• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 2 juin 2020

Dimanche de la Trinité-Année A

Posté par diaconos le 2 juin 2020

http://img.over-blog.com/500x320/0/21/41/34/liturgie/adorabletrinite.jpg

Dieu a envoyé son Fils, pour que, par lui, le monde soit sauvé

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Dieu a tellement aimé le monde,  qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. Celui qui croit en lui échappe au Jugement ; celui qui ne croit pas est déjà jugé, du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. (Jn 3, 16-18)

Dieu a tellement aimé

L’amour de Dieu est le prin­cipe et la source su­prême du sa­lut. Il a aimé le monde, ce monde dé­chu, pé­cheur, en ré­volte contre lui ; il a aimé notre hu­ma­nité tout en­tière à la­quelle il des­ti­nait cette ma­ni­fes­ta­tion de son amour. Il donna, non seule­ment en­voyé, mais aban­donné, ce qu’il avait de plus cher, son Fils unique ; « il le li­vra pour nous tous, com­ment ne nous don­nera-t-il pas aussi toutes choses avec lui ? : « L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. » ( 1 Jn 4, 9)

Il n’exige de chacun, pour qu’il ne périsse pas dans son pé­ché et sa mi­sère, que de croire en son Fils, c’est-à-dire de mettre en lui toute la confiance de son Cœur. En­fin, il ouvre aux yeux de ce croyant les im­menses et bien­heu­reuses pers­pec­tives de la vie éternelle.

Plu­sieurs exé­gètes de ten­dances théo­lo­giques di­verses se de­mandèrent si ces versets de Jean 4, 16-21 furent la conti­nua­tion de l’en­tre­tien de Jé­sus avec Nicodème, ou s’ils ren­ferment une mé­di­ta­tion que l’é­van­gé­liste Jean y au­rait ajou­tée, et ils se dé­cidèrent pour cette der­nière opi­nion.

Le mot de Fils unique ne se trouve pas ailleurs dans la bouche de Jé­sus ; il est propre à Jean, mais pour­quoi Jé­sus ne s’en se­rait-il pas servi, lui qui s’ap­pelle si sou­vent le Fils, le Fils de Dieu ?

Com­bien ne fut-t-il pas na­tu­rel que Nicodème, venu au­près de Jé­sus pour s’ins­truire, et de plus en plus pé­né­tré de ses pa­roles, se conten­tât de les écou­ter avec une re­li­gieuse at­ten­tion ?

Meyer, M. Go­det et d’autres in­ter­prètes re­gar­dèrent, avec rai­son, cette fin du dis­cours comme pro­noncé par Jé­sus. La co­hé­sion de toutes les par­ties de l’entretien, dit M. Go­det, est trop évi­dente pour per­mettre la dis­tinc­tion entre la part de Jé­sus et celle de l’é­van­gé­liste Jean. Ou le tout est une com­po­si­tion libre de ce­lui-ci, ou le tout aussi doit être en­vi­sagé comme le som­maire d’un en­tre­tien réel de Jésus.

Jé­sus confirma dans ces pa­roles que le but de sa ve­nue dans le monde fut bien de ma­ni­fes­ter l’a­mour éter­nel de Dieu, et non de juger le monde. Le des­sein de cet amour est si uni­ver­sel, que le monde en­tier pour­rait être sauvé par Jé­sus-Christ. Cette uni­ver­sa­lité du sa­lut est ex­pri­mée en­core par la triple ré­pé­ti­tion du mot monde : « Car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. » ( Lc 19, 10)

Jé­sus, en pro­cla­mant ainsi le but mi­sé­ri­cor­dieux de sa ve­nue, fut bien éloi­gné de nier, comme on l’a pré­tendu, le ju­ge­ment der­nier, qui, au contraire, lui est ré­servé pour la fin des temps et qu’il an­nonce de la ma­nière la plus so­len­nelle : « Ne vous étonnez pas de cela; car l’heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement. » ( Jn 5, 28-29)

Même pen­dant son sé­jour sur la terre, et tout en an­non­çant la mi­sé­ri­corde di­vine, Jésus exerça, par la puis­sance de la vé­rité, un autre ju­ge­ment ac­tuel, auquel personne n’échappera : « Puis Jésus dit : Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient point voient, et que ceux qui voient deviennent aveugles. » Jn 9, 39)

C’est donc bien à tort que nos an­ciennes ver­sions rendent le mot juger par ce­lui de condamner. Cette er­reur a été com­mise, parce qu’on a confondu les deux ju­ge­ments très dis­tincts que nous ve­nons de si­gna­ler. Telle est aussi l’o­pi­nion de M. Weiss qui in­cline vers le pre­mier parti, es­ti­mant que l’é­van­gé­liste, tout en re­la­tant un en­tre­tien qui a vrai­ment eu lieu, prête à Jé­sus des pen­sées que ce­lui-ci a dû émettre dans une si­tua­tion plus avan­cée.

Jé­sus rec­ti­fia les idées de Ni­co­dème.

Jé­sus qui vient de ré­vé­ler l’a­mour ré­demp­teur en­vers le monde en­tier, dé­voile main­te­nant à Ni­co­dème la na­ture du vrai ju­ge­ment. Et cette révélation aussi est une trans­for­ma­tion com­plète de l’o­pi­nion re­çue. Ce ne sera pas entre Juifs et païens, ce sera entre croyants et in­cré­dules, quelle que soit leur na­tio­na­lité, que pas­sera la ligne de dé­mar­ca­tion. (Godet)

Puisque le Fils de Dieu est venu, non pour ju­ger, mais pour sau­ver, celui qui croit en lui, qui a em­brassé en lui la grâce di­vine, qui s’est donné à lui, n’est pas jugé. Jé­sus confirma abon­dam­ment cette pré­cieuse pa­role en dé­cla­rant que le croyant est af­fran­chi, même du ju­ge­ment fi­nal : « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie. » (Jn 5, 24), où il ne com­pa­raî­tra que pour voir consta­ter au grand jour son état d’âme.

Diacre Michel Houyoux

Vous pouvez laisser un commentaire sous cet article

Liens avec d’autres sites Web chrétiens

◊ La Croix : cliquez ici pour lire l’article → Dimanche de la Trinité

◊  Le Carmel en France: cliquez ici pour lire l’article   Dimanche de la Trinité

Homélie pour la Solennité de la Trinité par le f. Thibaut du Pontavice

 Image de prévisualisation YouTube

Publié dans fêtes religieuses, Histoire du Salut, La messe du dimanche, Religion, Temps pascal | 1 Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS