• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 15 juin 2019

Quand vous dites ‘oui’, que ce soit un ‘oui’, quand vous dites ‘non’, que ce soit un ‘non » (Mt 5,37)

Posté par diaconos le 15 juin 2019

 Samedi 15 juin 2019 : envoi du +Père Marie. Landry

L’image contient peut-être : une personne ou plusÉvangile  selon saint Matthieu
x
Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens: Tu ne feras pas de faux serments, mais tu t’acquitteras de tes serments envers le Seigneur.
x
Eh bien moi, je vous dis de ne faire aucun serment, ni par le ciel, car c’est le trône de Dieu, ni par la terre, car elle est son marchepied, ni par Jérusalem, car elle est la Cité du grand Roi.
x
Et tu ne jureras pas non plus sur ta tête, parce que tu ne peux pas rendre un seul de tes cheveux blanc ou noir.
x
Quand vous dites ‘oui’, que ce soit un ‘oui’, quand vous dites ‘non’, que ce soit un ‘non’. Tout ce qui est en plus vient du Mauvais ».
x

« Quand vous dites ‘oui’, que ce soit un ‘oui’, quand vous dites ‘non’, que ce soit un ‘non »  (Mt 5,33-37)

ENSEIGNEMENT

Aujourd’hui, Jésus continue à nous instruire sur les commandements. Les israélites avaient le plus grand respect envers le Nom de Dieu, une vénération sacrée, car ils savaient que le nom se rapporte à la personne, et Dieu mérite tout le respect, tout honneur et toute gloire, par la pensée, par la parole et par les actes.

Pour cette raison, sachant que jurer c’est avoir Dieu comme témoin de la vérité que nous disons, la loi commandait : « Tu ne feras pas de faux serments, mais tu t’acquitteras de tes serments envers le Seigneur »  (Mt 5,33)  Mais Jésus vient pour perfectionner la loi (et en ce faisant pour nous perfectionner-nous dans l’accomplissement de la loi) et va plus loin : « Eh bien moi, je vous dis de ne faire aucun serment, ni par le ciel, car c’est le trône de Dieu, ni par la terre, car elle est son marchepied, ni par Jérusalem, car elle est la Cité du grand Roi » (Mt 5,34).

Cela ne veut pas dire que jurer en soi soit mauvais, mais il est nécessaire d’imposer des conditions pour que le serment soit légitime, comme par exemple, qu’il y ait une cause grave, juste et sérieuse (un procès, par exemple) et que l’on jure soit vrai et bon.

Mais le Seigneur nous dit encore : « Quand vous dites ‘oui’, que ce soit un ‘oui’, quand vous dites ‘non’, que ce soit un ‘non » (Mt 5,37). C’est à dire, qu’il nous invite à vivre dans la vérité dans toutes les occasions, à adapter notre pensée, nos actes et nos paroles à la vérité. Et, la vérité, c’est quoi ?

C’est la grande question que nous entendons dans l’évangile, posée par Pilate, pendant le jugement de Jésus et à laquelle beaucoup de penseurs au cours des siècles ont voulu donner une réponse. Dieu est la Vérité. Celui qui vit sa vie en étant agréable à Dieu, en respectant ses commandements, vit dans la Vérité.

Le Saint Curé d’Ars disait : « La raison pour laquelle si peu de chrétiens agissent avec la seule intention d’être agréables à Dieu, c’est parce que la plupart d’entre eux sont soumis à la plus grande ignorance. Mon Dieu, combien de bonnes œuvres pour le ciel sont gâchées !

Nous devons nous former, lire l’Évangile et le catéchisme. Ensuite, vivre selon ce que nous avons appris. Bonne. Méditation

Contact →  Père Marie Landry Bivina

 

Publié dans Accueil sur mon blog, comportements, évangiles, homélies particulières, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

Moi, je vous dis de ne pas jurer du tout » (Mt 5, 33-37)

Posté par diaconos le 15 juin 2019

Samedi 15  juin 2019

Moi, je vous dis de ne pas jurer du tout

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

Moi, je vous dis de ne pas jurer du tout » (Mt 5, 33-37) 160En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :  » Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne manqueras pas à tes serments, mais tu t’acquitteras de tes serments envers le Seigneur.

Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas jurer du tout, ni par le ciel, car c’est le trône de Dieu, ni par la terre, car elle est son marchepied, ni par Jérusalem, car elle est la Ville du grand Roi.

Et ne jure pas non plus sur ta tête, parce que tu ne peux pas rendre un seul de tes cheveux blanc ou noir. Que votre parole soit “oui”, si c’est “oui”, “non”, si c’est “non”. Ce qui est en plus vient du Mauvais.  » (Mt 5, 33-37)

Homélie

Pouvons-nous jurer de tout ? Avons-nous la liberté de faire des déclarations sous serment ? Selon les termes de la Nouvelle Alliance, Jésus abolit cette pratique et déclare qu’il ne faut plus jurer du tout, ni par le ciel, ni par Jérusalem. Que votre ‘oui’ soit un ‘oui’, et votre ‘non’, un ‘non’, et rien d’autre. N’utilisez pas un langage à double sens.

L’interdiction de prêter serment n’intervient qu’au niveau du comportement extérieur de la personne et n’agit pas nécessairement sur ses motivations. Jésus s’intéresse d’abord et avant tout à notre cœur. Il désire que nous ayons un cœur juste, un cœur dont la pureté se manifeste dans nos actions.

Dans la législation mosaïque, on demandait à l’accusé de prêter serment, en prenant Dieu à témoin, pour prouver son innocence.

 » Lorsqu’un homme donnera à garder à son prochain un âne, un bœuf, un agneau ou une bête quelconque qui meure, se casse un membre ou soit enlevé, sans que personne l’ait vu, alors le serment (au nom) de l’Éternel interviendra entre les deux parties, qu’il n’a pas porté sur le bien de son prochain. » (Ex 22, 9)

Dans l’Ancien Testament Abraham, Jacob, Néhémie, Élisée ont juré en toute légitimité ; ils ont tous prononcé un serment à un moment donné dans leur vie. Paul en est un autre qui a juré en invoquant le nom du Seigneur :  » Or je prends Dieu à témoin sur mon âme que je dis la vérité.  » (2 Co, 1, 23)

Pour attester qu’il disait la vérité, Paul jura en invoquant le nom de Dieu. Ne se souvenait-il pas de l’enseignement de Jésus quand il a dit : « Mais moi, je vous dis de ne pas jurer ! »  L’interdiction de jurer est une règle générale, et non pas un commandement absolu. Ce règlement n’est pas absolu car il y a des circonstances exceptionnelles qui peuvent survenir et qui nous forcent à agir autrement.

Que toute parole qui sort de votre bouche soit aussi vraie que si vous l’aviez prononcée sous serment. Nous touchons ici au cœur de l’enseignement de Jésus. Ce passage porte sur la véracité de la vie du chrétien. Jésus nous enseigne que la vérité fait toujours appel à un engagement de notre part : nous sommes liés par les obligations que dicte la vérité. Car la vérité, tout comme le serment, nous oblige à respecter nos obligations.

La vérité devient un mensonge lorsqu’elle est mélangée avec des demi-vérités. Apprenez à vivre avec sincérité et transparence dans votre relation avec Dieu et vous constaterez que votre compréhension de sa Parole deviendra de plus en plus claire : « Tu prends plaisir à la vérité dans le fond du cœur : au plus secret de moi-même, fais-moi connaître la sagesse(Ps 51, 6)

Les merveilles de la sagesse de Dieu se révèlent à ceux en qui Dieu trouve un cœur sincère, un cœur qui recherche. Amen

 Compléments

◊ devoir de le ser­vir seul et sans mé­lange d’i­do­lâ­trie → Vous garderez mes décrets, vous les mettrez en pratique  (Dt 4, 1.5-9)

◊ Trouver la paix du cœur en se confiant à Dieu → Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé (Rm 10,13)

Liens externes

Dire oui, oui, non, non et être ainsi collaborateur de la joie

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Disciples de Jésus, Homélies, Liturgie, Messages, Page jeunesse, Religion, Rencontrer Dieu, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS