• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 16 octobre 2019

Quel malheur pour vous, pharisiens, pharisiens ! Vous aussi, les docteurs de la Loi, malheureux êtes-vous !

Posté par diaconos le 16 octobre 2019

Mercredi 16 octobre 2019

Quel malheur pour vous, pharisiens, pharisiens ! Vous aussi, les docteurs de la Loi, malheureux êtes-vous !.png 300

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus disait : «Quel malheur pour vous, pharisiens, parce que vous payez la dîme sur toutes les plantes du jardin, comme la menthe et la rue et vous passez à côté du jugement et de l’amour de Dieu. Ceci, il fallait l’observer, sans abandonner cela. Quel malheur pour vous, pharisiens, parce que vous aimez le premier siège dans les synagogues, et les salutations sur les places publiques.

Quel malheur pour vous, parce que vous êtes comme ces tombeaux qu’on ne voit pas et sur lesquels on marche sans le savoir.» Alors un  docteur de la Loi prit la parole et lui dit : «Maître, en parlant ainsi, c’est nous aussi que tu insultes.» Jésus reprit : «Vous aussi, les docteurs de  la Loi, malheureux êtes-vous, parce que vous chargez les gens de fardeaux impossibles à porter, et vous-mêmes, vous ne touchez même pas ces fardeaux d’un seul doigt.» (Lc 11, 42-46)

Homélie Je vous procurez du repos

En portant sa tendresse sur les personnes démunies Dieu révèle qu’il n’aime pas par convoitise, mais gratuitement, non pour les mérites de l’autre, mais pour le faire grandir et l’épanouir. Jésus se présente  comme plein de douceur et de miséricorde. Venir à Jésus  Aux personnes qui ne parviennent pas à porter leur fardeau, Jésus est venu leur proposer une nouvelle manière de vivre.

Jésus est venu parmi nous partager la souffrance des pauvres, pour les en libérer. Il propose un allègement de nos  poids. Les personnes qui ont un fardeau trop lourd à porter s’arrêtent un instant en déposant leur charge ! Voilà ce que Jésus propose : « Je vous procurerai du repos !»

Dans le judaïsme, au temps de Jésus, l’image du joug s’appliquait à diverses réalités (la Loi, les commandements, le royaume des cieux… ) Prendre le joug du Christ , c’est marcher dans la paix et la tranquillité avec Lui, le Seigneur qui refuse de faire peser son pouvoir et qui se montre doux et humble de cœur.

Dans ce texte, le fardeau désigne  l’ensemble des obligations et des règles à respecter pour rester fidèle. Jésus résuma toute la Loi en une seule règle : « Faire aux autres  ce que nous voudrions qu’ils nous fassent ! » (Mt 7, 12) Nous comprenons alors pourquoi le fardeau que nous propose le Christ est facile à porter parce qu’il est léger (une règle à suivre !)

L’alliance de Dieu avec les hommes comporte deux dimensions : une dimension morale et juridique, la Loi, les préceptes religieux, le style de vie et même l’attitude avec laquelle les obligations religieuses doivent être accomplies et une autre charismatique, le rapport vivant avec Dieu qui sera, avec l’avènement du Christ, la vie dans l’Esprit : Dieu est présent et agit en nous et à travers nous.

Puisque la dimension morale-juridique est plus palpable, nous sommes souvent tentés de nous arrêter au précepte et de nous croire de bons croyants lorsque nous le mettons en pratique : cela fut le cas des Pharisiens. Or Jésus les blâma. Une autre tentation serait de prétendre vivre dans l’Esprit, en jetant par-dessus bord les commandements de Dieu.  Il faut beaucoup d’humilité pour se laisser conduire véritablement par l’Esprit et pour concilier observance et amour.

« Aimez-vous les uns et les autres, comme je vous ai aimés »  : toute personne qui pratique une bonne action sans amour n’a pas plus d’égard envers le bénéficiaire qu’envers un instrument inanimé que l’on domine. La moindre bonne action, par le fait même d’avoir été exercée, contient déjà au moins une étincelle de justice et d’amour de Dieu.

Les reproches de Jésus contre les Pharisiens, l’offense contre les docteurs de la loi, ne fut pas une justification d’un idéal politique de justice, mais ils furent un acte de charité de Jésus : il voulut souffler sur ces étincelles, afin que l’amour ne s’éteigne pas et qu’il embrassa au moins encore une feuille, qui rallumerait le feu. Le souffle de Jésus a un nom : viens, Esprit Saint !

En nous donnant son Fils, Dieu a tout donné ; nous avons tout reçu. Rendons à Dieu la gloire qui lui est due.

 Coin des jeunes talents

Aimes-tu dessiner ?

Prière.png 250

Cliques sur ce dessin, imprime-le et me le faire parvenir par mail en «document attaché» à l’adresse : « michel.houyoux@outlook.fr » si tu souhaites que ton dessin soit publié sur ce site Internet dans la rubrique  » Page jeunesse ». Fais-toi aider par un membre de ta famille si tu n’en sors pas. Tu peux y mentionner ton prénom, ton âge, ta localité (pays ?) et aussi un petit commentaire en rapport avec le thème proposé. Avec un peu d’imagination, tu peux réaliser de jolis dessins.

Amicalement, diacre Michel Houyoux

Liens externes

◊ Paroisse virtuelle : cliquez ici pour lire l’article → Et moi, je vous procurerai le repos

◊ Fraternité éducative La Salle: cliquez ici pour lire l’article →  Quel malheur pour vous, pharisiens, pharisiens ! Vous aussi, les docteurs de la Loi, malheureux êtes-vous ! 

Jésus, doux et humble de coeur / Pierre Desroches

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Homélies, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

XXIXth Sunday of Ordinary Time – Year C

Posté par diaconos le 16 octobre 2019

God will do justice to his chosen ones who cry out to him

 

Prayer is a power. It touches the eternal forces and sets them in motion; it pushes God into action. It is the inner ministry before God that is most feared by Satan because prayer is a power, the blossoming of intense spiritual work that results in great visible works.

Prayer is a power. It touches the eternal forces and sets them in motion; it pushes God into action. It is the inner ministry before God that is most feared by Satan because prayer is a power, the blossoming of intense spiritual work that results in great visible works.

From the Gospel of Jesus Christ according to Saint Luke

 Jesus spoke a parable to them, to show that one must always pray, and not let go. He said : There was a judge in a city who did not fear God and who had no regard for anyone. There was also a widow in that city who came to tell him, `Take me justice for my adversary.  For a long time he refused. But then he said in himself : Even though I do not fear God and have no regard for anyone, Nevertheless, because this widow is bothering me, I will do her justice, so that she will not keep coming and breaking my head.

The Lord added: Hear what the unfair  judge says. And will God not do justice to his chosen ones, who are crying out to him day and night, and will he not be long in coming for them ? 8 I tell you, he will do them justice promptly. But when the Son of Man comes, will he find faith on earth ? (Lk 18, 1-8)

Homily  We must pray unceasingly and without discouragement !

Prayer without tiring, in faith and trust, is the central theme of today’s texts.  « We must pray unceasingly and without discouragement » (Lk 18:1b), you tell us, Lord. From the first reading of the book of Exodus, we learn a lesson of perseverance and a certainty: God does not save man without man.

Persevering prayer constantly crosses the path of our fidelity, small or great, but also of our infidelity, subtle or insidious. But above all, it remains a discreet sign of our desire for salvation within us. How beautiful, Lord, to know that you understand our difficulties.

This Sunday’s parable paradoxically shows us the reward that God reserves for those who surrender themselves to Him. We have two important people in this story : on the one hand a judge who does not fear God and has no respect for anyone and on the other a weak widow, but convinced of her rights and determined, to the very end, to affirm them.

In the end, the judge gives the widow what she asks for, simply to avoid annoying her. In the first reading, we have another example of constant and patient prayer: the prayer of Moses. In addition to this coherence, Moses and the widow of the Gospel have something in common. They are both on the side of the weak and the oppressed.

The widow, because she is part of it, and Moses, because she belongs to a people of the oppressed. God always listens to the prayers of these little ones. Unlike this wicked and unscrupulous judge who ends up, out of selfishness, giving in to this widow, God, who is infinitely benevolent, will promptly do justice to those who love him and invoke him.  It is persevering prayer that is effective.

Unlike this judge, God is Father. Then Jesus revealed it to us and taught us to pray with him : « When you pray, say Father » (Mt 6, 9) The prayer to which God answers is the persistent and obstinate prayer that never gives up loving assurance : « Father, I love you enough to believe that you can give me what I ask, much better and perhaps more than I ask you, how and when you want in your infinite love ».

« All prayer techniques are good when they bring man into contact with God » (Dr. Carrel).

It is through his Word in the Bible that God teaches us, corrects our mistakes and educates us for justice. The Bible is the food that sustains our conversation with God and strengthens our faith. The Scriptures give us Wisdom and biblical meditation is the best way to mature faith. (Second reading : Tim 3, 16-17)

« Believing in God the creator of the world means accepting his word, nourishing oneself with it and above all adhering to his person. In short, we must always pray without tiring of patience in faith : « But when the Son of Man comes, will he find faith on earth?   » (Lk 18, 8)

Prayer and Christian life are inseparable because it is the same love, the same love for all people, the same love with which Jesus loved us so much. « Whatever you ask the Father in my name, he will grant it to you. What I command you is to love one another » (Jn 15:16-17) Amen
Deacon Michel Houyoux

Complementary information

To encourage his disciples to pray with perseverance, Jesus offered them the example of a poor widow who, with insistence, obtained justice from a judge who, fearing neither God nor men, made him just for his selfishness and to free himself from his discomfort.

If the persistent complaints of the poor widow had the effect of exasperating this unscrupulous judge and finally deciding to do justice, the more a persistent prayer will have an effect on God who loves us infinitely and wants to satisfy us !

Tell me why you pray ? Pray to change God or that your prayer will transform you and help you to enter with faith into his plan for yourself and others, which is not always in accordance with what you want.

The loss of the meaning of prayer is a very clear sign of a decrease in faith that justifies Jesus’ concern. The position of Christians in the world makes them feel this urgent need for prayer at all times; without it, each of them would be like this poor widow, oppressed and in need of all protection.

080dweb.gif

God’s promise is certain, infallible. Will you have the courage to persevere to the end by keeping the true faith that only you can keep in communion with Jesus Christ ?

They pray with joy and confidence and above all they persevere

maeccabanepriere2.jpg

 

Origin of the image : click here → Sites chrétiens pour enfant – La Maison Arc-en-Ciel

Pray with faith, that is, pray to enter into God’s plans for you; pray to let yourself be transformed by Him and thus enter into God’s patience with others and with yourself.

Deacon Michel Houyoux

External links

◊ Click here to read the article →   « …will not God bring about justice for his chosen ones, who   cry out to him day and night.”

◊ Prayer request : click here to read the article → Cry Out To Him Day And Night

29th Sunday in Ordinary Time (Year C)

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans La messe du dimanche, Liturgie, Paroisses, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS