• Accueil
  • > comportements
  • > Les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière

Les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière

Posté par diaconos le 8 novembre 2019

Les fils de ce monde sont plus habiles entre eux - 8 novembre 2019

 La troisième scène (l’administrateur et les paysans) révèle l’escroquerie qu’il vient d’élaborer à cet effet : «Et toi, combien dois-tu ? – Cent sacs de blé.’ Le gérant lui dit : ‘Voici ton reçu, écris quatre-vingts’». Un cas classique de corruption et de faux bilan qui fait penser à des épisodes analogues fréquents dans notre société, souvent à une échelle bien plus grande.

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,  Jésus disait aux disciples : «Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénoncé comme dilapidant ses biens. Il le convoqua et lui dit : “Qu’est-ce que j’apprends à ton sujet ? Rends-moi les comptes de ta gestion, car tu ne peux plus être mon gérant” Le gérant se dit en lui-même : “Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gestion ? Travailler la terre ? Je n’en ai pas la force. Mendier ? J’aurais honte.

Je sais ce que je vais faire, pour qu’une fois renvoyé de ma gérance, des gens m’accueillent chez eux.” Il fit alors venir, un par un, ceux qui avaient des dettes envers son maître. Il demanda au  premier : “Combien dois-tu à mon maître ?” Il répondit : “Cent barils d’huile.” Le gérant lui dit : “Voici ton reçu ; vite, assieds-toi et écris cinquante.” Puis il demanda à un autre : “Et toi, combien dois-tu ?” Il répondit : “Cent sacs de blé.” Le gérant lui dit : “Voici ton reçu, écris 80.” Le maître fit l’éloge de ce gérant malhonnête car il avait agi avec habileté ; en effet, les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière.»  (Lc 16, 1-8)

Homélie  Vous ne pouvez pas servir Dieu ou l’argent.

Cet extrait de l’évangile de Luc pourrait nous faire croire que Jésus a quelque chose contre l’argent et le travail. Eh bien, non ! Jésus n’a rien contre l’argent. À Nazareth, Jésus avait une profession. Jésus sut par expérience comment vivre de la sueur sur son front. Comprenez que Jésus ne condamne pas l’utilisation normale de l’argent.

D’un autre côté, il n’a pas de mots assez forts pour condamner l’esclavage à l’argent. Parce que cet esclavage est de l’esclavage. L’esclavage de l’argent est le vrai cancer de notre société. Notre société est détruite sous le rythme infernal imposé par la course à la richesse. Aujourd’hui, l’accumulation ne suffit plus, il faut multiplier les biens.

Saint Ignace avait une expression latine pour la relation que nous devrions avoir avec les créatures : tantum… quantum… qui pourrait se traduire autant… ou autant que… Explique que dans la vie chrétienne tout ce qui n’est pas Dieu, tout ce qui n’est pas le Créateur, est une créature et doit être utilisé dans la mesure où il nous conduit vers Dieu.

Il utilise les créatures autant que nous le voulons, et même autant que possible, tant que nous les utilisons pour aller à Dieu, tant qu’elles nous conduisent à Dieu. Le temps que Dieu nous donne doit être utilisé pour nous rapprocher de Lui. Les choses matérielles, comme les voitures, les vêtements, les ordinateurs… ne doivent pas nous distraire de notre voyage vers Dieu. Faites-vous des amis avec de l’argent malhonnête, afin qu’à la fin de la journée, ces amis vous accueillent dans des demeures éternelles : il en va de même pour les amitiés.

Suis-je prêt à mettre Dieu en premier dans ma vie ? Est-ce que tout le reste m’amène à lui ? Suis-je prêt à abandonner ces amis qui, par leurs conversations, par leur compagnie, m’éloignent de Dieu ? Est-ce que mon mari et ma femme m’aident à atteindre Dieu ? Qu’est-ce que je fais pour aider ma femme, mon mari, à me rapprocher de Dieu ?

Celui qui est digne de confiance est digne de confiance même dans la plus grande des choses : cette phrase, expression proverbiale d’une vérité d’expérience, sert d’introduction au verset suivant, où nous voyons que les plus petites choses sont les biens de la terre, et que les grandes sont les biens spirituels de l’âme. Vous ne pouvez pas servir Dieu et l’argent : Jésus déclare que c’est moralement impossible, et que de cette façon, ceux qui veulent servir l’argent sont exclus du service de Dieu. (Lc 16,13)

Les pharisiens, amis de l’argent, furent déterminés à ne pas l’abandonner mais pour Jésus ce service les exclua de ceux de Dieu, leur orgueil fut irrité et ils se vengèrent en riant de lui. La pauvreté de Jésus et de ses disciples fut sans aucun doute le sujet de leurs moqueries. Cela nous montre combien l’incrédulité et la frivolité peuvent être combinées avec le caractère sérieux que ces hommes ont frappé.

On ne se moque pas de Dieu, car ce qu’un homme sème, il le moissonnera aussi. La vraie réponse à leur sarcasme maléfique sera la parabole des riches méchants, l’une des plus sévères que Jésus  prononça. La pauvreté de Jésus et de ses disciples fut sans aucun doute le sujet de leur dérision. Ce trait nous montre combien l’incrédulité et la frivolité peuvent être combinées avec le sérieux de ces hommes affectés. Amen

Diacre Michel Houyoux

 Liens externes

◊  Regnum Christi : cliquez ici pour lire l’article → Les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière

◊ pasteur Louis Pernot  : cliquez ici pour lire l’article → La parabole de l’intendant malhonnêtelumière

L’argent trompeur : une invitation à la dépossession

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS