• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 1 avril 2019

Présentez vos corps

Posté par diaconos le 1 avril 2019

Auteur Derek Prince

Trouver lz plan de Dieu dans ma vieDans les jours précédents nous avons commencé à étudier ensemble un thème très important : « Comment trouver le plan de Dieu pour votre vie. » J’y ai expliqué la première étape essentielle pour atteindre ce but, c’est-à-dire laisser Dieu traiter de façon radicale les conséquences du péché dans notre vie, puis par un acte de création divine faire de nous une nouvelle création, une personne totalement nouvelle.

La suite du plan de Dieu est uniquement réservée à ceux qui ont déjà expérimenté cette puissance créatrice de Dieu. Je vais maintenant vous montrer l’étape suivante qui découle de cet acte créateur.

Je me tournerai d’abord vers Romains 12:1. Ce chapitre des Romains initie à la mise en pratique de toutes les vérités théologiques développées par Paul dans les onze premiers chapitres des Romains. Il reprend la théorie des 11 premiers chapitres et l’applique à la façon dont nous vivons. Il commence par un « donc » et comme je l’ai souvent dit, quand vous trouvez un donc dans la Bible, vous devez vous demander à quoi il se rattache. Ce donc est là parce qu’il introduit l’application de toute la théologie qui précède. Paul dit :

« Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. »

Ce qui m’impressionne avec la Bible c’est qu’elle est si pratique, si terre-à-terre ; elle n’est pas super spirituelle. Nous avons été confrontés à toute cette formidable théologie qui précède. Par quoi la mise en pratique commence-t-elle ? Elle commence par notre corps. La première chose que Dieu nous demande est de lui présenter notre corps comme un sacrifice vivant.

Vous pourriez dire : « Eh bien, je croyais que le corps n’avait pas d’importance, que seule l’âme comptait. » Mais Dieu est très pratique. S’il y a un verre d’eau sur la table et que je vous dise : « Donnez-moi ce verre s’il vous plaît », que vais-je avoir ? Je vais avoir le récipient et ce qu’il contient. En fait, vous ne pouvez pas donner à Dieu le contenu si vous ne lui avez pas donné le contenant. Car Dieu vous veut, contenant et contenu.

Dieu précise que ce doit être un sacrifice vivant. Qu’est-ce que cela signifie ? Qu’il diffère des sacrifices de l’Ancien Testament consistant à offrir des animaux, préalablement tués dont on plaçait les cadavres sur l’autel de Dieu. Dieu dit : « Je veux ton corps de la même façon que les sacrifices de l’Ancien Testament sur mon autel. Mais avec une différence : je ne veux pas ton cadavre, je te veux en sacrifice vivant. »

Vous voyez comme Dieu est terre-à-terre. Il nous dit : « C’est ton corps que je veux, et quand je l’ai, je t’ai toi. »

Père, je veux te remercier parce que tu es tellement pratique. Je te remercie de l’importance que tu accordes à  mon corps. Aide-moi à déposer mon corps, chaque jour, sur ton autel, en sacrifice vivant, pour que tu puisses en changer le contenu, mes pensées, mon coeur, mon être intérieur à la ressemblance de Jésus-Christ, ton Fils. Au Nom de Jésus, amen !

Derek Prince
Retrouvez les livres de Derek Prince sur Derek Prince Ministries France
Retrouvez le livre ‘Comment trouver le plan de Dieu pour votre vie’ en cliquant sur ce lien.

Contact → Derek Prince

Lien externe

Quel est le plan de Dieu pour ma vie ?

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Accueil sur mon blog, Carême, Dieu, Religion | Pas de Commentaire »

L’impressionnant crocodile

Posté par diaconos le 1 avril 2019

Envoi sur ma page Facebook par Paul Calzada

L’impressionnant crocodile

La Bible nous dit qu’il existe dans les lieux célestes des créatures mauvaises appelées démons, dont le chef est Satan. Bien des gens en ont peur. Certes, nous ne sommes pas de taille à les affronter, pas plus que notre chasseur face à ce crocodile. Mais le chrétien n’a rien à craindre de ce monde du mal et des ténèbres, car Dieu a vaincu les esprits mauvais par la mort et la résurrection de Jésus sur la croix.

La Bible nous dit qu’il existe dans les lieux célestes des créatures mauvaises appelées démons, dont le chef est Satan. Bien des gens en ont peur. Certes, nous ne sommes pas de taille à les affronter, pas plus que notre chasseur face à ce crocodile. Mais le chrétien n’a rien à craindre de ce monde du mal et des ténèbres, car Dieu a vaincu les esprits mauvais par la mort et la résurrection de Jésus sur la croix.

« Fils de l’homme, prononce une complainte sur Pharaon, roi d’Égypte ! Tu lui diras : … Tu étais comme un crocodile dans les mers, tu t’élançais dans tes fleuves… » (Ez 32.2). Pour aussi impressionnant qu’il soit, le crocodile n’est mentionné que quatre fois dans la Bible Second.

Dans les autres textes du prophète Ézéchiel le crocodile symbolise Pharaon, le roi d’Égypte, celui qui s’oppose à Dieu : « Parle, et tu diras : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Voici, j’en veux à toi, Pharaon, roi d’Égypte, grand crocodile, qui te couches au milieu de tes fleuves… »(Ez 29,3).

Il symbolise l’arrogance, la cruauté, l’orgueil. Cependant, même si sa gueule est impressionnante, cet animal a de courtes pattes ! L’orgueil n’élève jamais un homme ! Nous y voyons l’image de tout comportement arrogant, semblable à celui de ces personnes mentionnées dans l’épître de Jude : « Ils parlent d’une manière injurieuse…Ce sont des gens qui ont des paroles hautaines…Ils provoquent des divisions… » ((Jude v.10/19).

Pour aussi impressionnant qu’il soit, celui qui s’oppose à Dieu, sera un jour ou l’autre écrasé, comme le souligne Asaph : « Tu as écrasé la tête du crocodile, tu l’as donné pour nourriture au peuple du désert » (Ps 74, 14).

Ne craignons pas ceux qui tiennent des discours méchants, ceux qui nous menacent avec leurs propos violents, ceux qui ouvrent leur bouche pour nous maudire, ceux qui sèment la peur par leurs paroles pleines de doute ou de culpabilisation, ceux qui s’opposent au plan de Dieu, ceux qui accusent sans preuves, uniquement à partir de ragots… Ne prêtez pas attention à ces propos calomniateurs. Dieu nous rappelle qu’il s’est chargé d’écraser la tête du crocodile. Ayons confiance dans la puissance de Dieu ! La violence ne règnera pas pour toujours !

Le crocodile est chassé pour sa peau, avec laquelle on peut fabriquer toutes sortes d’objets (sacs, portefeuilles, ceintures, chaussures…) Ce qui devrait lui servir de protection (sa peau), devient la cause de sa mise à mort ! Ceci nous rappelle que si nous mettons notre confiance en nos propres ressources, en nos propres forces, cette confiance mal placée sera la cause de notre ruine. « L’arrogance précède la ruine, et l’orgueil précède la chute »(Pr 16, 18);

Jérémie ajoute : « Maudit soit l’homme qui se confie dans l’homme, qui prend la chair pour son appui, et qui détourne son cœur de l’Éternel » ! (Jr 17, 5).

Ma prière en ce jour
Seigneur, tu connais les violents propos qui m’ont été adressés, j’ai été la cible de personnes arrogantes qui ont voulu m’anéantir ; aussi, je me confie dans ta justice et ta toute puissance ; je ne veux pas réagir en comptant sur ma force ; je sais que tu seras fidèle pour me garder et me secourir. Amen !

Paul Calzada
Recevez chaque jour un message édifiant de Paul Calzada en vous inscrivant sur Lueurs du Matin.
Retrouvez le livre « Ces animaux qui nous enseignent ! » de Paul Calzada sur la boutique solidaire eXcaléo en cliquant ici.

Complément

Lion des peuples. Ce terme re­pré­sente Pha­raon comme ce­lui qui dé­vo­rait les na­tions ; l’Égypte avait pen­dant des siècles été la grande puis­sance conqué­rante.

Dans les mers : le Nil, à cause de ses dé­bor­de­ments, est sou­vent ap­pelé mer : le Nil, ap­pelé une mer par les an­ciens à cause de sa lar­geur, sur­tout du­rant la sai­son de l’i­non­da­tion ; les Égyp­tiens ac­tuels le nomment en­core ainsi (El-Bahr). Le des­sè­che­ment de ce fleuve, au­quel l’Égypte doit sa fer­ti­lité et sa richesse, a pour ré­sul­tat la ruine com­plète du pays : il faut y voir le ta­bleau hy­per­bo­lique de l’é­tat de com­plète dé­so­la­tion au­quel le pays fut ré­duit par le conqué­rant étran­ger, plu­tôt que l’an­nonce d’une nou­velle plaie qui vien­drait s’a­jou­ter à celles de l’a­nar­chie et de l’in­va­sion.« Dans tes fleuves : ce terme, ainsi que ce­lui de canaux, qui suit, dé­signe les nom­breux ca­naux d’ir­ri­ga­tion qui tra­ver­saient l’Égypte en tous sens.

On peut tra­duire aussi : « Ce sont eux qui font tache (grec sont des taches) dans vos agapes, fes­toyant avec vous sans crainte, se re­pais­sant ». Le mot que nous tra­dui­sons par taches est pris par plu­sieurs dans le sens d’écueils. Mais l’i­mage d’écueils ne s’ac­corde guère avec l’i­dée d’agapes. Par­fois ce mot, de même qu’un autre de même ra­cine em­ployé 2 Pierre 2.13, pa­raît prendre le sens de taches. C’est pro­ba­ble­ment ce sens que Jude lui a donné.

Les mots : se repaissant, sont pris par les uns au sens ma­té­riel : faire bonne chère (1 Corinthiens 11.20 et sui­vants) ; par d’autres, au sens fi­guré : se paissant eux-mêmes, (Ézéchiel 34.2 ; 1 Pierre 5.2) ils mar­que­raient leur es­prit in­su­bor­donné, leurs pen­sées in­té­res­sées. Dans le pre­mier sens, ils ca­rac­té­ri­se­raient la te­nue des hé­ré­tiques dans les agapes ; dans le se­cond, leur conduite en gé­né­ral.

Liens externes

◊  S.B.E.V. : cliquez ici pour lire l’article →  Les bêtes du mal dans la Bible | S.B.E.V.

◊ Cliquez ici pour lire l’article →  Interprétation du langage symbolique de la Bible.

L’hippotame et le crocodile dans la Bible

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, Bible, Carême, Religion | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS