• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 28 juin 2020

Treizième dimanche du temps ordinaire dans l’année A

Posté par diaconos le 28 juin 2020

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes debout
Auteur Père Marie Landry Bivina

De l’Évangile de Matthieu

En ce temps là, Jésus dit à ses Apôtres : « Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas n’est pas digne de moi. Qui a trouvé sa vie la perdra ; qui a perdu sa vie à cause de moi la gardera. Qui vous accueille m’accueille ; et qui m’accueille accueille Celui qui m’a envoyé. Qui accueille un prophète en sa qualité de prophète recevra une récompense de prophète ; qui accueille un homme juste en sa qualité de juste recevra une récompense de juste. Et celui qui donnera à boire, même un simple verre d’eau fraîche, à l’un de ces petits en sa qualité de disciple, amen, je vous le dis : non, il ne perdra pas sa récompense. » «Celui qui ne prend pas sa croix pour me suivre n’est pas digne de moi. Celui qui vous reçoit me reçois»   (Mt 10,37-42)

Prière  Seigneur, viens en mon cœur, ouvre mon intelligence pour que je puisse écouter ce que tu as à me dire aujourd’hui. Sois le centre de ma vie et donne-moi la force de toujours te suivre. Seigneur, que je t’aime par-dessus tout pour être capable d’aimer les autres comme tu m’as aimé.

Homélie

Aujourd’hui, en entendant de la bouche de Jésus « Celui qui aime son père et sa mère plus que moi n’est pas digne de moi… » (Mt, 10,37), nous sommes déconcertés. Cependant, en creusant un peu plus, nous comprenons la leçon que le Seigneur veut nous donner : pour le chrétien, le seul absolu est Dieu et son Royaume. Chacun doit trouver sa vocation – c’est peut-être la tâche la plus difficile de toutes – et la suivre fidèlement. Si un chrétien ou une chrétienne a une vocation matrimoniale, ils doivent se rendre compte que mener à bien leur vocation consiste à aimer leur famille comme le Christ aime l’Église.

La vocation pour la vie religieuse ou le sacerdoce implique de ne pas faire passer les liens familiaux avant ceux de la foi, ainsi nous ne manquons pas aux conditions requises de la charité chrétienne. Les liens familiaux ne peuvent pas nous rendre esclave et étouffer la vocation à laquelle nous sommes appelés. Derrière le mot « amour » peut se cacher un désir possessif de l’autre qui lui enlève sa liberté de développer sa vie humaine et chrétienne ; ou la peur de sortir du cocon familial et d’affronter les exigences de la vie et de l’appel de Jésus à le suivre. C’est cette déformation de l’amour que Jésus nous demande de transformer en un amour gratuit et généreux car, comme le dit Saint Augustin « Le Christ est venu transformer l’amour ».

L’amour et l’accueil seront toujours le noyau de la vie chrétienne, envers tous et, surtout, envers les membres de notre famille, car habituellement ce sont ceux qui sont le plus proches de nous et ils constituent aussi notre « prochain » que Jésus nous demande d’aimer. Dans l’accueil des autres, il y a toujours l’accueil du Christ : « Celui qui vous reçoit me reçois » (Mt 11,40). Nous devons, donc, voir le Christ dans ceux que nous servons et reconnaître également le Christ serviteur dans ceux qui nous servent.

Seigneur, tu nous invites à t’aimer avant toute chose et à prendre notre croix. Mais finalement tu nous invites à t’aimer car tu sais que c’est seulement en t’aimant que nous serons heureux et capables de vraiment aimer les autres. Seigneur, donne-moi un cœur comme le tien.

Contact  Marie Landry Bivina

Vous pouvez écrire un commentaire ou faire un ajout en dessous de l’article.

Complément

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article → Treizième dimanche du Temps Ordinaire — Année A

Liens avec d’autres sites web chrétiens

◊ Le jour du Seigneur  : cliquez ici pour lire l’article → homélie du 13ème dimanche du temps ordinaire de l’année A
◊  Mouvement des Cursillos francophones du Canada: cliquez ici pour lire l’article →  treizième dimanche du Temps de l’Église, Année A

Homélie de monsieur l’abbé Esua Andrew Forka

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans La messe du dimanche, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS