de bleus, de gris ou de rouges différents !

Que ce serait triste s’il n’y avait qu’un seul type d’arbres, un seul type de poissons, un seul type d’oiseaux, un seul vert sur des arbres tous identiques, un seul gris sur des nuages tous identiques… La création de Dieu est belle car elle porte une infinie diversité.

Laissons cette diversité s’exprimer dans le royaume de Dieu ! N’ayons pas un regard négatif sur la diversité des églises dans une même ville, sur la diversité des ministères dans une même famille d’églises, sur la diversité de projets dans les domaines de la formation, des médias, de l’information, de l’édification, de l’évangélisation, de l’humanitaire… La diversité est une richesse et elle reflète le coeur de Dieu.

Ne voyons pas cette diversité comme une concurrence mais comme le reflet glorieux de la richesse infinie de Dieu.

“Il y a diversité de dons, mais le même Esprit; diversité de ministères, mais le même Seigneur; diversité d’opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous.” (1 Co 12:4-6)

Cette diversité n’est pas réservée à quelques “privilégiés” ! En effet, il est écrit dans le verset suivant : “Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune.” (1 Co 12:7) Dieu vous a donné une manifestation particulière de l’Esprit pour que vous portiez du fruit dans son royaume.

Prions pour que cette diversité se manifeste à la gloire de Dieu dans nos vies, nos familles, nos communautés et nos ministères.

Bénissons les frères et soeurs différents de notre communauté, les églises différentes de notre ville, les oeuvres différentes de notre pays, les ministères différents du corps du Christ.

ContactGuillaume Anjou

Compléments

◊ Premier jour du Carême : cliquez ici pour lire → Mercredi des Cendres

◊  Change ton coeur et crois à la Bonne Nouvelle : cliquez ici pour lire → La liturgie du Mercredi des Cendres

Lien externe

Mercredi des Cendres

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Religion | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS