• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 2 août 2019

N’est-il pas le fils du charpentier ? Alors, d’où lui vient tout cela ?

Posté par diaconos le 2 août 2019

Vendredi 2 août 2019

N’est-il pas le fils du charpentier ? Alors, d’où lui vient tout cela ?

N’est-il pas le fils du charpentier ? Alors, d’où lui vient tout cela ?Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,  de telle manière qu’ils étaient frappés d’étonnement et disaient :  » D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? N’est-il pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-t-elle pas  Marie, et ses frères : Jacques, Joseph, Simon et Jude ? Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes chez nous ?

Alors, d’où lui vient tout cela ?  » Et ils étaient profondément choqués à son sujet. Jésus leur dit :  » Un prophète n’est méprisé que dans son pays et dans sa propre maison.  » Et il ne fit pas beaucoup de miracles à cet endroit-là, à cause de leur manque de foi. (Mt 13, 54-58)

Homélie

Jésus fut la risée des soldats qui l’arrêtèrent au Mont des Oliviers, après la trahison de Judas Iscariote. Ils lui voilèrent le visage et le frappèrent en lui disant : « Fais le prophète ! Qui t’a frappé ! « . Pour les chrétiens, les orthodoxes et le protestants, le mot  prophète est en rapport direct avec la Bible où se trouvent précisément les livres attribués à des prophètes particuliers dont les noms sont connus. Isaïe, Jérémie, Ezéchiel sont les noms des  trois grands prophètes en raison de leur influence en leur temps et de l’importance des écrits qui leur sont attribués.

Dans l’Ancien Testament, tout prophète exerce toujours deux rôles bien distincts : il dénonce le comportement de tout un peuple oublieux du chemin sur lequel Dieu l’appela. Et ensuite, il rappelle à son peuple que Dieu ne l’oublie pas. Le prophète biblique est habité par une parole intérieure qu’il ne peut taire et dans laquelle il reconnaît la voix de Dieu qui parle à travers lui.

À l’époque de Jésus, l’attente de l’Envoyé de Dieu était très forte ; lorsque Philippe s’en vint vers son frère Nathanaël, après une nuit passée auprès du rabbi de Nazareth, il lui dit :  » Celui de qui il est écrit dans la Loi de Moïse et les Prophètes, nous l’avons trouvé. C’est Jésus, le fils du charpentier de Nazareth. » (Jn 1, 45)

Dans son évangile, Luc situa le début de la mission de Jésus avec l’épisode qui se déroule à Nazareth, lorsque Jésus fit la lecture, un jour de sabbat, dans la synagogue de son village (Lc 4,16-21). Il proclama un texte d’Isaïe disant : « L’Esprit du Seigneur est sur moi… pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres, proclamer aux captifs la libération, aux aveugles le retour à la vue… renvoyer les opprimés en liberté.. » À la fin de sa lecture, il ajouta en refermant le livre : « Aujourd’hui cette écriture est accomplie pour vous qui l’entendez. »

L’annonce prophétique trouve en lui-même, son accomplissement. Cette reprise d’Isaïe est importante pour nous. Elle définit ce que l’on peut mettre sous l’expression vocation prophétique et nous fournir des pistes pour nos catéchèses et nos homélies. Les termes utilisés par Jésus explicitèrent le sens de sa propre mission. Il était le prophète attendu, l’envoyé de Dieu.

Si le texte d’Isaïe fournit à Jésus le cadre de sa mission (Lc 4,16-21), il  traça aussi la mission de ses disciples. Aujourd’hui, les Béatitudes qui introduisirent le discours de Jésus sur la montagne nous donnent un cadre semblable (Mt 5,3-12). Le chemin tracé par Jésus est celui sur lequel il invite chacun de ses disciples à marcher.

Que la Parole de Jésus soit pour tous source de vie et stimule notre engagement concret de vie, nous serons à notre niveau des prophètes pour notre temps ; il nous suffit de vivre l’Évangile dans l’ensemble de notre comportement, au cœur du monde qui est le nôtre. Le défi est bien là.

Les valeurs de l’Évangile ont souvent beaucoup de peine à se frayer un chemin dans nos vies de tous les jours. Les promouvoir par la parole et le geste, c’est souvent aller à l’encontre de la pression sociale qui pousse dans un sens contraire et étouffe tout désir d’une existence différente. Il faut du courage pour vivre l’évangile dans un monde qui souvent dénigre les valeurs religieuses. Amen

Diacre Michel Houyoux

 Compléments

◊  Jésus enseigna dans les synagogues : cliquez ici pour lire l’article  → Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres. (Is 61,1)

◊ Jésus, serviteur de la Parole : cliquez ici pour lire l’article  →   Aujourd’hui, s’accomplit la Parole (Lc 1, 1-4; 4, 14-21)

Liens externes

◊  Les méditations  de Catholique.org.  : cliquez ici pour lire l’article  →  L’extraordinaire dans notre vie
◊ Interbible, le prtail biblique  : cliquez ici pour lire l’article  →  Le fils du charpentier

Jésus ne se laisse pas paralyser même s’il n’est pas accueilli / Pierre Desroches

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Enseignement, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS