• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 30 juin 2020

Quatorzième dimanche du Temps Ordinaire dans l’année A

Posté par diaconos le 30 juin 2020

Je suis doux et humble de cœur

Matthieu 11:29 Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes.

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne  connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler.

    Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »  (Mt 11, 25-30)

La miséricorde du Père

 Trois paraboles en particulier nous parlent de la miséricorde du Père : celle de la brebis égarée, celle de la pièce de monnaie perdue, et celle des deux fils. Dans celles-ci Dieu est présenté comme rempli de joie, surtout quand il pardonne. Jésus attend chacun de nous : « Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, même du péché, et moi je vous soulagerai : « Chargez-vous de mon joug et mettez-vous à mon école, car le suis doux de humble de cœur » (Mt 11, 25-30)

La miséricorde divine est source de sérénité et de paix : elle est la condition de notre salut.  Miséricorde est le mot qui révèle le mystère de la Sainte Trinité.  Elle est l’acte ultime et suprême par lequel Dieu vient à notre rencontre. La miséricorde est la loi fondamentale qui habite le cœur de chaque personne lorsqu’elle jette un regard sincère sur la personne qu’elle rencontre sur le chemin :de la vie.

La miséricorde, c’est le chemin qui unit Dieu et l’homme, pour qu’il ouvre son cœur à l’espérance d’être aimé pour toujours malgré les limites de notre faute (Miséricordiae Vultus n° 2)

Nous ne sommes pas nés pour vivre pour nous, mais nous le sommes pour vivre pour les autres ! C’est ce que le Christ a fait. Le Christ est mort pour nous délivrer du « vivre pour nous » afin que nous n’ayons plus notre vie centrée sur nous afin de nous permettre d’aimer à notre tour et de donner notre vie. Le Christ est mort pour tous. Cela te laisserait-il indifférent ?

Aimons davantage et connaissons les autres à la manière de Dieu. Aimons comme lui pour vivre dans un monde meilleur.

Compléments

◊ Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article → Venez à moi, vous qui peinez sous le fardeau (Mt 11, 28a)

◊  Diacre Michel Houyoux : cliquez ici pour lire l’article → Venez à moi, vous qui peinez sous le fardeau (Mt 11, 28a)

◊ La miséricorde de Dieu  : cliquez ici pour lire l’article → Vous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.

Liens avec d’autres sites web catholiques

◊ Frère Pierre Gabriel : cliquez ici pour lire l’article →  Quatorzième dimanche du temps ordinaire A

◊ Soli Deo Gloria : cliquez ici pour lire l’article →  Soli Deo Gloria: « Doux et humble par le cœur

  Homélie du P. Henri Boulad  : Apprenez que je suis doux et humble de cœur

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans La messe du dimanche, Religion, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS