Dimanche de la pentecôte

Posté par diaconos le 26 mai 2020

De même que le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie : recevez l’Esprit Saint

pentecote

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

C’était après la mort de Jésus ; le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit :  « La paix soit avec vous ! » Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur.
Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint.     À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. »   (Jn 20, 19-23)

Recevez l’Esprit Saint

Dans l’évangile de Jean, c’est le soir même de Pâques (Jn 20,19) que l’Esprit Saint est donné aux apôtres, et que l’Église naît, du souffle même de Jésus. Pour Jean La résurrection de Jésus et le don de l’Esprit Saint aux apôtres, eurent lieu le premier jour de la semaine.

Le premier jour de cette semaine-là, un monde nouveau commence, une vie nouvelle. Pour qu’il y ait vie, il faut le souffle créateur de Dieu. Pour qu’il y ait Église, il faut le souffle créateur de l’Esprit. L’Église est née avec cet évènement de la Pentecôte. Depuis ce jour-là, les chrétiens se réunissent de « premier jour de la semaine » en « premier jour de la semaine »… de dimanche en dimanche. L’’Église naît de ce rassemblement rythmé, de semaine en semaine, depuis des siècles et aujourd’hui encore.

Ce n’est pas par hasard que Jean fait un lien entre la résurrection de Jésus et le don de l’Esprit.

 Alors que les disciples s’étaient enfermés au Cénacle car ils avaient peur, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. L’irruption soudaine de Jésus parmi ses disciples enfermés signifie qu’il ne peut être retenu par aucun obstacle pour être parmi les siens.

Jésus leur dit : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie » (Jn 20,21) Ils furent remplis de joie en voyant le Seigneur. D’enfermés qu’ils étaient, les voici envoyés en mission. Le don de l’Esprit vient rendre possible cette mission ; mission de transmettre le Salut, le Pardon, la Sainteté.

 Méditons les paroles de Jésus, comme un sacrement de la présence de Dieu, La parole de Jésus est une des bases de la vie chrétienne véritable. Méditation d’une parole à laquelle on est fidèle, d’une parole vécue, c’est à dire d’une parole qui est mise en pratique. La Parole de Jésus n’est pas une chose, c’est quelqu’un : Jésus étant parti, il y a un autre qui vient prendre le relais, envoyé par le Père au nom de Jésus : c’est l’Esprit Saint.

L’Esprit Saint n’ajoute rien à Jésus, comme Jésus n’ajoutait rien au Père : Ce sont trois qui ne font qu’un !

L’Esprit Saint est celui qui communique toute la vie de Dieu à l’humanité. C’est l’Esprit Saint qui aidera l’Église à comprendre progressivement le don de Dieu, révélé en Jésus Christ. Et aujourd’hui, l’Esprit Saint est toujours à l’œuvre : « Je suis avec vous jusqu’à la fin des siècles » (Mt 28,20) disait Jésus. L’Église a encore beaucoup à comprendre, à découvrir et à vivre et cela, est encore plus vrai pour chacun de nous.

Il est important de saisir que la fête de la Pentecôte (Première lecture) n’a pas eu lieu seulement pour les apôtres : le vent violent a été perçu aussi par une multitude d’hommes et de femmes à Jérusalem : chacun entendait proclamer dans sa propre langue les merveilles de Dieu. (Ac 2, 5-11)

Pour qu’une personne reconnaisse dans la parole d’une autre, la Parole de Dieu, il y faut l’action de l’Esprit Saint. « C’est donc l’Esprit Saint lui-même qui affirme à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu » (Rm 8 , 16 )

La fête de la Pentecôte est non seulement la fête de la naissance de l’Église par les pouvoirs transmis aux apôtres mais elle est aussi la fête du renouvellement du monde par l’action de l’Esprit Saint qui conduit progressivement toute l’humanité à la compréhension du message de Jésus : «  L’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous remettra en mémoire tout ce que je vous ai dit ! » ( Jn 14, 26)

Prions l’Esprit Saint de nous enseigner à comprendre et à vivre l’Évangile aujourd’hui.

Diacre Michel Houyoux

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ Site de La Croix : cliquez ici pour lire l’article →  Pentecôte : la fête de l’Esprit Saint

◊ Abbaye de Tamié  : cliquez ici pour lire l’article →Homélie Pentecôte — Abbaye de Tamié

Que fête-t-on à la Pentecôte ?

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans fêtes religieuses, La messe du dimanche, Religion, Temps pascal | Pas de Commentaire »

Courage ! Moi, je suis vainqueur du monde

Posté par diaconos le 25 mai 2020

Eux sont dans le monde mais ils ne sont pas du monde

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, les disciples de Jésus lui dirent : « Voici que tu parles ouvertement et non plus en images. Maintenant nous savons que tu sais toutes choses,  et tu n’as pas besoin qu’on t’interroge : voilà pourquoi nous croyons que tu es sorti de Dieu. » Jésus leur répondit : « Maintenant vous croyez ! Voici que l’heure vient – déjà elle est venue – où vous serez dispersés chacun de son côté, et vous me laisserez seul ; mais je ne suis pas seul, puisque le Père est avec moi.

Je vous ai parlé ainsi, afin qu’en moi vous ayez la paix. Dans le monde, vous avez à souffrir, mais courage ! Moi, je suis vainqueur du monde. »  (Jn 16, 29-33)

Pa­role pleine d’in­dul­gence et d’a­mour de Jé­sus,

Les der­nières pa­roles de Jésus firent, sur l’es­prit des dis­ciples, une im­pres­sion pro­fonde ; ils com­prirent, dans une cer­taine me­sure, ce que Jésus leur révéla sur sa per­sonne ; ils pro­fessèrent una­ni­me­ment leur foi, qui vint de re­ce­voir une lu­mière si vive.

Cha­cun des termes dont ils se servirent re­leva des pa­roles mêmes que Jé­sus pro­nonça. Ce fut d’a­bord la pro­messe de Jésus que les dis­ciples consi­dérèrent comme déjà ac­com­plie ; ce fut en­suite la convic­tion que Jé­sus sut toutes choses et qu’ils n’eurent plus be­soin de l’interroger, parce qu’il connut les pen­sées de leur cœur et ré­pondit spon­ta­né­ment à toutes les ques­tions qu’ils lui adres­sèrent ; ce fut en­fin la confes­sion de leur foi à la grande ré­vé­la­tion sur l’o­ri­gine divine du Christ : « Nous croyons que tu es venu de la part de Dieu. »

Pa­role pleine d’in­dul­gence et d’a­mour par la­quelle Jé­sus, avec une joie pro­fonde, ap­prouve et en­cou­rage la sin­cère pro­fes­sion de la foi de ses dis­ciples. Seulement Jésus ajouta un sé­rieux aver­tis­se­ment pour les por­ter à la vi­gi­lance.  De nom­breux exé­gètes et plu­sieurs édi­teurs du texte firent de cette pa­role de Jé­sus une ques­tion : «  Croyez-vous maintenant ? »

Cette in­ter­pré­ta­tion ne tient au­cun compte des pa­roles pleines de paix et d’en­cou­ra­ge­ment qui ter­mina ce dis­cours, ni du fait que, dans la prière sa­cer­do­tale qui suivit im­mé­dia­te­ment, Jé­sus rendit à la foi de ses dis­ciples un té­moi­gnage plein de confiance : « Car je leur ai donné les paroles que tu m’as données; et ils les ont reçues, et ils ont vraiment connu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé. » (Jn 17, 8)

Cette pré­dic­tion, toute sem­blable à celles que nous trou­vons dans les autres évan­giles (Matthieu 26.31, Marc 14.27) et qui al­lait s’ac­com­plir dans la nuit même, n’est pas en op­po­si­tion avec la pa­role qui pré­cède ; car, si la foi des dis­ciples sup­porta mal le rude choc qui  les at­teignit, cette foi ne dé­faillit pas, parce que Jé­sus la sou­tint par sa prière : « Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas. Toi donc, quand tu seras revenu, affermis tes frères. » (Lc 22, 32)

Mais cet aver­tis­se­ment fut des­tiné à pro­vo­quer dans l’âme des dis­ciples la dé­fiance d’eux-mêmes, la vi­gi­lance, la prière ; par ces moyens, ils au­raient pu prévenir une chute pro­fonde et dou­lou­reuse. Avec quelle tris­tesse Jé­sus pro­non­ça cette pa­role : « Vous me laisserez seul !  » Cette tris­tesse concer­na ses disciples plus que lui-même ; car, quant à lui, la so­li­tude pro­fonde où il se trou­va fut rem­plie par la pré­sence et l’a­mour de son Père qui fut tou­jours avec lui

Par ces pa­roles, Jé­sus nous ré­vèle la conscience calme et claire qu’il avait de la pro­tec­tion pa­ter­nelle de Dieu, même au mi­lieu de l’a­ban­don des hommes. (Meyer)

Le même exé­gète fit ob­ser­ver que ces pa­roles ne furent pas en op­po­si­tion avec le sen­ti­ment mo­men­tané que Jé­sus éprouva sur la croix : « Et vers la neuvième heure, Jésus s’écria d’une voix forte: Eli, Eli, lama sabachthani ? c’est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné?  » ( Mt 27, 46). Heu­reux le dis­ciple de Jé­sus qui, dans l’a­ban­don et la souf­france peut re­dire avec lui :  « Je ne suis pas seul, parce que le Père est avec moi ! »

Mal­gré l’aver­tis­se­ment que Jésus leur donna, ses der­nières pa­roles à ses dis­ciples furent des pa­roles de paix, de cou­rage, de vic­toire !  La paix, la paix du cœur, ce bien su­prême avec le­quel au­cun homme ne peut être mal­heu­reux, la paix, tou­jours pui­sée en Jésus, dans une com­mu­nion in­time et vi­vante avec lui, fut l’­hé­ri­tage qu’il leur laissa : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point. » (Jn 14, 27)

Mais prenez courage, moi j’ai vaincu le monde. Il y a un ac­cent de triomphe dans ce mot, moi, que Jé­sus op­posa à la fai­blesse des dis­ciples. Jé­sus vit sa victoire sur le monde déjà ac­com­plie par sa mort, par sa ré­sur­rec­tion, par sa gloire.

Diacre Michel Houyoux

Vous pouvez laisser un commentaire en dessous de l’article.

Liens avec d’autres sites Web chrétiens

◊ Hozana   « Courage ! Moi, je suis vainqueur du monde

◊ Regnum Christi : cliquez ici pour lire l’article →  Courage ! Moi, je suis vainqueur du monde

  ♥ Jérémy Sourdil : Garde courage ! – Prières inspirées

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Histoire du Salut, Page jeunesse, Religion, Temps pascal | Pas de Commentaire »

Domenica di Pentecoste

Posté par diaconos le 25 mai 2020

Come il Padre ha mandato me, anch’io mando voi : ricevete lo Spirito Santo

pentecote

Dal Vangelo di Gesù Cristo secondo San Giovanni

Questo dopo la morte di Gesù; e quando venne la sera, in quel primo giorno della settimana, quando le porte del luogo dove si trovavano i discepoli, chiuse a chiave per paura dei Giudei, Gesù venne e si trovò in mezzo a loro. E disse loro : « La pace sia con voi !  » E quando disse questo, mostrò loro le sue mani e il suo fianco. I discepoli erano pieni di gioia quando videro il Signore.
Gesù disse loro ancora : « La pace sia con voi ! Come il Padre ha mandato me, anch’io mando voi. «  E quando disse questo, alitò su di loro e disse loro : « Ricevete lo Spirito Santo ».     A chi perdonerà i suoi peccati, saranno perdonati ; a chi conserverà i suoi peccati, saranno conservati.  » (Gv 20, 19-23).

Ricevere lo Spirito Santo

Nel Vangelo di Giovanni, è la sera stessa della Pasqua (Gv 20, 19) che lo Spirito Santo viene dato agli apostoli, e la Chiesa nasce, dal soffio stesso di Gesù. Per Giovanni la risurrezione di Gesù e il dono dello Spirito Santo agli apostoli avvenne il primo giorno della settimana.

Il primo giorno di quella settimana inizia un nuovo mondo, una nuova vita. Perché ci sia vita, ci deve essere il soffio creativo di Dio. Perché ci sia Chiesa, ci deve essere il soffio creativo dello Spirito. La Chiesa è nata con questo evento di Pentecoste. Da quel giorno, i cristiani si incontrano da « il primo giorno della settimana » a « il primo giorno della settimana »… da domenica a domenica. La Chiesa è nata con questo incontro ritmico, di settimana in settimana, per secoli e anche oggi.

Non è un caso che Giovanni faccia un collegamento tra la risurrezione di Gesù e il dono dello Spirito.  Quando i discepoli si erano rinchiusi nel Cenacolo perché avevano paura, Gesù è venuto, ed era lì in mezzo a loro. L’improvvisa apparizione di Gesù tra i suoi discepoli imprigionati non gli ha impedito di stare tra la sua gente.

Gesù disse loro : « La pace sia con voi ! Come il Padre ha mandato me, anch’io mando voi » (Gv 20, 21). Erano pieni di gioia quando hanno visto il Signore. Sono stati rinchiusi, e ora sono stati mandati in missione. Il dono dello Spirito viene per rendere possibile questa missione; missione per trasmettere la Salvezza, il Perdono, la Santità.

Meditiamo sulle parole di Gesù, come sacramento della presenza di Dio. La parola di Gesù è una delle basi della vera vita cristiana. Meditiamo su una parola a cui siamo fedeli, una parola vissuta, cioè una parola che si vive, cioè una parola che si mette in pratica. La Parola di Gesù non è una cosa, è qualcuno : Gesù che se n’è andato, c’è un altro che viene a prendere il sopravvento, mandato dal Padre nel nome di Gesù: è lo Spirito Santo.

Lo Spirito Santo non aggiunge nulla a Gesù, così come Gesù non aggiunge nulla al Padre : Sono tre che sono uno ! Lo Spirito Santo è colui che comunica tutta la vita di Dio all’umanità. È lo Spirito Santo che aiuterà la Chiesa a comprendere progressivamente il dono di Dio, rivelato in Gesù Cristo. E oggi lo Spirito Santo è sempre all’opera : « Io sono con voi sempre, fino alla fine dei secoli » (Mt 28, 20) ha detto Gesù. La Chiesa ha ancora molto da capire, da scoprire e da vivere, e questo è ancora più vero per ognuno di noi.

È importante capire che la festa di Pentecoste (Prima Lettura) non si è svolta solo per gli apostoli : « il vento violento è stato percepito anche da una moltitudine di uomini e donne a Gerusalemme : ognuno ha sentito le meraviglie di Dio proclamate nella propria lingua. »  (Atti 2, 5-11)

Perché una persona riconosca nella parola di un altro, la Parola di Dio, ci deve essere l’azione dello Spirito Santo. : « È dunque lo stesso Spirito Santo che afferma al nostro spirito che siamo figli di Dio » (Rm 8, 16).

La festa di Pentecoste non è solo la festa della nascita della Chiesa attraverso i poteri trasmessi agli apostoli, ma è anche la festa del rinnovamento del mondo attraverso l’azione dello Spirito Santo che conduce gradualmente tutta l’umanità alla comprensione del messaggio di Gesù : « Lo Spirito Santo, che il Padre manderà nel mio nome, vi insegnerà tutte le cose e vi ricorderà tutto quello che vi ho detto!  » (Gv 14, 26)  Preghiamo lo Spirito Santo affinché ci insegni a comprendere e a vivere il Vangelo oggi.

Diacono Michel Houytoux

Potete lasciare un commento sotto l’articolo.

Link ad altri website cristiani

◊ QUMRAN Net : clicca qui per leggere l’articolo →   Testi – Ricerca parole: pentecoste 

◊ Maranatha (Italia) : clicca qui per leggere l’articolo → Domenica di Pentecoste Anno A

Padre Fernando Armellini : Omelia per Domenica di Pentecoste anno A

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans articles en Italien, fêtes religieuses, La messe du dimanche, Page jeunesse, tempo pasquale, Temps pascal | Pas de Commentaire »

Septième Dimanche de Pâques — Année A

Posté par diaconos le 24 mai 2020

L’image contient peut-être : ciel, océan, eau et plein air

Père, glorifie ton Fils

Ainsi parla Jésus. Puis il leva les yeux au ciel et pria ainsi: «Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils, afin que le Fils te glorifie. Ainsi, comme tu lui as donné autorité sur tout être vivant, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c’est de te connaître, toi, le seul Dieu, le vrai Dieu, et de connaître celui que tu as envoyée, Jésus Christ. Moi, je t’ai glorifié sur la terre en accomplissant l’oeuvre que tu m’avais confiée.

»Toi, Père, glorifie-moi maintenant auprès de toi: donne-moi la gloire que j’avais auprès de toi avant le commencement du monde. J’ai fait connaître ton nom aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont gardé fidèlement ta parole. Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi, car je leur ai donné les paroles que tu m’avais données: ils les ont reçues, ils ont vraiment reconnu que je suis venu d’auprès de toi, et ils ont cru que c’était toi qui m’avais envoyé.

»Je prie pour eux; ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m’as donnés: ils sont à toi, et tout ce qui est à moi est à toi, comme tout ce qui est à toi est à moi, et je trouve ma gloire en eux. Désormais, je ne suis plus dans le monde; eux, ils sont dans le monde, et moi, je viens vers toi. Père saint, garde mes disciples dans la fidélité à ton nom que tu m’as donné en partage, pour qu’ils soient un, comme nous-mêmes».   (Jn 17,1-11a):

Père, glorifie ton Fils

Seigneur Jésus, je t’offre ce dimanche. C’est ton jour, fais-en ce qu’il te plaira. Je suis disponible à toutes les surprises que tu voudras. Je te demande seulement de sentir un peu plus ton amour pour moi ! Sainte Vierge Marie, je t’en prie, aide-moi à faire silence en moi pour écouter la voix de Dieu ! mande

Aujourd’hui, Jésus nous parle de la gloire dont il partage l’éternité avec le Père et il est apparu à l’humanité à travers sa mort et sa résurrection; cette gloire qu’il veut partager avec nous et ses disciples. Il y a quelques jours, nous avons célébré la fête de l’Ascension du Seigneur, et, dans la courte période de l’Ascension à la Pentecôte, nous sommes invités à réfléchir sur tout ce que Jésus nous a enseigné avec sa vie et de prier pour le don de l’Esprit Saint comme le firent les Apôtres. Jésus est toujours pour nous un modèle à suivre: « Je t’ai glorifié sur la terre, j’ai achevé l’œuvre que tu m’as confié » (Jn 17,4); les membres de l’Église doivent poursuivre le même travail dans le monde.

Jésus-Christ, qui est venu du Père pour accomplir la mission que lui-même avait confié, à savoir la rédemption de l’humanité, a été connu pour ses disciples grâce au fait qu’ils purent partager la vie avec le Seigneur dans une relation profonde et personnelle. Pour les disciples, il n’y a aucun doute sur qui est Jésus, le Fils de Dieu fait homme: « Ils ont vraiment connu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé» (Jn 17,8). Avons-nous la même certitude? Notre foi est ferme? Avec cette foi, les disciples de Jésus nous participerons de sa gloire, qui doit toujours être notre objectif. Saint Ignace de Loyola nous conseille: «Si vous aimez la gloire, chercher dans le seul vrai, qui est Dieu. »

Jésus est glorifié et renvoyé au père; cependant, il ne nous laissera pas seuls et nous enverra l’Esprit Saint. Jésus-Christ, qui intercède pour ses disciples sera toujours présent dans l’Église, nous continuerons son travail et nous aidera au cœur des difficultés que nous trouverons dans le monde. Seigneur Jésus, en cette fin de temps pascal, je t’en prie, accorde-moi la joie qui demeure : la joie d’être donné, de m’abandonner à toi ; la joie d’entrer dans l’intimité que tu partages avec le Père et l’Esprit-Saint ! Sainte Vierge Marie, donne-moi à ton Fils

Pourquoi prier l’Esprit Saint, pourquoi faire une neuvaine de prières ?

Parce que sans lui rien, absolument rien, ne peut se faire dans le domaine spirituel. Parce que le Saint-Esprit aime à être prié avant d’accorder ses grâces,  même s’il est assez bon d’agir souvent sans être invoqué. Voulez-vous vous sauver, voulez-vous vous sanctifier ? Il faut absolument prier le Saint Esprit Prions-le, et nous verrons de plus en plus clair dans notre conscience.

Prions-le, et nous comprendrons de mieux en mieux les choses de la Foi. Prions-le, et nous aurons le courage de dompter le diable et nos passions. Il nous purifiera de nos fautes et nous serons consolés et réconfortés, car il est l’Esprit consolateur.

Texte de St Alphonse de Liguori pour demander les sept dons du Saint Esprit

Esprit Saint, divin Consolateur, je vous adore comme mon Dieu véritable, ainsi que Dieu le Père et Dieu le Fils. Je vous bénis et je m’unis aux bénédictions que vous recevez des Anges et des Saints. Je vous donne mon cœur et je vous offre de vives actions de grâces pour tous les bienfaits que vous avez répandus et que vous ne cessez de répandre dans le monde.

Auteur de tous les dons surnaturels, qui avez comblé d’immenses faveurs l’âme de la bienheureuse Marie, Mère de Dieu, je vous prie de me visiter par votre grâce et par votre amour et de m’accorder :
- Le don de votre Crainte, afin qu’il me serve de frein pour ne jamais retomber dans mes fautes passées, dont je vous demande mille fois pardon,
- le don de Piété, afin que je puisse à l’avenir vous servir avec plus de ferveur, suivre avec plus de promptitude vos saintes inspirations, observer plus exactement vos divins préceptes,
- Le don de Science, afin que je puisse bien connaître les choses de Dieu et, éclairé par vos saintes instructions, marcher sans jamais dévier dans la voie du salut éternel,
- Le don de Force, afin que je puisse surmonter courageusement toutes les attaques du démon et tous les dangers du monde qui s’opposent au salut de mon âme,
- Le don de Conseil, afin que je puisse bien choisir tout ce qui est le plus convenable à mon avancement spirituel, et découvrir tous les pièges et les ruses de l’esprit tentateur
- Le don d’Intelligence, afin que je puisse bien entendre les divins mystères et, par la contemplation des choses célestes, détacher mes pensées et mes affections de toutes les vanités de ce misérable monde,
- Le don de Sagesse, afin que je puisse bien diriger toutes mes actions, en les rapportant à Dieu comme à ma fin dernière, afin qu’après L’avoir aimé et servi comme je le dois en cette vie, j’aie le bonheur d’aller le posséder éternellement en l’autre.
- Une dizaine du chapelet du Saint Esprit :

Sur les gros grains, dire la prière suivante: « Envoie ton Esprit, et tout sera créé. Et tu renouvelleras la
face de la terre. »
Sur chaque petit grain, dire lentement: «Viens, Esprit Saint, remplis les cœurs de tes fidèles, et fais-les brûler du feu de ton amour»

Prions: O Dieu, qui as instruit les cœurs de tes fidèles par la lumière du Saint Esprit, donne- nous de goûter, par ce même Esprit, ce qui est bien, et de bénéficier sans cesse de tes divines consolations. Par Jésus-Christ, Notre Seigneur. Amen

Troisième jour de la neuvaine – L’Esprit Saint conduisant Jésus au désert

Mt 4, 1-2 : « Alors Jésus fut emmené au désert par l’Esprit, pour être tenté par le diable. Il jeûna durant 40
jours et 40 nuits. »
Prière pour demander le don de science
Dieu le Fils. Je vous bénis, en m’unissant aux bénédictions que vous recevez des anges et des Séraphins.
Vous êtes l’auteur de tous les dons surnaturels, et avez comblé d’immenses faveurs la bienheureuse Mère de Dieu, Marie, je vous prie de me visiter par votre grâce et votre amour, et de m’accorder le don de Science, afin que je puisse bien connaître les choses de Dieu, et qu’éclairé par votre enseignement, je marche, sans jamais dévier, dans la voie du salut
O Esprit Saint, Dieu de lumière et d’amour, je vous adore et vous remercie de tous vos bienfaits, spécialement de m’avoir donné une intelligence pour vous connaître et un cœur pour vous aimer.
Et, quand il plaira à cette sainte volonté que je sois dans la douleur et l’humiliation, éclairé par le don de Science sur le prix des tribulations, je les embrasserai avec joie, comme étant des moyens de trouver Dieu plus sûrement et de le posséder plus parfaitement. Ainsi, rien au monde ne me détournera plus de ma fin dernière; tout, au contraire, servira à me faire avancer, à le connaître plus clairement, à l’aimer plus ardemment, à le servir plus fidèlement, en attendant que j’aille, enfin, le posséder dans le ciel, et qu’à la lumière de la gloire, je le contemple face à face et l’aime parfaitement pendant toute l’éternité. Amen.

Contact  → Père Marie Landry Bivina   ou peremarielandry@gmail.com

Complément

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article →  Septième Dimanche de Pâques — Année A

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ Zenit : cliquez ici pour lire l’article →  La «communion spirituelle», avec S. Alphonse de Liguori

◊ Mont des Cats   : cliquez ici pour lire l’article → Septième Dimanche de Pâques, Année A | Mont des Cats

Père Didier Croonenberghs : Septième dimanche de Pâques (A)

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, La messe du dimanche, Religion, Temps pascal | Pas de Commentaire »

12345...14
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS