Il en choisit douze auxquels il donna le nom d’Apôtres

Posté par diaconos le 28 octobre 2020

FR-Evangile-Illustre-2015-10-28-2019-09-10.jpg

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ces jours-là, Jésus s’en alla dans la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu. Le jour venu, il appela ses disciples et en choisit douze auxquels il donna le nom d’Apôtres : Simon, auquel il donna le nom de Pierre, André son frère, Jacques, Jean, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques fils d’Alphée, Simon appelé le

Jésus descendit de la montagne avec eux et s’arrêta sur un terrain plat. Il y avait là un grand nombre de ses disciples et une grande multitude de gens venus de toute la Judée, de Jérusalem, et du littoral de Tyr et de Sidon. Ils étaient venus l’entendre et se faire guérir de leurs maladies ; ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs retrouvaient la santé. Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous. (Lc 6, 12-19)

L’apogée du ministère galiléen

Jésus en ces jours-là passa une nuit en prières sur la montagne. Le jour venu, il assembla autour de lui ses disciples dont il choisit douze, auxquels il donne le titre d’apôtres. Jésus revenu auprès de la foule opéra des guérisons. Jésus avec ses disciples redescendit jusqu’à un plateau de la montagne. Il y trouva une grande multitude, accourue de toute la Palestine. Une puissance divine, sortant de lui, opéra des guérisons.

Jé­sus étant par­venu au faite de son ac­ti­vité et de sa puis­sance di­vine, hâta la crise qu’il pré­vit comme in­évi­table. Dans ces graves cir­cons­tances, il choi­sit parmi ses dis­ciples les douze apôtres et les éta­blit comme ses té­moins et ses am­bas­sa­deurs « Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. » (Ac 1, 8)

Il se pré­para à cet acte so­len­nel par la prière dans un lieu écarté. Le mot que nous ren­dons par prière si­gni­fie aussi le lieu où l’on prie, une mai­son de prière.  Luc ajouta seul que Jé­sus leur donna le beau titre d’apôtres, envoyés au­près de notre hu­ma­nité pour conti­nuer son œuvre par la pré­di­ca­tion de l’Évan­gile. Le nom de Jude, fils de Jacques, est propre à Luc.

L’exis­tence d’un apôtre de ce nom fut confir­mée par Jean : « Jude, non pas l’Iscariot, lui dit: Seigneur,  d’où vient que tu te feras connaître à nous, et non au monde ? «  (Jn 14, 22). Les évan­gé­listes n’omirent ja­mais de rap­pe­ler que Ju­das trahit ou livra son Maître ; mais ce pas­sage fut le seul où le nom odieux de traître lui fut donné.De quel lieu vint tu  que tu te fasses connaître à nous, et non au monde? Ils ne rappelèrent ja­mais que Ju­das trahit Jésus.

Mat­thieu, dans sa liste des apôtres, les nomma deux par deux : Pierre et An­dré, Jacques et Jean, etc. Ce grou­pe­ment ré­pon­dit à la réa­lité his­to­rique, chaque paire ainsi réunie fut liée, soit par des liens de pa­renté, soit d’une autre ma­nière. Quel au­di­toire se trouva là réuni pour en­tendre le dis­cours de Jé­sus ! La foule importante de ses disciples, soit, soit pour l’entendre, soit pour être guéris de leurs maladies.  Ceux même qui ne purent pas at­ti­rer sur eux l’at­ten­tion de Jésus, au mi­lieu de cette foule, cherchèrent, et ils éprou­vèrent qu’une puis­sance di­vine sor­tit de lui et les gué­rit tous.

Diacre Michel , Houyoux

# Les Apôtres, sont les douze disciples choisis par Jésus de Nazareth. Selon la tradition chrétienne, Jésus a aussi distingué soixante-dix disciples, qui devienrent évêques d’une ville par la suite. Tous ces disciples prêchèrent la bonne nouvelle, expression qui donna naissance au mot évangile, après la rédaction des textes dans les années 65-100. Paul de Tarse est considéré comme le treizième apôtre par la tradition chrétienne : il est qualifié d’ Apôtre des Gentils. Les catholiques et les orthodoxes considèrent les évêques comme les successeurs des apôtres, et accordent une importance particulière au fait que les évêques se situent dans la tradition à laquelle ils se rattachent aux apôtres dans la succession des personnes et des doctrines. La théologie du groupe chrétien constitué autour des Douze est très vaguement connue par le livre des Actes des Apôtres, les discours prêtés à Pierre lors de la Pentecôte ou devant le Sanhédrin. La christologie est peu développée. Aucune rupture sensible avec le judaïsme officiel ne s’esquisse et rien n’est retrouvé de la polémique attribuée à Jésus contre les Pharisiens, le Sabbat et les offrandes au Temple.

Complément

◊ Diacre Michel Houyoux  : cliquez ici, pour lire l’article →  Saints Simon et Jude, apôtres (Premier siècle)

Liens avec d’autres sites chrétiens sur Internet

◊ Regnum  Christi : cliquez ici, pour lire l’article → Il en choisit douze auxquels il donna le nom d’apôtres

◊ Bible ouverte : cliquez ici, pour lire l’article → Les noms des 12 apôtres ou disciples de Jésus

Il en choisit douze auxquels il donna le nom d’Apôtres – Lectio Divina

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS