• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 9 novembre 2019

Parlava del tempio del suo Corpo

Posté par diaconos le 9 novembre 2019

Il Vangelo 9 Novembre

Madre di Dio, Angeli, Santi, fate il corpo della Chiesa inondi il mondo di vita eterna.

Dal Vangelo di Gesù Cristo secondo San Giovanni

Mentre la Pasqua ebraica era vicina, Gesù salì a Gerusalemme. Nel Tempio trovò i mercanti di buoi, pecore e colombe e i cambiavalute.  Ha fatto una frusta  con le corde,
e li spinse tutti fuori dal Tempio, come pure le pecore e i buoi; gettò a terra i soldi dei cambiavalute, rovesciando i loro banchi, e disse ai mercanti di colombe : « Portate via questo da qui. « Smettila di fare della casa di mio padre una casa di scambio ».

I suoi discepoli ricordarono che è scritto: L’amore della tua casa mi renderà il mio tormento. Alcuni ebrei lo chiamarono : « Che segno puoi darci per fare questo ? « . Gesù rispose loro : « Distruggi questo santuario e in tre giorni lo farò risorgere ». Gli Ebrei risposero :  » Ci sono voluti quarantasei anni per costruire questo santuario, e voi lo fareste crescere in tre giorni ! Ma stava parlando con lui del santuario del suo corpo.

Così, quando si svegliò dai morti, i suoi discepoli si ricordarono che aveva detto questo ; credevano alla Scrittura e alla parola che Gesù aveva detto ». (Gv 2:13-22)
Non fare della casa di mio padre una casa del traffico.

I sacrifici e le offerte fatte nel Tempio di Gerusalemme dai numerosi pellegrini pasquali richiedevano la presenza dei mercanti e dei cambiavalute che  occupavano la piazza. Questo traffico, a volte aperto a transazioni disoneste, era necessario. Questa scena è presentata anche nei Vangeli di Matteo, Marco e Luca.

Il Tempio di Gerusalemme era il luogo dove confluivano le offerte e le donazioni della comunità ebraica. I capi sacerdoti avevano questo tesoro ; inoltre,  raccoglievano le tasse dai mercanti e dai cambiavalute.

Perché c’erano buoi, pecore e colombe sulla piazza del tempio ?

Perché i devoti ebrei sono venuti a offrire sacrifici al Tempio di Gerusalemme. Sacrifici per ringraziare il Signore o per chiedere perdono o per ringraziare. I commercianti di animali si erano quindi stabiliti di fronte alla piazza del Tempio per offrire ai pellegrini abbastanza da fare il loro sacrificio. C’erano anche cambiavalute perché nel tempio di Gerusalemme, in questo paese sotto l’occupazione romana, il denaro romano non era accettato, ma il siclo ; è quindi necessario cambiare la moneta romana (1) per siclo (2).

Perché Gesù cacciò i mercanti dal Tempio con le loro colombe, le loro pecore e i loro buoi ?
Gesù fu oltraggiato dal mercanteggiare che si stava svolgendo davanti alla piazza del Tempio. Con l’azione che compie, Gesù vuole dimostrare che Dio è più importante del commercio. Vedendo Gesù farlo, gli ebrei il cui vangelo ci dice che « molti hanno creduto in lui » e che hanno rispetto per Gesù possono giustamente chiedersi : i sacrifici sono finiti, il tempio è finito ?

Cos’è finita ? Cos’è finita ?

Con Gesù, la vecchia alleanza è finita. La nuova alleanza annunciata dai profeti è lì, radicalmente nuova : ciò che è finito è offrire sacrifici a Dio invece di  parlare a Lui. L’ira di Gesù non era contro questi mercanti, ma contro il culto stesso. Con il rovesciamento dei banchi, ha rovesciato la religione stessa ; ha distrutto il tempio. Era molto forte.

Cosa voleva dire Gesù agli ebrei che lo ascoltavano ?
Per pregare Dio, per adorarlo, abbiamo bisogno di un luogo. Ma questo luogo, il vero tempio, il vero luogo di incontro, sarà il cuore di ognuno di noi.  Gesu’, cosa vuole dirci oggi ? Due cose : il primo: non fare della casa di mio padre una casa del traffico il secondo : Non fare della casa di mio padre, che è una casa per tutti, una casa per alcuni.

 Non basta credere in Gesù.  Dobbiamo anche vivere con un grado di onestà e verità che Gesù può credere anche in noi.

Informazioni supplementari

(1) Il Denario era la moneta romana utilizzata in quel periodo, clicca qui per ulteriori spiegazioni → Valuta romana.

(2) Il siclo si riferisce originariamente ad un’unità di peso e di valuta utilizzata in Mesopotamia dal III millennio a.C. al I secolo, detto anche siclo o secolo. Questa era anche l’unità di peso usata dagli Ebrei (è citata in alcuni passaggi della Bibbia e serve a contare le persone nel deserto dopo l’uscita dall’Egitto. Il siclo biblico valeva 6 grammi d’argento.

Link esterni

◊  Alberto Maggi OSM : clicca qui per leggere l’articolo →   PARLAVA DEL TEMPIO DEL SUO CORPO

◊ Papaboys  : clicca qui per leggere l’articolo →  Parlava del tempio del suo Corpo

Di fronte al giudizio di Dio (Lc 21,5-11)

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans articles en Italien, Catéchèse, Religion, TEMPO ORDINARIO, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

Il parlait du sanctuaire de son corps

Posté par diaconos le 9 novembre 2019

Mais lui parlait du sanctuaire de son corps

 

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem. Dans le Temple, il trouva installés les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs.  Il fit un fouet avec des cordes,
et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : «Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce.»

Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : L’amour de ta maison fera mon tourment. Des Juifs l’interpellèrent : «Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ?» Jésus leur répondit : «Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai.» Les Juifs lui répliquèrent : «Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais !» Mais lui parlait du sanctuaire de son corps.

Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite.» (Jn 2, 13-22)

Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic

Les sacrifices et les offrandes que faisaient au Temple de Jérusalem les nombreux pèlerins de la Pâque nécessitaient la présence des marchands et des changeurs qui occupaient le parvis. Ce trafic, s’il prêtait parfois à des transactions malhonnêtes, était cependant nécessaire. Cette scène est aussi présentée dans les Évangiles de Matthieu, de Marc et de Luc.

Le Temple de Jérusalem était le lieu où affluaient les offrandes et les dons de la communauté juive. Les chefs des prêtres disposaient de ce trésor ; de plus, ils percevaient des taxes chez les marchants et auprès des changeurs de monnaie.

  • Pourquoi y avait-t-il des bœufs, des brebis et des colombes sur le parvis du temple ?
    • Parce que les juifs pieux venaient offrir des sacrifices au Temple de Jérusalem. Des sacrifices pour remercier le Seigneur ou pour  pour demander pardon ou encore pour lui rendre grâce. Des marchands d’animaux s’étaient donc installés sur le parvis du Temple  pour proposer aux pèlerins  de quoi faire leur sacrifice. Il y avait aussi  des changeurs  de monnaie parce qu’au temple de Jérusalem, dans ce pays sous occupation romaine,  la monnaie romaine n’était pas acceptée mais le shekel ; il faut donc changer la monnaie romaine (1) contre du shekel (2).

  • Pourquoi Jésus   a-t-il  chassé les marchands du Temple avec leurs colombes, leurs brebis et leurs bœufs ?
    • Jésus a été scandalisé par le marchandage qui se faisait sur le parvis du Temple. Par le geste qu’il pose, Jésus veut montrer que Dieu est plus important que le commerce.
  • En voyant faire Jésus, les juifs dont l’évangile nous dit que « beaucoup crurent en lui «   et qui ont du respect pour Jésus peuvent se demander à juste titre :  les sacrifices, c’est fini ? le temple, c’est fini ?
  • Qu’est-ce qui est fini ?
    • Avec Jésus, l’ancienne alliance c’est fini. La nouvelle alliance annoncée par les prophètes est là, radicalement nouvelle : ce qui est fini c’est d’offrir à Dieu des sacrifices au lieu de lui parler. La colère de Jésus n’était pas contre ces marchands mais contre le culte lui-même. En renversant les comptoirs, il renversait la religion elle-même ; il détruisait le temple. C’était très fort.

  • Qu’est-ce que Jésus a voulu dire aux juifs qui l’écoutaient ?
    • Pour prier Dieu, pour l’adorer, nous avons besoin d’un lieu. Mais ce lieu, le vrai temple, le lieu de rendez-vous véritable, ce sera le cœur de chacun de nous.
  • Jésus, que veut-il  nous dire aujourd’hui  ?
    • Deux choses :
      • la première : Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic
      • la deuxième : Ne faites pas de la maison de mon Père, qui est une maison pour tous, une maison pour quelques-uns.

♥ Il ne suffit pas de croire en Jésus.  Il faut aussi que nous vivions avec un degré d’honnêteté et de vérité tel que Jésus puisse aussi croire en nous.

Notes

(1)  Le Denier était la monnaie romaine utilisée à cette époque, cliquez ici pour de plus amples  explications →  Monnaie romaine

(2) Le shekel fait référence, à l’origine, à une unité de poids et à une monnaie utilisée en Mésopotamie depuis le 3e millénaire av. J.-C. jusqu’au premier  siècle appelée aussi shekel ou Siècle Ce fut également l’unité de poids utilisée par les hébreux (il en est fait mention dans certains passages de la Bible et il est notamment utilisé pour recenser le peuple dans le désert après la sortie d’Égypte. Le shekel biblique valait 6 grammes d’argent.

◊ Autres informations en cliquant ci-dessus sur les mots écrits en bleu

Complément

◊ Père Marie Landry Bivina : cliquez ici pour lire l’article →  Jésus chasse les marchands du Temple

 

Liens externes

 ◊ Idées-Caté  : cliquez ici pour lire l’article → Jésus et les marchands du temple

◊ Liturgie de la Parole avec les enfants : quelques idées, cliquez ici → La maison de Dieu

◊  ◊  ◊

Aimes-tu dessiner ?

  • Clique sur le dessin pour le voir plus grand, l’imprimer et le colorier.

  • Souhaites-tu montrer ton dessin dans la rubrique “Page jeunesse”, et y faire figurer ta photo, signaler ton âge et ta localité ?

  •  Il te suffit de me les faire parvenir par courrier à l’adresse suivante : Diacre Michel Houyoux, 225, rue de la Station  B 5621  Morialmé (Belgique) ou par e mail en “document attaché” à l’adresse : “michel.houyoux@outlook.fr” . Fais-toi aider par un membre de ta famille si tu n’en sors pas. Tu peux y mentionner ton prénom, ton âge, ta localité (pays ?) et aussi un petit commentaire en rapport avec le thème proposé. Avec un peu d’imagination, tu peux réaliser de jolis dessins. Pour voir les dessins en plus grand, clique deux fois dessus.

  • Aimerais-tu colorier d’autres dessins bibliques ? Dans la colonne de droite, sous le titre “Catégories”, clique sur le titre “Dessins et Bible” et choisis ceux que tu aimes colorier.

Diacre Michel Houyoux

Liens externes

◊ Regnum Christi : cliquez ici pour lire l’article → En trois jours, je le relèverai

◊ CFRT.tv: cliquez ici pour lire l’article →    Jésus a chassé les vendeurs du temple… Pourquoi ?

Dieu habiterait-il vraiment sur la terre ?

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

 

 

 

Complément

◊ Catéchèse : cliquez ici pour les lire → Jésus chasse les marchands du temple.  (Jn 2, 13-22)

 

Publié dans Catéchèse, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS