• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 14 juin 2020

Fête du Saint Sacrement-Année A

Posté par diaconos le 14 juin 2020

Ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson

L’image contient peut-être : nourriture

De l’Évangile de Jean

:«Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel: si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie».

Les Juifs discutaient entre eux: « Comment cet homme-là peut-il nous donner sa chair à manger?». Jésus leur dit alors: «Amen, amen, je vous le dis: si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’aurez pas la vie en vous. Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. En effet, ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi je demeure en lui. De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même aussi celui qui me mangera vivra par moi. Tel est le pain qui descend du ciel: il n’est pas comme celui que vos pères ont mangé. Eux, ils sont morts; celui qui mange ce pain vivra éternellement». (Jn 6, 51-58)

Prière

« Ô bon Pasteur, notre vrai pain, ô Jésus, aie pitié de nous, nourris-nous et protège-nous, fais-nous voir les biens éternels dans la terre des vivants. Toi qui sais tout et qui peux tout, toi qui sur terre nous nourris, conduis-nous au banquet du ciel et donne-nous ton héritage, en compagnie de tes saints. Amen. » (Extrait de la séquence de la messe du jour)

Homélie

Seigneur Jésus, en ce jour où nous fêtons ta sainte présence dans l’Eucharistie, donne-moi la grâce de toujours avoir faim et soif de toi. Aujourd’hui le message que nous devons entendre et vivre est celui contenu dans les paroles « le pain ». Le chapitre 6 de l’évangile de Jean raconte le miracle de la multiplication des pains, suivi d’un long discours de Jésus, c’est l’un des fragments de ce discours que nous entendons aujourd’hui. Cela nous intéresse beaucoup de l’entendre, non seulement pour vivre la fête du Corps de Jésus et le sacrement de l’Eucharistie, mais aussi afin de comprendre un des messages fondamentaux de son évangile.

Il y a un grand nombre de gens qui ont besoin de pain. Il y a toute une humanité vouée à la mort et au vide, en manque d’espérance, qui a besoin de Jésus. Il y a un peuple de Dieu croyant et en route qui a besoin de le rencontrer visiblement pour continuer à vivre de lui et ainsi atteindre la vie. Trois types de faim et trois moyens de satiété qui correspondent aux trois types de pain: le pain matériel, le pain dans la personne de Jésus et le pain eucharistique.

C’est clair que le plus important des trois c’est Jésus. Sans Lui nous ne pouvons pas vivre: «en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire» (Jn 15,5). Mais il a voulu, également nourrir ceux qui ont faim et, a même fait de cela un impératif évangélique fondamental. Il a sûrement pensé que ce serait un bon moyen de révéler et constater l’amour de Dieu qui sauve. Mais il a voulu également se rendre accessible à nous sous forme de pain, pour que, nous qui cheminons toujours sur le chemin de l’histoire, restions dans cet amour et atteignions ainsi la vie.

Il a voulu surtout nous montrer que nous devons le chercher et vivre en Lui; en nourrissant ceux qui ont faim il a voulu nous montrer son amour, se donnant assidûment dans l’Eucharistie. «Celui qui mange ce pain vivra éternellement» (Jn 6,58). Saint Augustin faisait le commentaire de ce passage de l’évangile avec des phrases osées et plastiques : «quand nous mangeons le Christ, nous mangeons la vie, si, en effet, vous vous séparez de lui au point de ne plus prendre son corps et son sang, il faut craindre la mort».

Seigneur Jésus, merci de nous avoir laissé un mystère aussi grand et merveilleux que ta présence réelle dans l’Eucharistie. Merci de me faire entrer ainsi dans la vie éternelle pour partager ta vie divine. Aide-moi à ne pas quitter ta présence par le mal et le péché. Que rien ne puisse me séparer de ton amour. Que mon désir de te rencontrer et te recevoir dans ce Saint-Sacrement soit toujours fort et ardent !

Prenons un moment pour nous recueillir auprès du Seigneur présent dans le tabernacle d’une église ou participer à un moment d’adoration eucharistique. Amen

Contact  Marie Landry Bivina

Arnaque: pourquoi faut-il vraiment écrire «2020» en entier sur vos ...Vous pouvez faire un ajout sous l’article

Complément

◊ Diacre : cliquez ici pour lire → Fête du Saint Sacrement

Liens avec  d’autres sites Web chrétiens

◊ Église Catholique de France : cliquez ici pour lire →   La fête du Saint-Sacrement

◊  La Croix  : cliquez ici pour lire → Le Saint-Sacrement : la présence réelle de Jésus dans l’hostie

La fête du Saint Sacrement

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Accueil sur mon blog, fêtes religieuses, La messe du dimanche, Religion, Temps ordinaire | 1 Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS